Défibrillateur et massage cardiaque

Proposé par
sonia
le
dans

Dans certains films, on peut voir les médecins se servir du défibrillateur lorsqu'un patient est en arrêt cardiaque total. Pourtant, le défibrillateur, comme son nom l'indique, ne sert que lorsque le cœur fibrille. Pour un arrêt cardiaque, seul le massage cardiaque est efficace, et peut permettre de faire repartir le coeur, qui peut alors avoir besoin de défibrillation.

L'arrêt cardiaque, aussi appelé asystolie, est un arrêt prolongé du coeur. La défibrillation est inutile dans ce cas car le courant électrique ne permet pas de relancer le coeur. La défibrillation n'est utile que quand le coeur fibrille (contraction anarchique des oreillettes). Elle peut alors permettre de 'réinitialiser' le battement cardiaque.Les défibrillateurs automatiques sont utilisables de nos jours par tout le monde et diagnostiquent en fonction de l'état du patient si la défibrillation est nécessaire ou non. C'est la plupart du temps le cas lors de problèmes cardiaques, d'où les campagnes faites afin de multiplier le nombre de défibrillateurs dans les lieux publics.


Tous les commentaires (97)

Oui Coucou, lorsque l'on voit à la télé une opération cardiaque lors d'un reportage, le cœur est arrêté volontairement, car il est difficile, voire impossible d'opérer un cœur s'il n'est pas au repos. C'est une machine, un cœur artificiel qui prend le relais le temps de l'opération. Une fois l'opération terminée, le chirurgien choque électriquement à même le cœur afin de le faire repartir le myocarde.

Hayemaker, je soutiens que tu es bien à côté de la plaque, et c'est même dangereux de te lire. Retourne faire de la broderie, si toutefois tu en es capable. Comme tu le signalais je ne suis qu'un simple ambulancier, je ne suis pas médecin, mais j'affirme seuleument ce que je sais, si je ne suis pas sûr de ce que j'avance, je le dis également...

Posté le

unknown

(18)

Répondre

a écrit : Oui Coucou, lorsque l'on voit à la télé une opération cardiaque lors d'un reportage, le cœur est arrêté volontairement, car il est difficile, voire impossible d'opérer un cœur s'il n'est pas au repos. C'est une machine, un cœur artificiel qui prend le relais le temps de l'opération. Une fois l'opération terminée, le chirurgien choque électriquement à même le cœur afin de le faire repartir le myocarde.

Hayemaker, je soutiens que tu es bien à côté de la plaque, et c'est même dangereux de te lire. Retourne faire de la broderie, si toutefois tu en es capable. Comme tu le signalais je ne suis qu'un simple ambulancier, je ne suis pas médecin, mais j'affirme seuleument ce que je sais, si je ne suis pas sûr de ce que j'avance, je le dis également...
Afficher tout
bh

Posté le

unknown

(0)

Répondre

entre un cœur arrêter volontairement et un arrêt cardiaque il y à une grande différence.de plus tu sort totalement du sujet.là j'ose dire que tu est complétement a coter de la plaque si tu peut me le permettre,ce n'est même pas dangereux de te lire car les gens ne t'écouterai pas mais c'est ridicule ce que tu avance on parle d'accident cardiovasculaire et toi tu nous parle d'opération avec un exemple qui ne tiens pas la route je n'ai jamais vu sa désolé.je préfère encore faire de la broderie que te lire au moins j' apprendrai quelque chose car la en te lisant je passe plus de temps a rire qu'a apprendre des choses. amicalement

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je pense quail vat mien ecouter un ambulancier qui travail dans le milieu medical et qui s'interesse au autres facettes du métier. Quand a toi hayemaker je valide le fait que tu sois a coté de la plaque. Le passage ou tu dis que le massage et le defibrilateur font la meme chose mais pas sur un meme type de probleme , puis ils deviennent complementaires Ma bien fait rire.

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Hayemaker, sert toi du peu d'intelligence que tu as. En effet si je parlais d'opération cardiaque c'était juste pour répondre à l'ami Coucou, qui posait la question. Alors certes, je me suis écarté du sujet principal, mais on est libre de parler de choses annexes.

