Le citron vert n'est pas du citron

Proposé par
le

Tous les commentaires (89)

a écrit : C'est vrai que je n'avais pas vu ça comme ça et que c est un raisonnement intéressant.
J'ajouterais juste de façon plus simple que certes le dictionnaire anglais contient plus de mot mais que le français moyen a un vocabulaire plus varié :)

Re cocorico
Totalement d'accord! Je crois savoir que l'anglais a plus de mots (bien plus, il me semble d'ailleurs), plus de nuances également.

Pour ceux qui se rappellent de leurs cours au collège, pour nuancer la probabilité, il y a: might et may. Là, ce sont 2 verbes, et on peut y ajouter des adverbes, tels que maybe, possibly, etc...
On nous a fait apprendre les différences de "puissance", mais pour avoir posé la question à des anglais et américains, ils les utilisent indifféremment l'un de l'autre.

En français, on ne se sert que d'adverbes pour indiquer la possibilité, et son degré.

Juste un exemple, mais selon moi, qui illustre la richesse de langue anglaise, d'une part, mais également la "grossièreté" de l'anglais langue courante. Autrement dit, ils ont une langue plus riche mais n'en tire pas parti, et utilisent moins de variétés que nous au quotidien.

Par exemple "get" remplace un paquet de mots, sans véritablement correspondre à un mot particulier chez nous. En conséquence de quoi ils vont l'utiliser à toutes les sauces (au détriment du verbe précis) tandis que nous, nous allons utiliser le verbe spécifique dans chaque cas. Ce qui donne ainsi l'illusion que l'anglais est une langue pauvre!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est bien pour ça que même les anglais qui pourtant ont un vocabulaire moins riche que le notre différencient le citron (lemon) et le citron vert (lime). Je tiens juste à te préciser pour ta culture personnelle, que l'anglais est un langue bien plus prolifique que la langue française malgré ce que l'on pourrait croire. Je suis moi même amoureux de ma langue (le français), mais si tu ouvre un dictionnaire force est de constater qu'il y a plus de mot en anglais qu'en français. En fait, l'anglais étant la langue international, parlée par le monde entier, elle s'est simplifié pour devenir moins riche qu'autre fois.

J'espère avoir été claire,
Bien à toi, copernico

a écrit : Je tiens a apporter une petite précision, je sais que cette anecdote est relativement connu, d'autant plus que dans certains pays et certaines langues il n'y a pas cette confusion donc je m'attendais au grand nombre de JLSD, mais il y'a quand même des personnes qui l'ignorent.
Donc mon a
necdote n'est pas exceptionnelle, je le sais, mais si ça peut permettre à certains de se coucher un tout petit peu moins bête, on est tous là pour ça.
Quant au hors sujet sur la diversité, ou non, de l'Anglais et du Français c'est un débat sans fin ...
Afficher tout
Nop, perso je trouve l'anectode intéressante. Surtout certains commentaires qui suivent.
Même si je le savais déjà, je doit avouer qu'avant d'aller faire un petit tour en angleterre, je ne le savais pas. Et je ne pense pas être la seule.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai bien ri. Je sais lire. Le sujet de l'anecdote c'est que le citron vert n'est pas un citron pas mur contrairement à ce que son nom peut laisser croire. Ce n'est pas de dire qu'il ne faut pas utiliser le terme "citron vert" et encore moins que c'est un abus de langage. Heureusement que tout le monde utilise les noms usuels parce qu'on se comprend très bien comme ça. Si jamais tu demandes une lime pour mettre dans ton rhum on va te demander si tu veux le tourner avec une lime à ongles et ça paraîtra bizarre (alors qu'un tournevis pour tourner la vodka orange c'est normal puisque c'est ce qui a donné son nom à ce cocktail). Ce n'est pas le seul agrume qui a un nom usuel utilisant une autre variété et une couleur puisqu'on dit "pamplemousse rose" pour désigner les pomélos ! Mais ça ne choque que les botanistes. Afficher tout Le coup du "pamplemousse rose" me derange, je ne suis pas botaniste mais serveuse!
Quand j'essaie d'expliquer que non, ce n'est pas la même chose, j'ai droit au gros yeux et à cet aire de mepris ..
Alors l'arrangement parce que les noms usuels c'est plus simple pour tous ce comprendre peut être, mais l'ignorance et l'arrogance derrière c'est moche. ;-)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je suis désolé, mais il a raison, le français est plus pauvre que l'anglais.
Sans parler des mots composés, et des mots tirés récemment du français (comme buffet ou entrée), ils ont tout un tas de mots, qui sont pour le coup des vrais mots, tirés directement du français (ou du latin, et d'autres langues
mais surtout du français, je vais y revenir), qui sont dans leur langue depuis tellement longtemps que c'est très dérangeant de les entendre se faire appeler "pas un vrai mot" ou qui "ne compte pas".

