Les Formule 1 démarrent grâce à de l'eau chaude

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (149)

a écrit : Et encore plus précis: vrai et faux à la fois.
Le piston actionne le vilebrequin uniquement pendant une des 4 phases : l'explosion.
Pendant l'admission, la compression et l'échappement c'est bien le vilebrequin qui entraîne la bielle et le piston.
Tu ne t'en tireras pas comme ça. Lol. Il y a toujours un des 4 (ou 8) pistons qui entraîne le vilebrequin car le vilebrequin n'a pas d'énergie propre, ce sont bien les pistons qui lui communiquent son mouvement.

a écrit : Pourquoi garde-t-on le moteur à pistons, alors qu'un réacteur d'avion serait bien plus efficace et fiable? ;-) Regarde sur internet les vidéo de course entre voiture et avion de combat. L'avion se fait fumé au démarrage par la voiture qui prend pas mal d'avance. Au final au bout d'une bonne ligne droite l'avion la rattrape. En fait l'avion à réaction a une accélération plus faible au démarrage par rapport à une voiture mais a une vitesse de pointe plus importante. Efficace et fiable pas forcement, l'entrée d'air du réacteur sera à raz le sol... c'est très mauvais pour les aubes, la turbine et le reste. Donc niveau entretien ca va être coton... A mon avis tu mets un réacteur sur une F1 elle finira au stand à la fin du 1er tour.

a écrit : Regarde sur internet les vidéo de course entre voiture et avion de combat. L'avion se fait fumé au démarrage par la voiture qui prend pas mal d'avance. Au final au bout d'une bonne ligne droite l'avion la rattrape. En fait l'avion à réaction a une accélération plus faible au démarrage par rapport à une voiture mais a une vitesse de pointe plus importante. Efficace et fiable pas forcement, l'entrée d'air du réacteur sera à raz le sol... c'est très mauvais pour les aubes, la turbine et le reste. Donc niveau entretien ca va être coton... A mon avis tu mets un réacteur sur une F1 elle finira au stand à la fin du 1er tour. Afficher tout Comme beaucoup d'autres commentaires, certains ne semblent pas avoir compris que je plaisantais. Pourtant clair par mon: ;-), non?

a écrit : Oui tu te trompes. Ce n'est pas la force centrifuge qui plaque la voiture au sol et qui s'exercerait pareil sur les liquides à l'intérieur, c'est la pression de l'air sur les éléments de carosserie qui plaque la voiture au sol donc les liquides à l'intérieur subissent seulement la gravité (+ la force centrifuge dans les virages) et l'huile ne retournerait donc pas dans le carter ni l'essence au fond du réservoir et les pompes tourneraient à vide si la voiture était à l'envers. Nb: inutile de me répondre que la force centrifuge n'est pas une vraie force, ce débat a déjà eu lieu sur ce site. Afficher tout Bien vu, tu as raison ! Donc faire rouler la F1 au plafond n'est pas possible dans la pratique. Mais, en imaginant, il serait possible de la faire rouler "occasionnellement" au plafond en lui faisant suivre une spirale (genre tire bouchon) dans un tunnel rond (comme un tube). La force centrifuge s'exercerait alors. J'ai bon ?

Commentaire supprimé D'accord, my bad alors. Aucun problème, j'ai cru penser à une âme en détresse cherchant de l'aide ;) .

a écrit : On compte pratiquement 600 ingénieurs français (toutes ecuries confondus) du coup le nombre d'ingénieurs toutes nations confondus en F1 doit être hallucinant.. je me demande pourquoi, avec tous ces ingénieurs (et pour la plupart des ingénieurs materiaux), une solution moins problématique n'a pas été trouvé.? Simplement pour une question de poids. Quant on sait que certains pilotes refusent les caméras embarquées pour gratter quelques centaines de grammes...

a écrit : Tu serais étonné
Ils ont des freins qui freinent 3 fois mieux que nos voitures du quotidien
Le problème serait juste le volume du moteur
Encore heureux que leurs freins soit 3x mieux que nos voitures !