Posté le

unknown

(9)

Répondre

*pour info, l'édition de message rend caduque toute mise en forme ... c'est ennuyeux*

Posté le

unknown

(0)

Répondre

*soupire doucement*

Je tiens à remercier les contributeurs qui proposent d'étoffer le sujet originel ou encore de répondre aux questions posées dans d'autres commentaires : merci beaucoup.
Par contre, il est inutile, navrant et tout simplement hors de propos, que de se chamailler. Ca ajoute du venin dans l'affaire et de la rancoeur ... :(

En tout cas, mauvaise foi mise à part, je suis heureux d'avoir appris tout ça :)


PS : mais sur de tels sujets, il serait préférable d'étoffer ses dires avec une argumentation (un exemple ? Une source ?), même dans les commentaires. A noter que je lis avec plaisir les commentaires de DerTraumer81 ;)

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Pour couper court à toute fausse rumeur, un extrait de wikipedia:

Arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire

L'arrêt cardiaque peut avoir trois mécanismes :
une tachycardie ventriculaire (cœur battant à 200 pulsations par minute, voire plus) ou une fibrillation ventriculaire (battement extrêmement rapide et désordonné à 300 ou 400 pulsations par minute) se traduisant par une inefficacité quasi-totale de la fonction pompe ;
une asystolie correspondant à une pause prolongée ;
une dissociation électromécanique (DEM), ou activité électrique sans pouls : le cœur conserve une activité électrique rythmique quasi-normale mais n'a plus aucune efficacité mécanique. C'est le cas lors d'hémorragies importantes, de ruptures cardiaques, d'un hématome comprimant le cœur...

La défibrillation n'est efficace que dans le premier cas. Il faut donc diagnostiquer la fibrillation pendant les manœuvres de réanimation cardio-pulmonaire ; ce diagnostic peut être fait par un médecin avec un électrocardiogramme, ou bien de manière automatique par un défibrillateur semi-automatique (DSA) ou un défibrillateur entièrement automatique (DEA).


Oui c'est wikipedia mais ma formation de médecin me permet de dire que cela est vrai.

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Voila, donc l'anecdote est exacte, donc on arrête de se chamailler, on se fait des bisous et on passe un bon week end :)

Posté le

unknown

(24)

Répondre

En fait hayemaker, tu as dit des bétises au début et tu t'es a moitié corrigé après. Quoi qu'il en soit, quand tu dis que l'on peut difficilement voir si le cœur bat, ce n'est pas exact, il existe en effet de nombreux points sur le corps ou l'on peut mesurer "l'intensité" cardiaque donc voir si le cœur bat ou pas. Bonne soirée

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Ben alors une petite question à toi qui semble être un imminent docteur en médecine: comment font les chirurgiens après une transplatation cardiaque pour faire repartir le cœur. Moi j'ai vu des opérations où ils faisaient repartir le cœur avec un defibrilateur interne. Mais bon peut être que je me trompe...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Leblase. Théoriquement certe il y a de nombreux points pour reperé l'intensité cardiaque mais en pratique lorsque cela arrive pour de vrai avec le stress ce n'est pas facil de les trouver surtout si la personne est un proche on devient vite fébrile.mais je doute pas que des personnes sont capables.bye

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Bref Haymaker tu t'es planté l'ambulancier avait raison. T'as fait de ton "intelligence" comme avec de la confiture : Moins on en a, plus on l'étale. Bye

Posté le

unknown

(9)

Répondre

C'est quoi cette bataille de chiffonnier ?? Ya pas un urgentiste
dans la salle ?? Ayant travaillé au SAMU comme infirmière, perso je valide !! Nous n'avons jamais utilisé un défibrillateur sur un tracé plat !! Sauf quand il n'y avait plus rien à faire, malheureusement ... RIP... Mr l'ambulancier a raison et connait bien son métier, par contre l'autre érudit .... Hum, bof ... Bonne nuit les petits ..

Posté le

unknown

(15)

Répondre

Coucou je suis également ambulancier. Des choses de part et d'autre entre @hayemaker et @dertraumer81.
@dertraumer81 : il ne faut que 4 mins pour avoir des

Posté le

unknown

(0)

