Lorsque l'on dit mon général, on n'utilise pas le possessif

Proposé par
le

Tous les commentaires (67)

a écrit : A noter que dans la Marine le "mon" n'est pas obligatoire. On dit que c'est Napoléon qui après la défaite de Trafalger retira ce privilège aux officiers de marine. Il est meme interdit ! Tu te prends une cartouche si tu dit "mon" à un officier de la Marine.

Posté le

android

(6)

Répondre

Je trouve cet argument peu convaincant: en effet le mot «monsieur» est composé de «mon», qui est bien possessif, et de «sieur», qui est l'équivalent de «seigneur». Dès lors, le «mon» précédant un grade dans l'armée, de même qu'un titre religieux d'ailleurs, me semble bien avoir une valeur possissive, même si elle sous-entend un rapport de subordination.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On dit « mon » à partir des grades de sous officier à l’exception de Major. Non, mon est pour les officiers. À partir de lieutenant.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On dit « mon » à partir des grades de sous officier à l’exception de Major. À partir du grade d'adjudant, très exactement.
Source: je suis militaire.

«c'est pourquoi, lorsque l'on s'adresse à une femme...»euh...MADAME...Ça commence par MA...non?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Effectivement le Mon est présent dans l’Armée de Terre et l’Armée de l’Air mais pas dans la Marine depuis la défaite de Trafalgar ou Napoleon a effectivement retiré ce privilège à ses officiers de la Navale et leur a imposé une cravate noire.
Il faut aussi dire que la féminisation des grades est effective depuis
qq années. On peut donc dire Madame la Générale ou Madame la colonelle ... certains grades étant plus facile à féminiser que d’autres première maîtresse semblerait bizarre ...
Mais cela n’est pas encore formalisé, on se limite donc au grade sans le Mon pour un personnel féminin.

« Dans la Marine petit quand tu es mousse tu salues tout ce qui bouge et tu peins tout le reste ! »
Afficher tout
C'est une legende urbaine. ;) on ne sais pas exactement pourquoi cela ne s'applique pas dans la marine. Le CM de la page facebook de la marine nationale avait fait un tres bon article la dessus il y a quelques temps. La fameuse scene de Napoleon disant a De Villeneuve "je ne vous appelerez plus monsieur" n'a pas pu avoir lieu, les deix hommes ne s'étant jamais revu apres Trafalgar. Villeneuve est mort, officiellement en se suicidant bien qu'un gros doute subsiste.

Posté le

android

(6)

Répondre

On peut ajouter Mon Seigneur aussi.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A noter que dans la Marine le "mon" n'est pas obligatoire. On dit que c'est Napoléon qui après la défaite de Trafalger retira ce privilège aux officiers de marine. Vu ton pseudo je ne sais pas si je dois te croire ... ;)

Posté le

android

(4)

Répondre

Par contre, quand on dit "mon con", il s'agit bien d'un possessif, car selon le dicton : "On est toujours le con de quelqu'un ! "

Posté le

android

(7)

Répondre

On devrait dire Meuh Colonel et Meuh Général alors, vu qu'on dit Meuhsieur :D

Blague à part, le mot "monsieur" dérive de "mon seigneur" ou "mon sieur". Donc techniquement ça a quand même un rapport avec le possessif, non ?

EDIT : bon, je vois que je ne suis pas le seul à me faire la réflexion...^^

a écrit : Chez nous en Suisse, le major est un officier. Ici, le plus gradé des sous-officiers est le sergent-chef.

Mais bon, après les fonctions diffèrent énormément entre les gradés analogues pour la Suisse et la France, il me semble.
En France c'est un peu ambigu, un major peut être un commandant (officier) ou le plus haut gradé des sous-officiers, ça dépend de l'arme.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En France c'est un peu ambigu, un major peut être un commandant (officier) ou le plus haut gradé des sous-officiers, ça dépend de l'arme. Euh... En France un major est le plus gradé des sous-officier.
Anciennement appelé adjudant-chef major, puis major, c'était une distinction et un corps à part, entre sous-officier et officier, le corps des majors.
Rattaché depuis 2009 au corps des sous-officiers, major est redevenu un grade à part entière.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Commentaire perspicace ! Il voulait dire ma(dame) colonel rapport à mon(sieur) colonel. Ne jugez pas hâtivement!

a écrit : «c'est pourquoi, lorsque l'on s'adresse à une femme...»euh...MADAME...Ça commence par MA...non? Oui, moi non plus je ne comprends pas pourquoi ça ne s'est pas transféré...et je comprends encore moins pourquoi on est les premiers à se poser la question ^^

a écrit : non seulement Adjudant et Adjudant chef On dit « mon » à partir des sous officiers (hors major) donc de adjudant à genral...

a écrit : Petite précision : cette marque de respect qu’est le « mon » devant le grade ne s’applique pas aux sous officiers subalternes (jusqu’au grade de sergent-chef). Cela commence aux sous officiers supérieurs : on dit « mon » adjudant et « mon » adjudant-chef... puis ensuite pour tous les officiers : à commencer par le sous-lieutenant qu’on appelle « mon lieutenant »...
Bizarrerie pour le « Major »... il est au dessus de l’adjudant-chef et c’est le plus haut grade de sous officier, mais il n’a pas droit au « mon » ; on dit « Major ». Je n’ai pas l’explication.
Afficher tout
Autre précision : à l’armée belge, le “mon” est réservé aux officiers. Les adjudants n’y ont pas droit, contrairement à l’armée française.

Source : DGHR-REG-DISPSYS-001 du 20 février 2006, annexe F

a écrit : Petite précision : cette marque de respect qu’est le « mon » devant le grade ne s’applique pas aux sous officiers subalternes (jusqu’au grade de sergent-chef). Cela commence aux sous officiers supérieurs : on dit « mon » adjudant et « mon » adjudant-chef... puis ensuite pour tous les officiers : à commencer par le sous-lieutenant qu’on appelle « mon lieutenant »...
Bizarrerie pour le « Major »... il est au dessus de l’adjudant-chef et c’est le plus haut grade de sous officier, mais il n’a pas droit au « mon » ; on dit « Major ». Je n’ai pas l’explication.
Afficher tout
Peut être car il s’agit d’un grade plus honorifique, comme maréchal ?

Explication bizarre : le "Mon" de "Monsieur" est bien possessif : il vient de "Mon Sieur", comme "Ma Dame".
Donc Mon Colonel serait quand même bien possessif, comme Mon Sieur......

a écrit : Monsieur étant la contraction de mon sieur ou mon sire, c'est quand même indirectement un possessif, non?
A noter qu'on utilise "monsieur" in extenso lorsqu'on s'adresse à un médecin des armées, à un commissaire des armées, à un ingénieur de l'armement, à un aumônier,...
pour un aumônier on dit "tu"
il prend le même grade que la personne à qui il parle. ex si il parle à un caporal l aumônier sera caporal si il parle avec un général l aumônier sera général. simplement pour pouvoir parlé librement à l aumônier