De la Bentley au don d'organes

Proposé par
Invité
le

En 2013, un riche homme d'affaires brésilien créa la polémique en affirmant qu'il souhaitait à sa mort être enterré avec sa Bentley. Les réactions négatives affluèrent, portant sur le gâchis d'argent que cela représentait. Mais c'était en réalité une astucieuse campagne pour le don d'organes : quelques jours après la polémique, une conférence de presse dénonçait le fait que chaque jour, des personnes sont enterrées avec leurs organes qui ont une valeur bien supérieure à la voiture de luxe.


Tous les commentaires (106)

a écrit : Tout ceux qui ne comprennent pas la décision des non-donneurs,est-ce que vous de votre vivant donnez de la moelle épinière ? Un rein ? Un bout de foie ? Ce genre de choses ? Si ça compte tant pour vous,pourquoi attendre votre décès ?
L'hypocrisie n'a ni couleur ni frontière décidément ..
Attention : ce n'est pas de la moelle épinière mais de la moelle osseuse ! C'est la moelle des os qui est prélevée. Sinon c'est la paralysie assurée !!!

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Pour ma part je me suis inscrit au registre des refus.
Je considère mon corps comme sacré et ne devant en aucun cas être profané.
Naturellement, je refuserai tout don. Si je dois partir, je partirai.

Petit aparté : Je trouve assez hypocrite que certaines personnes se déclarant pour le don d
e leurs organes, passent leur vie à détruire ces mêmes organes à grands coups de cigarettes, d'alcools et de drogues (et là je ne parle pas des gens qui fument une cigarette par jour, boivent un ou deux verres par jour, ou ont essayé l'herbe étant ado. Je parle de ceux qui font beaucoup plus que ça). Afficher tout
La seul hypocrisie c.est ton jugement sur les autres alors que tu souhaites ne pas être juger.
Si tu préfères nourrir les petits vers et autres....

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'est amusant de voir à quel point les gens sont incohérents : d'un côté il est de bon ton d'inciter au don d'organe et de sang à tout prix afin de "sauver des vies", mais de l'autre ils défendent un droit absolu à l'avortement et voudraient voir légaliser l'euthanasie. Pourtant, pourquoi ne pas vouloir non plus "sauver la vie" de ces enfants et de ces malades ? Afficher tout Aberrant comme raisonnement.
Comment peux tu comparer celui qui demande qu'à vivre et a besoin d'un organe ,et celui qui souffre tellement que sont seul soulagement est la mort.
L'un demande qu.a vivre ,l.autres qu.a mourir. (Il est d'ailleurs​ dommage que les organes de l'un ne puissent rarement convenir a l'autre)
Les deux situations sont très triste , mais pas un instant comparable

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pour ma part je trouve ça assez déplorable .
Je m'explique,on parle d'un organe propre à UN être humain,c'est d'ailleurs bien la seule chose sur terre qui puisse nous appartenir,la seule chose qu'on "emportera" dans notre tombe . Une voiture est un objet fabriqué de toute pièce,
avec comme expliqué une valeur marchande,ce qui n'est pas le cas d'un organe,surtout que,quoique les gens puissent dire,les plus aisés en profitent avant le reste.
Donc que chacun se fasse sa propre opinion,décide seul de sa volonté,mais arrêtez le matraquage et la culpabilisation de ce qui refuse de donner.
Avec votre sempiternelle réponse " bah si c'est un membre de ta famille,ou encore bah si tu donnes pas tu reçois pas .."
À ne pas oublier que les gens font ce qu'ils veulent de leur corps,si d'autres sont malades, j'en suis triste mais je n'y suis pour rien.
Je refuse de porter le chapeau de leur décès en n'acceptant pas de donner mes organes à ma mort .
Appelez ça égoïsme si vous le souhaitez . J'appelle ça la liberté de choisir ce que je veux faire avec MON PROPRE CORPS .
Afficher tout
Je vais te faire déculpabiliser : Moi je pollue énormément. J'aime laisser tourner mon 4x4 toute la journée pour que son cuire reste bien frais en période de canicule. C'est ma liberté, c'est à moi. D'ailleurs je voudrais être enterré avec. :D