Ça vient tout simplement du fait que le français a été parlé à la cour d'Angleterre à partir de 1066 et pendant plusieurs siècles, en tout cas suffisamment longtemps pour que des mots s'intègrent dans le language. Et ça fait bien trop longtemps pour dire qu'ils ne "comptent pas".
C'est aussi parce que cette langue était utilisée par les nobles que ces mots font maintenant partie du langage soutenu, mais il ne sont pas moins de vrais mots qui vont se retrouver dans la littérature (où ça compte bien pour le coup).

Du coup quand un anglais, en écrivant un poème par exemple, va vouloir un synonyme plutôt lyrique du mot "chaud", il aura tous les mots de sa langue, plus le mot "ardent", alors que le français doit faire avec ardent, brûlant et torride. Forcément par rapport au français, ils ont une banque de mots beaucoup plus grande, et Shakespeare aurait d'ailleurs déclaré pour un livre qu'il avait écrit en français, qu'il avait choisi cette langue parce que c'était une langue pauvre.

Voilà.
(Après une petite recherche, j'ai d'ailleurs trouvé que selon une linguiste reconnue (Henriette Walter), je cite, " les mots d'origine française représentent les deux tiers du vocabulaire anglais".)
Afficher tout
Damned, je savais que cela donnerait lieu à un débat interminable, d'autant plus qu'il est impossible d'apporter une réponse claire à la question!

Je n'ai pas grand chose à ajouter, tes arguments m'ont l'air au moins aussi réfléchis que ceux que j'avance. Mais si on suit Henriette Walter dans ce qu'elle avance, cela ne voudrait-il pas dire que le Français pourrait être en définitive au moins aussi riche que l'Anglais? Avoir deux tiers de mots d'origine française ne signifie pas qu'on a 100% de la langue française + la moitié de cela en vocabulaire anglais. Il suffit que l'Anglais n'ait "pompé" que les 2/3 de la langue française pour que les deux se trouvent à égalité!

En bref, on ne peut qu'avoir un point de vue subjectif sur la question. Personnellement, je lis bien plus Anglais que Français, mais le rayonnement de la littérature française dans le monde, et l'influence qu'elle a eu sur les mouvements littéraires étrangers, sont autant de preuves en faveur d'un français certes plus hermétique que l'Anglais, mais aussi plus riche.

a écrit : À vrai dire, c'est indiqué dans la source wikipédia, lime et limette sont encore deux agrumes différents, à ne pas confondre.
Donc limette ne désigne pas notre "citron vert", lime oui.
Compliqué tout ces agrumes ^^
Puis, même si certaines de vos expressions et votre accent nous font bi
en rigoler, au niveau des termes dans le langage vous êtes souvent plus proche du vrai français que nous le sommes nous même. Afficher tout
" Plus proche du vrai français " ?!
O_O
Mais ça ne veut rien dire !

J'imagine que votre remarque fait écho à l'élaboration de termes et d'expression qui sonnent à la française pour remplacer des termes d'origines anglophones, notamment dans le vocabulaire sportif tels que " balle de bris "au tennis pour " balle de break " ou " coup de pied de coin " pour " corner " au foot. Pardonnez-moi si je me trompe.
Mais comme cela a déjà été dit, le français emprunte beaucoup à l'anglais et aux autres langues : pizza, mafia, scénario, nabab, toubib, sushi, kimono, bistro...
Alors qu'est-ce que le " vrai français " ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Totalement d'accord! Je crois savoir que l'anglais a plus de mots (bien plus, il me semble d'ailleurs), plus de nuances également.

Pour ceux qui se rappellent de leurs cours au collège, pour nuancer la probabilité, il y a: might et may. Là, ce sont 2 verbes, et on peut y ajouter des adverbes
, tels que maybe, possibly, etc...
On nous a fait apprendre les différences de "puissance", mais pour avoir posé la question à des anglais et américains, ils les utilisent indifféremment l'un de l'autre.

En français, on ne se sert que d'adverbes pour indiquer la possibilité, et son degré.

