La sixième extinction de masse est en cours

Proposé par
le
dans

Nous vivons actuellement la sixième extinction de masse. La vitesse actuelle d'extinction serait même 10 à 100 fois plus grande que pendant toutes les extinctions massives de l'Histoire. Le responsable semble être l'Homme et il pourrait à terme faire partie des espèces qui disparaîtront.

L'ONU met en avant 5 causes majeures : modification des habitats des espèces, surexploitation, pollution, introduction d'espèces exotiques envahissantes et changements climatiques.


Commentaires préférés (3)

Une précision d'ailleurs, on considère généralement une phase d'extinction par le taux de disparition des espèces/taxons plus importants par unité de temps. Mais aujourd'hui, en plus de ces disparitions pures et simples, une nouvelle étude sortie il y a quelques jours montrent que les espèces "pas encore" menacées de disparition souffrent d'une perte de leurs effectifs colossale. En intégrant cette information, il est clair que le phénomène est d'une ampleur qui s'annonce.. sans précédents.

Posté le

android

(216)

Répondre

a écrit : Je trouve aussi un peu rapide de dire que l'homme est LE responsable; qu'il y contribue largement, soit. Mais Mère Nature a procédé à des purges sévères bien avant son apparition.
À l'échelle géologique, la Terre est très variable, et tout ce qui vit (à part peut-être la plupart des insectes et bac
téries) est menacé.
Consolation: de nouvelles espèces apparaissent sans cesse.
Afficher tout
À l'échelle géologique sous entend sur une durée d'au moins 1 million d'années (échelle de grandeur du temps de "survie" d'une espèce lambda). Si on arrive à mesurer aujourd'hui, en moins de 100 ans, une accélération du taux d'extinction c'est que ce phénomène ne se déroule pas à l'échelle des temps géologiques. Cqfd...
Ps: la spéciation est un processus très long. Il n'y a aucune "consolation" (quel mot dégoutant) là dedans.

Posté le

android

(162)

Répondre

a écrit : Je trouve aussi un peu rapide de dire que l'homme est LE responsable; qu'il y contribue largement, soit. Mais Mère Nature a procédé à des purges sévères bien avant son apparition.
À l'échelle géologique, la Terre est très variable, et tout ce qui vit (à part peut-être la plupart des insectes et bac
téries) est menacé.
Consolation: de nouvelles espèces apparaissent sans cesse.
Afficher tout
Alors continuons à polluer et détruire comme nous le faisons ! De toute façon de nouvelles espèces vont apparaître...
Je trouve ces propos égoïstes et absurdes, en se disant qu'au pire c'est pas grave, y'a un lot de consolation derrière. Le jour où tout ça touchera directement l'espèce humaine (si ce n'est pas déjà le cas avec les catastrophes naturelles), là comme par hasard les choses bougeront.

Posté le

android

(128)

Répondre


Tous les commentaires (93)

On y va tout droit; la scie, la branche, tout ça...

a écrit : On y va tout droit; la scie, la branche, tout ça... Le plus triste est qu'en plus de la valeur intrinsèque des écosystèmes et des espèces qui disparaissent (ce qui est déjà dramatique), beaucoup ne veulent pas voir que parmi les prochaines victimes sur la liste... nous y sommes placés en bonne position.

Posté le

android

(41)

Répondre

Le responsable "semble" être l'Homme. Je pense qu'il n'y a aucun débat sur la cause de cette extinction

Posté le

android

(32)

Répondre

Une précision d'ailleurs, on considère généralement une phase d'extinction par le taux de disparition des espèces/taxons plus importants par unité de temps. Mais aujourd'hui, en plus de ces disparitions pures et simples, une nouvelle étude sortie il y a quelques jours montrent que les espèces "pas encore" menacées de disparition souffrent d'une perte de leurs effectifs colossale. En intégrant cette information, il est clair que le phénomène est d'une ampleur qui s'annonce.. sans précédents.

