La profession d'assistant sexuel est légale et remboursée aux Pays-Bas

Proposé par
le
dans

Le métier d'assistant sexuel est apparu aux Pays-Bas en 1980 pour accompagner et aider les personnes handicapées dans leur sexualité. Ainsi, les assistants néerlandais reçoivent une formation et les prestations qu'ils réalisent sont remboursées par la sécurité sociale. Cette activité est aussi légale aux États-Unis, en Allemagne, au Danemark et en Suisse.


Tous les commentaires (114)

a écrit : Ce n est pas prés de t arriver si tu crois que seule la beauté peu t apporter le sexe et/ou l amour... Heureusement Qu il n y pas que les beaux qui s envoient en l air la vie serais bien triste Mais non je crois pas ça... c'est un exemple pour lancer un débat intéressant c'est tout.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Merci pour ce lien qui est effectivement très émouvant et réaliste.
De tout les commentaires que j'ai lu jusqu'à maintenant c'est l"un des plus pertinent. Les autres n'apportent rien à cette anecdote car ils n'essaie pas de s'imaginer dans cet état la. J'espère que l
9;assistance sexuel pour personnes handicapées sera légalisé en France pour aider ces personnes a reprendre conscience de leur propre corps. Afficher tout
C'est légalisé en France depuis plusieurs mois déjà

a écrit : Le jour ou cette pratique sera présente en France, la sécu n'aura pas fini de voir son trou se creuser... C'est légal en France, une loi est déjà passée

a écrit : Quelque chose à avouer ? :-D Oui avouons qu'en France les des pratiques prohibés comme la prostitution ou le cannabis sont des secrets de polichinelle

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il y a quand même une chose hyper importante (selon moi),qui n'est ,ni abordé dans l'anecdote ni dans vos com. (édit=com du dessus),c'est le fait que des handicapés beaucoup plus chanceux que d'autres ont trouvés l'âme soeur ,souvent avec atteinte de même handicap et donc le dans ces cas précis on peur mieux ce rendre compte de l'importance de ce métier ,de ces assistants qui tombent très vite dans l'image du graveleux ,de l'obscene,mais personne ne jugent le besoin de ces personnes dont le corp inerte crée la répulsion.
Qui mettra dans un lit un homme et une femme handicapée ?
Qui éveillera leurs corps ?
Et même plus crue= qui mettra leurs organes sexuels en interaction pour qu'il puissent accomplir l'acte ?
Un parent ?..un ami ?
Ces assistants ont un rôle primordial qui aurait du existé chez nous depuis des lustres !
L'handicap est déjà une situation terrible dans la vie de tout les jours mais à ce point c'est carrément de la torture car sans aucun contact physique hormis les soins ,comment peut on se sentir humain ?
En effectuant une petite recherche j'ai trouvé un nombre incroyable de témoignages de personne handicapée qui n'avaient jamais eut la moindre caresse ,et celui plus particulièrement touchant d'une jeune grenobloise de 30 ans qui à essuyée le refus de tout les "escortes " boys contactés.
Mais j'ai aussi trouvé "un être humain "dont le témoignage montre bien la réalité des choses et de l'urgence d'y remédier.

m.leparisien.fr/societe/moi-pascal-50-ans-assistant-sexuel-26-11-2010-1166338.php
Afficher tout
Ta grenobloise a qu'à payer plus cher. A prestation spéciale prix spécial

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En France il était question de le tester dans une région. C' est passé à la télé. Non juste un département l Essonne

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il existe un excellent reportage japonais là-dessus appelé "les mains blanches".

Là où ça devient intéressant, c'est que bien que le sexe soit considéré comme un besoin naturel sur le plan médical, ce qui permet à de tels actes d'être prodigués, il existe un différence notable en fonc
tion du sexe des patients.

Il faut bien comprendre que par handicapé (en tout cas dans les pays que je connais), on parle de handicap lourds, où les personnes ne sont pas en mesure de communiquer, donc de soliciter ce service/soin.
On part du principe que c'est encore une fois un besoin biologique et donc un moyen de palier à la misère sexuelle.
Mais...
Même si c'est accepté dans le cas d'un patient masculin, il est beaucoup plus compliqué de pratiquer sur une femme (qui n'a pas explicitement pu donner son accord donc) des actes sexuels. Puisque c'est bien connu, les femmes n'ont pas désir ni de besoins sexuels (?)

C'est une problématique sociologique très intéressante, je pense.
L'égalité homme/femme.
Le fait que ses soins soient dans certains pays imposés au personnel médical (on peut comprendre que des membres du personnel médical ne veuillent pas pratiquer ça compte tenu de la nature "particulière" du soin...).
Etc...

Encore une fois, le reportage japonnais (la prostitution étant illégale au Japon, la distinction étant donc bien nette) est très instructif et humain. Pas voyeuriste et lève de bonnes questions.
A voir.
Afficher tout
lol c'est en effet bien connu les femmes n'ont pas de désir sexuels sinon d'où leur serait venue l'idée de facturer le sexe?

Posté le

android

(0)

Répondre

Je plains les personnes qui font ce "métier" si on peut appeler ça ainsi ...

Posté le

android

(0)

Répondre

Il ne s'agit pas que d'actes sexuels il se peut que des personnes handicapées sollicite ces assistantes pour une aide "technique".
Ex:Un couple dont les 2 personnes sont handicapées vont devoir être aidé pour réaliser telle ou telle position.
Et ne vous méprenez pas ce n'est pas de la prostitution, ces femmes ne sont pas recrutées au hasard et ont un statut de travailleurs social,elles font un métier qui redonne vie à ces personnes dont la vie sexuelle est compliquée du fait de leur handicap.
En France ce n'est pas près d'arrivé tout ça est encore tabou.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne pense pas que le but soit de "baiser" comme tu le dis pour les personnes handicapées qui font appel à ses assistants. c'est plutôt,je pense, un moyen de ressentir, de découvrir ou de redécouvrir leur corps, un corps qui n'a pas la possibilité d'offrir ou de recevoir du plaisir parcequ9;il est défaillant. Les personnes dont tu parlent qui ne "baisent" pas peuvent aller voir un psychologue spécialisé ou changer leur approche aux autres. Les handicapés dont parlent l'anecdote n'ont probablement pas la possibilité de créer des liens sociaux normaux hormis avec leur famille, amis et le personnel medical. Moi je trouve que cette prise en charge est un moyen digne de palier des besoins affectifs naturels qui ne sont pas assouvis "simplement" parceque leur corps les a laissé tombé. Afficher tout J'espère que certains infirmes (pardon, personnes atteintes de handicap) ont aussi tout simplement envie de baiser.

a écrit : Bientôt, on constatera une forte immigration aux Pays-Bas, en Allemagne, au Danemark, et en Suède... Et en Suisse

En lisant certains commentaires, je sens que les esprits s'échauffent ...
Honnêtement , il y a plus inutile comme métier !
Certes cela s'adresse à une minorité , mais cette dernière en a besoin !

Bien que la source ne soit "que" Wikipedia, celle ci indique que cela est apparu dans les années 70 aux États-Unis