Juste un exemple, mais selon moi, qui illustre la richesse de langue anglaise, d'une part, mais également la "grossièreté" de l'anglais langue courante. Autrement dit, ils ont une langue plus riche mais n'en tire pas parti, et utilisent moins de variétés que nous au quotidien.

Par exemple "get" remplace un paquet de mots, sans véritablement correspondre à un mot particulier chez nous. En conséquence de quoi ils vont l'utiliser à toutes les sauces (au détriment du verbe précis) tandis que nous, nous allons utiliser le verbe spécifique dans chaque cas. Ce qui donne ainsi l'illusion que l'anglais est une langue pauvre!
Afficher tout
Je ne sais pas qui a le plus de vocabulaire, mais ce phénomène d'appauvrissement que vous soulignez est le même en français.
Ainsi le verbe " aller " remplace fréquemment des verbes plus précis :
On va voir un ami malade (visiter).
On va en bas ou en haut (descendre/monter).
C'est la route qui va chez moi (cette route mène chez moi).
Cette robe te va bien (seoir).
Pareil pour avoir :
J'ai mal (je souffre)
J'ai dix euros (je possède)
L'appart a trois chambre (comporte)
J'ai de la peine pour lui (J'éprouve)

On le doit parfois à l'anglais comme par exemple avec le verbe " impacter " (une aberration du langage) utilisé à tout va en lieu et place de " toucher ", " affecter ", " influer ", " dégrader ", " améliorer ", " concerner ", " favoriser ", " se répercuter "...

Finalement, entre anglais et français, c'edt un peu pareil. ^^

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : " Plus proche du vrai français " ?!
O_O
Mais ça ne veut rien dire !

J'imagine que votre remarque fait écho à l'élaboration de termes et d'expression qui sonnent à la française pour remplacer des termes d'origines anglophones, notamment dans le vocabulaire sportif t
els que " balle de bris "au tennis pour " balle de break " ou " coup de pied de coin " pour " corner " au foot. Pardonnez-moi si je me trompe.
Mais comme cela a déjà été dit, le français emprunte beaucoup à l'anglais et aux autres langues : pizza, mafia, scénario, nabab, toubib, sushi, kimono, bistro...
Alors qu'est-ce que le " vrai français " ?
Afficher tout
Je savais que ma tournure de phrase n'était pas parfaite et je m'attendais à un commentaire du genre. Mais tu as très bien compris ce que je veux dire, donc même si la tournure de phrase était étrange on se comprend.
Personnellement, bien que je les utilise, je n'ai jamais vraiment considéré les mots comme corner etc comme des mots français mais comme des mots emprunté (je parle de mon point de vue personnel pas d'un sens linguistique) et je parle uniquement des mot pris à l'anglais tel quel, pas des mots inspirés d'une autre langue mais modifié.
Donc, encore une fois c'est un avis personnel je dit pas que j'ai raison ou que les autres doivent penser pareil, pour moi les québécois parle "mieux français" encore une fois désolée de la tournure de phrase qui effectivement ne veut pas dire grand chose mais avec les explications j'espère que ce sera plus clair.

@Nusaybah


Dire que les québécois parle mieux français parce-qu'ils n'utilisent pas de mot anglophones récents est une aberration.

Ils utilisent simplement une variante du français tout comne les wallons...Etc

Les langues se nourrissent les une des autres et évoluent constamment.

Un exemple :
Pour vous, utiliser le mot "toast" à le place de tartine grillée serait moins bien ?
Pourtant toast vient du français toster et n'est donc pas si illégitime que ça.

je suis sûr que les exemples ne manquent pas

Posté le

android

(2)

Répondre

Commentaire supprimé Avez vous lu ma réponse?
J'ai dit que je ne dit pas que c'est forcément vrai mais que c'est un ressenti que j'ai, oui pour moi dire tartine grillée est "plus français" que toast, on entend bien au son que toast ne sonne pas français, ce n'est pas pour autant que je rejette ce mot ou ne l'utilise pas.
PS: le commentaire en un exemplaire suffit ;)

on en voit des vertes et des pas mûres dans SCMB

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : A vrai dire, après recherche, je ne suis pas certain de la véracité de la richesse du vocabulaire inuit pour désigner la neige. Apparemment la chose fait débat et j'avoue ne pas chercher à l'approfondir.