Posté le

android

(216)

Répondre

a écrit : Le responsable "semble" être l'Homme. Je pense qu'il n'y a aucun débat sur la cause de cette extinction Je trouve aussi un peu rapide de dire que l'homme est LE responsable; qu'il y contribue largement, soit. Mais Mère Nature a procédé à des purges sévères bien avant son apparition.
À l'échelle géologique, la Terre est très variable, et tout ce qui vit (à part peut-être la plupart des insectes et bactéries) est menacé.
Consolation: de nouvelles espèces apparaissent sans cesse.

a écrit : Je trouve aussi un peu rapide de dire que l'homme est LE responsable; qu'il y contribue largement, soit. Mais Mère Nature a procédé à des purges sévères bien avant son apparition.
À l'échelle géologique, la Terre est très variable, et tout ce qui vit (à part peut-être la plupart des insectes et bac
téries) est menacé.
Consolation: de nouvelles espèces apparaissent sans cesse.
Afficher tout
À l'échelle géologique sous entend sur une durée d'au moins 1 million d'années (échelle de grandeur du temps de "survie" d'une espèce lambda). Si on arrive à mesurer aujourd'hui, en moins de 100 ans, une accélération du taux d'extinction c'est que ce phénomène ne se déroule pas à l'échelle des temps géologiques. Cqfd...
Ps: la spéciation est un processus très long. Il n'y a aucune "consolation" (quel mot dégoutant) là dedans.

Posté le

android

(162)

Répondre

a écrit : Le plus triste est qu'en plus de la valeur intrinsèque des écosystèmes et des espèces qui disparaissent (ce qui est déjà dramatique), beaucoup ne veulent pas voir que parmi les prochaines victimes sur la liste... nous y sommes placés en bonne position. Ou plutôt en mauvaise position !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je trouve aussi un peu rapide de dire que l'homme est LE responsable; qu'il y contribue largement, soit. Mais Mère Nature a procédé à des purges sévères bien avant son apparition.
À l'échelle géologique, la Terre est très variable, et tout ce qui vit (à part peut-être la plupart des insectes et bac
téries) est menacé.
Consolation: de nouvelles espèces apparaissent sans cesse.
Afficher tout
Alors continuons à polluer et détruire comme nous le faisons ! De toute façon de nouvelles espèces vont apparaître...
Je trouve ces propos égoïstes et absurdes, en se disant qu'au pire c'est pas grave, y'a un lot de consolation derrière. Le jour où tout ça touchera directement l'espèce humaine (si ce n'est pas déjà le cas avec les catastrophes naturelles), là comme par hasard les choses bougeront.

Posté le

android

(128)

Répondre

a écrit : Alors continuons à polluer et détruire comme nous le faisons ! De toute façon de nouvelles espèces vont apparaître...
Je trouve ces propos égoïstes et absurdes, en se disant qu'au pire c'est pas grave, y'a un lot de consolation derrière. Le jour où tout ça touchera directement l'espèce humain
e (si ce n'est pas déjà le cas avec les catastrophes naturelles), là comme par hasard les choses bougeront. Afficher tout
Je pensais que l'ironie du mot consolation était évidente et que nous sommes bien d'accord. J'exprimais la même idée autrement, c'est tout.
Irais-je dire à un malade "si vous continuez à vivre comme ça, vous allez en mourir avant terme et vos descendants seront tarés, mais consolez-vous, les autres survivront et n'en ont rien à faire"?
À toujours lire au premier degré... Décidemment le point d'ironie qui a suscité des débats il y a quelques jours me manque.

C'est effrayant, mais c'est la nature... C'est dommage qu'on soit responsable d'une accélération et aggravation du processus alors qu'on aurait les moyens de ralentir les choses. Si ça avait pas été nous, ça aurait peut-être été les vaches ?

Posté le

android

(3)

Répondre

Je n'ai aucun doute sur le fait que la planète s'en remettra. Pour ce qui est de l'espèce humaine, c'est moins sûr...

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Alors continuons à polluer et détruire comme nous le faisons ! De toute façon de nouvelles espèces vont apparaître...
Je trouve ces propos égoïstes et absurdes, en se disant qu'au pire c'est pas grave, y'a un lot de consolation derrière. Le jour où tout ça touchera directement l'espèce humain
e (si ce n'est pas déjà le cas avec les catastrophes naturelles), là comme par hasard les choses bougeront. Afficher tout
J'ai le sentiment que le propos de Braque a été mal interprété.
Il n'a pas remis en cause la responsabilité humaine, il souligne qu'il s'agit d'un phénomène NATUREL auquel l'homme contribue largement.