Blague à part je comprends ton point de vue et je pense qu'il doit d'être défendu. La décision de donner n'est pas anodine et ce n'est pas en culpabilisant les personnes que ça fera avancer les choses...

a écrit : Oui, ils ont le droit, mais alors ils ne devraient pas avoir le droit à un organe le jour où ils en auront besoin. J'entends souvent des gens donner des tas de raisons stupides pour ne pas donner leur sang, mais en cas d'accident, ils ne donneront pas de raison stupides pour ne pas en recevoir. Je suis bien d accord avec toi
Cependant, on prive pas les personnes qui ne cotises jamais de leurs aides sociales
(Ce que je deplore totalement ceci dit ! )
Ducoup compliquer de priver les non-donneur d'un rein ou d'un bout de foie

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mais voyons !
Le fait souligné est juste que les donneurs ne seraient pas forcément consentants pour que leurs organes partent à l'étranger alors que la liste d'attente est inteminable en France.
Autant pour moi
Je retire mon com
La parenthèse prête quelque peu à confusion : j'avais compris à l'insu des israéliens ;)

a écrit : Tout ceux qui ne comprennent pas la décision des non-donneurs,est-ce que vous de votre vivant donnez de la moelle épinière ? Un rein ? Un bout de foie ? Ce genre de choses ? Si ça compte tant pour vous,pourquoi attendre votre décès ?
L'hypocrisie n'a ni couleur ni frontière décidément ..
Euh il ne faut pas confondre moelle osseuse et moelle épinière, ça n'a aucun rapport. La moelle osseuse qui est le tissus situé au milieu des os, permet de fabriquer toutes les cellules du sang, la moelle épinière est le système nerveux qui se situe en dessous du tronc cérébrale, elle est composée de cellules nerveuses et gliales. D'ailleurs on l'appelle la moelle spinale maintenant :). Du coup pour des raisons évidentes, on ne donne pas sa moelle épinière... Mais j'invite tout le monde à s'inscrire sur le registre des donneurs potentiels de moelle osseuse, trop peu de gens y pense ou connaisse ce type de don ! :)

a écrit : Et ces gens là, si malheureusement un jour ont besoin d'une transplantation, seront les premiers à pleurer du manque de don d'organe en France ( Je parle pour l'avoir vu...) Bel exemple de généralisation stérile.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour ma part je trouve ça assez déplorable .
Je m'explique,on parle d'un organe propre à UN être humain,c'est d'ailleurs bien la seule chose sur terre qui puisse nous appartenir,la seule chose qu'on "emportera" dans notre tombe . Une voiture est un objet fabriqué de toute pièce,
avec comme expliqué une valeur marchande,ce qui n'est pas le cas d'un organe,surtout que,quoique les gens puissent dire,les plus aisés en profitent avant le reste.
Donc que chacun se fasse sa propre opinion,décide seul de sa volonté,mais arrêtez le matraquage et la culpabilisation de ce qui refuse de donner.
Avec votre sempiternelle réponse " bah si c'est un membre de ta famille,ou encore bah si tu donnes pas tu reçois pas .."
À ne pas oublier que les gens font ce qu'ils veulent de leur corps,si d'autres sont malades, j'en suis triste mais je n'y suis pour rien.
Je refuse de porter le chapeau de leur décès en n'acceptant pas de donner mes organes à ma mort .
Appelez ça égoïsme si vous le souhaitez . J'appelle ça la liberté de choisir ce que je veux faire avec MON PROPRE CORPS .
Afficher tout
Le libre arbitre c'est la liberté de faire des choix ... et de les assumer !!
Donc oui, vous avez un choix a faire, c'est votre liberté, c'est votre propre corps ... mais ce choix coûtera peut être la vie à plusieurs malades en attente (seul 0.3% des décès sont candidats au don d'organe, donc statistiquement, vous avez de grande chance de ne rien changer).
Donc non ... nous n'appelons pas ça de l'égoïsme ... c'est de l'égoïsme (définition : "L'égoïsme est un tempérament qui consiste à avoir tendance à privilégier son intérêt propre aux dépens de celui du reste du monde en général, ou d'autrui en particulier")

Si vous faite ce choix, il va falloir accepter de porter le chapeaux ... c'est une réalité j'en suis désolé.
C'est trop facile de dire "mon choix ne regarde que moi" ... votre choix a un impacte sur des patients, il faut l'accepter si vous voulez être crédible ...
Si vous répondez oui des personnes survivront
Si vous répondez non des personnes vont mourir ... c'est comme ça que ça marche dans la vrai vie...

