La réforme de l'orthographe inappliquée en France

Proposé par
le

En 1990, l'Académie Française adopta une réforme de l'orthographe censée gommer les incohérences de la langue. Ainsi, depuis cette date, on peut écrire par exemple "ognon" ou "nénufar" (au lieu d'oignon et de nénuphar). Cependant, cette réforme est très peu connue et donc quasiment inappliquée.


Tous les commentaires (247)

a écrit : Les langues vivantes évoluent selon moi en acceptant de nouveaux mots, ceux en rapport avec l'époque où ils naissent, et non pas en modifiant, que dis-je, en dégradant les anciens qui ont déjà leur histoire. Alors nous parlerions encore en Latin! L'orthographe des mots évolue au fil du temps. De là à trouver tous les changements à notre goût, c'est une autre histoire.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Hum... On trouve toujours le "s" de forest dans le "^" que l'on mets maintenant sur le "e": forêt. C'est souvent le rôle de ces accents de simplifier le mot en supprimant la lettre (s) qui ne se prononce plus, tout en gardant sa trace. Remarque: le "s" ne se prononce plus, mais le "e" qui le précède se prononce toujours de cette même manière qui précède le "s", d'où l'importance de l'accent circonflèxe (sinon on pourrait tout autant le prononcer "foreuh" ou "foré"...). 
Par rapport au nivelage, je trouve aussi que le nivelage de nôtre (="nostre" ) langue par le bas est une très mauvaise idée, celà ne peut que la faire se 'dégrader' pour au final lui faire perdre toutes ses richesses et ses couleurs qui permettent à nous francophones d'en user avec une subtilité et une finesse impossibles (ou du moins bien plus compliqués ) à atteindre avec une langue plus 'simple'. Certes cela demande un plus gros bagage grammatical et orthographique, mais ça permet d'autant plus grandes possibilités de 'jeu'. Je préconise le nivelage 'par le haut', après c'est aux représentants de la langue française de se fixer et d'encourager ce but... et de permettre à ceux qui n'ont pas eu l'occasion d'accumuler le bagage nécessaire de pouvoir suivre tout en imposant un certain rhytme; l'éducation doit évidemment suivre pour cela. Je pense aussi pour ma part que le langage évolue selon la phonétique : un mot se prononce à l'origine de telle manière, puis on voit un lapsus de langage qui se traduit au fil des années par l'orthographe ; en revanche je ne vois pas pourquoi on devrait modifier nôtre langage dans le soucis de le "simplifier" et en adoptant des pseudo-règles orthographiques tirées du langage sms, ça me parraîtrait une véritable abération... d'autant que ce n'est pas là le sujet de l'anecdote. Écrire "ognon" plutôt que "oignon", certes celà me brûle les yeux, mais d'un autre côté ça se défend étymologiquement parlant. Ceci étant je m'excuse du pâté conséquent que représente mon commentaire...
Afficher tout
"... je trouve aussi que le nivelage de nôtre langue par le bas est une mauvaise idée...", la bonne idée étant d' utiliser "notre" et non "nôtre" dans ce cas précis.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Au lieu de réformer l'orthographe ils feraient mieux d'apprendre aux jeunes écoliers à bien écrire. C'est lamentable de voir le nombre de fautes que certains peuvent faire. Bientôt ils pourront réformer le "ça" en "sa" les 9/10e ne savent pas la différence... Le comble serait de ne plus avoir à faire d orthographe à l école. Comme ca l academie francaise aura fait quelque chose de grand

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Il est évident que le français est une langue vivante et qu'elle a bien évolué mais il me semble qu'il y a une grande différence entre une évolution par l'usage -c'est à dire commune à toute la population- et une soudaine désaffection de toutes les règles parce que trop difficiles...
J'avoue que j'ai eu et j'ai encore du mal par exemple avec "espèce" qui est devenu un adjectif finalement puisqu'il s'accorde avec le mot qui le suit, mais je suis obligée de reconnaître que c'est entré dans l'"usage". On ne peut rien faire contre ça, même les commentateurs et journalistes font ce qui apparemment n'est donc plus une faute. Là, oui, c'est une évolution de la langue.
Mais le langage sms me fait très peur. Ma propre fille m'a dit qu'elle s'inquiétait parce qu'en faisant ses lettres de motivation pour le travail, elle bloquait sur les mots et que ça l'énervait! Ce n'est pourtant pas faute de l'avoir mise en garde et de l'avoir fait lire! Mais ce langage est tellement simple et est surtout devenu une sorte de reconnaissance entre les personnes de la nouvelle génération qu'il en devient quasiment obligatoire. Une identité quoi...
Je me dis que bientôt, ils ne se comprendront plus. Pourtant, une langue, un langage, c'est fait pour ça non?
Désolée d'avoir été si longue...