La nature n'est PAS parfaite. Ou alors celà dépend grandement de la définition qu'on donne à ce mot. Les extinctions de masse se produisent fréquemment à l'échelle géologique et lorsque ça arrive, c'est brutal.
Il y a 65 milions d'années, deux années ont suffi à éradiquer les dinosaures suite à la chute de la fameuse météorique et à la série d'événements cataclysmiques qui s'en est suivi.
Par définition, tout ce qui vit est voué à mourir, il en vaut de même pour les espèces, chaque espèce apparaît et disparaît selon un cycle irrépressible.

Irrépressible, c'est le mot. Pour nous, il n'a jamais été question de stopper le réchauffement climatique. C'est hors de notre portée. En revanche, on peut l'influer. Nos déchets et la polution engendrée a fait s'emballer la machine climatique et tout ce qu'on peut faire maintenant, s'est nous donner plus de temps pour limiter l'effet cataclysmique d'un réchauffement brutal et nous adapter.

Est ce qu'on compte avec l'extinction de l'holocène ? Parce qu'elle ne date "que" de 10 000 ans.
Après chaque grande extinction il y a eut quelque chose de bien ( Renouvellement de Faune ). Reste à savoir si on fait partie du lot.

Et peut être qu'on se fait attaquer par des Aliens en secret ... Des guerres galactiques entre espèces qui dureraient plusieurs siècles . Les Reptiliens sont de retours :-D
Hollywood me voici!

Bah quoi attendre son extinction plein aux as c'est toujours mieux , Non?

Ce qui me fait bien délirer, c'est qu'au delà des avis sur le rôle de l'Homme dans tout ça. Ceux qui sont convaincus que l'activité humaine joue un rôle prépondérant dans la modification de notre "Écosystème", et qui veulent que les choses changent, ne sont pas près à modifier leur mode de vie et surtout leur confort. Faire le tri de nos dechets, ne pas gaspiller, recycler, économiser nos dépenses énergétiques et j'en passe, ce n'est pas ça le changement. On n'a passé le cap où le compromis entre notre mode de vie (plutôt de suicide) et prendre soin de notre environnement n'est plus envisageable.

Quand la voiture fonce à grande vitesse dans un mur, ralentir n'est pas la solution. Il faut freiner, voire même faire demi-tour. Aujourd'hui nous proposons de lever le pied. Mais pour moi si c'est ça autant accélérer.

Changer les mentalités, ça commence à venir, mais changer notre mode de vie, c'est pas pour demain surtout si la plupart des gens croit que tout seul on n'y peut rien...

Changer le monde commence par se changer soi-même...

Posté le

android

(34)

Répondre

Les scientifiques le savent depuis a peu près 50 ans. Voici le parfait exemple ee la politique de l'autruche.

Posté le

android

(5)

Répondre

moi persso j'espère que l'espèce humaine va disparaître asser vite et foutre la paix a notre planète.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Est ce qu'on compte avec l'extinction de l'holocène ? Parce qu'elle ne date "que" de 10 000 ans.
Après chaque grande extinction il y a eut quelque chose de bien ( Renouvellement de Faune ). Reste à savoir si on fait partie du lot.

Et peut être qu'on se fait atta
quer par des Aliens en secret ... Des guerres galactiques entre espèces qui dureraient plusieurs siècles . Les Reptiliens sont de retours :-D
Hollywood me voici!

Bah quoi attendre son extinction plein aux as c'est toujours mieux , Non?
Afficher tout
Il s'agit de cette extinction.

Posté le

android

(0)

Répondre

La surpopulation est la racine de tous les maux.

a écrit : moi persso j'espère que l'espèce humaine va disparaître asser vite et foutre la paix a notre planète. Je t'invite à ouvrir la voie, alors

L'homme détruit tout ce qu'il touche. Il possède cette faculté de transformer l'or en plomb.