Quand on vous offre un choix avec 3 réponses possibles :
1) Sauver une vie
2) Nourrir des insectes
3) Faire cramer le tout
Vous choisissez ... n'importe mais pas la 1 ...
... désolé mais ça me dépasse ...

a écrit : Oui, ils ont le droit, mais alors ils ne devraient pas avoir le droit à un organe le jour où ils en auront besoin. J'entends souvent des gens donner des tas de raisons stupides pour ne pas donner leur sang, mais en cas d'accident, ils ne donneront pas de raison stupides pour ne pas en recevoir. Le sang est un tissu mais pas un organe. Par ailleurs il se renouvèle et se donne de son vivant. Je ne vois pas le rapport.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le libre arbitre c'est la liberté de faire des choix ... et de les assumer !!
Donc oui, vous avez un choix a faire, c'est votre liberté, c'est votre propre corps ... mais ce choix coûtera peut être la vie à plusieurs malades en attente (seul 0.3% des décès sont candidats au don d'organe, donc
statistiquement, vous avez de grande chance de ne rien changer).
Donc non ... nous n'appelons pas ça de l'égoïsme ... c'est de l'égoïsme (définition : "L'égoïsme est un tempérament qui consiste à avoir tendance à privilégier son intérêt propre aux dépens de celui du reste du monde en général, ou d'autrui en particulier")

Si vous faite ce choix, il va falloir accepter de porter le chapeaux ... c'est une réalité j'en suis désolé.
C'est trop facile de dire "mon choix ne regarde que moi" ... votre choix a un impacte sur des patients, il faut l'accepter si vous voulez être crédible ...
Si vous répondez oui des personnes survivront
Si vous répondez non des personnes vont mourir ... c'est comme ça que ça marche dans la vrai vie...

Quand on vous offre un choix avec 3 réponses possibles :
1) Sauver une vie
2) Nourrir des insectes
3) Faire cramer le tout
Vous choisissez ... n'importe mais pas la 1 ...
... désolé mais ça me dépasse ...
Afficher tout
Donner un organe ne sauve personne.

Et si tu es si chaud pour sauver des vies j'espère que tu n'as pas tes deux reins à l'heure où nous parlons, y a des vies à sauver et toi tu brûles la chandelle par les deux reins...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Donner un organe ne sauve personne.

Et si tu es si chaud pour sauver des vies j'espère que tu n'as pas tes deux reins à l'heure où nous parlons, y a des vies à sauver et toi tu brûles la chandelle par les deux reins...
Donner un organe ne sauve personne ???
Va expliquer ça aux patients cirrhotique en attente de greffe qui meurent chaque jours ...

Et donner un organe de son vivant ce n'est pas comme donner un organe a sa mort

Quand on est mort on ne risque rien
Quand on est vivant on risque de nombreuses complications post-opératoires, dans le cas du rein, un rein unique et un facteur de risque de complications dans les infections urinaires par exemples ...
Donner un rein c'est risquer l'insuffisance rénale a un âge relativement jeune, ça nécessite de prendre des précautions par la suite ... ce n'est pas anodin !
Le but n'est pas de prendre le risque de sacrifier sa vie pour sauver 1 vie.

