La profession d'assistant sexuel est légale et remboursée aux Pays-Bas

Proposé par
le
dans

Le métier d'assistant sexuel est apparu aux Pays-Bas en 1980 pour accompagner et aider les personnes handicapées dans leur sexualité. Ainsi, les assistants néerlandais reçoivent une formation et les prestations qu'ils réalisent sont remboursées par la sécurité sociale. Cette activité est aussi légale aux États-Unis, en Allemagne, au Danemark et en Suisse.


Tous les commentaires (114)

a écrit : Au regard de la France ça reste de la prostitution. C'est dommage, il faut que ça évolue assez rapidement. La France est en retard sur beaucoup beaucoup de chose par rapport à l'accompagnement des personnes âgées, handicapées!!! Les pays nordiques ont déjà tout compris!

a écrit : Et pour les gens qui ne baisent pas mais qui ne sont pas handicapés, on estime que c'est à leur frais ? Ridicule. J'espère que ce ne sera jamais autorisé dans notre pays. Ce n'est pas seulement une question de "baiser".

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Le jour ou cette pratique sera présente en France, la sécu n'aura pas fini de voir son trou se creuser... .. et le nombre d'"handicapés" augmenté aussi ;)

Cette activité a été légalisée en France il y a moins d'un an, pour remettre à jour l'anecdote, je ne saurais cependant dire si elle est prise en compte dans la sécu.

a écrit : En France il existe des asdociations de handicapés et de leurs proches qui militent pour la reconnaissance de ce besoin et donc de la reconnaissance de cette profession. Certains ont rencontré l'âme soeur, sont mariés et ont des enfants mais n'oublient ni les années infernales de solitude ni les autres.
> Il faut voir les demandes ainsi exprimées ni par le prisme de la morale ni par celui de l'individu sain.
Si vous voulez comprendre il existe des livres très bien écrits sur le sujet :
Handicaps et sexualités par Marcel Nuss (polyhandicapé et très heureux en amour)
Et
Accompagnement érotique et handicaps par Catherine Agthe et François Vatré
Afficher tout
Polyhandicapé et heureux en amour, si tu as lu le livre peut tu developer stp, je ne voit pas comment cela est possible.... Étant papa d'une fille atteinte de polyhandicape je serai curieux de comprendre. Merci d'avance

a écrit : Une prostitution médical .. Pourquoi pas mais des personnes risque d'en abuser non ? Ceux qui risquent d'en abuser sont les même qui chopent les places d'handicapés sur les parking. Il y a de fortes chances pour que des mesures soient mises en place pour distinguer les handicapés des petits opportunistes. Avec la France toujours sur le qui-vive, à mon avis, les fraudes seront vite interceptées. Pas de soucis à ce faire de ce côté la.

Juste une précision suite à certains commentaires précédents :

En France, la prostitution n'est pas interdite. Et les clients ne sont pas non plus sanctionnés - une loi était à l'étude mais je ne sais pas où cela en est.

Pour en revenir à l'anecdote, je me dis qu'il doit falloir beaucoup de courage pour exercer ce métier.
J'ai du mal à concevoir la chose mais c'est honorable.

Bon après, avant d'en arriver là en France, ce serait bien que l'on commence par intégrer les handicapés dans les entreprises plus fréquemment et surtout qu'on améliore leur quotidien. Au-lieu de faciliter les accès, on repousse l'entrée en vigueur des lois...
C'est triste tout de même.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Il y a quand même une chose hyper importante (selon moi),qui n'est ,ni abordé dans l'anecdote ni dans vos com. (édit=com du dessus),c'est le fait que des handicapés beaucoup plus chanceux que d'autres ont trouvés l'âme soeur ,souvent avec atteinte de même handicap et donc le dans ces cas précis on peur mieux ce rendre compte de l'importance de ce métier ,de ces assistants qui tombent très vite dans l'image du graveleux ,de l'obscene,mais personne ne jugent le besoin de ces personnes dont le corp inerte crée la répulsion.
Qui mettra dans un lit un homme et une femme handicapée ?
Qui éveillera leurs corps ?
Et même plus crue= qui mettra leurs organes sexuels en interaction pour qu'il puissent accomplir l'acte ?
Un parent ?..un ami ?
Ces assistants ont un rôle primordial qui aurait du existé chez nous depuis des lustres !
L'handicap est déjà une situation terrible dans la vie de tout les jours mais à ce point c'est carrément de la torture car sans aucun contact physique hormis les soins ,comment peut on se sentir humain ?
En effectuant une petite recherche j'ai trouvé un nombre incroyable de témoignages de personne handicapée qui n'avaient jamais eut la moindre caresse ,et celui plus particulièrement touchant d'une jeune grenobloise de 30 ans qui à essuyée le refus de tout les "escortes " boys contactés.
Mais j'ai aussi trouvé "un être humain "dont le témoignage montre bien la réalité des choses et de l'urgence d'y remédier.

