Mieux vaut ne pas croiser de vagues scélérates

Proposé par
le
dans

Longtemps considérée comme une légende de marins par les scientifiques, la vague scélérate existe pourtant bel et bien. C'est un phénomène océanique rare et soudain qui produit d'énormes vagues semblables à des murs d'eau (jusqu'à 30 mètres de haut). Bien plus abruptes que des vagues classiques, la raison de leur formation reste discutée et elles sont particulièrement dangereuses pour les navires qui ne sont pas conçus pour résister à leur puissance.

Le 3 mars 2010, un paquebot de croisière, le Louis Majesty, a été violemment frappé par trois vagues scélérates de plus de 8 mètres faisant deux morts et 14 blessés.


Tous les commentaires (139)

a écrit : Si, l'info est presque bonne : la surfeuse s'appelle Maya Gabeira et a d'ailleurs failli y passer.. la video est facile à trouver. La vague est à Nazaré !
En revanche, la vague ne mesurait "que" 15m.
Nazaré a été surfé à 34m... video a l'appui et c'est un record.
Le
s vagues géantes surfables sont :
Maverick, Californie (Très dangereuse)
Belhara, chez nous !!!
Jaws, Hawaii, la mythique.
Teahupoo, la parfaite.
Et quelques autres...
Afficher tout
Merci pour l'information. Et j'ai vu la video ce week end sur m6 oui il disait une vague haute de 20 a 30m de haut

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ha parce que ça existe des navires qui resistent à des vagues de 30 mètres de hauteur ?? La phase porte à confusion. On peut comprendre que certains navires sont conçus pour y résister ou qu'aucun navire n'y résiste en règle générale.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ha parce que ça existe des navires qui resistent à des vagues de 30 mètres de hauteur ?? JUSQU'À trois mètres de hauteur .

a écrit : Peut etre bien que dans le triangle des Bermudes il y a une profusion de vagues scelerates ce qui expliquerai au moins la disparition de nombreuses embarcations dans les parages! Non le triangle des Bermudes a une eau qui a une forte teneur (je sais pas si sa se dit mais bon) en methane se qui modifie sa densite se qui fais donc couler les bateau

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Non le triangle des Bermudes a une eau qui a une forte teneur (je sais pas si sa se dit mais bon) en methane se qui modifie sa densite se qui fais donc couler les bateau Pourtant il n'y disparaît pas plus de bateaux qu'ailleurs.

a écrit : Pourtant il n'y disparaît pas plus de bateaux qu'ailleurs. Bah si je pense sinon cette region ne serai pas connu comme ''Le Triangle du Diable''

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Commentaire supprimé Le mythe (car c'est bien un mythe) du triangle des Bermudes est tiré d'une histoire, pas de données réelles !

Des tas de bateaux passent dans cette zone tous les jours ;).

Plus d'informations ici :
skeptoid.com/episode.php?id=4337

a écrit : Le mythe (car c'est bien un mythe) du triangle des Bermudes est tiré d'une histoire, pas de données réelles !

Des tas de bateaux passent dans cette zone tous les jours ;).

Plus d'informations ici :
skeptoid.com/episode.php?id=4337
C'est bizarre es tu sur que ta source est fiable j'avais vu aussi sur scmb une annecdote qui expliquais que le methane modifiait la densite de l'eau

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : C'est bizarre es tu sur que ta source est fiable j'avais vu aussi sur scmb une annecdote qui expliquais que le methane modifiait la densite de l'eau Cet article est issue d'une recherche importante, comme le montrent les références bibliographiques. L'article est une analyse sur la base de ces références.

L'anecdote du 08/02/11 n'a pas convaincu grand monde (ce n'est pas une critique éditoriale, la qualité est très souvent au rendez-vous) : les sources ne font pas l'analyse, comme l'article, des données les plus élémentaires : le nombre de disparitions dans la zone, qui n'est pas plus important que dans le reste du monde. Ce fait a été cité dans les commentaire de cette anecdote précédente. Des bateaux disparaissent, et nous n'avons pas toujours suffisamment d'informations pour trouver l'explication.

Comme on dit souvent dans le monde sceptique, avant d'essayer de trouver l'explication d'un phénomène, il faut d'abord savoir s'il s'est réellement passé, et dans notre cas il n'y a aucune donnée qui supporte le mythe.