Mais quand tu meurt ... t'a le choix entre donner a manger a des asticot et donner un foie a un mec aux portes de la mort ... je sais pas c'est un choix compliqué a faire pour vous ???
0 risque (on est mort) et 100% bénéfice
C'est même plus un choix, c'est une évidence ...

a écrit : Encore faut il pouvoir le donner ...
Difficile quand notre sexualité nous l'interdit ...
Je suis tout à fait d'accord avec vous, je trouve cela totalement inadmissible de ne pas pouvoir donner à cause de sa sexualité. Certaines des raisons qu'ils évoquent semble tout à fait logique comme des relations avec des partenaires multiples dans les 4 derniers mois, ou des relations avec des partenaires à risque. Mais de ne pouvoir donner à cause de relations entre homme, je ne le comprend pas, d'autant plus que ce n'est pas gênant pour des relations entre femmes. Et que les partenaires multiples ne sont pas non plus gênant quand c'est entre femmes...
Voilà, je ne trouve pas cela normal, et si quelqu'un pouvait expliquer d'où viennent exactement ces contre-indication, je suis preneur.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Parce que si ces personnes ne veulent pas continuer à vivre, l'euthanasie peut les aider à partir sans devoir aller dans un pays qui autorise l'euthanasie. L'avortement, lui, concerne des embryons, pas des enfants. Un oeuf est un oeuf, pas un poussin ; un embryon est un embryon, pas un enfant. (on rappellera que l'embryon est à l'intérieur de l'oeuf.)

Enfin, le parallèle est douteux. Dans un cas, le choix est au détriment, en premier lieu, de la personne qui fait ce choix (l'avortement c'est pas comme se couper les ongles, ça a des répercussions sur le corps des femmes ; et je pense pas avoir besoin d'expliquer en quoi la première personne touchée par l'euthanasie est l'euthanasié, si ?) alors que dans l'autre, c'est au détriment des malades qui attendent une greffe.
Afficher tout
L'euthanasie, c'est assassiner quelqu'un au lieu de le soigner, en quoi est-ce différent du refus de don d'organe ? Et l'avortement, c'est assassiner un enfant, donc rien à voir avec le droit des femmes de disposer de leur corps, car en l'occurrence il s'agit de disposer du corps d'un enfant innocent qui n'a rien demandé (et oui, désolé mais un embryon est bien un être vivant !).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il faut comparer ce qui est comparable. Pour l'avortement on parle d'un amas de cellule qui n'est pas encore un humain, contrairement aux personnes qui attendent un don.

Et on parle d'euthanasie, en général, dans les cas de personnes en fin de vie ou qui ont un corps non fonctionnel, é
ventuellement pour les handicapés moteur complet ? C'est un choix qui est propre ou via une tutelle, quel intérêt si on sait que la vie que l'on aura n'est pas digne de celle que l'on aimerait avoir. Ou que l'on vivra certes mais dans la douleur permanente sans vraiment profiter.


Le don d'organe, c'est offrir à quelqu'un la chance de retrouver une vie saine et dénuée de souffrance ou de passages constants à l'hôpital notamment... Rien à voir, donc.


Ça n'est pas être pro vie, parce que toute vie n'est pas forcément bonne à prendre, mais être pro choix, parce qu'après tout, c'est le plus important.
Afficher tout
"Parce que toute vie n'est pas forcément bonne à prendre" : mais comment peut-on oser écrire de telles horreurs ? En usant de la rhétorique des bien pensants, je toucherait immédiatement le point Godwin en comparant votre opinion au Darwinisme social et donc au nazisme. Mais en dehors de ça, si vous allez jusqu'au bout de votre logique, alors considérez que les malades doivent mourir (donc pas besoin du don d'organe) et les criminels aussi (donc peine de mort). Puisque "toute vie n'est pas forcément bonne à prendre"...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'euthanasie, c'est assassiner quelqu'un au lieu de le soigner, en quoi est-ce différent du refus de don d'organe ? Et l'avortement, c'est assassiner un enfant, donc rien à voir avec le droit des femmes de disposer de leur corps, car en l'occurrence il s'agit de disposer du corps d'un enfant innocent qui n'a rien demandé (et oui, désolé mais un embryon est bien un être vivant !). Afficher tout Un exemple simple pour l'euthanasie :
Une personne atteinte d'un cancer métastatiques a qui il reste 9-12 mois a vivre ... dont 6 "vivable" et 3-6 mois de douleur, vomissement, dépérissement ...
On a actuellement en France des gens qui se suicide devant ce genre de problématique ... avec un fusil, une corde, ...
Ce serait mieux d'organiser ça de manière médicalisé pour éviter toute souffrance inutile (une corde mal positionner = asphyxie longue / un tir mal placé = souffrance horrible voir même suicide raté + défiguré)