a écrit : Oui tu te trompes. Ce n'est pas la force centrifuge qui plaque la voiture au sol et qui s'exercerait pareil sur les liquides à l'intérieur, c'est la pression de l'air sur les éléments de carosserie qui plaque la voiture au sol donc les liquides à l'intérieur subissent seulement la gravité (+ la force centrifuge dans les virages) et l'huile ne retournerait donc pas dans le carter ni l'essence au fond du réservoir et les pompes tourneraient à vide si la voiture était à l'envers. Nb: inutile de me répondre que la force centrifuge n'est pas une vraie force, ce débat a déjà eu lieu sur ce site. Afficher tout La "force centrifuge", mais ÇA N'EXISTE PAS!
Cela fait sourire tout physicien sérieux.
Lâchez une pierre que vous faites tournoyer au bout d'une ficelle, elle tend à continuer sa trajectoire en ligne droite.
Heureusement pour David, il savait un minimum de mécanique pour atteindre Goliath.

a écrit : Je savais bien qu'on aurait encore l'occasion de se chatouiller un peu ;)
J'ai résumé pour l'effet de sol dont ont parle généralement pour les voitures, et essayé de comparer aux avions juste parceque pour moi adhérence (sur le com auquel je réponds) sous entend que c'est les pneus qui c
ollent la voiture au plafond, alors que ce n'est pas le cas, et qu'on est bien sur de l'aérodynamisme (le fond, plat ou non, cré une dépression qui plaque la voiture au sol -que ce sol soit dessous ou dessus- appuyé par des ailerons qui apportent une surpression sur le dessus de la voiture ^^)

Pour l'effet de sol avion... Au niveau du sol (decollage, atterrissage) et toujours avec cette notion aérodynamique, c'est que sa présence induit une surpression à l'intrados due à cette proximité (du sol)... Les gros porteurs sont pressurisés dès la phase de décollage pour éviter une pressu cabine négative lors de ces phases ;)
C'est structurel et plus confortable :P

J'voulais juste faire simple ^^
Afficher tout
Alors mea culpa, on va dire que j'ai juste apporté des précisions à ton commentaire du coup :)

a écrit : À quand les moteurs à eau? En fonction de ce que tu veux dire : soit ça existe déjà (moteur a hydrogène ou pile à combustible; ex : fusee)
soit ça ne fonctionne pas (moteur qui sépare l'eau H20 en dihydrogène et dioxygène puis utilises ces deux éléments comme carburant/comburant du moteur; ex: moteur Panton)
Le problème avec les moteurs à hydrogène c'est le stockage : c'est très dangereux! surtout sur une voiture

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien vu, tu as raison ! Donc faire rouler la F1 au plafond n'est pas possible dans la pratique. Mais, en imaginant, il serait possible de la faire rouler "occasionnellement" au plafond en lui faisant suivre une spirale (genre tire bouchon) dans un tunnel rond (comme un tube). La force centrifuge s'exercerait alors. J'ai bon ? Afficher tout En effet mais ça n'aurait aucun intérêt puisque l'idée de départ c'est de dire que les forces aérodynamiques sont tellement fortes qu'elles sont supérieures au poids de la voiture et pourraient donc la plaquer au plafond. Or si tu la fait rouler à l'envers dans une spirale pour que la force centrifuge plaque aussi les fluides au fond de leur réservoir, tu perds tout l'intérêt de la démonstration concernant les forces aérodynamiques !

a écrit : En fonction de ce que tu veux dire : soit ça existe déjà (moteur a hydrogène ou pile à combustible; ex : fusee)
soit ça ne fonctionne pas (moteur qui sépare l'eau H20 en dihydrogène et dioxygène puis utilises ces deux éléments comme carburant/comburant du moteur; ex: moteur Panton)
Le problème avec le
s moteurs à hydrogène c'est le stockage : c'est très dangereux! surtout sur une voiture Afficher tout
La pile à combustilble fabrique de l'eau, mais n'en n'utilise pas.
Quant à décomposer H²O pour la refabriquer, ce n'est pas rentable.

