Les Formule 1 démarrent grâce à de l'eau chaude

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (149)

On pourra noter aussi qu'une F1 ne contient pas de demarreur ni la grosse batterie pour l'alimenter comme nos voitures modernes habituelles. On la démarre donc à la manivelle comme les très anciennes voitures ! Sauf que pour la F1 la manivelle est actionnée par un demarreur électrique situé dans un boîtier qui contient aussi des grosses batteries et qu'on retire quand la voirure est démarrée.

a écrit : Les coûts des pièces de F1 sont astronomiques. Par exemple pour un arbre à came (la pièce actionnant les pistons) comptez environ... 40 000 euros ! Cela s'explique par la précision très élevée de ces pièces
Source : l'entreprise où je bosse
Intéressant mais imprécis: un arbre a came sert a actionner les soupapes tandis que les pistons, eux, sont actionnés par le vilebrequin ;)

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : Intéressant mais imprécis: un arbre a came sert a actionner les soupapes tandis que les pistons, eux, sont actionnés par le vilebrequin ;) Encore plus précis : ce sont les pistons qui actionnent le vilebrequin (et non l'inverse). ;-)

a écrit : On pourra noter aussi qu'une F1 ne contient pas de demarreur ni la grosse batterie pour l'alimenter comme nos voitures modernes habituelles. On la démarre donc à la manivelle comme les très anciennes voitures ! Sauf que pour la F1 la manivelle est actionnée par un demarreur électrique situé dans un boîtier qui contient aussi des grosses batteries et qu'on retire quand la voirure est démarrée. Afficher tout Donc on les démarres avec un démarreur portatif au lieu de fixe... Loins de la manivelle quand même ;-)

Le but est de gagner du poids au maximum tout en réduisant les risques pour le pilote en cas d'accident ou/ou incendie.

a écrit : J'ai entendu dire que les Formule 1 ont tellement d' adhérence au sol que, lancées à pleine vitesse, elle pourrait rouler sur plafond complétement à levers toute seul, sans aucun artifice pour les retenir de tomber. L'aire les collerait au plafond.
Si un connaisseur pouvait affirmer où démentir.
Théoriquement oui mais en pratique c'est impossible car le moteur est fait pour fonctionner "à l'endroit" donc si tu retournes la voiture ça va changer le fonctionnement de ses composants (pompes, injecteurs...).

a écrit : Pourquoi garde-t-on le moteur à pistons, alors qu'un réacteur d'avion serait bien plus efficace et fiable? ;-) Les réacteurs sont performants en vitesse stabilisée mais n'ont aucune reprise après les décélérations

a écrit : Pourquoi garde-t-on le moteur à pistons, alors qu'un réacteur d'avion serait bien plus efficace et fiable? ;-) Car un moteur à réaction à un couple ridicule, donc il faut super longtemps pour accélérer, sur un circuit ils ne serviraient à rien

a écrit : Donc on les démarres avec un démarreur portatif au lieu de fixe... Loins de la manivelle quand même ;-)

Le but est de gagner du poids au maximum tout en réduisant les risques pour le pilote en cas d'accident ou/ou incendie.
Évidemment le but est de ne pas embarquer quelque chose d'inutile pendant la course. Mais on n'est pas si loin de la manivelle puisque c'est le même principe : on entre une tige dans la boîte de vitesse, alors que le démarreur de nos voitures entraîne une couronne en bout de vilebrequin (en supprimant le demarreur embarqué, on gagne donc le poids du demarreur et son solénoïde, de la batterie et même de cette couronne !).

a écrit : J'ai entendu dire que les Formule 1 ont tellement d' adhérence au sol que, lancées à pleine vitesse, elle pourrait rouler sur plafond complétement à levers toute seul, sans aucun artifice pour les retenir de tomber. L'aire les collerait au plafond.
Si un connaisseur pouvait affirmer où démentir.
Effet de sol ;)
Je ne parlerai pas d'adhérence ici, mais d'aérodynamisme. En fait, le même principe que celui des avion, mais inversé : une dépression sous la voiture qui la colle au sol (contrairement à un avion).
De là à affirmer qu'elle peut tenir au plafond, je n'en sais rien ;)

