La profession d'assistant sexuel est légale et remboursée aux Pays-Bas

Proposé par
le
dans

Le métier d'assistant sexuel est apparu aux Pays-Bas en 1980 pour accompagner et aider les personnes handicapées dans leur sexualité. Ainsi, les assistants néerlandais reçoivent une formation et les prestations qu'ils réalisent sont remboursées par la sécurité sociale. Cette activité est aussi légale aux États-Unis, en Allemagne, au Danemark et en Suisse.


Tous les commentaires (114)

Il existe un excellent reportage japonais là-dessus appelé "les mains blanches".

Là où ça devient intéressant, c'est que bien que le sexe soit considéré comme un besoin naturel sur le plan médical, ce qui permet à de tels actes d'être prodigués, il existe un différence notable en fonction du sexe des patients.

Il faut bien comprendre que par handicapé (en tout cas dans les pays que je connais), on parle de handicap lourds, où les personnes ne sont pas en mesure de communiquer, donc de soliciter ce service/soin.
On part du principe que c'est encore une fois un besoin biologique et donc un moyen de palier à la misère sexuelle.
Mais...
Même si c'est accepté dans le cas d'un patient masculin, il est beaucoup plus compliqué de pratiquer sur une femme (qui n'a pas explicitement pu donner son accord donc) des actes sexuels. Puisque c'est bien connu, les femmes n'ont pas désir ni de besoins sexuels (?)

C'est une problématique sociologique très intéressante, je pense.
L'égalité homme/femme.
Le fait que ses soins soient dans certains pays imposés au personnel médical (on peut comprendre que des membres du personnel médical ne veuillent pas pratiquer ça compte tenu de la nature "particulière" du soin...).
Etc...

Encore une fois, le reportage japonnais (la prostitution étant illégale au Japon, la distinction étant donc bien nette) est très instructif et humain. Pas voyeuriste et lève de bonnes questions.
A voir.

"Pour accompagner ou aider les personnes handicapées dans leur sexualité" suis je le seule à n'avoir pas trés bien compris cette phrase. Parle t'on de personne a mobilitée réduite par exemple ou de personne qui sont genées par leur corps, par leur sexe etc... Ce qui handicaperai nn pas eux mais leur libido. J'espere avoir été claire et que vous voyez ce que je veut dire

a écrit : "Pour accompagner ou aider les personnes handicapées dans leur sexualité" suis je le seule à n'avoir pas trés bien compris cette phrase. Parle t'on de personne a mobilitée réduite par exemple ou de personne qui sont genées par leur corps, par leur sexe etc... Ce qui handicaperai nn pas eux mais leur libido. J'espere avoir été claire et que vous voyez ce que je veut dire Afficher tout Ça parle des personnes handicapées qui sont dans l'incapacité d'avoir des rapports sexuels car ils ne peuvent pas bouger

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il existe un excellent reportage japonais là-dessus appelé "les mains blanches".

Là où ça devient intéressant, c'est que bien que le sexe soit considéré comme un besoin naturel sur le plan médical, ce qui permet à de tels actes d'être prodigués, il existe un différence notable en fonc
tion du sexe des patients.

Il faut bien comprendre que par handicapé (en tout cas dans les pays que je connais), on parle de handicap lourds, où les personnes ne sont pas en mesure de communiquer, donc de soliciter ce service/soin.
On part du principe que c'est encore une fois un besoin biologique et donc un moyen de palier à la misère sexuelle.
Mais...
Même si c'est accepté dans le cas d'un patient masculin, il est beaucoup plus compliqué de pratiquer sur une femme (qui n'a pas explicitement pu donner son accord donc) des actes sexuels. Puisque c'est bien connu, les femmes n'ont pas désir ni de besoins sexuels (?)

C'est une problématique sociologique très intéressante, je pense.
L'égalité homme/femme.
Le fait que ses soins soient dans certains pays imposés au personnel médical (on peut comprendre que des membres du personnel médical ne veuillent pas pratiquer ça compte tenu de la nature "particulière" du soin...).
Etc...

Encore une fois, le reportage japonnais (la prostitution étant illégale au Japon, la distinction étant donc bien nette) est très instructif et humain. Pas voyeuriste et lève de bonnes questions.
A voir.
Afficher tout
Les femmes ont des besoins et des envies parfois plus forts que les hommes. Tout depend de l'individu ne restons pas sur des particularités généralisées ;)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ça parle des personnes handicapées qui sont dans l'incapacité d'avoir des rapports sexuels car ils ne peuvent pas bouger Et aussi de personnes handicapées mentales pour leur apprendre à apprivoiser leur corps par exemple, ou accompagner un couple de personnes handicapées quelque soit la nature du handicap...

Une prostitution médical .. Pourquoi pas mais des personnes risque d'en abuser non ?

Posté le

android

(2)

Répondre

Mais hormis le fait d'être altruiste... Est-ce qu'il ne faut pas avoir un peu un grain pour se lancer dans une telle activité? Quasi volontaire de surcroît? Qu'on soit aide-soignant, psychologue, ou qu'on soit actif dans le paramédical pour aider ou être présent pour ces gens-là Ok... mais là...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : "Pour accompagner ou aider les personnes handicapées dans leur sexualité" suis je le seule à n'avoir pas trés bien compris cette phrase. Parle t'on de personne a mobilitée réduite par exemple ou de personne qui sont genées par leur corps, par leur sexe etc... Ce qui handicaperai nn pas eux mais leur libido. J'espere avoir été claire et que vous voyez ce que je veut dire Afficher tout Je pensais comme toi au début, me disant qu'il y avait un truc que j'avais pas compris ou peu clair... mais j'ai lu l'article posté par Lonelylisa.myl et... non non, on parle bien de se tripoter avec des handicapés, avec toute l'attention et la gentillesse de rigueur.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : De la prostitution (oui car c'est le cas on vend des services sexuels) remboursée par la sécu, le rêve de beaucoup d'hommes pour se défouler aux frais de la princesse ! Oui..des hommes porteurs d'un handicap !! Car c'est à eux que s'adressent cette prestation.

