La profession d'assistant sexuel est légale et remboursée aux Pays-Bas

Proposé par
le
dans

Le métier d'assistant sexuel est apparu aux Pays-Bas en 1980 pour accompagner et aider les personnes handicapées dans leur sexualité. Ainsi, les assistants néerlandais reçoivent une formation et les prestations qu'ils réalisent sont remboursées par la sécurité sociale. Cette activité est aussi légale aux États-Unis, en Allemagne, au Danemark et en Suisse.


Tous les commentaires (114)

Et pour les gens qui ne baisent pas mais qui ne sont pas handicapés, on estime que c'est à leur frais ? Ridicule. J'espère que ce ne sera jamais autorisé dans notre pays.

Ça existe en France seulement ça n'a pas vraiment de reconnaissance sociale. Je connais quelqu'un qui travaillait comme surveillant de nuit en hôpital psychiatrique pour des patients "faiblement atteints" et comme il y avait des couples au sein de l'unité, certains venaient lui demander de l'aide durant les moments intimes.

Posté le

android

(33)

Répondre

Il y a quand même une chose hyper importante (selon moi),qui n'est ,ni abordé dans l'anecdote ni dans vos com. (édit=com du dessus),c'est le fait que des handicapés beaucoup plus chanceux que d'autres ont trouvés l'âme soeur ,souvent avec atteinte de même handicap et donc le dans ces cas précis on peur mieux ce rendre compte de l'importance de ce métier ,de ces assistants qui tombent très vite dans l'image du graveleux ,de l'obscene,mais personne ne jugent le besoin de ces personnes dont le corp inerte crée la répulsion.
Qui mettra dans un lit un homme et une femme handicapée ?
Qui éveillera leurs corps ?
Et même plus crue= qui mettra leurs organes sexuels en interaction pour qu'il puissent accomplir l'acte ?
Un parent ?..un ami ?
Ces assistants ont un rôle primordial qui aurait du existé chez nous depuis des lustres !
L'handicap est déjà une situation terrible dans la vie de tout les jours mais à ce point c'est carrément de la torture car sans aucun contact physique hormis les soins ,comment peut on se sentir humain ?
En effectuant une petite recherche j'ai trouvé un nombre incroyable de témoignages de personne handicapée qui n'avaient jamais eut la moindre caresse ,et celui plus particulièrement touchant d'une jeune grenobloise de 30 ans qui à essuyée le refus de tout les "escortes " boys contactés.
Mais j'ai aussi trouvé "un être humain "dont le témoignage montre bien la réalité des choses et de l'urgence d'y remédier.

m.leparisien.fr/societe/moi-pascal-50-ans-assistant-sexuel-26-11-2010-1166338.php

Posté le

android

(131)

Répondre

Thomas N'gijol et Fabrice Éboué sont de très bons assistants apparemment ;)

a écrit : Le jour ou cette pratique sera présente en France, la sécu n'aura pas fini de voir son trou se creuser... Ou plutot s'elargir
Cela depend de quelle maniere on peut voire la chose :P

Commentaire supprimé Quelle pertinence, utiliser un sophisme pour répondre !

Il y a plein de gens valides qui n'ont jamais de contacts physiques normaux, pour une raison x ou y. S'ils ont envie, ils peuvent payer des professionnels. Ça devrait être pareil pour tout le monde, y compris les handicapés. Je ne vois pas pourquoi ça devrait être gratuit pour eux. Ça crée même une barrière de plus.

a écrit : Et pour les gens qui ne baisent pas mais qui ne sont pas handicapés, on estime que c'est à leur frais ? Ridicule. J'espère que ce ne sera jamais autorisé dans notre pays. Je ne pense pas que le but soit de "baiser" comme tu le dis pour les personnes handicapées qui font appel à ses assistants. c'est plutôt,je pense, un moyen de ressentir, de découvrir ou de redécouvrir leur corps, un corps qui n'a pas la possibilité d'offrir ou de recevoir du plaisir parcequ'il est défaillant. Les personnes dont tu parlent qui ne "baisent" pas peuvent aller voir un psychologue spécialisé ou changer leur approche aux autres. Les handicapés dont parlent l'anecdote n'ont probablement pas la possibilité de créer des liens sociaux normaux hormis avec leur famille, amis et le personnel medical. Moi je trouve que cette prise en charge est un moyen digne de palier des besoins affectifs naturels qui ne sont pas assouvis "simplement" parceque leur corps les a laissé tombé.

Posté le

android

(36)

Répondre

a écrit : Quelle pertinence, utiliser un sophisme pour répondre !

