Le citron vert n'est pas du citron

Proposé par
le

Tous les commentaires (89)

a écrit : En effet il se crée plus de mots en anglais chaque jour qu'en français. Ils n'hésitent pas à inventer bien plus que nous, serait ce un attachement moins académique que le notre quant au français je ne sais pas. En tout cas l'anglais semble être bien plus vivant que d'autres langues.
Il faut au
ssi dire que l'anglais intègre beaucoup de vocabulaire étranger du fait de leur histoire. Des racines germaniques, française, latines sont monnaie courante. Afficher tout
C'est du au fait qu'ils n'ont pas l'équivalent de l'académie française.

a écrit : C'est bien pour ça que même les anglais qui pourtant ont un vocabulaire moins riche que le notre différencient le citron (lemon) et le citron vert (lime). Les Anglais ont environ deux plus de mots que nous ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les Anglais ont environ deux plus de mots que nous ;) "Deux plus de mots" Oui Bertrand Renard

a écrit : Parlant anglais et français, je peux te dire quel l'anglais a bien plus de vocabulaires que le français.

Le français usuel comprendrai 32000 mot alors que l'anglais en comprendrais 200000.
Je crois que tu rêves...
Déjà tu parles de français usuel, et d'autre part, on ne peut considérer un mot base sur l'ajout de suffixes et préfixe comme un mot nouveau, et enfin, un mot sont la nature changé, mais reste le même n'est pas non plus un autre mot. Or les anglais ont une majorité de leur vocabulaire qui s'appuie sur ces formes.

Je prendrai mon 'tit punch moins bête

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ce nom vient peut etre de l'arabe car en arabe on le prononce pareil Ou alors c'est l'arabe qui vient du français.

a écrit : Je crois que tu rêves...
Déjà tu parles de français usuel, et d'autre part, on ne peut considérer un mot base sur l'ajout de suffixes et préfixe comme un mot nouveau, et enfin, un mot sont la nature changé, mais reste le même n'est pas non plus un autre mot. Or les anglais ont une majorité de leur
vocabulaire qui s'appuie sur ces formes. Afficher tout
Idem pour le français...
Faire, défaire, refaire, surfaire...
Prendre, reprendre, méprendre, comprendre..
Compréhension, appréhension, préhension...

Peu importe le nombre de mots (notion difficile à définir clairement dans le cas d'un dénombrement comme cela a été dit), chaque langue est différente, a ses avantages et ses inconvénients. Une langue est d'abord culturelle et dépend de l'usage des personnes qui le parlent.

Le français est plus imagée, plus philosophique. Le vocabulaire abstrait (pour des notions, des idées) est riche, ce qui n'est pas toujours le cas pour le concret. Du moins, on s'en soucie moins (fauteuil utilisé à la place de chaise par exemple et inversement).
Au contraire, l'anglais est plus concret. D'où plusieurs mots pour des choses relativement proches.
D'ailleurs, les emprunts de l'anglais ont de nombreuses fois été fait au français pour les notions abstraites, et à l'allemand pour le concret.

A noter aussi que la langue reflète l'intérêt/la nécessité de ses utilisateurs. Par exemple, les Inuits (je crois) possédent des dizaines de mots pour la neige. En français on utilise des qualificatifs pour préciser son état (avec moins de nuances donc).
C'est peut-être pour cela qu'au niveau des insultes, le français est plus riche que l'anglais. ^^

Posté le

android

(17)

Répondre

Faut pas oublier le délicieux petit frère, le combawa, bien connu à Mayotte et à La Réunion !

a écrit : C'est bien pour ça que même les anglais qui pourtant ont un vocabulaire moins riche que le notre différencient le citron (lemon) et le citron vert (lime). Oulah... t as des sources ?

a écrit : C'est bien pour ça que même les anglais qui pourtant ont un vocabulaire moins riche que le notre différencient le citron (lemon) et le citron vert (lime). Il t'a plus de vocabulaire en anglais en français?? Non!
tu n'a jamais comparé un dico d'anglais avec un dico de français l'anglais est 1,5fois plus gros !

a écrit : Je crois que tu rêves...
Déjà tu parles de français usuel, et d'autre part, on ne peut considérer un mot base sur l'ajout de suffixes et préfixe comme un mot nouveau, et enfin, un mot sont la nature changé, mais reste le même n'est pas non plus un autre mot. Or les anglais ont une majorité de leur
vocabulaire qui s'appuie sur ces formes. Afficher tout
Comme le français.

Quel arrogance... Toujours vouloir prouver que les français sont les meilleurs en tout...

a écrit : Comme le français.