Les plantes ont le secret de croître, leurs racines la force de briser des rocs, mais la synthèse chlorophylienne est encore imparfaitement connue (cf mon commentaire précédent).

a écrit : La "force centrifuge", mais ÇA N'EXISTE PAS!
Cela fait sourire tout physicien sérieux.
Lâchez une pierre que vous faites tournoyer au bout d'une ficelle, elle tend à continuer sa trajectoire en ligne droite.
Heureusement pour David, il savait un minimum de mécanique pour atteindre Goliath.
Je crois sur vous avez raté le NB du message d'Alainric.

a écrit : La "force centrifuge", mais ÇA N'EXISTE PAS!
Cela fait sourire tout physicien sérieux.
Lâchez une pierre que vous faites tournoyer au bout d'une ficelle, elle tend à continuer sa trajectoire en ligne droite.
Heureusement pour David, il savait un minimum de mécanique pour atteindre Goliath.
Tu n'as pas lu mon commentaire ? Je disais : inutile de répondre que la force centrifuge n'est pas une vraie force... Tout à déjà été tellement dit et redit sur ce sujet que c'en est lassant. Si tu veux savoir si elle existe ou non, il te suffit de chercher dans un moteur de recherche et tu verras que, bien que ce ne soit pas une "vraie" force, elle est pourtant très employée dans les explications y compris par des physiciens chevronnés (le gros intérêt c'est qu'elle permet de décrire une situation dynamique comme si c'était un équilibre statique et, oh surprise !, plus le physicien est chevronné et plus il est preneur de tout ce qui peut simplifier et vulgariser et moins il est à cheval sur l'orthodoxie de l'emploi du mot "force").

a écrit : On n'a pas encore trouvé mieux que le moteur à combustion interne pour la disponibilité immédiate de puissance transmise aux roues. Accélérer , freiner, accélérer de nouveau, freiner encore etc... Essaye avec une turbine qui pousse de l'air tu risque pas de faire mieux qu'une f1 Je pense qu'un moteur électrique à plus de couple non (à volume égal bien sûr) ? J'imagine que c'est interdit ou qu'il ya d'autres inconvénients (comme le lourdes batteries qu'il faudrait pour assurer l'autonomie)

a écrit : J'ai entendu dire que les Formule 1 ont tellement d' adhérence au sol que, lancées à pleine vitesse, elle pourrait rouler sur plafond complétement à levers toute seul, sans aucun artifice pour les retenir de tomber. L'aire les collerait au plafond.
Si un connaisseur pouvait affirmer où démentir.
Ce commentaire semble apprécié mais attention, le collage au plafond n'a rien à voir avec l'aire des roues ! Comme expliqué maintes fois c'est un phénomène aérodynamique.

a écrit : Je pense qu'un moteur électrique à plus de couple non (à volume égal bien sûr) ? J'imagine que c'est interdit ou qu'il ya d'autres inconvénients (comme le lourdes batteries qu'il faudrait pour assurer l'autonomie) En effet les moteurs elec ont plus de couple à volume égal mais sont aussi plus lourd ! Au final suivant les besoins on privilégie le moteur thermique et électrique.

a écrit : Tu n'as pas lu mon commentaire ? Je disais : inutile de répondre que la force centrifuge n'est pas une vraie force... Tout à déjà été tellement dit et redit sur ce sujet que c'en est lassant. Si tu veux savoir si elle existe ou non, il te suffit de chercher dans un moteur de recherche et tu verras que, bien que ce ne soit pas une "vraie" force, elle est pourtant très employée dans les explications y compris par des physiciens chevronnés (le gros intérêt c'est qu'elle permet de décrire une situation dynamique comme si c'était un équilibre statique et, oh surprise !, plus le physicien est chevronné et plus il est preneur de tout ce qui peut simplifier et vulgariser et moins il est à cheval sur l'orthodoxie de l'emploi du mot "force"). Afficher tout En réalité la force centrifuge est une force dite fictive. Donc tu ne fais pas de faute en l'appelant ainsi.

a écrit : Pourquoi garde-t-on le moteur à pistons, alors qu'un réacteur d'avion serait bien plus efficace et fiable? ;-) A mon avis, ça doit figurer dans le règlement...