L'espagnol a beaucoup de mots arabes

Proposé par
le

L'arabe a eu une forte influence sur un certain nombre de langues, et en particulier sur l'espagnol. Ainsi, plus de 4 000 mots espagnols sont d’origine ou dérivés de l'arabe. On les appelle en espagnol les « arabismos » et ceux qui commencent par « Al » sont les plus évidents à reconnaître.

Un héritage linguistique né d´une histoire commune, marquée durant des siècles par de multiples échanges politiques, économiques, sociaux, et culturels.


Tous les commentaires (72)

a écrit : Limpide, clair, net et précis! J’apprécie beaucoup ce genre de commentaires qui rétablissent la vérité scientifique sur des faits quasi-journalistiques teintés de multiculturalisme.
C’est d’ailleurs la même chose pour les chiffres arabes (qui sont indiens) ainsi que la géométrie, astronomie ou médecine qui sont d
es traductions grecques et latines jusqu’à Avicenne! Afficher tout
La médecine qui étaient latines (quels pays exactement ? Et grecs???) on touche le fonds

a écrit : Poursquoi être isnultant ? C'est fou, cette anecdote évoque juste le terme "arabe" et ça devient une guerre de religion.

Les chiffres arabes, comme tu le dis d'ailleurs, sont issus de l'Inde. Les Arabes vont le reprendre et y apporter une innovation majeur : le zéro.

> Les mathématiques arabes se sont constituées par assimilation des mathématiques grecques ou hellénistiques ainsi que des mathématiques indiennes. Elles ont également été influencées par les mathématiques chinoises et babyloniennes avant de connaître un développement propre. C'est principalement par leurs traductions en arabe et leurs commentaires que l'Europe prit connaissance des ouvrages des mathématiciens grecs. De récentes recherches ont démontré que beaucoup d'idées, qu'on pensait nées dans l'Europe du XVIe, XVIIe ou XVIIIe siècle, étaient déjà présentes dans les mathématiques grecques ou furent développées par des mathématiciens arabes, mais certaines n'eurent pas de suite.

Il ne s'agit pas de savoir qui est le meilleur et qui a inventé quoi. Les peuples Arabes ont contribué aux mathématiques. C'est tout. Pas besoin de se montrer désobligeant avec les autres. D'ailleurs il n'a jamais dit que les Arabes n'ont rien fait. Il a juste raison en disant que les Arabes n'ont pas tout inventé. Tout comme les Européens.
Afficher tout
Je ne conçois, mais il y a une (grande) différence entre dire qu’ils n’ont rien inventé comme l’annonce Charles Martel 2.0 et tout inventé, la vérité se trouve entre les deux c’est tout le sens de mon propos

a écrit : Y a pas de bons, pas de mauvais..des civilisations qui sont tantôt en guerre , tantôt en paix et qui toujours se tirent la bourre. Maintenant peut-être que si certains ne sont pas aimés c'est EN PARTIE de leur responsabilité aussi. Pas de leçons à recevoir venant d un peuple qui à tué le christ une 2nd fois au profit d une laïcité sans nom.

a écrit : Pas de leçons à recevoir venant d un peuple qui à tué le christ une 2nd fois au profit d une laïcité sans nom. C'est seulement moi ou tes messages sont incompréhensibles ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : La pleine citoyenneté, moyennant le paiement d'un impôt pour les non musulmans. Mais bon, comme c'est pas des occidentaux chrétiens qui imposaient cela, c'était surement très bien.

Et c'est quoi cette histoire de 130 contre 700 ans ? Une invasion de moyenne durée est mal, et au bout d
'un certain temps ça devient positif ? Il aurait fallu que la France passe combien de temps en Algérie pour qu'on considère ça comme la partie d'un empire apportant paix et civilisation ?
De plus personne n'est resté des siècles, ou alors les gens vivaient très vieux à l'époque. Ce que je veux dire, c'est que se faire chasser du pays où on est né, où nos parents sont nés, c'est pas plus facile que l'occupation ait durée 130 ou 700 ans. Mes parents sont pieds noirs et leur parent, les parents de leurs parents étaient nés en Algérie. Comme l'occupation n'a durée que 130 ans ils n'ont pas le droit de considérer qu'on les a chassés de chez eux ?
Et les pays comme l'Italie ou l'Allemagne qui n'ont pas 200 ans, ce ne sont pas de vrais pays alors ? Et les Etats-Unis (240 ans) ? Bref, cette notion de durée, je la trouve très peu recevable.
Afficher tout
T'es exaspérant avec tes semi-vérités et tes omissions volontaires de lecture à chaque fois que je te vois poster.