Quel arrogance... Toujours vouloir prouver que les français sont les meilleurs en tout...
Je ne vois pas en quoi ça montre que les français sont meilleurs,en quoi on peut dire qu'une langue est meilleur qu'une autre?
Yann tu critiques les français mais je pense que les pires dans ce domaine sont de loin les américains que tu doit tellement idolâtré dans le refus de tes propres origine raclure que tu es !

a écrit : Cette non-distinction entre le cotron et la lime a été voulu par la franc maçonnerie afin de contrôler le prix du citron dans les année 1800 car même si peu de gens le savent, une grosse partie des revenue des chambres maçonnique était du au commerce de nourriture et particulièrement du citron pour la chambre des neuf sœurs.

Cf: histoire des guildes franc-maçonnique, Gaillard et michard, 1994
Afficher tout
Je n'ai pas compris l'intérêt de cette non distinction ? Pour économiser les étiquettes : ). Pour vendre la variété la moins chère au prix de la plus chère ? Pour économiser des frais douaniers... ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est bien pour ça que même les anglais qui pourtant ont un vocabulaire moins riche que le notre différencient le citron (lemon) et le citron vert (lime). Au Québec, nous n'utilisons pas le terme "citron vert", mais "lime" ou "limette".

a écrit : Oulah... t as des sources ? Corrigez moi si je me trompe, mais en anglais pour dire: "je connais ça, je sais ça" ils disent bien: "i know that" non ? Autre exemple, sur les affiches dans les films et séries us (que j'adore hein) de méchants qui sont recherchés il y a écrit "wanted" non ? Or "je voulais" se dit bien "I wanted" non ? Et des exemples de ce genre il y en a sûrement d'autres donc je ne pense pas m'être trompé non...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Erreur! Du fait de la difficile définition du terme "mot", il est bien difficile de trancher aussi rapidement sur la question. L'anglais, en tant que langue dite "agglutinante", ne donne que l'illusion d'un vocabulaire bien plus varié.

Un exemple: le terme "sunray&
quot; est l'équivalent de "rayon de soleil" en français.
"Sunray", composé des mots "sun" (soleil) et "ray" (rayon), compte dans le dictionnaire pour un troisième mot à part entière.
"rayon de soleil" toutefois, composé lui aussi de deux mots, ne compte pas comme un mot à part entière!

De plus, il est très difficile de définir quel mot appartient vraiment à la langue ou quel mot a été emprunté et ne compterait donc pas (le "sir" anglais vient du "sire" français, est ce donc véritablement un mot Anglais?), on ne sait pas s'il faut compter les termes archaïques etc... Impossible donc de savoir objectivement quelle langue est la plus riche.

Mais de mon point de vue (je parle aussi l'Anglais couramment), la langue française est plus riche du fait de sa grammaire archnéenne et de son vocabulaire, certes parfois peu usité dans le langage courant, mais toutefois insondable. Et il faut avouer qu'entre "fraise", "myrtille", "mûre" et "strawberry", "blueberry" et "blackberry" par exemple, on voit bien que Molière s'est un peu plus creusé la tête pour trouver son vocabulaire que Shakespeare!

Cocorico, non mais!

(Et les pauvres citrons, dans tout ça?)
Afficher tout
C'est vrai que je n'avais pas vu ça comme ça et que c est un raisonnement intéressant.
J'ajouterais juste de façon plus simple que certes le dictionnaire anglais contient plus de mot mais que le français moyen a un vocabulaire plus varié :)

Re cocorico

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Idem pour le français...
Faire, défaire, refaire, surfaire...
Prendre, reprendre, méprendre, comprendre..
Compréhension, appréhension, préhension...

Peu importe le nombre de mots (notion difficile à définir clairement dans le cas d'un dénombrement comme cela a été dit), chaque langue
est différente, a ses avantages et ses inconvénients. Une langue est d'abord culturelle et dépend de l'usage des personnes qui le parlent.

Le français est plus imagée, plus philosophique. Le vocabulaire abstrait (pour des notions, des idées) est riche, ce qui n'est pas toujours le cas pour le concret. Du moins, on s'en soucie moins (fauteuil utilisé à la place de chaise par exemple et inversement).
Au contraire, l'anglais est plus concret. D'où plusieurs mots pour des choses relativement proches.
D'ailleurs, les emprunts de l'anglais ont de nombreuses fois été fait au français pour les notions abstraites, et à l'allemand pour le concret.

