La sixième extinction de masse est en cours

Proposé par
le
dans

Nous vivons actuellement la sixième extinction de masse. La vitesse actuelle d'extinction serait même 10 à 100 fois plus grande que pendant toutes les extinctions massives de l'Histoire. Le responsable semble être l'Homme et il pourrait à terme faire partie des espèces qui disparaîtront.

L'ONU met en avant 5 causes majeures : modification des habitats des espèces, surexploitation, pollution, introduction d'espèces exotiques envahissantes et changements climatiques.


Tous les commentaires (93)

a écrit : Le responsable "semble" être l'Homme. Je pense qu'il n'y a aucun débat sur la cause de cette extinction Tout à fait d'accord !

Posté le

android

(1)

Répondre

A lire les commentaires, on voit que chacun sait parfaitement ce que l'autre a à faire. Yapuka...:-)

a écrit : Ta réponse n a aucun rapport avec mon commentaire , nous parlons ici de la perte de + de 50 % des animaux et du réchauffement climatique je dis que tout ceci est à 100 % liés aux activités humaines !
Certaines personnes disent que c'est EN partie liée aux hommes Et laisser un doute sur la responsabilité de l
'homme ce qui me fait halluciné et je m'inclus dedans (bien que tu ne saches pas comment je fonctionne) Afficher tout
Je je remarque ce commentaire maintenant, je répond donc un peu en retard.

L'Homme est une force géologique majeure. C'est évident et admis par la communauté scientifique.
Et autant dire que le nombre d'espèces ayant obtenu ce statut est très réduit. À ma connaissance, aucun espèce n'a eu cet impact sur la biosphère depuis la grande oxydation, épisode où les formes de vie archaïques ont apporté l'oxygène dans l'atmosphère.

Cependant, malgré la signification de ce statut pour une espèce vivante, l'Homme n'est pas la seule force géologique! Au delà de toute existence biologique, la Terre elle-même est une force géologique, le Soleil en est une ainsi que la Lune.
Et ce serait de l'orgueil mal placé que de considérer que l'influence de l'Homme dépasse celle du soleil ou celle des masses subtectoniques...

C'est donc aussi simple que celà: l'Homme contribue très largement au réchauffement actuel ainsi qu'à cet épisode d'extinction mais il n'est et n'a jamais été le seul facteur.

Et blablabla... Que du blabla dans les commentaires, toujours du blabla et personne ne bouge son cul (moi en premier). Sur ce bonne nuit, demain est un autre jour de travail...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je trouve aussi un peu rapide de dire que l'homme est LE responsable; qu'il y contribue largement, soit. Mais Mère Nature a procédé à des purges sévères bien avant son apparition.
À l'échelle géologique, la Terre est très variable, et tout ce qui vit (à part peut-être la plupart des insectes et bac
téries) est menacé.
Consolation: de nouvelles espèces apparaissent sans cesse.
Afficher tout
Je salut l'avocat du diable.
Mais justement, non. L'anecdote (et les études qui la soutiennent) signalent justement que la nature n'a jamais provoqué une extinction d'une telle ampleure.

Il serait temps d'ouvrir les yeux.

Je souhaiterais vous faire part d’une révélation surprenante, j’ai longtemps observé les humains, et ce qui m’est apparu quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que vous n’étiez pas réellement des mammifères… Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les humains vous êtes différents. Vous vous installez quelque part, et vous vous multipliez, vous vous multipliez, jusqu’à ce que toute vos ressources naturelles soit épuisées, et votre espoir de réussir à survivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit… Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode, vous savez lesquels ?... Les virus.

Agent Smith.

Posté le

android

(2)

Répondre

"Mieux vaut allumer sa petite bougie plutôt que de maudire les ténèbres." Lao tseu

a écrit : Je souhaiterais vous faire part d’une révélation surprenante, j’ai longtemps observé les humains, et ce qui m’est apparu quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que vous n’étiez pas réellement des mammifères… Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les humains vous êtes différents. Vous vous installez quelque part, et vous vous multipliez, vous vous multipliez, jusqu’à ce que toute vos ressources naturelles soit épuisées, et votre espoir de réussir à survivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit… Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode, vous savez lesquels ?... Les virus.

Agent Smith.
Afficher tout
N'importequoi.
Les virus ne cherchent pas à détruire leur hôte, et quand ils le font, c'est un accident, car si l'hôte meurt, le virus meurt aussi.