m.leparisien.fr/societe/moi-pascal-50-ans-assistant-sexuel-26-11-2010-1166338.php
Afficher tout
Merci pour ce lien qui est effectivement très émouvant et réaliste.
De tout les commentaires que j'ai lu jusqu'à maintenant c'est l"un des plus pertinent. Les autres n'apportent rien à cette anecdote car ils n'essaie pas de s'imaginer dans cet état la. J'espère que l'assistance sexuel pour personnes handicapées sera légalisé en France pour aider ces personnes a reprendre conscience de leur propre corps.

Posté le

android

(7)

Répondre

Pourler de façon concrête, vu les questions...
Il s'agit de masturber les personnes.
D'où le nom de "main blanche" au Japon, qui fait référence aux gants en latex.
Et la fronde des infirmières qui se plaignent de ne "pas avoir signer pour ça" et qui se retrouvent façe à au choix suivant: masturber des patients ou être virées.

Dans les pays où la protistition est légale, il s'agit de "professionel(le)s" travaillant "main dans la main" avec le personnel médical :).

Personnellement, je suis infirmiere et la sexualite chez les handicapes et les personnes agees est un debat qui pourrait durer des heures c est une certitude. Je conçois qu il faille reflechir à la question d un accompagnement et je ne comprendrais jamais pourquoi ils ne pourraient pas avoir droit à la même chose que tout un chacun. Cependant quand je vois dans differents pays (japon surtout) que ce sont les infirmieres qui ont cette mission et que le gouvernement français se pose la question de rajouter cette mission, là je dis stop. Les soignants et les soins sont déjà souvent intrusifs, douloureux, gênants et parfois même une épreuve pour le patient comme pour le soignant, on reste humain hein!!! Alors si en plus c est à nous de pallier à un deficit sexuel....
Bref le probleme est reel, il est imperatif d y remedier mais moi je vais peut etre bien changé de metier alors :-\

Posté le

android

(12)

Répondre

Au pole emploi: nous avons un poste a vous proposer celui d assistant sexuel vs etes rémunéré apres chaque prestation. Tres bonne présentation aptitude aux langues serait un plus.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il a été dit plusieurs fois que ce n'est pas pour baiser, mais plutôt accompagner..
Les valides ne veulent pas être accompagner mais simplement des rapports..
De plus, il n'est pas nécessaire d'être arrogant pour exprimer un avis contraire...
Quel raccourci.... ce n'est pas parce qu'on est valide qu'on ne pense qu'à avoir des rapports. Il y a aussi des gens qui ne cherchent que de l'affection et de la compagnie, handicapé ou valide...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et on doit cotiser pour payer des branleurs professionnels? Deja, si j'étais à ce point handicapé SVP tirez moi une balle, car je ne suporterai pas d'être un poids pour les autres. Je n'ose imaginer le genre de personne que vous devez être .......l'esprit fermé. Je suis,personne handi en fauteuil roulant suite à une maladie et je,vous invite donc à venir me tirer une balle dans la.tête . Ça fera une personne handi de moins. Sachez que handi ne veut pas forcément dire légume. Et pour ce qui est du trou de la.sécu,ne vous inquiétez pas je ne coûte qu'une visite à une neurologue une ' fois par an. Et souriez à la vie,c'est le printemps aujourd'hui!

a écrit : Et on doit cotiser pour payer des branleurs professionnels? Deja, si j'étais à ce point handicapé SVP tirez moi une balle, car je ne suporterai pas d'être un poids pour les autres. Là ça rentre dans un autre débat, celui de l'euthanasie. Mais pour les personnes ayant envie de vivre, ça leurs apporte un semblant de vie normale

Posté le

android

(1)

