Les maïs OGM ne sont pas dangereux pour la santé selon les études

Proposé par
le

Malgré les inquiétudes et controverses, le maïs OGM ne poserait aucun problème pour la santé. Ce sont en tout cas les conclusions d'une méta-analyse (analyse de 6 000 études publiées sur la question sur 21 années), qui indique même que le maïs OGM comporte moins de mycotoxines que d'autres variétés classiques de maïs.

Une autre analyse de 29 ans de données portant sur 100 milliards d'animaux d'élevage n'a trouvé aucune différence dans la santé des animaux après l'introduction d'OGM dans leur alimentation.


Tous les commentaires (116)

a écrit : Concernant le réchauffement climatique, réfléchissez un peu plus. A qui cela profite, notamment ?
Les températures n'ont pas augmenté depuis 20 ans, sauf 2016 à cause de El Nino. Et pourtant, je suis sur que vous croyez l'inverse ?
Les vrais scientifiques ont maintenant, depuis quelques mois, surt
out aux US, le droit de parler a nouveau et de dénoncer ce scandale. Et les industriels seront obligés, enfin, de ne plus poluer et d'arrêter de nous gonfler avec le CO2. Afficher tout
Je me demande ce que ce genre de personne fait sur un site qui s'appelle "se coucher moins bête ". Ce sont peut-être des personnes qui ne se couchent pas ?

Posté le

android

(2)

Répondre

Pour ceux qui veulent aller plus loin, go Google : Ogm dirty biology. Ogm Tronche en biais.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans certains cas (les graines de Monsanto qui est le n1 mondial) sont faites pour résister au Glophosate, et essaye de faire pousser quelque chose à un endroit où tu as mis du glyphosate pendant des années. Bah si tes plantes ne sont ps génétiquement modifiée pour résister au glyphosate, ça pousseras pas Peux-tu m’expliquer comment le sol peut être stérile aux plantes non résistantes au glyphosate pendant des années, alors que la demi-vie de ce produit est des 49 jours ? D’où tiens-tu tes informations?

a écrit : Développement : croisement quasi impossible car les plants OGM ne sont pas féconds. Sinon ceux qui les vendent ne les auraient vendu qu’une fois plutôt que obliger les agriculteurs à acheter tout les ans tu veux dire que les plants issus de cultures, que j'ai pu voir les annees apres sont des plants non ogm donc ?

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Tiens donc !
Aurais tu des sources ?
Il s’agit probablement de Patrick Moore :
ecosense.me/2017/01/17/issues-68/

Il ne parle pas spécifiquement de sa position sur les OGM dans son article, mais décrit bien le manque flagrant de compétences scientifiques dans cette ONG.

Il soutient le riz doré (OGM) ici :
geneticliteracyproject.org/2016/10/03/greenpeace-co-founder-patrick-moore-makes-case-sustainable-gmo-golden-rice/

a écrit : Le problème aussi concernant les OGM c’est que cela créé une homogénéisation au sein des individus alors qu’une population est censé être hétérogène. Pourquoi cette hétérogénéité est elle fondamental ? Et bien cela permet d’accroître la survie d’une espèce, en effet en ayant une variabilité de réponse il y a plus de chance que certains individus résistent à une épidémie au lieu que celle-ci n’extermine l’entièreté de cette dernière. Cette perte de variabilité interindividuelle peut donc entraîner la disparition entière d’une récolte si un simple microbe (virus, bactérie, parasites, champignons) est capable de nuire. C’est d’ailleurs la variabilité des individus qui entraîne une difficulté d’éradication des virus ou bactérie. En effet ces derniers se multipliant très vite, et bien au fil du temps vont acquérir certaines mutations qui peuvent leur être bénéfiques. Cela explique l’apparition des bactéries multi-résistantes. En virologie une infection n’est d’ailleurs pas causé par une espèce bien définis mais par une quasi-species notamment dans les virus à ARN qui n’ont pas de système de correction de la séquence nucléotidique, ainsi est d’autant plus soumis à des mutations comme il n’y a pas de contrôle de la réplication.
Il faut bien comprendre que la variabilité est source de protection, si nous avions tous été identiques nous ne serions certainement pas là à discuter car nous aurions tous été éradiqué par les épidémies de peste, choléra et j’en passe.
Afficher tout
Peux-tu m’expliquer en quoi les OGM créent une homogénéisation entre les individus ?