Posté le

website

(2)

Répondre

a écrit : J'ai aussi vu de plus en plus de gens au niveau collège ET SOUVENT BIEN PLUS ! (13 à 35 ans) écrire d'une manière totalement absurde, à savoir melanger "ça", "sa", "mais", "mes", " on", "en" et carrement "est", "et" ! Je trouve ça vraiment honteux, on a l'impression de s'adresser à des CP. C'est pas seulement manquer de respect à la langue mais surtout à soi-même, il ne se rendent pas compte a quel point c'est ridicule et que ça en montre gros sur leur manque de serieux / immaturité. J'espere que l'on autorisera jamais ce genre de faute que l'on puisse continuer à distinguer les gens comme il le méritent, à savoir qu'une bonne orthographe fait toujours meilleure impression. Afficher tout Il y a une difference entre oignion et ognion, et mais et mes

Posté le

android

(0)

Répondre

Mais pourquoi apprendre ce qu'il y a dans les livres puisque ça y est, dedans :P

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Au lieu de réformer l'orthographe ils feraient mieux d'apprendre aux jeunes écoliers à bien écrire. C'est lamentable de voir le nombre de fautes que certains peuvent faire. Bientôt ils pourront réformer le "ça" en "sa" les 9/10e ne savent pas la différence... Les jeunes écrivent mal et alors je suis un lecteur de première classe et pourtant je suis nul en dicter juste parsque je ne me relit pas sa n'a rien a voir avec les compétence

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Les jeunes écrivent mal et alors je suis un lecteur de première classe et pourtant je suis nul en dicter juste parsque je ne me relit pas sa n'a rien a voir avec les compétence Que les jeunes écrivent mal parce qu'ils n'ont plus aucune notion d'orthographe, je veux bien le comprendre. Que, du coup, ils considèrent l'orthographe comme une sorte de science de ceux qui se la pètent, pourquoi pas? Mais un soi-disant "lecteur de première classe" ne peut pas faire autant de fautes, même en premier jet, même sans se relire, car le cerveau est ainsi fait qu'il photographie, il retient et renvoie ce qu'il a appris.

Ce n'est pas pour rien qu'on demande aux enfants de lire. Ce n'est pas pour les embêter.

Maintenant, qu'on ne se relise pas du tout relève pour moi d'un manque de respect, surtout à notre époque du web où on ne fait qu'écrire et que le but final est quand même que les autres comprennent ce qu'on dit. Alors oui, la plupart du temps, on comprend, même si ça fait mal aux yeux, mais jusqu'à quand?

Tout comme un sportif qui arrêterait son entraînement deviendrait de plus en plus mauvais dans sa discipline, l'orthographe est une gymnastique du cerveau. Se relire pour se corriger fait partie des exercices nécessaires qui font que demain, on pourra encore communiquer par écrit sans que les autres pensent qu'on parle une autre langue...

Posté le

website

(3)

Répondre

a écrit : Au lieu de réformer l'orthographe ils feraient mieux d'apprendre aux jeunes écoliers à bien écrire. C'est lamentable de voir le nombre de fautes que certains peuvent faire. Bientôt ils pourront réformer le "ça" en "sa" les 9/10e ne savent pas la différence... Je trouve ça stupide mais ce "sa", les gens de mon âge l'écrivent simplement par flemme.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

J'avais vu je ne sait plus ou que désormais, a la place de un cheval / des chevaux, on pouvait écrire des chevals