Répondre

...problèmes irréversibles au cerveau et non 9 mins. Sinon n'oublie pas que le Samu est l'endroit ou l'on appelle (anciennement "centre 15") et le Smur est l'unité mobile comprenant au minimum un conducteur Smur et le médecin. Pour le reste ça va.
@hayemaker : d'une, renseigne toi sur la formation d'ambulancier avant de dire des conneries! Nous sommes les yeux du médecin, si on ne sait pas faire un bilan correct, ce dernier ne sort pas et c'est nous qui perdons notre boulot à vie pas le doc! La formation dure 6 mois (avec des neurochirurgiens, des infirmières, des assistantes sociales, des kinés et des ergothérapeutes, des pompiers, etc). A la clé, il y a un diplôme reconnu par l'état (Diplome d'État Ambulancier) alors qu'avant ce n'était "qu'un" certificat (Certificat de Capacité d'Ambulancier). Tu y apprendra que certes, 85% du temps c'est du trajet domicile-hôpital ou consultation diverse chez les practiciens. Le reste 15%, c'est des gardes (Samu ou préfectoral entre autre). Durant cela, on passe par tous les états, excitation, tristesse (mort d'une personne), joie (naissance d'un bébé). Mais surtout, on voit la misère quotidienne des gens et ça, ça n'a pas de prix! Des personnes seules qui te disent que la dernière personne qu'elle ait vu c'était le facteur pour le calendrier des postes... Sauf que l'on est plein mois de juin! Réfléchit et renseigne-toi avant de critiquer!
D'autre par, les absurdités que tu dis c'est affligent :
- on ne touche pas une personne lors de l'analyse du DSA ou du DEA car le massage est compris par la machine par une reprise du pouls et d'ailleurs il le dit "reprise d'un rythme cardiaque, arrêtez le massages et contrôlez les voies aériennes". La défibrillation, est différente du massage! Si pas de défibrillation mais massage = chance que la victime survive. L'inverse, c'est la mort assurée!
- il n'y a pas besoin d'être docteur pour trouver un pouls! Le plus simple et plus connu, au niveau de la carotide! Puis il y a les autres un peu plus difficile à trouver (sous le bras, au niveau de la fémorale, au dessus du pied, au niveau du poignet).
- De plus tu trompe entre intensité et rythme cardiaque : l'intensité correspond à la tension. Pour ta gouverne, si tu ne sents plus ton pouls aux extrémités (pieds et poignets) c'est que tu as une tension inférieure à 8, ce qui est grave. Quant au rythme cardiaque, c'est le nombre de pulsations par minute! Il ne faut jamais faire de massage cardiaque sur une personne qui a le cœur qui bat encore, il faut attendre zéro puls/min pour ça.
@Guigiggis : une défibrillation externe, c'est posé sur le corps (DSA ou DEA) et interne c'est dans le corps, lors d'une intervention à cœur ouvert par exemple. C'est le massage cardiaque externe, celui qu'à peine 15% des français connaissent et le massage cardiaque interne. Toujours lors d'opération à cœur ouvert où le médecin masse directement le cœur.
@ficonludo et @coucou : la défibrillation lors d'une opération cela dépend de l'état du cœur. En effet lors d'une transplantation cardiaque, où le cœur est sain, le chirurgien n'a juste qu'à tapoter sur le haut de l'oreillette droite. Cette région, s'appelle le nœud sinusal, cœur de la contraction cardiaque. Cette région est nomalement inerverver par deux nerfs, le nerf vague et le nerf sympatique. Ces deux nerfs servent à augmenter ou diminuer le rythme cardiaque (pendant le sport, quand on dort par exemple). Mais ce nœud sinusal, à la faculté de pouvoir faire contracter le cœur sans aide du cerveau. C'est le cas dans la mort cérébrale où le cerveau est mort mais le cœur bat encore. C'est d'ailleurs la base de la transplantation cardiaque : un nouveau cœur qui bat toujours au même rythme sans augmenter ni diminuer. C'est pour ça que les transplantés cardiaques ne doivent pas faire de gros efforts sous peine de faire des malaises vagales car l'oxygène n'arrivent pas assez au cerveau. A noter également, que c'est sur cette zone qu'est implantée l'électrode du pace-maker pour contrôler les pulsations d'un déficiant cardiaque.
Quant à la "remise en route" du cœur par les palettes, je crois que c'est la même chose que l'externe. Uniquement en cas de fibrillation... Mais pas sûr, à vérifier.
J'espère avoir été assez clair sur le sujet... Et éclairer quelques lanternes et pas trop avoir dit de conneries.
N'oubliez pas, l'erreur est humaine sauf quand celle-ci est faite par ignorence du sujet.

Posté le

unknown

(24)

Répondre

Merci Anthiery pour cette rectification. Mais j'étais sûr que l'on m'a appris pour les 9 min lors de mon AFPS. Ce n'est pas des séquelles irréversibles, mais la mort pour un cerveau non oxygéné depuis plus de 9 min.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Hayemaker franchement, arrêté. Ça devient pathétique.

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Pffffff, chipoter entre smur et samu...enfin les histoires de cœur, même si les hommes n'y connaissent rien, ça fait parler .... Ou plutôt écrire ( dédicace au chipoteur ) ;o)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

il n'y a pas besoin de polémiquer des lustres DerTraumer81 a belle et bien raison
maintenant depuis quand dénigre t-on une profession quelle qu'elle soit??
ouvrez un bouquin de temps en temps ça ne fait pas de mal!!
je ne suis qu'une simple infirmière mais je conseille à certains de se tenir loin et de garder les mains dans les poches en croissant un malheureux victime de malaise cardiaque
quant à DerTraumer81 j'espère tomber sur toi le jour où il m'arrivera quelque chose
sur ce bonne soirée

Posté le

unknown

(8)

Répondre