Et en quoi cette homogénéisation est plus importante qu’avec la culture classique avec des arbres bouturés par exemple ?

a écrit : Concernant le réchauffement climatique, réfléchissez un peu plus. A qui cela profite, notamment ?
Les températures n'ont pas augmenté depuis 20 ans, sauf 2016 à cause de El Nino. Et pourtant, je suis sur que vous croyez l'inverse ?
Les vrais scientifiques ont maintenant, depuis quelques mois, surt
out aux US, le droit de parler a nouveau et de dénoncer ce scandale. Et les industriels seront obligés, enfin, de ne plus poluer et d'arrêter de nous gonfler avec le CO2. Afficher tout
Pendant ce temps-là, dans le monde réel :

« Les preuves du réchauffement climatique provoqué par l’homme ont atteint un degré de certitude maximal, ont indiqué des scientifiques en début de semaine. Selon ceux-ci, cette constatation ajoute une pression supplémentaire à la nécessité de réduire les gaz à effet de serre en vue d’une limitation de la hausse des températures. »

fr.express.live/les-scientifiques-confirment-avec-99-de-certitude-que-le-rechauffement-climatique-est-bien-dorigine-humaine/

a écrit : Comme le dit TybsXckZ, c'est surtout l'impact de ces plantes en culture libre dans l'environnement qui est redouté, à cause des risques de dissémination et de résultats de croisements possibles. le maïs étant une espèce importée il n’y a aucun risque qu’elle supplante une espèce locale comme cela pourrait être le cas avec le blé

Je ne sais pas si quelqu'un l'a mise mais je vous conseille la vidéo de Dirtybiology dessus. Il passe assez rapidement sur les OGM qui ne sont pas nocifs mais rappelle surtout l'importance d'être critique face à tout ce qu'on nous dit dans les journaux/médias,.. Et comment une info peut être si facilement déformée. youtu.be/lGG6s5x9FQs

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ça s'appelle le principe de précaution... a ce tarif la il faudrait interdire le bio aussi car rien ne dit que ces pratique ne sont pas sans risque car elle utilise des produits comme la bouille bordelaise

a écrit : a ce tarif la il faudrait interdire le bio aussi car rien ne dit que ces pratique ne sont pas sans risque car elle utilise des produits comme la bouille bordelaise Et des produits phytosanitaires bien moins efficaces que l’on doit mettre plus souvent, au risque d’épidémies déjà produites comme l’E. Coli pour la salade bio.

Le risque est non seulement réel, mais avéré.

a écrit : a ce tarif la il faudrait interdire le bio aussi car rien ne dit que ces pratique ne sont pas sans risque car elle utilise des produits comme la bouille bordelaise Je me suis contenté de rappeler que ça s'appelle le principe de précaution. Pourquoi t'en prendre à moi de la sorte ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Oui c'est une anecdote qui a le mérite d'être honnête: certains OGM ne sont pas directement mauvais pour la santé, voire même parfois meilleurs. Et j'ai envie de dire heureusement, sinon à quoi bon les modifier.

Mais il ne faut pas tomber dans le sophisme, et j'aurais apprécié un petit "avertissement" en bas d'anecdote, rappelant que les OGMs sont pourtant responsables d'un impact non-négligeable sur la biodiversité (notamment lorsqu'ils sont utilisés en agriculture dite intensive, ou en monoculture), et contribuent donc en partie aux dérèglements écologiques que nous constatons tous de plus en plus.

Je crois qu'une vidéo de la chaîne Le Vortex avec la youtubeuse Passé Sauvage explique que l'agriculture et l'évolution ont modifiées le maïs de sorte qu'il est quasiment incapable de se reproduire à l'état naturel -trop habitué à ce que l'homme s'en charge pour lui. De même, la partie contenant les graines que l'on mange est devenue très lourde à force de sélection pour des raisons de rendement, rendant le maïs plus vulnérables à toutes sortes de risques (maladies, météos, parasites et autres prédateurs).