^^

a écrit : C'est effrayant, mais c'est la nature... C'est dommage qu'on soit responsable d'une accélération et aggravation du processus alors qu'on aurait les moyens de ralentir les choses. Si ça avait pas été nous, ça aurait peut-être été les vaches ? Rien à voir avec la nature, tant que nous sommes là on continue à pourrir notre planète mais on sait que sans nous en environs 10000 ans elle sera comme neuve, c'est bien l'homme le cancer de la Terre

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : N'importequoi.
Les virus ne cherchent pas à détruire leur hôte, et quand ils le font, c'est un accident, car si l'hôte meurt, le virus meurt aussi.

^^
Quand le virus ebola tue son hôte c'est par accident ? Ce virus se multiplie... Il s'en fout de son hôte non ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quand le virus ebola tue son hôte c'est par accident ? Ce virus se multiplie... Il s'en fout de son hôte non ? Eh bien étrangement non. Quand l'homme transforme des terres fertiles en désert par sur-exploitation, son but n'est pas de transformer des terres fertiles en désert mais juste de fabriquer de la bouffe pour survivre et se multiplier, pour les virus, c'est pareil: tuer son hôte pour un virus, c'est comme nous qui tuons notre planète, ce n'est pas nécessaire à la survie de notre espèce et ce n'est pas notre but, et pourtant on le fait.
Un virus ne cherche qu'à survivre, un humain aussi.

Pour de plus amples informations, il faut chercher un peu, et remarquer que 99.99999% des virus et bactéries ne nous tuent pas et ne nous rendent même pas malades, il n'y a qu'une petite fraction de ces trucs qui nous sont dangereux. Dans chaque litre d'air, il y a des millions de bactéries et des milliards de virus que nous respirons quotidiennement et qui ne nous font non seulement aucun mal mais qui sont nécessaires a notre survie, mais de temps en temps, il y en a un qui se sent si bien dans notre corps qu'il nous tue... il ne le fait pas exprès, c'est juste qu'il a trouvé un endroit où il peut se multiplier à vitesse exponentielle. Un virus qui tue son hôte se tue lui aussi, c'est un accident car c'est contre-productif pour lui vu que son but est de survivre et de se reproduire.

Après, il est évident qu'il faut se battre contre ces accidents biologiques, on va pas se laisser bouffer par des virus c'est sur! C'est la vie, quoi, mais le but des virus et bactéries n'est pas de nous exterminer, nous sommes juste un terreau fertile pour ces machins, ni plus, ni moins.

a écrit : Eh bien étrangement non. Quand l'homme transforme des terres fertiles en désert par sur-exploitation, son but n'est pas de transformer des terres fertiles en désert mais juste de fabriquer de la bouffe pour survivre et se multiplier, pour les virus, c'est pareil: tuer son hôte pour un virus, c'est comme nous qui tuons notre planète, ce n'est pas nécessaire à la survie de notre espèce et ce n'est pas notre but, et pourtant on le fait.
Un virus ne cherche qu'à survivre, un humain aussi.

Pour de plus amples informations, il faut chercher un peu, et remarquer que 99.99999% des virus et bactéries ne nous tuent pas et ne nous rendent même pas malades, il n'y a qu'une petite fraction de ces trucs qui nous sont dangereux. Dans chaque litre d'air, il y a des millions de bactéries et des milliards de virus que nous respirons quotidiennement et qui ne nous font non seulement aucun mal mais qui sont nécessaires a notre survie, mais de temps en temps, il y en a un qui se sent si bien dans notre corps qu'il nous tue... il ne le fait pas exprès, c'est juste qu'il a trouvé un endroit où il peut se multiplier à vitesse exponentielle. Un virus qui tue son hôte se tue lui aussi, c'est un accident car c'est contre-productif pour lui vu que son but est de survivre et de se reproduire.

Après, il est évident qu'il faut se battre contre ces accidents biologiques, on va pas se laisser bouffer par des virus c'est sur! C'est la vie, quoi, mais le but des virus et bactéries n'est pas de nous exterminer, nous sommes juste un terreau fertile pour ces machins, ni plus, ni moins.
Afficher tout
Bah merde alors, après lecture de ton commentaire je me rend compte qu'on est le virus de la terre... Pas le bon, mais celui qui s'y sent bien, et qui va l'exploiter jusqu'à la moelle...