a écrit : L'euthanasie, c'est assassiner quelqu'un au lieu de le soigner, en quoi est-ce différent du refus de don d'organe ? Et l'avortement, c'est assassiner un enfant, donc rien à voir avec le droit des femmes de disposer de leur corps, car en l'occurrence il s'agit de disposer du corps d'un enfant innocent qui n'a rien demandé (et oui, désolé mais un embryon est bien un être vivant !). Afficher tout "L'avortement c'est assassiner un enfant" ben voyons Simone Veil doit se retourner dans sa tombe... Tu sais celle qui a connu les camps d'extermination nazi...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : "Parce que toute vie n'est pas forcément bonne à prendre" : mais comment peut-on oser écrire de telles horreurs ? En usant de la rhétorique des bien pensants, je toucherait immédiatement le point Godwin en comparant votre opinion au Darwinisme social et donc au nazisme. Mais en dehors de ça, si vous allez jusqu'au bout de votre logique, alors considérez que les malades doivent mourir (donc pas besoin du don d'organe) et les criminels aussi (donc peine de mort). Puisque "toute vie n'est pas forcément bonne à prendre"... Afficher tout Vous n'avez pas compris le message.

D'une part, vous citez deux fois :"toute vie n'est pas forcément bonne à prendre", or je ne le trouve pas de le message d'origine.

"En usant de la rhétorique des bien pensants"

Qu'est-ce que ça signifie ? Définissez bien pensants.

"je toucherait immédiatement le point Godwin en comparant votre opinion au Darwinisme social et donc au nazisme"

Le Darwinisme social (ou spencerisme) est une idée politique selon laquelle les mécaniques de sélection naturelle qu'on observe dans la nature devraient être appliqué à la société humaine, afin de soustraire de celle-ci les élément les moins performant. Cette idéologie aujourd'hui largement réfuté, tant sur le plan moral que scientifique, à cependant donné naissance notamment à l'eugénisme, et à des plans de contraception forcée voir d'euthanasie sur certaines catégories de personnes, et en effet, sur les handicapés durant le régime nazi.

Cependant, cela n'a aucun rapport avec l'euthanasie telle qu'on la conçoit dans les débats d'idées aujourd'hui. La où pour l'eugénisme, il s'agit d’éliminer une personne considérée comme inadaptée selon des critères subjectifs : handicap, couleur de peau, âge, catégorie sociale, etc. L'euthanasie, elle, ne s'intéresse qu'à une chose : est-ce la maladie INCURABLE dont est atteins l'individu et dont il va mourir lui inflige-elle une souffrance intolérable ?

Ainsi, la pente glissante que vous énoncez juste derrière ne tiens plus : les malades en attente d'une greffe ne sont pas incurables et donc non éligibles à l'euthanasie, et les criminel n'ont rien à voir avec la maladie.

a écrit : L'euthanasie, c'est assassiner quelqu'un au lieu de le soigner, en quoi est-ce différent du refus de don d'organe ? Et l'avortement, c'est assassiner un enfant, donc rien à voir avec le droit des femmes de disposer de leur corps, car en l'occurrence il s'agit de disposer du corps d'un enfant innocent qui n'a rien demandé (et oui, désolé mais un embryon est bien un être vivant !). Afficher tout L'euthanasie c'est assassiner quelqu'un???
L'euthanasie c'est maintenir une personne prisonnière de son propre corps, la maintenir en permanence dans la douleur alors que cette personne ne demande qu'à cesser cela pour être enfin serein, au repos.
Je trouve cela honteux de le comparer aux personnes malades en attente de greffe qui n'attendent que de pouvoir vivre!