Bref. Modifier le vivant a toujours des conséquences. Tant mieux si le maïs OGM prend plutôt une direction "positive" mais n'oublions pas que l'écosystème du monde entier est en péril.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui c'est une anecdote qui a le mérite d'être honnête: certains OGM ne sont pas directement mauvais pour la santé, voire même parfois meilleurs. Et j'ai envie de dire heureusement, sinon à quoi bon les modifier.

Mais il ne faut pas tomber dans le sophisme, et j'aurais apprécié un petit
"avertissement" en bas d'anecdote, rappelant que les OGMs sont pourtant responsables d'un impact non-négligeable sur la biodiversité (notamment lorsqu'ils sont utilisés en agriculture dite intensive, ou en monoculture), et contribuent donc en partie aux dérèglements écologiques que nous constatons tous de plus en plus.

Je crois qu'une vidéo de la chaîne Le Vortex avec la youtubeuse Passé Sauvage explique que l'agriculture et l'évolution ont modifiées le maïs de sorte qu'il est quasiment incapable de se reproduire à l'état naturel -trop habitué à ce que l'homme s'en charge pour lui. De même, la partie contenant les graines que l'on mange est devenue très lourde à force de sélection pour des raisons de rendement, rendant le maïs plus vulnérables à toutes sortes de risques (maladies, météos, parasites et autres prédateurs).

Bref. Modifier le vivant a toujours des conséquences. Tant mieux si le maïs OGM prend plutôt une direction "positive" mais n'oublions pas que l'écosystème du monde entier est en péril.
Afficher tout
Ton argumentation n’est pas spécifique aux OGM, simplement à l’agriculture humaine moderne. On a un gros problème de biodiversité en France, alors même que nous ne cultivons pas d’OGM.

Le fait d’être génétiquement modifié ne rend pas soudainement un plant dangereux.

a écrit : Peux-tu m’expliquer en quoi les OGM créent une homogénéisation entre les individus ?

Et en quoi cette homogénéisation est plus importante qu’avec la culture classique avec des arbres bouturés par exemple ?
Alors les OGM c’est l’apport d’une caractéristique à l’aide de la génétique, cet apport va être unanime et donc être présent dans tous les individus de cet population. Au premier abord ce n’est pas specialement une caractéristique péjorative mais suivant un instant t cela peut provoquer un désavantage ( par exemple de nos jours les personnes sont de plus en plus grandes mais lorsqu’il y a un manque de ressources la sélection naturelle se dirige davantage vers le nainisme insulaire). Si par exemple nous entraînons une modification permettant à la croissance des plantes d’être accéléré et bien lors d’une catastrophe climatique, les besoins excessifs ne pourraient pas être comblés et entraîner la mort de ces plantes. Après je ne suis pas contre les OGM mais il faut reconnaître les limites.
Concernant les boutures je dirais que cela reviendrais au même que les OGM en termes de sélection, c’est d’ailleurs avec ces méthodes empiriques que nous sommes arrivés à différentes variétés (je pense notamment à toutes les variétés de choux).

a écrit : Alors les OGM c’est l’apport d’une caractéristique à l’aide de la génétique, cet apport va être unanime et donc être présent dans tous les individus de cet population. Au premier abord ce n’est pas specialement une caractéristique péjorative mais suivant un instant t cela peut provoquer un désavantage ( par exemple de nos jours les personnes sont de plus en plus grandes mais lorsqu’il y a un manque de ressources la sélection naturelle se dirige davantage vers le nainisme insulaire). Si par exemple nous entraînons une modification permettant à la croissance des plantes d’être accéléré et bien lors d’une catastrophe climatique, les besoins excessifs ne pourraient pas être comblés et entraîner la mort de ces plantes. Après je ne suis pas contre les OGM mais il faut reconnaître les limites.
Concernant les boutures je dirais que cela reviendrais au même que les OGM en termes de sélection, c’est d’ailleurs avec ces méthodes empiriques que nous sommes arrivés à différentes variétés (je pense notamment à toutes les variétés de choux).
Afficher tout
On introduit un trait par génie génétique, qui s’ajoute à tous les traits qui sont déjà spécifiques à la plante, je ne vois toujours pas en quoi on appauvri l’espèce, on ne retire pas ce qui existe déjà.

Ça n’est pas la même chose que pour des espèces animales et végétales qui ont très peu de diversité génétique sur l’ensemble de leur génome comme les guépards. On ne « lisse » pas leur génome.