Toutankhamon, pharaon né d'un inceste

Proposé par
le
dans

Toutankhamon, le plus célèbre des pharaons, est le fruit d'un inceste. Grâce aux avancées dans le domaine de l'analyse d'ADN, les scientifiques ont conclu que son père, Akhénaton l'a conçu avec sa propre sœur.


Tous les commentaires (88)

a écrit : faut arrêter de croire que du sexe entre apparentés entrainent systématiquement des "anomalies" génétiques. Pour cela il faudrait qu'un des parents soit porteur d'une mutation délétère récessive, et on sait qu'elles ségrégent à faible fréquence dans la population (moins de 5%). Ensuite, il faut que frere et soeur aient la même hétérozygotie (proba=1/4). Puis que l enfant de l union frere/soeur soit homozygote pour l allèle délétère (proba=1/4). Au total, on a une proba de l ordre de 0,31% d'avoir l'expression d'une maladie génétique lors d'un croisement frère soeur, contre 0,25% si on prend deux individus au hasard dans la population. Pas énormément plus élevée... En revanche le risque augmente considérablement si c'est une pratique courante dans la lignée, générant une lignée quasi-homozygote à tous les locus.
Dans la nature ça arrive très fréquemment malgré l existence de systèmes génétiques empéchant les croisements entre apparentés.
Afficher tout
Et pourtant, suite a la reconstitution de son corps par ADN recemment, on a trouvé qu'il avait des malformations.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : faut arrêter de croire que du sexe entre apparentés entrainent systématiquement des "anomalies" génétiques. Pour cela il faudrait qu'un des parents soit porteur d'une mutation délétère récessive, et on sait qu'elles ségrégent à faible fréquence dans la population (moins de 5%). Ensuite, il faut que frere et soeur aient la même hétérozygotie (proba=1/4). Puis que l enfant de l union frere/soeur soit homozygote pour l allèle délétère (proba=1/4). Au total, on a une proba de l ordre de 0,31% d'avoir l'expression d'une maladie génétique lors d'un croisement frère soeur, contre 0,25% si on prend deux individus au hasard dans la population. Pas énormément plus élevée... En revanche le risque augmente considérablement si c'est une pratique courante dans la lignée, générant une lignée quasi-homozygote à tous les locus.
Dans la nature ça arrive très fréquemment malgré l existence de systèmes génétiques empéchant les croisements entre apparentés.
Afficher tout
Vrai. Mais c'est bizarre de défendre les relations incestueuses lol

Cette pratique était non pas courante mais obligatoire car ce fut la tradition de l'ancienne empire égyptien. Les pharaons étaient liés à leurs frères ou sœurs. Ce fut ptolemée qui remis cette tradition en place lorsqu'Alexandre le grand perdu la vie et qu'il fut donc dirigeant de la satrapie qui englobait le territoire égyptien.

J'avais compris avec la sœur a Toutankhamon moi ^^.

a écrit : et pour compléter le vrai nom de toutankhamon est toutankhaton (image vivante d aton) ,s'il est revenus au culte des idoles c'est qu'il ne gouverné par directement étant trop jeune ,c'étais le père divin (grand prête de karnack ,représentant le dieu d'amon) et le général horembeb ,qui gouverné réellement . Vous êtes français?!?!?!

Et ce dans le but de garder un "sang bleu" le plus pur possible, signe de divinité et qui coulait dans les veines des familles pharaoniques.

a écrit : Et sinon excusez-moi mais j'ai pas bien compris dans l'interprétation de l'anecdote : Akhenaton a conçu Toutankamon "avec sa propre soeur". La soeur d'Akhenaton ou de Toutankamon ?? Quel con...