Pourquoi il ne faut pas mettre le pain à l'envers sur la table

Proposé par
le

Dans de nombreuses familles, il ne faut pas retourner le pain sur la table car cela porterait malheur. L'origine de cette croyance vient du Moyen-Age : les jours d'exécution, le boulanger réservait un pain au bourreau en le retournant. Le pain retourné était donc associé à la mort et au malheur.


Tous les commentaires (84)

- Sans blague, vous avez rien d'autre à foutre que de retourner le pain ?
- Si, je peux vous retourner une tarte si le coeur vous en dit.

Eh oui, Kaamelott apprend des choses.

Posté le

android

(9)

Répondre

On dit que sa fait pleurer la saint vierge .

Perso ma grand-mère disait toujours de mettre le pain à l'endroit car elle l'avait pas gagné sur le dos. Bonne anecdote au passage

Posté le

android

(0)

Répondre

Moi mon père me dit : ''On ne gagne pas sa croute sur le dos''
En gros on gagne sa vie en étant actif. Remarquez aussi qu'il n'y a que les prostitués qui gagne leur vie sur le dos.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu n'as pas une autre version, mais deux : 1) de la cène et 2) du Bescherelle Oh c'est fantastique... !

Pour mes parents c'est par ce que le pain ne se gagne pas sur le dos. JMCMB :)

Posté le

android

(0)

Répondre

Lorsque je fut petit je fis l'erreur de placer le pain dans la mauvaise position mon grand père s'énerva presque instantanément et me cria "ce n'est pas sur le dos que l'ont gagné sont pain" je pense sans preuve que cela puisse venir de cette tradition

a écrit : chez nous on disait que si on retournait le pain, cela voulait dire que le diable était à notre table !! Pareil !
Pour info, Je suis natif de bourgogne.

Chez moi, on dit qu'il y a le diable sur la maison. Jamais de pain retourné, JAMAIS !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : - Sans blague, vous avez rien d'autre à foutre que de retourner le pain ?
- Si, je peux vous retourner une tarte si le coeur vous en dit.

Eh oui, Kaamelott apprend des choses.
Le regard entre Alexandre et Lionel Astier juste après cette réplique m'avait juste plié

Posté le

android

(1)

Répondre

Oui je connais bien ça! Dans ma famille faut jamais retourner le pain on le remet toujours "à l'endroit" et si on le voit retourner on le remet immédiatement et machinalement de l'autre coter car sinon ça apporte le malheur ^^ d'ailleurs ont fait aussi toujours une croix avec le couteau du coter blanc pour le "bénir" ma grand mère et catégorique avec ça si elle nous voit mettre le pain à l'envers ont se fait engueuler! Et on est pas pour autant vraiment croyant encore moins pratiquant mais c'est plutôt une tradition. Par contre l'histoire du bourreau moi on me raconter ça aussi que le pain sans marque était celui du bourreau mais différemment, car c'était parce que autrefois on faisait cuire son pain dans un four commun et pour le reconnaître les gens faisaient un certain nombre de marque dessus sauf le bourreau qui lui laissait toujours son pain "blanc" sans marque et non parce que des boulangers ou autre lui réservaient ce pain là. Mais les deux histoires se tiennent à peu de choses près!!

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est donc pour ça que ma mère gueule quand on met le pain sur le dos !

Posté le

android

(0)

Répondre

Effectivement on dit également que le pain ne se gagne pas sur le dos mais en référence aux prostituées !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Jusqu'à lors j'avais toujours entendu dire que c'était parce que le pain "n'a pas était gagné sur le dos". Sûrement une déformation survenu au fil des années ? On dit qu'on ne gagne pas le pain sur le dos en rapport au prostitué, qui elle le gagne
de cette façon

Chez moi on dit que ça porte malheur. Ma grand mère disait que le boulanger le retourner pour le reconnaitre car aucun villageois ne voulais que son pain est touché celui du bourreau. Je ne le fait jamais au même titre que croiser les couverts ou passer sous une échelle... Une superstition de plus !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Moi mon père etait boulange et disait que même si il n y avait plus de bourreaux, lui se lever quand même a 2h du mat pour faire les grignes au pain ( coups de lames sur le dessus) alors par respect pour son geste ( qu il avait mis du Temps a maitriser) fallait le mettre a l endroit Faus pas juste grigner le pain faus dėja le pėtrir, le.diviser, le.faconer avant, je suis boulanger aussi

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans ma famille, ma mere nous reprenait a chaque fois que cela nous arrivait en nous disant " ton Pere ne gagne pas Le pain sur Le dos". Merci pour l'anecdote, je ne Le savais pas. Nous on nous disait il y a que les mauvaises filles pour être poli qui gagne leur pain sur le dos.

a écrit : Il faut préciser :
Jusqu'en 1775, le bourreau prélevait une taxe appelée "droit de havage", privilège qui lui donnait l'autorisation d'emporter quotidiennement, chez les commerçants, tout ce qu'une main pouvait prendre. On évitait de parler au bourreau, personnage à la fois craint et
rejeté. Ainsi, pour être sûr qu'il soit bien servi, un pain retourné lui était réservé sur l'étal du boulanger : "Le pain du bourreau". Il n'avait qu'à l'emporter sans mot dire. Et malheur à celui qui oserait le lui prendre ! Afficher tout
perso je connais et crois plutot cette version aussi ;) rien a voir avec le jour de l'execution en particulier pour moi.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Dans ma famille on fait ça on se fait TU-ER

Posté le

android

(0)

Répondre

Qui retourne son pain sérieux ? C'est impossible pour moi de voir un pain sur le dos !

Posté le

android

(0)

Répondre