Les hommes préhistoriques étaient des charognards

Proposé par
le
dans

On présente presque toujours les hommes préhistoriques comme des chasseurs-cueilleurs. Mais, avant d'être de grands prédateurs, les premiers hommes ont aussi été des charognards. L'opportunisme se mêlait alors au charognage actif (dispute des proies aux autres prédateurs).


Commentaires préférés (3)

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Ton environnement n'est pas celui des chasseurs/cueilleurs de la préhistoire. Les espaces, la végétation, l'environnement ont beaucoup changé. De plus, ton organisme n'est pas celui des hommes préhistoriques, c'est pas parce que tu as la chiasse pour un rien que c'est une généralité historique... Personnellement, je pense effectivement que manger de la viande en surconsommation ce n'est pas viable et pour de multiples raisons.

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Je t’invite à manger de la charogne avec ton système digestif actuel, et nous faire un retour concernant cette digestion et peut être même cette petite intoxication alimentaire ^^

Quand on parle de "l'homme préhistorique", il serait bon de déterminer un peu lequel... Il s'est écoulé tant de temps entre "Erectus" et "Sapiens". Et ils étaient tellement différents.
Mais oui, charognard ça ne m'étonne pas plus que ça ; j'imagine bien que "l'homme" de ces époques était en matière d'alimentation assez "opportuniste", et qu'il avait des capacités digestives que l'on a plus.


Tous les commentaires (117)

"Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…
Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Le gras c'est la vie!

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Ton environnement n'est pas celui des chasseurs/cueilleurs de la préhistoire. Les espaces, la végétation, l'environnement ont beaucoup changé. De plus, ton organisme n'est pas celui des hommes préhistoriques, c'est pas parce que tu as la chiasse pour un rien que c'est une généralité historique... Personnellement, je pense effectivement que manger de la viande en surconsommation ce n'est pas viable et pour de multiples raisons.

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Haha le commentaire de viandard qui anticipe trop mignon :D
La seule chose que j'aimerais ajouter, c'est que je pense que la variété des végétaux était bien plus abondante à cette époque là, tu ne peux pas comparer avec maintenant. Et il y avait même de la vitamine B12 avant dans les végétaux.
Et concernant ton exemple des pommes sauvages, évidemment que notre système digestif était un peu différent. Il évolue par rapport aux habitudes alimentaires (par exemple, les asiatiques ne digèrent pas le lait contrairement aux occidentaux qui continuent à en consommer à l'âge adulte).
Bref, tout ça pour confirmer que oui, apparemment nous étions bien des chasseurs/charognards ET cueilleurs.

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Tu compares 2 périodes et 2 êtres humains qui ont bien changés...

Juste pour ton " joke" la méconnaissance vient de celui qui juge sans savoir...

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Je t’invite à manger de la charogne avec ton système digestif actuel, et nous faire un retour concernant cette digestion et peut être même cette petite intoxication alimentaire ^^

Quand on parle de "l'homme préhistorique", il serait bon de déterminer un peu lequel... Il s'est écoulé tant de temps entre "Erectus" et "Sapiens". Et ils étaient tellement différents.
Mais oui, charognard ça ne m'étonne pas plus que ça ; j'imagine bien que "l'homme" de ces époques était en matière d'alimentation assez "opportuniste", et qu'il avait des capacités digestives que l'on a plus.

a écrit : Je t’invite à manger de la charogne avec ton système digestif actuel, et nous faire un retour concernant cette digestion et peut être même cette petite intoxication alimentaire ^^ Oui mais enfin tu viendras nous parler quand tu mangeras que des plantes. Personne n'a pu démontrer les soi-disant bienfait d'être vegan, et encore moins celui de manger que de la viande car les deux contient des protéines capables d'être métabolisé en hormones et sont donc des perturbateurs endocriniens (oh sacrilège) et des enfants sont morts à cause de la bêtise de leur parent. Il faut avoir un régime équilibrée, ça existe et ça fonctionne. L'idée de vouloir être vegan, végétarien ou manger que de la viande est un choix mais ne l'imposer pas aux autres, et si vous voulez manger sainement, mangez équilibré ET DE TOUS. Imposer des choix alimentaires ou religieux aux gens par la force, moi j'appelle ça du terrorisme.

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
En quoi être vegan est une preuve de méconnaissance ? Parce que le régime des hommes il y a des milliers d’années n’était pas vegan ? Le manque de connaissance est un problème mais le manque d’esprit critique et de raisonnement l’est peut-être encore plus.

a écrit : Oui mais enfin tu viendras nous parler quand tu mangeras que des plantes. Personne n'a pu démontrer les soi-disant bienfait d'être vegan, et encore moins celui de manger que de la viande car les deux contient des protéines capables d'être métabolisé en hormones et sont donc des perturbateurs endocriniens (oh sacrilège) et des enfants sont morts à cause de la bêtise de leur parent. Il faut avoir un régime équilibrée, ça existe et ça fonctionne. L'idée de vouloir être vegan, végétarien ou manger que de la viande est un choix mais ne l'imposer pas aux autres, et si vous voulez manger sainement, mangez équilibré ET DE TOUS. Imposer des choix alimentaires ou religieux aux gens par la force, moi j'appelle ça du terrorisme. Afficher tout Heu Guigui qui a tenté d'imposer quoique ce soit ici ? :o désolée mais tu t'enflammes, je ne vous aucun vegan ici qui tente d'imposer quoique ce soit... À moins que tu fasses exprès pour lancer un débat qui n'en finira pas ?
En plus, ne t'en déplaise, beaucoup de personnes sont vegans, y compris de nombreux sportifs de haut niveau, et se portent plutôt pas mal pour le coup :D

a écrit : Heu Guigui qui a tenté d'imposer quoique ce soit ici ? :o désolée mais tu t'enflammes, je ne vous aucun vegan ici qui tente d'imposer quoique ce soit... À moins que tu fasses exprès pour lancer un débat qui n'en finira pas ?
En plus, ne t'en déplaise, beaucoup de personnes sont vegans, y
compris de nombreux sportifs de haut niveau, et se portent plutôt pas mal pour le coup :D Afficher tout
Y a de moins en moins de commentaires et de point de vue donc je lance les débats (cf hier et les rèflexes) ^^ Les sportifs de haut niveau tu sais, vegan ou pas, ils se portent bien puis meurt à 60 ans parce qu'il avait fait trop de bêtises. Je ne vois absolument pas en quoi cette argument de groupes est un argument valable, c'est comme me dire que plusieurs nutritionnistes disent qu'être vegan c'est bien, ça n'a aucune valeur scientifique.

a écrit : Haha le commentaire de viandard qui anticipe trop mignon :D
La seule chose que j'aimerais ajouter, c'est que je pense que la variété des végétaux était bien plus abondante à cette époque là, tu ne peux pas comparer avec maintenant. Et il y avait même de la vitamine B12 avant dans les végétaux.
Et
concernant ton exemple des pommes sauvages, évidemment que notre système digestif était un peu différent. Il évolue par rapport aux habitudes alimentaires (par exemple, les asiatiques ne digèrent pas le lait contrairement aux occidentaux qui continuent à en consommer à l'âge adulte).
Bref, tout ça pour confirmer que oui, apparemment nous étions bien des chasseurs/charognards ET cueilleurs.
Afficher tout
Heu alors là je veux bien tes sources sur la presence de B12 dans les végétaux

a écrit : Heu alors là je veux bien tes sources sur la presence de B12 dans les végétaux Je me suis un peu mal exprimée, la b12 est présente dans la terre et donc présente sur les végétaux en contact avec la terre. Tu peux trouver cette info sur vitamine b12.net entre autres.
Je présume qu'ils n'avaient pas trop l'habitude de laver leurs légumes à cette époque et donc bénéficiaient de ce petit apport supplémentaire en b12 que nous n'avons plus vraiment aujourd'hui (légumes lavés et appauvrissement des sols).

a écrit : Y a de moins en moins de commentaires et de point de vue donc je lance les débats (cf hier et les rèflexes) ^^ Les sportifs de haut niveau tu sais, vegan ou pas, ils se portent bien puis meurt à 60 ans parce qu'il avait fait trop de bêtises. Je ne vois absolument pas en quoi cette argument de groupes est un argument valable, c'est comme me dire que plusieurs nutritionnistes disent qu'être vegan c'est bien, ça n'a aucune valeur scientifique. Afficher tout Ha oui, je viens de voir ce fameux "débat"... Désolée mais ça n'avait rien d'un débat ! :D

a écrit : En quoi être vegan est une preuve de méconnaissance ? Parce que le régime des hommes il y a des milliers d’années n’était pas vegan ? Le manque de connaissance est un problème mais le manque d’esprit critique et de raisonnement l’est peut-être encore plus. Pour autant que nous sachions, "l'homme" dans la préhistoire était tout sauf un végan... Au contraire, sa dentition, ses organes digestifs, etc, tout montre qu'il était très très carnivore. Toujours à la recherche de protéines qu'il savait trouver dans la viande. Des régimes protéiniques s'appellent d'ailleurs des régimes "préhistoriques".
A priori, il mangeait des "herbes" quand il ne trouvait pas de viande !

a écrit : Pour autant que nous sachions, "l'homme" dans la préhistoire était tout sauf un végan... Au contraire, sa dentition, ses organes digestifs, etc, tout montre qu'il était très très carnivore. Toujours à la recherche de protéines qu'il savait trouver dans la viande. Des régimes protéiniques s';appellent d'ailleurs des régimes "préhistoriques".
A priori, il mangeait des "herbes" quand il ne trouvait pas de viande !
Afficher tout
À mon humble avis, ils mangeaient surtout ce qui était à leur disposition au gré de leurs déplacements et de leurs environnements. Ceux qui avaient un environnement luxuriant avec des végétaux en abondance mangeaient probablement plus "d'herbes" que ceux qui avaient un environnement plus sec, l'avantage avec notre régime, c'est que nous sommes omnivores !
Par contre, j'ai beau regarder les restes de dentitions de nos ancêtres habilis et autres, je ne vois pas spécialement une dentition de carnivore... Bien que plus grande, la dentition me semble assez similaire à la nôtre.

a écrit : Ton environnement n'est pas celui des chasseurs/cueilleurs de la préhistoire. Les espaces, la végétation, l'environnement ont beaucoup changé. De plus, ton organisme n'est pas celui des hommes préhistoriques, c'est pas parce que tu as la chiasse pour un rien que c'est une généralité historique... Personnellement, je pense effectivement que manger de la viande en surconsommation ce n'est pas viable et pour de multiples raisons. Afficher tout Justement à l'époque les fruits étaient encore plus rare. Dit toi que les fruits actuels on tous étaient créés par l'Homme. Et donc niveau végétal, il y avais pas grand chose à bouffer.

Je viens de préparer un poulet que je viens de cueillir dans mon poulailler. On le mangera ce soir avec une salade et de haricot vert que je vais cueillir dans mon potager. Je ne suis ni viandar ni vegan juste gourmet. Merci aux hommes préhistorique d'avoir fait tout leur essai gustatif pour que je puisse aujourd'hui manger sans crainte d'intoxication.

a écrit : "Cueilleur"...ouais, c'était limité quand même la cueillette. Je ne sais pas si vous avez essayé de trouver des fruits et des légumes dans la nature, mais il faut se lever tôt. Avec un peu de chance vous pouvez trouver des pommes sauvages, 1cm de diamètre, vous en mangez 2 et vous courrez aux toilettes…<br /> Par contre il y avait des baies, 1 à 2 mois par an, l'été, dont le principal intérêt était de prendre du gras avant le froid de l'hiver. Et quelques racines, mais vraiment en cas de disette, car c'est vraiment pas bon.
L'homme préhistorique était fondamentalement carnivore, et charognard par simplicité. En vrai prédateur nomade, il suivait les troupeaux dans leur déplacement. L'équilibre entre risque à prendre pour tuer tel ou tel proie, et se faire blesser, était un jugement quotidien (complètement oublié aujourd'hui évidemment). d'où la charognerie.
Au passage, juste un petit pic (just for joke), quand des personnes disent qu'elles sont vegan "parce que c'est bon pour la santé", c'est juste hallucinant de méconnaissance...
Afficher tout
Pas mal d’idées reçues. La cueillette était souvent plus facile et moins dangereuse que la chasse...

a écrit : Pour autant que nous sachions, "l'homme" dans la préhistoire était tout sauf un végan... Au contraire, sa dentition, ses organes digestifs, etc, tout montre qu'il était très très carnivore. Toujours à la recherche de protéines qu'il savait trouver dans la viande. Des régimes protéiniques s';appellent d'ailleurs des régimes "préhistoriques".
A priori, il mangeait des "herbes" quand il ne trouvait pas de viande !
Afficher tout
Détrompe-toi, certains hommes préhistoriques étaient presqu'entièrement végétariens: les Australopithèques.

www.hominides.com/html/dossiers/alimentation-prehistoire-nutrition-prehistorique.php