Tout au plus cette explication de remontées de méthane pourrait-elle expliquer quelques cas de par le monde, mais aucun lien direct n'a encore été trouvé. Et encore, les remontées de méthane devraient être énormes dans un temps très bref, ce qui n'a jamais été observé. "Plausibilité" n'implique pas "forte probabilité" !

Et s'il y avait un énorme gisement de méthane sous le triangle, sois sûr qu'il y aurait déjà des plateformes d'exploitation ;) !

a écrit : Cet article est issue d'une recherche importante, comme le montrent les références bibliographiques. L'article est une analyse sur la base de ces références.

L'anecdote du 08/02/11 n'a pas convaincu grand monde (ce n'est pas une critique éditoriale, la qualité est très souvent au
rendez-vous) : les sources ne font pas l'analyse, comme l'article, des données les plus élémentaires : le nombre de disparitions dans la zone, qui n'est pas plus important que dans le reste du monde. Ce fait a été cité dans les commentaire de cette anecdote précédente. Des bateaux disparaissent, et nous n'avons pas toujours suffisamment d'informations pour trouver l'explication.

Comme on dit souvent dans le monde sceptique, avant d'essayer de trouver l'explication d'un phénomène, il faut d'abord savoir s'il s'est réellement passé, et dans notre cas il n'y a aucune donnée qui supporte le mythe.

Tout au plus cette explication de remontées de méthane pourrait-elle expliquer quelques cas de par le monde, mais aucun lien direct n'a encore été trouvé. Et encore, les remontées de méthane devraient être énormes dans un temps très bref, ce qui n'a jamais été observé. "Plausibilité" n'implique pas "forte probabilité" !

Et s'il y avait un énorme gisement de méthane sous le triangle, sois sûr qu'il y aurait déjà des plateformes d'exploitation ;) !
Afficher tout
Mais il faut savoir qu'il y a toujours une part de vrai dans les legende alors pourquoi le triangle des Bermude est il aussi populaire qu'un autre endroit de la planete ?

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Mais il faut savoir qu'il y a toujours une part de vrai dans les legende alors pourquoi le triangle des Bermude est il aussi populaire qu'un autre endroit de la planete ? C'est étrange que tu poses cette question, la réponse est justement dans l'article.

Si tu ne maîtrises pas bien la langue de Shakespeare, Google Traduction est ton ami ;).

a écrit : C'est étrange que tu poses cette question, la réponse est justement dans l'article.

Si tu ne maîtrises pas bien la langue de Shakespeare, Google Traduction est ton ami ;).
C'est parce que je n'es pas acces a se genre de lien a cause de mon portable donc je n'es pas pu y jetter un oeil
donc je suis obliger de te croire sur parole (c'est pour sa que j'avais demander si ta source etait fiable )

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : C'est parce que je n'es pas acces a se genre de lien a cause de mon portable donc je n'es pas pu y jetter un oeil
donc je suis obliger de te croire sur parole (c'est pour sa que j'avais demander si ta source etait fiable )
Le mieux, c'est donc d'attendre d'y avoir accès et de juger de sa pertinence par toi-même ;).

Ne me crois surtout pas sur parole.

Tu ne sais rien jean neige....

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Peut etre bien que dans le triangle des Bermudes il y a une profusion de vagues scelerates ce qui expliquerai au moins la disparition de nombreuses embarcations dans les parages! D'après un reportage durant un JT ce serait dû à une émanation de gaz qui créerait une sorte de dépression et qui engloutirait tout ce qui s'y trouve

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'après un reportage durant un JT ce serait dû à une émanation de gaz qui créerait une sorte de dépression et qui engloutirait tout ce qui s'y trouve Comme je l'ai précisé dans mes commentaires précédents, la légende du triangle des Bermudes a commencé par une histoire, pas par un phénomène réel.

Le nombre de bateaux ou d'avions perdus au dessus du triangle n'est pas supérieur au nombre de bateaux et d'avions perdus ailleurs.

a écrit : J'aurai surtout dit "les commentaires sans faute" car s'il n'y en a pas, inutile de mettre un pluriel ;-) Personnellement je pense qu'un conditionnel aurait été + judicieux et donc mis un s à j'aurai ....

Video bloquée par l'INA... en changer, peut-être?

Posté le

android

(0)

Répondre