Il y a plein de gens valides qui n'ont jamais de contacts physiques normaux, pour une raison x ou y. S'ils ont envie, ils peuvent payer des professionnels. Ça devrait être pareil pour tout le monde, y compris les handicapés. Je ne vois pas p
ourquoi ça devrait être gratuit pour eux. Ça crée même une barrière de plus. Afficher tout
Il a été dit plusieurs fois que ce n'est pas pour baiser, mais plutôt accompagner..
Les valides ne veulent pas être accompagner mais simplement des rapports..
De plus, il n'est pas nécessaire d'être arrogant pour exprimer un avis contraire...

a écrit : Et pour les gens qui ne baisent pas mais qui ne sont pas handicapés, on estime que c'est à leur frais ? Ridicule. J'espère que ce ne sera jamais autorisé dans notre pays. Je te souhaite de ne jamais avoir un accident de la route/AVC ou autre surprise de la vie , et par conséquent ne plus avoir de contrôle sur ton corps...

Posté le

android

(26)

Répondre

En France il existe des asdociations de handicapés et de leurs proches qui militent pour la reconnaissance de ce besoin et donc de la reconnaissance de cette profession. Certains ont rencontré l'âme soeur, sont mariés et ont des enfants mais n'oublient ni les années infernales de solitude ni les autres.
Il faut voir les demandes ainsi exprimées ni par le prisme de la morale ni par celui de l'individu sain.
Si vous voulez comprendre il existe des livres très bien écrits sur le sujet :
Handicaps et sexualités par Marcel Nuss (polyhandicapé et très heureux en amour)
Et
Accompagnement érotique et handicaps par Catherine Agthe et François Vatré

N'ont-ils donc aucune pudeur ? Quelle décadence... Aider à commetre la fornication quel boulot de rêve pour les gens dépravés...

Posté le

android

(0)

Répondre

Beaucoup ne comprennent pas que ce n'est pas seulement des rapports sexuels c'est dommage, de plus c'est très loin de la prostitution en France, c'est sûrement encadrée (mst, etc..) et bien plus hygiénique, si ça devait se faire en France il faudrait par la même occasion légalisée la prostitution "des valides" car on sait tous que en France il faut pas de jaloux ...

J'ai vu un reportage de Vice sur ça aussi ! Ça se passe au Japon et c'est sous titré en français !

YouTube.com/watch?v=HErf4OELzYk

C'est quelque peu dérangeant mais très interessant

a écrit : La journée a été dur chérie?
M'en parle pas --'
C'est toujours mieux qu'une autre anecdote qui disais qu'il existais le métier de branleur de dindons xD
Je préfère branler des dindons que des handicapés ...

a écrit : Et pour les gens qui ne baisent pas mais qui ne sont pas handicapés, on estime que c'est à leur frais ? Ridicule. J'espère que ce ne sera jamais autorisé dans notre pays. Mais toi tu peux utiliser ta main, contrairement à bcp d'handicapés. Leur handicap physique entraîne toujours un handicap SOCIAL plus ou moins important. J espère bien quon va légaliser pr eux. Faut pas rêver il vont déjà aux putes, mais il faut l encadrer car ils sont vulnérables seuls. Ceux qui ne comprennent pas cela ne sont pas confrontés aux handicap. Alors Profitez de votre chance en silence

a écrit : Pendant ce temps en France on pénalise les clients des prostituées ^^ Il y a une nette différence entre cette "prestation" et de la prostitution. C'est à cause de réflexions dans ce genre que cela ne pourrait pas (encore) se mettre en place en France.
Concernant la prostitution, le fait que certaines filles sont contraintes n'est pas un mythe. On parle ici du choix de certaines personnes de donner et procurer du plaisir à certaines personnes qui n'en ont pas la possibilité. Le film "The session" avec Helen Hunt aborde avec beaucoup de finesse la question...

Pour tout ceux critiquant et comparant ça a de la prostitution, je vous suggère de vous intéresser à la vie et le travail de "Mark O'Brien". Un journaliste handicapé qui n'avait pas de sensations en dessous de son cou et qui avait écrit à ce sujet. Il était paralysé depuis sa plus tendre enfance et personne n'avait jamais voulu de lui. Il a fait appel à de tels services pour découvrir ce qu'est la sexualité, et surtout chercher comment ressentir du plaisir physique (puisque rappelons-le il n'avait pas de sensations en dessous du cou)

Edit : pour les cinéphiles, apparemment vous pouvez voir ce que je viens de dire dans le film "the session". Je ne l'ai jamais vu, donc si quelqu'un peut confirmer qu'il s'agit bien de son histoire.

re edit Boobi57 m'a devancé je n'ai donc pas dis de bêtises concernant ce film

Posté le

android

(12)

Répondre

En France il était question de le tester dans une région. C' est passé à la télé.

Posté le

android

(1)

Répondre