Cependant, même si l'exemple était peut-être mal choisi, votre propre expérience témoign
e du fait que notre vocabulaire est relatif à l'utilité que nous en avons. Ainsi, les Etats-Unis étant leader dans le développement informatique par exemple, il est normal que les Américains créent de nouveaux mots en même temps que de nouvelles choses. La facilité veut que dans un premier temps nous empruntions le mot existant avant d'en forger un nouveau. Il est parfois même difficile de supplanter un emprunt par un nouveau mot (bug, e-mail, wifi...)
Mais la connaissance du vocabulaire de sa propre langue d'usage est aussi liée à son utilisation et son intérêt. Il suffit de prendre les couleurs pour exemple. Leurs nuances sont nombreuses pourtant certains (comm moi) ne parlent pas de fuchsia mais toujours de rose, de vert olive mais juste de vert ou de bleu klein mais de bleu foncé.
On comprend aisément qu'un artiste, un décorateur ou un couturier a besoin de connaître du vocabulaire pour être précis et efficace. Moi, je m'en sors avec clair et foncé. ^^

Bref, ce qui est intéressant à comprendre, c'est que pour les concepts abstraits, le vocabulaire est primordial. Sans mot, pas d'existence. On ne peut pas réfléchir à quelque chose sans avoir de mots à rattacher au concept. Je ne sais pas si je suis bien clair mais je digresse... ^^
Afficher tout
Limpide!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le prix de la lime était bien moins chère que le citron mais beaucoup plus facile à produire Ok merci, c'est plus clair!

Posté le

android

(1)

Répondre

Il existe une différence entre ces deux agrumes, plongé dans l'eau le citron remontera à la surface quant au citron vert, lui, il coulera.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est l'élément principal du ti'punch que l'on agrémente d'un soupçon de rhum et d'une pointe de sucre pour révéler sa saveur... Haha, oui, le ti-punch c'est un soupçon de rhum pour agrémenter la lime ! Très certainement !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est bien pour ça que même les anglais qui pourtant ont un vocabulaire moins riche que le notre différencient le citron (lemon) et le citron vert (lime). Pour info, le vocabulaire anglais est largement plus riche que le français. Même si la manière dont l'anglais est utilisé à l'oral est en effet souvent plus simple que le français. Quelque soit d'ailleurs le niveau d'éducation.

a écrit : Il existe une différence entre ces deux agrumes, plongé dans l'eau le citron remontera à la surface quant au citron vert, lui, il coulera. Ce test ne sert à rien !


...



J'ai envie d'essayer maintenant. :-X

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ce test ne sert à rien !


...



J'ai envie d'essayer maintenant. :-X
C'est sûr que ce test ne sert à rien en soit. Finalement comme beaucoup de test. C'était juste pour dire qu'il y avait une différence. Par contre, quand je vois tous les commentaires sur ce forum qui tournent autour d'une supériorité d'une langue par rapport à une autre, je trouve cela dommage. En effet, ce n'est pas forcément facile à étayer comme thèse, tout du moins c'est subjectif.
Pour ces deux agrumes, j'ai vu le test à la télé étant gosse et j'ai vérifié mes dires (sur internet) avant de publier ce commentaire. Cela montre qu'il y a une différence notoire entre les deux qui réside dans la peau. Celle du citron "jaune" est plus aérée et donc agit comme une bouée, quant au citron vert ou lime la peau s'apparenterait plus à la peau d'un kiwi (cela n'engage que moi).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est sûr que ce test ne sert à rien en soit. Finalement comme beaucoup de test. C'était juste pour dire qu'il y avait une différence. Par contre, quand je vois tous les commentaires sur ce forum qui tournent autour d'une supériorité d'une langue par rapport à une autre, je trouve cela dommage. En effet, ce n'est pas forcément facile à étayer comme thèse, tout du moins c'est subjectif.
Pour ces deux agrumes, j'ai vu le test à la télé étant gosse et j'ai vérifié mes dires (sur internet) avant de publier ce commentaire. Cela montre qu'il y a une différence notoire entre les deux qui réside dans la peau. Celle du citron "jaune" est plus aérée et donc agit comme une bouée, quant au citron vert ou lime la peau s'apparenterait plus à la peau d'un kiwi (cela n'engage que moi).
Afficher tout
Du coup maintenant, je sais qu'en cas de besoin, je peux faire un radeau en citron jaune. ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Du coup maintenant, je sais qu'en cas de besoin, je peux faire un radeau en citron jaune. ^^ C'est pas con !!! Ou alors tu peux lester un objet avec des citrons verts pour le faire disparaître au fond d'un lac. C'est plus écologique que du béton.

Posté le

android

(2)

Répondre