Répondre

Je serai curieux de connaître le texte de loi qui encadre cette pratique dans ces différents pays car où placer le niveau de handicap minimum pour y avoir accès? Parle-t-on uniquement de handicap moteur et mental? Je m'explique: une personne brûlée au visage, défigurée par une morsure mais parfaitement valide peut-elle y avoir accès? Inversement, une personne paraplégique intégrée et épanouie dans son environnement social doit-elle en profiter? Se pose alors la question du handicap social, mais dans ce cas où mettre une limite? Où commence le "défaut physique", la laideur, l'inaptitude sociale, empêchant contre son gré d'avoir des relations intimes? Si la question du handicap social n'entre pas en jeu alors tous les arguments prônant le fait redécouvrir son corps sous les doigts d'un autre, de se sentir existant, vivant, et considéré par le plaisir donné et reçus ne sont alors qu'un écran de fumée et on doit crûment parler de prostitution puisque n'entre en considération que l'assouvissement de "besoins ou pulsions" physique, ce qui semble être à l'opposé du but de ces assistants sexuel.

a écrit : Je préfère branler des dindons que des handicapés ... Quel honte de discriminer ainsi ! Mettez vous a leur place enfin ! Si personne ne voulait de vous, comment réagiriez vous ? Je n'y vois rien d'obscène mais une façon d'apprivoiser leur corps handicapés.

a écrit : Et on doit cotiser pour payer des branleurs professionnels? Deja, si j'étais à ce point handicapé SVP tirez moi une balle, car je ne suporterai pas d'être un poids pour les autres. Ah oui je tenais à vous dire également que j'attends impatiemment le Sativex,cannabis thérapeutique . Comme ça je me droguerai sur le compte de la.sécu! Vos propos sont tellement déplacés,comme d'autres d'ailleurs,qu'aprés avoir été outrée,j'ai pris le parti d'en rire.
KEEP SMILING,IT IS SPRING TODAY

Très belle initiative. Je dis oui au sexe. Les malheureux hancidcapés ont eux ausis le droit à quelques plaisir du corps, même si ce n'est pas avec des sentiments.
Précisons aussi qu'il ne s'agit pas UNIQUEMENT de rapports sexuels. Il y a aussi juste des caresses, des paroles, des moments spéciaux, etc... Tout de suite on parle de sexe, de baise et autre... Soyez un peu plus délicat dans vos paroles et pensées. Chacun à le droit d'avoir des moments intimes avec son corps, même si qui ne peuvent le faire eux même. Un mec a naturellement l'envie de se branler ou du moins besoin de ressentir ses hormones faire effets. Quelqu'un d'handicapé ne peux plus le faire (tout dépend de l'handicap après) alors les mecs, soyons un peu intelligent et laissons leur se plaisir ;)

a écrit : Je n'ose imaginer le genre de personne que vous devez être .......l'esprit fermé. Je suis,personne handi en fauteuil roulant suite à une maladie et je,vous invite donc à venir me tirer une balle dans la.tête . Ça fera une personne handi de moins. Sachez que handi ne veut pas forcément dire légume. Et pour ce qui est du trou de la.sécu,ne vous inquiétez pas je ne coûte qu'une visite à une neurologue une ' fois par an. Et souriez à la vie,c'est le printemps aujourd'hui! Afficher tout Primo, je parlais de moi même! Et franchement je trouves dégradant de demander même à un pro (enfin si l'on peut dire cela...un obsédé à mon avis) d'être soulager. C'est ridicule.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quel honte de discriminer ainsi ! Mettez vous a leur place enfin ! Si personne ne voulait de vous, comment réagiriez vous ? Je n'y vois rien d'obscène mais une façon d'apprivoiser leur corps handicapés. Sans vouloir trop m'avancer, il fait simplement état d'un sentiment personnel. Il ne discrimine pas les handicapés. Ce n'est pas parce qu'il n'aimerait pas faire ça qu'il est opposé à la mesure.
Bon après je ne connais pas cette personne, mais je trouve que vous lui faites un procès d'intention.

À choisir, moi aussi je préfère m'occuper d'un dindon. Ce n'est pas pour autant que je pense qu'il ne devrait pas y avoir d'assistant sexuel.
On a quand même le droit de faire ce qu'on veut non ?

Posté le

android

(4)

Répondre