La légende de la copie de philosophie vide sur le courage

Proposé par
le

Chaque année, lorsque le bac philosophie approche, une légende urbaine resurgit sur un élève répondant au sujet "Qu'est-ce que le courage" par la phrase "Le courage c'est ça" et laissant le reste de sa copie blanche. Cette histoire vient en réalité d'une scène du film "Le pion" de Christian Giron sorti en 1978, où la question était "qu'est-ce que le risque" et où un élève se lève au bout de quelques secondes pour rendre une copie vide, pour laquelle il aura 18/20.


Tous les commentaires (124)

a écrit : Pas la moindre chance !

Le baccalauréat est un diplôme qui sanctionne des connaissances, pas une médaille :).
Un diplôme qui sanctionne des connaissances ? Tu connaît le programme t as 0 ca veut dire ;/ ? Qui récompence et non pas qui sanctionne ou alors qui sanctionne le "manque" de connaissance.
Et puis de toute manière la philo c est comme l'art c'est tellement abstrait...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un diplôme qui sanctionne des connaissances ? Tu connaît le programme t as 0 ca veut dire ;/ ? Qui récompence et non pas qui sanctionne ou alors qui sanctionne le "manque" de connaissance.
Et puis de toute manière la philo c est comme l'art c'est tellement abstrait...
Il va falloir prendre le réflexe d'ouvrir un dictionnaire avant de corriger les gens, Staaz ;).

Je trouve qu'on cote mal la philosophie. Dommage parce que c'est une science bien plus importante qu'il n'y paraît...
On devrait moins se baser sur la restitution ou "l'effet perroquet" que sur le raisonnement philosophique ou le cheminement de la pensée d'un élève sur un cas donné...

a écrit : Je trouve qu'on cote mal la philosophie. Dommage parce que c'est une science bien plus importante qu'il n'y paraît...
On devrait moins se baser sur la restitution ou "l'effet perroquet" que sur le raisonnement philosophique ou le cheminement de la pensée d'un élève sur un cas donné...
Je suis d'accord.
J'avais une vision questionnement / débat sur la philo avant la terminale, et je suis tombé sur un professeur qui n'utilisait pas la discussion mais nous vomissait les grands auteurs, sans débat.

Je me suis réconcilié avec la philosophie avec mon intérêt pour la science et la pensée critique, puisque la philosophie est très liée à ces 2 domaines.

a écrit : Il va falloir prendre le réflexe d'ouvrir un dictionnaire avant de corriger les gens, Staaz ;). Pour ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour ? Larousse.fr :
sanctionner v.t. : Confirmer, lui apporter une consécration officielle ou quasi officielle.
sanction : Acte par lequel un usage, un événement, une action sont entérinés, reçoivent une sorte de validité : Un mot qui a reçu la sanction de l'usage.

Dictionnaire de l'Académie Française, 8e édition :
SANCTIONNER. v. tr. Approuver, confirmer, donner la sanction. Sanctionner une loi. Le souverain a sanctionné la promesse faite par son représentant. C'est un usage sanctionné par le temps.

J'ai même retrouvé son usage concernant... le baccalauréat ;)
www.education.gouv.fr/cid143/le-baccalaureat.html
"Créé en 1808, le baccalauréat est un diplôme du système éducatif français qui a la double particularité de sanctionner la fin des études secondaires et d'ouvrir l'accès à l'enseignement supérieur. Il constitue le premier grade universitaire"


Donc non, sanctionner ne signifie pas systématiquement "punir", contrairement à ce que tu sembles croire :) !

Un diplôme sanctionne bien des connaissances ! Après, on pourrait discuter de la manière dont elles sont sanctionnées, si ce sont les bonnes, etc, mais c'est hors-sujet.

a écrit : Ma pensée qui affirme que votre question est plus importante que ma réponse et qui refuse d'en donner est résolument intempestive à une époque où la pensée à fait place à l'insignifiant et à l'éphémère !
La philosophie ,( mon insignifiante pensée ) c'est le rayonnement insolite du monde moder
ne, en une parole qui détruit la sécurité du langage à tout dire et compromet l'assise de l'homme ...dans l'étant . Afficher tout
Norton, ça doit bien faire 3 ans que je lis vos commentaires d'un niveau de langage assez puissant, mais ce commentaire là...

Il est puissant. J'en reste coi...

a écrit : Larousse.fr :
sanctionner v.t. : Confirmer, lui apporter une consécration officielle ou quasi officielle.
sanction : Acte par lequel un usage, un événement, une action sont entérinés, reçoivent une sorte de validité : Un mot qui a reçu la sanction de l'usage.

Dictionnaire de l'Académi
e Française, 8e édition :
SANCTIONNER. v. tr. Approuver, confirmer, donner la sanction. Sanctionner une loi. Le souverain a sanctionné la promesse faite par son représentant. C'est un usage sanctionné par le temps.