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : J'ai entendu dire que les Formule 1 ont tellement d' adhérence au sol que, lancées à pleine vitesse, elle pourrait rouler sur plafond complétement à levers toute seul, sans aucun artifice pour les retenir de tomber. L'aire les collerait au plafond.
Si un connaisseur pouvait affirmer où démentir.
Je confirme en effet grâce a l effet sol (principe d une aile d avion a l envers) ki plaque la voiture au sol comme il pourrait la plaquer au plafond une fois passer la vitesse d environ 160 km/h y'a déjà une anecdote a se sujet il me semble!!!

a écrit : Théoriquement oui mais en pratique c'est impossible car le moteur est fait pour fonctionner "à l'endroit" donc si tu retournes la voiture ça va changer le fonctionnement de ses composants (pompes, injecteurs...). Si l'appuie est assez élevé pour maintenir la voiture au plafond, alors les éléments mécaniques suivront, idem pour les fluides. Je ne suis pas physiciens mais ça me semble logique. Je me trompe ?

a écrit : Si l'appuie est assez élevé pour maintenir la voiture au plafond, alors les éléments mécaniques suivront, idem pour les fluides. Je ne suis pas physiciens mais ça me semble logique. Je me trompe ? Oui bien sûr, les ailerons qui apportent une portance négative au chassis de la voiture l'apportent aussi aux fluides dans le moteur...
Si tu tiens une bouteille d'eau à l'envers, l'eau restera au fond de la bouteille ?

a écrit : On compte pratiquement 600 ingénieurs français (toutes ecuries confondus) du coup le nombre d'ingénieurs toutes nations confondus en F1 doit être hallucinant.. je me demande pourquoi, avec tous ces ingénieurs (et pour la plupart des ingénieurs materiaux), une solution moins problématique n'a pas été trouvé.? Parce que c est justement le but recherché par ces ingénieurs...
C est comme mettre une boulette de papier dans une paille, si elle ne touche pas les bords, on a beau souffler dans la paille, la majorité de l air passe autour. Plus elle touche les bords et est hermétique, plus l énergie va se transmettre à la boulette. Un piston et l explosion c est pareil. Les gaz poussent le piston. Plus c est hermétique, plus l efficacité (puissance du moteur) est grande. Un moteur thermique de 1.6L qui développe ~700cv c est dû à cette tolérance à la limite entre efficacité Max et fragilité.

Pourquoi ils n ont pas un moteur de fusée?
Parce les règles disent qu il faut un V6 a 90° de 1.6L qui tourne à max 15000rpm avec un débit de carburant limité... Sans ca, discalifié

a écrit : Si l'appuie est assez élevé pour maintenir la voiture au plafond, alors les éléments mécaniques suivront, idem pour les fluides. Je ne suis pas physiciens mais ça me semble logique. Je me trompe ? Oui tu te trompes. Ce n'est pas la force centrifuge qui plaque la voiture au sol et qui s'exercerait pareil sur les liquides à l'intérieur, c'est la pression de l'air sur les éléments de carosserie qui plaque la voiture au sol donc les liquides à l'intérieur subissent seulement la gravité (+ la force centrifuge dans les virages) et l'huile ne retournerait donc pas dans le carter ni l'essence au fond du réservoir et les pompes tourneraient à vide si la voiture était à l'envers. Nb: inutile de me répondre que la force centrifuge n'est pas une vraie force, ce débat a déjà eu lieu sur ce site.

a écrit : Encore plus précis : ce sont les pistons qui actionnent le vilebrequin (et non l'inverse). ;-) Et encore plus précis: vrai et faux à la fois.
Le piston actionne le vilebrequin uniquement pendant une des 4 phases : l'explosion.
Pendant l'admission, la compression et l'échappement c'est bien le vilebrequin qui entraîne la bielle et le piston.