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Je ne trouve pas ça normal. Cela entre dans une histoire, ces mots s'écrivent depuis longtemps de cette manière, et cela ne change pas grand chose... C'est comme le changement de genre du mot espèce : on est passé d'un nom féminin à un nom qui pouvait être soit féminin soit masculin, car beaucoup de gens faisaient la faute... (un espèce de plateau...) bientôt, on aura le droit de dire "si j'aurais"... Afficher tout Et le pire dans tout ça, c'est que les canadiens sont les seuls qui appliquent cette réforme. Et je rappelle que c'est une réforme française, que les français eux-mêmes n'appliquent pas...Allez comprendre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai aussi vu de plus en plus de gens au niveau collège ET SOUVENT BIEN PLUS ! (13 à 35 ans) écrire d'une manière totalement absurde, à savoir melanger "ça", "sa", "mais", "mes", " on", "en" et carrement "est", "et" ! Je trouve ça vraiment honteux, on a l'impression de s'adresser à des CP. C'est pas seulement manquer de respect à la langue mais surtout à soi-même, il ne se rendent pas compte a quel point c'est ridicule et que ça en montre gros sur leur manque de serieux / immaturité. J'espere que l'on autorisera jamais ce genre de faute que l'on puisse continuer à distinguer les gens comme il le méritent, à savoir qu'une bonne orthographe fait toujours meilleure impression. Afficher tout "ça en montre gros" trés belle formulation pfffff. "les gens comme il le méritent" ya rien qui choque là? une bonne orthographe fait toujours meilleure impression....et c'est toi qui le dit. tssss

Posté le

android

(1)

Répondre

Même moi qui fait pas mal de fautes je trouve pas normal cette modification on a une Belle langue a nous les jeunes de la faire vivre ! Et la perpétuer !

Posté le

iphone

(1)

Répondre

c'est plus francais de dire quasi que quasiment qui est un mot familier

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je vous trouve très dure avec les personnes qui ne savent pas bien orthographier. Si l'éducation doit pouvoir apprendre aux enfant à écrire bien, la culture et les lectures jouent un grand rôle dans cette apprentissage. Mais l'accès à la lecture et à la culture est totalement inégale selon que l'on ai des parents cultivés et instruit ou pas. L'orthographe est discriminante et peut mettre les gens très mal à l'aise face au jugement de leurs carences. Alors un peu d'empathie pour les personnes qui n'ont pas forcément pût avoir accès facilement à la lecture et à la culture. Le français est une langue très compliqué avec beaucoup d'exeption difficiles à retenir toutes sans une gymnastique intellectuelle régulière. Alors je trouve que c'est une bonne chose d'avoir pensé à simplifier notre langue. Et arrêtons de nous la péter avec le respect des mots et de leur histoire, laissons reposer maître Capelo en paix. Sur se bone soirer est bone élitysme intelektuel bande deux talibans dé mos. Afficher tout Je me permet de vous répondre, car je ne suis pas du tout d'accord avec le début de votre commentaire.
L'accès à la lecture est le même pour tout le monde : les bibliothèque municipale ne sont pas ouverte que pour les plus riches ! En outre, sur Internet, on lit beaucoup.
Mon père est issue d'une famille portugaise pauvre, et pourtant il a un orthographe irréprochable (et il a moins de 45 ans !). Votre argument selon lequel l'enseignement est inégal selon la classe sociale n'est pas valable. Le vrai problème c'est la motivation de chacun, qui fait bien souvent défaut chez les enfants, et malheureusement les parents ne les encadrent pas.

a écrit : Je ne trouve pas ça normal. Cela entre dans une histoire, ces mots s'écrivent depuis longtemps de cette manière, et cela ne change pas grand chose... C'est comme le changement de genre du mot espèce : on est passé d'un nom féminin à un nom qui pouvait être soit féminin soit masculin, car beaucoup de gens faisaient la faute... (un espèce de plateau...) bientôt, on aura le droit de dire "si j'aurais"... Afficher tout Et bientôt, l'acceptation du "au jour d'aujourd'hui"

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il faut quand même dire que les programmes scolaire sont abracadabrantesques ... L'autre fois je regardais les cours de mon neveu on leur file des fiches ils écrivent même plus ... Quand a ce qu'on leur apprend ... Foutaise si j'avais eu sa prof elle aurai pris des baffes paraît-il que l'Allemagne a déclaré la guerre à la France en 39 :0 et j'en passe ... Afficher tout imagine, je suis en terminale et il y a des prof TOUT leur cours sont des textes a trou O.o
Alors que je suis dans un lycée français en espagne

Posté le

android

(0)

Répondre