A noter aussi que la langue reflète l'intérêt/la nécessité de ses utilisateurs. Par exemple, les Inuits (je crois) possédent des dizaines de mots pour la neige. En français on utilise des qualificatifs pour préciser son état (avec moins de nuances donc).
C'est peut-être pour cela qu'au niveau des insultes, le français est plus riche que l'anglais. ^^
Afficher tout
Je suis très loin d'être linguiste ou amateur, mais ce que tu expliques me semble très cohérent, sur le fait que la richesse ne puisse se faire sur des indicateurs objectifs, et sur le fait que cette richesse varie selon le thème. Par exemple l'anglais me semble plus riche sur les termes économiques et de business, informatiques...et le français sur les concepts philosophiques (et gastronomiques ? ).

Travaillant dans l'ingénierie mécanique, j'ai souvent rencontré des traductions "impossibles" directement, même avec l'aide de dictionnaires très spécialisés.

J'avais rencontré un amateur qui m'expliquait également les nuances entre aim target objective... ou autres, et effectivement les mots avec racines latines sont plus souvent utilisés pour des concepts. Il y avait aussi les synonymes de chercher, comme autre exemple (on n'utilise pas le même terme pour la recherche du bonheur que pour la recherche du chien disparu!)

Ton exemple sur les inuits est très pertinent, merci pour cette pédagogie!

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Erreur! Du fait de la difficile définition du terme "mot", il est bien difficile de trancher aussi rapidement sur la question. L'anglais, en tant que langue dite "agglutinante", ne donne que l'illusion d'un vocabulaire bien plus varié.

Un exemple: le terme "sunray&
quot; est l'équivalent de "rayon de soleil" en français.
"Sunray", composé des mots "sun" (soleil) et "ray" (rayon), compte dans le dictionnaire pour un troisième mot à part entière.
"rayon de soleil" toutefois, composé lui aussi de deux mots, ne compte pas comme un mot à part entière!

De plus, il est très difficile de définir quel mot appartient vraiment à la langue ou quel mot a été emprunté et ne compterait donc pas (le "sir" anglais vient du "sire" français, est ce donc véritablement un mot Anglais?), on ne sait pas s'il faut compter les termes archaïques etc... Impossible donc de savoir objectivement quelle langue est la plus riche.

Mais de mon point de vue (je parle aussi l'Anglais couramment), la langue française est plus riche du fait de sa grammaire archnéenne et de son vocabulaire, certes parfois peu usité dans le langage courant, mais toutefois insondable. Et il faut avouer qu'entre "fraise", "myrtille", "mûre" et "strawberry", "blueberry" et "blackberry" par exemple, on voit bien que Molière s'est un peu plus creusé la tête pour trouver son vocabulaire que Shakespeare!

Cocorico, non mais!

(Et les pauvres citrons, dans tout ça?)
Afficher tout
Il me semble meme que la langue officiele a la cour d angleterre est ou fut le francais du fait de son vocabulaire bien plus precis. A verifier
Edit: je valide, apres verification.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Idem pour le français...
Faire, défaire, refaire, surfaire...
Prendre, reprendre, méprendre, comprendre..
Compréhension, appréhension, préhension...

Peu importe le nombre de mots (notion difficile à définir clairement dans le cas d'un dénombrement comme cela a été dit), chaque langue
est différente, a ses avantages et ses inconvénients. Une langue est d'abord culturelle et dépend de l'usage des personnes qui le parlent.

Le français est plus imagée, plus philosophique. Le vocabulaire abstrait (pour des notions, des idées) est riche, ce qui n'est pas toujours le cas pour le concret. Du moins, on s'en soucie moins (fauteuil utilisé à la place de chaise par exemple et inversement).
Au contraire, l'anglais est plus concret. D'où plusieurs mots pour des choses relativement proches.
D'ailleurs, les emprunts de l'anglais ont de nombreuses fois été fait au français pour les notions abstraites, et à l'allemand pour le concret.

A noter aussi que la langue reflète l'intérêt/la nécessité de ses utilisateurs. Par exemple, les Inuits (je crois) possédent des dizaines de mots pour la neige. En français on utilise des qualificatifs pour préciser son état (avec moins de nuances donc).
C'est peut-être pour cela qu'au niveau des insultes, le français est plus riche que l'anglais. ^^
Afficher tout
En fait c est pour les nuances de blancs qu ils ont plusieurs mots.

Posté le

android

(2)

Répondre

Je tiens a apporter une petite précision, je sais que cette anecdote est relativement connu, d'autant plus que dans certains pays et certaines langues il n'y a pas cette confusion donc je m'attendais au grand nombre de JLSD, mais il y'a quand même des personnes qui l'ignorent.
Donc mon anecdote n'est pas exceptionnelle, je le sais, mais si ça peut permettre à certains de se coucher un tout petit peu moins bête, on est tous là pour ça.
Quant au hors sujet sur la diversité, ou non, de l'Anglais et du Français c'est un débat sans fin ...