a écrit : Effet de sol ;)
Je ne parlerai pas d'adhérence ici, mais d'aérodynamisme. En fait, le même principe que celui des avion, mais inversé : une dépression sous la voiture qui la colle au sol (contrairement à un avion).
De là à affirmer qu'elle peut tenir au plafond, je n'en sais rien ;)
Attention, il ne faut pas confondre l'effet de sol et la déportance aérodynamique due aux ailerons... Le "principe des avions" (je suppose que par cette expression tu parles de la portance aérodynamique) n'a rien à voir avec l'effet de sol des voitures (qui concerne leur fond plat), mais avec les ailerons avant et arrière de celles-ci.
Pour résumer :
-portance/déportance = surfaces portantes (ailes d'un avion, ailerons d'une voiture) qui permettent de générer une force verticale selon la vitesse du vent relatif et leur incidence
-effet de sol voiture = dépression générée sous la voiture par l'adoption d'un fond plat avec des sillons et des jupes permettant de canaliser et détendre l'air passant sous la voiture, ce qui fait donc une force verticale qui "colle" la voiture au sol (qu'il soit effectivement au sol ou au plafond...)
-effet de sol avion = réduction de la trainée induite par les tourbillons marginaux en bouts d'aile d'avion due à la présence du sol qui empêche partiellement ceux-ci

a écrit : Je confirme en effet grâce a l effet sol (principe d une aile d avion a l envers) ki plaque la voiture au sol comme il pourrait la plaquer au plafond une fois passer la vitesse d environ 160 km/h y'a déjà une anecdote a se sujet il me semble!!! L effet de sol, c est pas le principe d une aile d avion.
L effe de sol en déportance, c est quand tu es proche du sol, si tu crées une dépression, ca créé une portance négative. Un peu comme créer le vide....
Si t as x litres dans un volume y, si tu mets ces meme x litres dans un volume y*2 et bien tu crées une dépression qui te maintient au sol.

a écrit : Et encore plus précis: vrai et faux à la fois.
Le piston actionne le vilebrequin uniquement pendant une des 4 phases : l'explosion.
Pendant l'admission, la compression et l'échappement c'est bien le vilebrequin qui entraîne la bielle et le piston.
...entrainé par l'explosion...
on tourne en rond sur le 4 temps ^^

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Attention, il ne faut pas confondre l'effet de sol et la déportance aérodynamique due aux ailerons... Le "principe des avions" (je suppose que par cette expression tu parles de la portance aérodynamique) n'a rien à voir avec l'effet de sol des voitures (qui concerne leur fond plat), mais avec les ailerons avant et arrière de celles-ci.
Pour résumer :
-portance/déportance = surfaces portantes (ailes d'un avion, ailerons d'une voiture) qui permettent de générer une force verticale selon la vitesse du vent relatif et leur incidence
-effet de sol voiture = dépression générée sous la voiture par l'adoption d'un fond plat avec des sillons et des jupes permettant de canaliser et détendre l'air passant sous la voiture, ce qui fait donc une force verticale qui "colle" la voiture au sol (qu'il soit effectivement au sol ou au plafond...)
-effet de sol avion = réduction de la trainée induite par les tourbillons marginaux en bouts d'aile d'avion due à la présence du sol qui empêche partiellement ceux-ci
Afficher tout
Je savais bien qu'on aurait encore l'occasion de se chatouiller un peu ;)
J'ai résumé pour l'effet de sol dont ont parle généralement pour les voitures, et essayé de comparer aux avions juste parceque pour moi adhérence (sur le com auquel je réponds) sous entend que c'est les pneus qui collent la voiture au plafond, alors que ce n'est pas le cas, et qu'on est bien sur de l'aérodynamisme (le fond, plat ou non, cré une dépression qui plaque la voiture au sol -que ce sol soit dessous ou dessus- appuyé par des ailerons qui apportent une surpression sur le dessus de la voiture ^^)

Pour l'effet de sol avion... Au niveau du sol (decollage, atterrissage) et toujours avec cette notion aérodynamique, c'est que sa présence induit une surpression à l'intrados due à cette proximité (du sol)... Les gros porteurs sont pressurisés dès la phase de décollage pour éviter une pressu cabine négative lors de ces phases ;)
C'est structurel et plus confortable :P

J'voulais juste faire simple ^^

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : D'ailleurs l'eau chaude n'est pas juste balancée sur le moteur mais elle passe par les circuits de refroidissement. Sans blague ?