J'ai même retrouvé son usage concernant... le baccalauréat ;)
www.education.gouv.fr/cid143/le-baccalaureat.html
"Créé en 1808, le baccalauréat est un diplôme du système éducatif français qui a la double particularité de sanctionner la fin des études secondaires et d'ouvrir l'accès à l'enseignement supérieur. Il constitue le premier grade universitaire"


Donc non, sanctionner ne signifie pas systématiquement "punir", contrairement à ce que tu sembles croire :) !

Un diplôme sanctionne bien des connaissances ! Après, on pourrait discuter de la manière dont elles sont sanctionnées, si ce sont les bonnes, etc, mais c'est hors-sujet.
Afficher tout
Au temps pour moi mais la prochaine fois ne fais pas autant le malin en prenant les gens de hauts.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Au temps pour moi mais la prochaine fois ne fais pas autant le malin en prenant les gens de hauts. Je comprends ta réaction, j'ai eu la même en lisant ton premier commentaire : le ton "p'tit malin" m'a faire réagir de la même manière, mais j'avais préféré répondre avec tact.

Ma première réponse me paraissait suffisante et discrète, je ne pensais pas devoir approfondir le sujet dans un commentaire suivant, j'ai effectivement alors forcé le trait, désolé ;).

Oublions cet échange qui n'apporte rien à l'anecdote.

a écrit : Te faire virer après le bac ? Hum. Le prof a faillit se faire licencier si tu preferees et puis dans le film ct pas le bac juste une petite eval

a écrit : Ma pensée qui affirme que votre question est plus importante que ma réponse et qui refuse d'en donner est résolument intempestive à une époque où la pensée à fait place à l'insignifiant et à l'éphémère !
La philosophie ,( mon insignifiante pensée ) c'est le rayonnement insolite du monde moder
ne, en une parole qui détruit la sécurité du langage à tout dire et compromet l'assise de l'homme ...dans l'étant . Afficher tout
Tu ferais un très bon politicien.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je comprends ta réaction, j'ai eu la même en lisant ton premier commentaire : le ton "p'tit malin" m'a faire réagir de la même manière, mais j'avais préféré répondre avec tact.

Ma première réponse me paraissait suffisante et discrète, je ne pensais pas devoir approfondir le s
ujet dans un commentaire suivant, j'ai effectivement alors forcé le trait, désolé ;).

Oublions cet échange qui n'apporte rien à l'anecdote.
Afficher tout
Tout à fait d accord. Ton intervention n apporte rien à cette anecdote.
Sujet clos.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout à fait d accord. Ton intervention n apporte rien à cette anecdote.
Sujet clos.
Je pense que l'on peut remonter l'échange inutile jusqu'au 23/06 à 23:18, mais si ça peut te permettre de bien dormir, ça me va :).

Ce qui est drôle c'est que la matière c'est français et que la question n'est pas "qu'est ce que le risque"

a écrit : L'Être et l'étant ! C'était de l'humour, Norton, pour t'embeter. :o

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'était de l'humour, Norton, pour t'embeter. :o j'ai entendu la meme sauf que s était l audace

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Te faire virer après le bac ? Hum. Le professeur a faillit se faire virer par l'académie. Je savais pas trop comment formuler la phrase en fzit donc ce n'est pas tres clair désolée.

a écrit : Tu as raison mais je dirai plutôt heureusement qu il en faudrait plus : a quoi servirait une épreuve ou ce n est pas celui qui apporte une vraie réflexion qui a la bonne note mais celui qui a joué au petit malin? Ça s'appelle la vie!

a écrit : De toute façon, en art plastique, tu peux faire tout ce que tu veux, la prof (ou le prof mais j ai toujours eu des femmes) dira toujours qu elle (ou il) voit un truc très complexe et réfléchi la dedans. Mais de toute façon je crois avoir lu ou entendu quelque chose qui disait que ce genre de sujet ne tombera jamais ( le risque fait pas partie du programme ou un truc dans le genre) Afficher tout Ça dépend des profs .... moi mon prof l annee derniere il a mit QUATRE SUR VINGT a une pote qu avait passée toute ses vacances sur le projet le sujet c'était ''Racontez votre utopie à l aquarelle'' elle avait fait un truc a moitié abstrait c'était trop beau et il a dit ''trop de couleurs''
Son utopie c'était qu'il fasse toujours beau et que ça rende les hommes bons...

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Vrai et faux. En général on t'autorise à choisir si tu veux repasser ton bac au rattrapage directement ou le faire normalement.
Mais dans aucun cas tu ne l'acquiere en tuant ton pote.

Cf: ma propre expérience
T'as tué ton pote? O.o

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre