Les hommes préhistoriques étaient des charognards

Proposé par
le
dans

On présente presque toujours les hommes préhistoriques comme des chasseurs-cueilleurs. Mais, avant d'être de grands prédateurs, les premiers hommes ont aussi été des charognards. L'opportunisme se mêlait alors au charognage actif (dispute des proies aux autres prédateurs).


Tous les commentaires (117)

a écrit : Oui mais enfin tu viendras nous parler quand tu mangeras que des plantes. Personne n'a pu démontrer les soi-disant bienfait d'être vegan, et encore moins celui de manger que de la viande car les deux contient des protéines capables d'être métabolisé en hormones et sont donc des perturbateurs endocriniens (oh sacrilège) et des enfants sont morts à cause de la bêtise de leur parent. Il faut avoir un régime équilibrée, ça existe et ça fonctionne. L'idée de vouloir être vegan, végétarien ou manger que de la viande est un choix mais ne l'imposer pas aux autres, et si vous voulez manger sainement, mangez équilibré ET DE TOUS. Imposer des choix alimentaires ou religieux aux gens par la force, moi j'appelle ça du terrorisme. Afficher tout Je crois bien que personne n’a forcé ni imposé à personne son régime alimentaire ici. Je remarque en tout cas cas que ce sont toujours les viandards qui ont la blague facile concernant les vegan, et non l’inverse. Je constate aussi dans ces commentaires que ce sont bien les dingues de protéines animales qui se sentent agressés dès lors qu’un amateur de légumes et céréales s’exprime... (La viande à outrance fait peut être ressortir le côté animal en l’être humain ...)

a écrit : En quoi être vegan est une preuve de méconnaissance ? Parce que le régime des hommes il y a des milliers d’années n’était pas vegan ? Le manque de connaissance est un problème mais le manque d’esprit critique et de raisonnement l’est peut-être encore plus. L'anecdote répond déjà a ta question. L'homme était cueilleur mais aussi chasseur.
Il ne faut pas oublier que l'homme est un omnivore (qui mange de tout). Ca signifie qu'il trouve ce dont il a besoin pour vivre dans TOUS les aliments, aussi bien la viande que les légumes.
Quand on animal mange qq'chose qui n'est pas adapté a son régime ca donne quoi?? Rien de bon (repense a l'histoire des farines animales et de la vache folle).
Donc si l'homme était un vrai vegan, tu ne crois pas que ça fait un moment qu'on aurait des soucis de santé ??

a écrit : Oui fin ce faire son propre potager toute l'année c'est quasi impossible à moins d'en faire son métier et encore les pesticides sont la C'est possible moyennant une serre par exemple... Mais en même temps il y a bon nombre de légumes qui se récoltent durant l'hiver (choux, poireaux, mâche...) et d'autres qui s'hivernent très bien (carottes, patates, choux...). Wt ce n'est pas parce-que l'on cultive durant l'hiver (ou tout autre saison) qu'il faut des pesticides... Bien au contraire... Les ravageurs disparaissant durant cette saison...

a écrit : Pour autant que nous sachions, "l'homme" dans la préhistoire était tout sauf un végan... Au contraire, sa dentition, ses organes digestifs, etc, tout montre qu'il était très très carnivore. Toujours à la recherche de protéines qu'il savait trouver dans la viande. Des régimes protéiniques s';appellent d'ailleurs des régimes "préhistoriques".
A priori, il mangeait des "herbes" quand il ne trouvait pas de viande !
Afficher tout
La denture des anciens humains (on va dire tous le genre Homo mais ça vaut aussi pour tous les Australopithecus) n’a rien d’une denture d’hypercarnivore. Pour la comparaison on peut utiliser la denture d’un félin. Les incisives sont caniniformes, les prémolaires aussi (exception faite de la 4ème qui a une forme particulière sur la mâchoire supérieure) et il ne reste qu’une molaire très réduite sur la mâchoire supérieure et une à la forme particulière sur la mâchoire inférieure s’emboîtant avec la prémolaire 4 supérieure pour former une structure caractéristique des Carnivora (la carnassière). La denture des humains présente déjà beaucoup plus de molaires qui sont larges avec des crêtes marquées, les prémolaires sont molariformes, les canines sont incisiviformes, le tout nous rapprochant d’un régime majoritairement frugivore avec consommation de racines qu’on pouvait broyer avec nos molaires, ce qui n’exclus évidemment pas la consommation de viande, mais la denture n’est clairement pas la même que celle d’un chat. La denture de Carnivora qui se rapproche le plus de celle d’un humain, c’est celle de l’ours, qui a aussi de très grosses molaires et prémolaires... Et il se nourrit à moins de 30% de viande.
Et c’est pas parce qu’un régime est dit préhistorique qu’il reflète une réalité.

a écrit : Justement à l'époque les fruits étaient encore plus rare. Dit toi que les fruits actuels on tous étaient créés par l'Homme. Et donc niveau végétal, il y avais pas grand chose à bouffer. Je pense au contraire qu' il y avait des vegetaux dont il se nourrissaient
On a juste oublié que ceci ou cela se mange
Les salades de pissenlits ou de cresson c'est délicieux
Je parle de ceux que j'ais cueillis enfant
Et il y avait bien d'autre vegetaux qui se mangeait ds la nature
On a pas commence subitement a mangé des champignons au 19 siecle

a écrit : La denture des anciens humains (on va dire tous le genre Homo mais ça vaut aussi pour tous les Australopithecus) n’a rien d’une denture d’hypercarnivore. Pour la comparaison on peut utiliser la denture d’un félin. Les incisives sont caniniformes, les prémolaires aussi (exception faite de la 4ème qui a une forme particulière sur la mâchoire supérieure) et il ne reste qu’une molaire très réduite sur la mâchoire supérieure et une à la forme particulière sur la mâchoire inférieure s’emboîtant avec la prémolaire 4 supérieure pour former une structure caractéristique des Carnivora (la carnassière). La denture des humains présente déjà beaucoup plus de molaires qui sont larges avec des crêtes marquées, les prémolaires sont molariformes, les canines sont incisiviformes, le tout nous rapprochant d’un régime majoritairement frugivore avec consommation de racines qu’on pouvait broyer avec nos molaires, ce qui n’exclus évidemment pas la consommation de viande, mais la denture n’est clairement pas la même que celle d’un chat. La denture de Carnivora qui se rapproche le plus de celle d’un humain, c’est celle de l’ours, qui a aussi de très grosses molaires et prémolaires... Et il se nourrit à moins de 30% de viande.
Et c’est pas parce qu’un régime est dit préhistorique qu’il reflète une réalité.
Afficher tout
Ca ne rime pas à grand chose de comparer les dentitions avec les animaux. Néandertal avait-il une dentition de tigre ? Non, clairement... et pourtant il était presque exclusivement carnivore et ne mangeait de végétaux et autres produits de ceuillettes que quand il n'avait rien d'autre à se mettre sous... les dents ! ;)

a écrit : Oui fin ce faire son propre potager toute l'année c'est quasi impossible à moins d'en faire son métier et encore les pesticides sont la C'est juste un petit potager pour notre conso personnel. C'est deux carré de 2 m par 2 m avec quelques légumes et quelques aromates. ( et un peu de menthe pour mes mojito :-) ). Je ne veux surtout pas en faire un metier. Et quatre poule pour les oeufs parce que j'aime bien les gâteaux et pâtisserie. La on en à mangé une qui c'est blessé et je me voyais pas dépenser 200 € de véto.

a écrit : Ca ne rime pas à grand chose de comparer les dentitions avec les animaux. Néandertal avait-il une dentition de tigre ? Non, clairement... et pourtant il était presque exclusivement carnivore et ne mangeait de végétaux et autres produits de ceuillettes que quand il n'avait rien d'autre à se mettre sous... les dents ! ;) Oui et non. Effectivement neanderthal est connu pour manger pas mal de viande, mais ça dépend des régions. Les restes découverts au Nord de l'Europe montrent une forte consommation de viande de gros mammifère, tant dans les restes de boucheries que dans les dépôts dentaires étudiés, mais les ossements neandertals découvert en Espagne montrent une consommation de végétaux plus importante que celle de viande, sous forme crue ou cuite. Il se soignait également grâce aux plantes.

Donc, pas de vérité biologique. Simplement, comme les autres espèces du genre Homo, neandertals est un opportuniste qui sait s'adapter à son environnement plus ou moins propice aux végétaux.

Edit: la source, la revue Nature du 8mars 2017.

a écrit : L'anecdote répond déjà a ta question. L'homme était cueilleur mais aussi chasseur.
Il ne faut pas oublier que l'homme est un omnivore (qui mange de tout). Ca signifie qu'il trouve ce dont il a besoin pour vivre dans TOUS les aliments, aussi bien la viande que les légumes.
Quand on animal
mange qq'chose qui n'est pas adapté a son régime ca donne quoi?? Rien de bon (repense a l'histoire des farines animales et de la vache folle).
Donc si l'homme était un vrai vegan, tu ne crois pas que ça fait un moment qu'on aurait des soucis de santé ??
Afficher tout
Sauf que Omnivore veut dire "qui peut manger de tout" et non pas qu'il doit manger de tout. Et cet omnivorisme, il faut le nuancer. Nous sommes omnivore à tendance frugivore/opportuniste.
Actuellement, la littérature scientifique le prouve et l'étude des civilisations aussi, manger quasi exclusivement de la viande, ce n'est pas bon. En atteste l'état de santé des peuples Inuits. Mais à l'inverse, une alimentation exclusivement végétale et bien menée présente tout un tas d'avantages qui ne peuvent pas être remis en question.

Or ce que tu fais, c'est que tu compares un mode alimentaire avec une époque. Evidemment que l'humain a mangé de la viande dans le passé, à l'époque des Cromagnons (quand je dis Cromagnon, j'englobe tous nos descendants pour aller vite). Et évidemment que l'humain n'a jamais été végane dans le passé vu qu'il ne savait probablement pas synthétiser la B12 autrement que via la chair animale. Sauf que nous ne sommes plus des humains d'il y a 200.000 ans. Tu penses que Cromagnon avait Internet et des smartphones ? Pourtant toi c'est le cas et ça ne semble pas te porter préjudice d'utiliser des technologies qui ne sont en rien naturelles à ta condition biologique d'humain omnivore.

Donc pourquoi aujourd'hui, alors que la science permet de mieux comprendre le domaine alimentaire, il serait impossible d'être végétalien et d'être en parfaite santé ?
En atteste la population végane actuelle qui se porte bien, sauf exception de ceux faisant n'importe quoi et qu'on retrouve ensuite sur YouTube pour nous expliquer "pourquoi j'ai arrêté d'être végane ?".

a écrit : Et la vitamine B12 tu la trouves dans les végétaux ? La B12 peut se trouver dans la terre (synthétisée par les bactéries s'y trouvant). Alors c'est vrai qu'à notre époque, on n'est plus très fans de manger des racines et tubercules tout juste sortis de terre ou des légumes crus, avec la peau et/ou recouverts de terre... Du coup, si l'on a fait le choix d'être vegan, on a la chance de pouvoir se supplementer en B12 grâce à la synthèse de celle-ci !

a écrit : La B12 peut se trouver dans la terre (synthétisée par les bactéries s'y trouvant). Alors c'est vrai qu'à notre époque, on n'est plus très fans de manger des racines et tubercules tout juste sortis de terre ou des légumes crus, avec la peau et/ou recouverts de terre... Du coup, si l'on a fait le choix d'être vegan, on a la chance de pouvoir se supplementer en B12 grâce à la synthèse de celle-ci ! Afficher tout Les vegans doivent prendre de la vitamine B12 sous forme de compléments de synthèse, car elle ne peut pas être puisée dans une alimentation excluant les produits animaux. On a vu mieux comme régime alimentaire.

a écrit : Les vegans doivent prendre de la vitamine B12 sous forme de compléments de synthèse, car elle ne peut pas être puisée dans une alimentation excluant les produits animaux. On a vu mieux comme régime alimentaire. "on a vu mieux comme régime alimentaire"
Mieux en terme de quoi ? Je comprends pas le problème.

C'est pas la première fois que je tombe sur ce genre de débat, alors je vais y aller de mon point de vue:
L'humain est omnivore, c'est à dire qu'il bouffe de tout.
L'humain est un opportuniste.
L'humain bouffe tout et n'importequoi.
L'humain a une génétique de charognard, et la preuve en est que les viandes vendues dans le commerce sont laissées à faisander un certain temps avant d'être mise sur le marché.
Il n'y a pas de règles dans notre alimentation, personne n'a raison, personne n'a tord.
Je ne vois pas pourquoi la souffrance d'un agneau serait supérieure à la souffrance d'une carotte, la carotte aussi a le droit de vivre mais sous prétexte qu'elle n'a pas d'yeux pour nous lancer un regard suppliant, on peut la découper en rondelles.

Le vrai débat, c'est pas les viandards contre les granivores, c'est notre société qui dérape, qu'es ce que ca peut foutre que ce soit un loup où un humain qui se paye un steak de mouton? C'est la vie, on a besoin de bouffer c'est tout. Le problème, le vrai, c'est qu'on considère la nature comme notre propriété exclusive et qu'on est en train de prendre conscience que ca va nous péter à la figure parce qu'on truque les règles de la nature, voila tout.

Pour l'anecdote, je le savais déjà, la viande faisandée est bien plus digeste que la viande qui bouge encore. Nous ne sommes pas des lions, nous sommes des singes, et je ne connais aucun singe qui est capable de se payer une côte de boeuf fraiche, à part nous. ^^

a écrit : "on a vu mieux comme régime alimentaire"
Mieux en terme de quoi ? Je comprends pas le problème.
Dans le sens où on est dépendant d'un complément de synthèse pour être en bonne santé.

a écrit : C'est pas la première fois que je tombe sur ce genre de débat, alors je vais y aller de mon point de vue:
L'humain est omnivore, c'est à dire qu'il bouffe de tout.
L'humain est un opportuniste.
L'humain bouffe tout et n'importequoi.
L'humain a une génétiqu
e de charognard, et la preuve en est que les viandes vendues dans le commerce sont laissées à faisander un certain temps avant d'être mise sur le marché.
Il n'y a pas de règles dans notre alimentation, personne n'a raison, personne n'a tord.
Je ne vois pas pourquoi la souffrance d'un agneau serait supérieure à la souffrance d'une carotte, la carotte aussi a le droit de vivre mais sous prétexte qu'elle n'a pas d'yeux pour nous lancer un regard suppliant, on peut la découper en rondelles.

Le vrai débat, c'est pas les viandards contre les granivores, c'est notre société qui dérape, qu'es ce que ca peut foutre que ce soit un loup où un humain qui se paye un steak de mouton? C'est la vie, on a besoin de bouffer c'est tout. Le problème, le vrai, c'est qu'on considère la nature comme notre propriété exclusive et qu'on est en train de prendre conscience que ca va nous péter à la figure parce qu'on truque les règles de la nature, voila tout.

Pour l'anecdote, je le savais déjà, la viande faisandée est bien plus digeste que la viande qui bouge encore. Nous ne sommes pas des lions, nous sommes des singes, et je ne connais aucun singe qui est capable de se payer une côte de boeuf fraiche, à part nous. ^^
Afficher tout
J'ajouterais que l'humain est le meilleur chasseur que la terre ait porté. Cf sapiens : une brève histoire de l'humanité, écrit pas un vegan.

a écrit : J'ajouterais que l'humain est le meilleur chasseur que la terre ait porté. Cf sapiens : une brève histoire de l'humanité, écrit pas un vegan. Avec des flingues difficile de parler de chasse, depuis qu'on a inventé la lance, l'arc... enfin avec la technologie, les animaux n'ont quasiment aucune chance, mème un simple couteau, ca vaut bien une griffe de Trex!.

J'ai déjà attrapé un lapin sauvage à mains nues, eh ben, ca bagarre grave ces bestioles! Ca a de belles griffes et ca mord! ^^
En vrai, sans notre technologie, nous sommes de pitoyables chasseurs, on a pas de crocs, pas de griffes, une peau fine... La seule chose que nous a donné la nature comme avantage morphologique, c'est la transpiration, ce qui fait de nous de redoutables coureurs de fond. En effet, peu d'animaux sont capables de courir pendant des heures en plein soleil sans surchauffer.

a écrit : Dans le sens où on est dépendant d'un complément de synthèse pour être en bonne santé. Ah ça ! Mais c'est un détail, et même une chance que ça existe pour ceux qui ont fait le choix d'un régime sans cruauté envers les animaux.
Il ne faut pas oublier que la raison première du choix d'un régime vegan, c'est la considération que les animaux sont des êtres sensibles et qu'ils ne méritent pas qu'on les exploite et leur ôte la vie comme bon nous semble. C'est un choix de vie, et s'il faut se supplementer en B12, et puisque c'est possible, alors pourquoi pas ? Le fait qu'elle soit synthétisée ne change en rien son efficacité.

a écrit : Ca ne rime pas à grand chose de comparer les dentitions avec les animaux. Néandertal avait-il une dentition de tigre ? Non, clairement... et pourtant il était presque exclusivement carnivore et ne mangeait de végétaux et autres produits de ceuillettes que quand il n'avait rien d'autre à se mettre sous... les dents ! ;) Les humains sont des animaux comme les autres. Et la denture des mammifères est une énorme source d’informations sur leur régime alimentaire et ça vaut aussi pour les espèces d’Homo. Ce n’est cependant pas toujours un indicateur suffisant, comme avec Homo neanderthalensis dont le régime a été déterminé par l’étude des rapports isotopiques d’azote dans les os, car il existe des exceptions dans les règles de la nature. Néanmoins, le reste du temps, les corrélations entre la forme, l’usure, le nombre, le type des dents et le régime alimentaire observés chez les mammifères actuels suffisent souvent à inférer de façon assez fiable le régime alimentaire global d’un mammifère disparu. Donc si, ça peut avoir du sens de regarder ce qui se fait chez d’autres animaux pour savoir de quoi pouvait se nourrir celui qui nous intéresse.