Stanislav Petrov, l'homme qui évita une guerre nucléaire

Proposé par
le
dans

Une guerre nucléaire fut évitée de justesse en 1983 grâce à un lieutenant russe, Stanislav Petrov. Le système russe d'alerte d'attaque par missiles nucléaires lui indiqua ce jour-là 5 lancements de missiles américains vers l'URSS. Il décida d'informer ses supérieurs qu'il pourrait s'agir d'une fausse alerte en raison du faible nombre de missiles lancés.

Il a ainsi contribué à éviter une riposte sovietique qui aurait déclenché une guerre nucléaire mondiale. Les relations étaient en effet extrêmement tendues entre les deux pays à l'époque, et ce type d'attaques nécessitent des réactions très rapides. Une enquête importante eut lieu sur cet incident, et les conclusions furent que le système avait confondu le réfléchissement des rayons du Soleil sur les nuages avec l'énergie dégagée par un lancement de missiles. L'affaire ne fut révélée publiquement que 15 ans plus tard, en 1998.


Tous les commentaires (82)

a écrit : C'est un système de détection automatique par satellite, il n'y a pas d'intervention humaine. Un systeme de détection automatique russes ! Donc le satellite etais soul.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ils sont coquins ces cumulonimbus ! Moi je pense que les russes (ainsi que leurs satellites) n'ont pas l'habitude de voir les rayons du soleil percer les nuages! Après ce n'est que mon avis.

Posté le

android

(2)

Répondre

Un grand merci a la perspicacité de ce Stanislav Petrov.
Il faut en avoir du courage pour dire a son chef des armees "qu'il est possible que ce soit une erreur puisqu'ils n'ont tiré que 5 missiles nucléaires..."

Posté le

android

(3)

Répondre

Petit anecdote :) Avec tous les explosifs nucleaires presents sur terre, il y a de quoi detruire 12 fois notre planete.

Posté le

android

(2)

Répondre

Moi qui ai toujours cru que la guerre nucléaire avait été évitée pas Sting et sa chanson "Russians" ... xD

Lui il était moins con que Poutine c'est sur !

On doit tous une fière chandelle au Lieutenant Stanislav Petrov !
Un grand merci à lui et au Sergent Momo pour l'anecdote !

a écrit : 1 Philippe, et Jeyjey18 evite les vieux cliches sur les russes et la vodka. Sa te plairait pas d'entendre h24, france = cuisses de grenouille. Ce clichet devient soulant a force. Merci. Perso je suis en Angleterre maintenant, on est vu comme ça et je m'en fiche...
C'est juste quelque chose de traditionnel qui fait parti du patrimoine du pays.
C'est pas comme si il avait dit goulag, qui un côté moins sympa de la russie

a écrit : Si le lieutenant n'avait pas réagi,les soviets auraient attaque massivement les cotes des U.S... Qui auraient renvoyé le triple des missile en URSS

Posté le

android

(0)

Répondre

Cf X-Men le Commencement qui reprenne exactement cette scene. :)

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Phillipe, je pense que les détecteurs spécifiques sont un minimum controllé par un Homme( homme ou femme, d'où le H majuscule) ayant un poste attribué à la surveillance. Reste à savoir si l'hypothèse que j'émet est correct et si oui, si cet homme, stanislav Petrov, est un "controlleur, surveillant et informateur d'un danger potentiel" (je suis conscient que ce ne dois pas etre le nom du poste). Afficher tout C'est bien français de parler à tort et à travers hein ? :D nan je blague, ce que veut dire Philippe est que la détection est faite par une machine, le facteur humain n'intervient que dans ce que l'on fait après la détection ... C'est juste le principe des machines en fait :)

a écrit : 1 Philippe, et Jeyjey18 evite les vieux cliches sur les russes et la vodka. Sa te plairait pas d'entendre h24, france = cuisses de grenouille. Ce clichet devient soulant a force. Merci. T a totalement réson moi qui a toute ma famille en russie ça me rends fou

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas forcement un cliché, c'est une réalité. Un habitant de l'ex URSS consomme en moyenne plus de vodka au long de sa vie que d'eau, d'ou le fait que le prix de la vodka au litre est moins élevé que le prix au litre de l'eau. Sources: quelques documentaires très bien tournée et réalisé de la 5e chaine de la compagnie france télévision.
Et le cliché francais des cuisses de grenouilles nous vient des anglais
Afficher tout
n importe quoi tu représente la russie par de la vodka donc de l alcool tu pense qu après une séance de sport il boivent de la vodka au goulot et que les gens sont ivres morts dans la rues ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Phillipe, je pense que les détecteurs spécifiques sont un minimum controllé par un Homme( homme ou femme, d'où le H majuscule) ayant un poste attribué à la surveillance. Reste à savoir si l'hypothèse que j'émet est correct et si oui, si cet homme, stanislav Petrov, est un "controlleur, surveillant et informateur d'un danger potentiel" (je suis conscient que ce ne dois pas etre le nom du poste). Afficher tout T'es mal (pas?)informé et naïf.
Bien à toi.

Ça me fait penser au film "point limite" de Sidney Lumet bien que l'histoire soit différente.

Posté le

android

(0)

Répondre

Enfaite la décisions de riposte lui revenait mais il a souhaiter attendre une confirmation visuel, qui n'a jamais eu lieux... Un film est d'ailleurs sorti récemment sur cet événement !

Ça me rappelle le scénario du film Wargames de la même époque où ce sont les américains qui pensent être attaqués par les russe a cause d'un ordinateur

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu dis que la puissance américaine est plus importante mais avec la portée des missiles cubains je peut te dire qu'aucune partie des USA n'etait épargnée (les missiles russes avait une portée largement supérieure) alors que seul l'ouest de la Russie était menacée (a peine Moscou). Aujourd'hui on essaye de nous faire croire que les USA sont les leaders incontestés depuis toujours mais ça n'a pas toujours été le cas ;) Afficher tout d'ailleurs pour beaucoup de français en 1945, la fin de la seconde guerre mondiale était dû aux russes et non aux anglais où americains

Posté le

android

(1)

Répondre

c'est pas plutôt il a décidé de ne PAS informer ses supérieurs