Posté le

android

(0)

Répondre

Commentaire supprimé C'est vraiment petit comme réaction. Ce me sidère toujours les personnes qui refusent que les autres aient du plaisir, voir vivent une existence normale. Je ne vais pas débattre sur l'homosexualité mais en quoi les assistants sexuels te dérangent? Tu crois qu'ils vont le faire devant toi?
Quand on sait que les personnes handicapées physique sont déjà mal vu par la société (ne parlons même pas des personnes handicapées mentales, ils sont encore plus mal vu) et que un bon nombre de prostituées refusent de vendre leur service à des personnes comme elles... T'en fais quoi de ça? Je ne sais pas si tu es au courant mais la sexualité (au sens large) est quelque chose de TRES important dans la vie. Les assistants sexuels sont une bonne chose, cela peut leur amener une meilleure façon de vivre.

je suis consternée par certains propos. l'handicap n'est pas contagieux, mais cela n'arrive pas qu'aux autres. Un accident, un avc et tout bascule. on en reste pas moins un être humain, avec un coeur qui peut aimer et avoir des rapports sexuels. un handicape moteur à besoin d'un fauteuil roulant pour avancer...donc oui il aura besoin d'un assistant sexuel , s'il n'a pas de conjoint. car le sexe est quelque chose de primordial dans la vie de chacun

Posté le

windowsphone

(18)

Répondre

a écrit : je suis consternée par certains propos. l'handicap n'est pas contagieux, mais cela n'arrive pas qu'aux autres. Un accident, un avc et tout bascule. on en reste pas moins un être humain, avec un coeur qui peut aimer et avoir des rapports sexuels. un handicape moteur à besoin d'un fauteuil roulant pour avancer...donc oui il aura besoin d'un assistant sexuel , s'il n'a pas de conjoint. car le sexe est quelque chose de primordial dans la vie de chacun Afficher tout Et on doit cotiser pour payer des branleurs professionnels? Deja, si j'étais à ce point handicapé SVP tirez moi une balle, car je ne suporterai pas d'être un poids pour les autres.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Mais hormis le fait d'être altruiste... Est-ce qu'il ne faut pas avoir un peu un grain pour se lancer dans une telle activité? Quasi volontaire de surcroît? Qu'on soit aide-soignant, psychologue, ou qu'on soit actif dans le paramédical pour aider ou être présent pour ces gens-là Ok... mais là... en hollande se sont les prostituees qui accompagnent les personnes handicapees . mais les prostituees sont reconnues aux pays bas. elles sont declarees, payent des impôts ect. elles ont choisis ce metier, et certaines acceptent d'accompagner les personnes différentes dans le sexe. car oui le sexe fait parti des plaisirs de la vie. alors pourquoi ils n'y aurait pas droit. l'handicap choque , on en a peur, alors cela derange que l'on puisse proposer un assistant sexuel. laissons un peu de plaisir à ces personnes, dans leur triste vie

Posté le

windowsphone

(8)

Répondre

Mais ici on apprend aux handicapés l'acte sexuel?(je dis ça de manière très grossière, se que je dis par la, c'est qu'on les éduque par rapport a leur handicap? Ou c'est de la prostitution remboursé? Se que je trouve stupide en soit de payer et rembourser pour un acte sexuel... C'est naturelle de faire l'amour, pourquoi payer? Et pourquoi en priver des gens pour un handicap ou autre? Enfin, la je m'égards, mais voilà le pourquoi de ma question ....)

a écrit : Les handicapés peuvent donc profiter du trou de la sécu! Handicapé dans la sexualité est différent de handicapé.

a écrit : Et on doit cotiser pour payer des branleurs professionnels? Deja, si j'étais à ce point handicapé SVP tirez moi une balle, car je ne suporterai pas d'être un poids pour les autres. excusez moi mais on paye gracement des branleurs au senat.... je prefere cotiser pour des branleurs qui donneront un peu de plaisir a certaines gens , ... que l on vous mette une balle dans la tete. ahhh encore un sujet qui derange . l euthanasie. un peu d'ouverture d'esprit serait bienvenu. je pense que personne dans votre famille est handicape. j espere pour vous qu il en sera toujours ainsi. si par malheur vous avez un enfant handicape qu allez vous faire...le tuer , ou l accompagner tout au long de sa vie, et peut etre qu un jour il vous demandera un assistant sexuel. ben oui alors crime ou assistant sexuel

Posté le

windowsphone

(18)

Répondre

On parle beaucoup de la partie sexuelle et c'est normal vu que c'est une composante majeure de cette activité (et encore dans le témoignage de l'homme qui s' appelle Pascal il ne dit clairement qu'il n'accomplit pas de rapport complet) mais et la partie psychologique, émotionnelle? Je trouve qu'il faut être costaud psychologiquement parlant quand même, voir de si près toute cette souffrance ça ne doit pas être évident à gérer tout le temps...

Posté le

android

(8)

Répondre

Je suis outrageusement choquée des commentaires au dessus.
Renseignez vous correctement sur le sujet avant de publier des propos aussi choquant.

"The Session" est un film magnifique qui parle de ça !!

Vu les caisses vides de l'État et le manque cruel d'équipements pour la vie quotidienne de nos handicapés, je pense que la légalisation d'une telle activité dans notre pays serait limite cynique, après comme on dit chacun son avis...

Posté le

android

(1)

Répondre