Tu commences immédiatement en disant des âneries. Les musulmans ne taxaient pas spécifiquement les non-musulmans en se frottant les mains et en riant. Les musulmans payaient une forme d'impôt sur le revenu d'origine religieuse, sauf que pour cette raison, les non-musulmans n'auraient pas eu d'impôts à payer si les choses s'arrêtaient là, puisque l'Islam ne reconnait ses 5 piliers comme des obligations que pour ses fidèles, donc ils avaient un impôt non-religieux à payer pour qu'au final ils paient leurs impôts comme tout le monde.

Ensuite mais qu'est-ce que tu me racontes, qui a parlé de "vrais pays"? Je te l'ai dit ailleurs, je te le redis ici, ouste l'homme de paille. Personne ne dit qu'un endroit est un vrai ou un faux pays selon sa durée de vie, ce qui est dit, c'est que la mémoire collective des événements d'il y a à peine plus d'un siècle et celle d'il y a 7 siècles (presque 8 d'ailleurs) n'ont rien à voir, avec une énorme différence dans tout ce qui est géopolitique et société.

130 ans pour les peuples c'est hier, y a 130 ans en France on était encore dans les prémices des deux guerres qui allaient changer le visage de la planète et des relations internationales, 700 ans en arrière en France on avait des guerres entre différentes régions de France qui maintenant n'en ont rien à foutre sous tous les plans possibles.
Et ben c'est pareil, 130 ans la sensation d'être occupée est encore là, encore plus, et c'est là que ta comparaison n'en devient que plus naze, quand l'occupant se comporte comme un occupant, te prend ouvertement de très haut et t'impose des lois discriminatoires. Dommage pour tes ancêtres, ils auraient du voter pour des gens un peu moins cons quoi.

Par contre à partir de quelques siècles, c'est tout à fait différent, les gens s'en foutent globalement de ce qu'il s'est passé il y a 700 ans, de la même manière que les comtois s'en foutent d'avoir été espagnols sous les Habsbourg y a 400 ans et d'avoir été "envahis" par la France ou que l'occupation romaine de la Gaule n'inspire pas grand chose à monsieur tout le monde.

La reconquista elle a tapé dans un pays bien formé, organisé, relativement homogène et stable où pour les gens l'invasion c'était quelque chose qui s'était passé loin dans le temps, rien à voir donc avec la décolonisation d'une colonie tenue à bout de bras par son envahisseur où les "indigènes" étaient sujets à ségrégation. Donc encore une fois, ta comparaison c'est poubelle.

a écrit : Non c est juste un remise à niveau, vous n êtes plus des hommes, faut bien que vos femmes finissent avec ceux qui le sont non? Les femmes - de tous pays - n’ont pas besoin de « finir » avec des « vrais hommes », mais c’est gentil de vous en soucier.
Ce genre de commentaire sexiste, en plus d’être raciste, on s’en passerait très bien ;)

Mais vu que c’est pas le premier commentaire haineux et raciste que je lis ici... Ça y va bon train les gars ! Continuez, creusez encore, quand vous arrivez au centre de la Terre, vous nous faites signe. :)

a écrit : T'es exaspérant avec tes semi-vérités et tes omissions volontaires de lecture à chaque fois que je te vois poster.

Tu commences immédiatement en disant des âneries. Les musulmans ne taxaient pas spécifiquement les non-musulmans en se frottant les mains et en riant. Les musulmans payaient une forme d
'impôt sur le revenu d'origine religieuse, sauf que pour cette raison, les non-musulmans n'auraient pas eu d'impôts à payer si les choses s'arrêtaient là, puisque l'Islam ne reconnait ses 5 piliers comme des obligations que pour ses fidèles, donc ils avaient un impôt non-religieux à payer pour qu'au final ils paient leurs impôts comme tout le monde.

Ensuite mais qu'est-ce que tu me racontes, qui a parlé de "vrais pays"? Je te l'ai dit ailleurs, je te le redis ici, ouste l'homme de paille. Personne ne dit qu'un endroit est un vrai ou un faux pays selon sa durée de vie, ce qui est dit, c'est que la mémoire collective des événements d'il y a à peine plus d'un siècle et celle d'il y a 7 siècles (presque 8 d'ailleurs) n'ont rien à voir, avec une énorme différence dans tout ce qui est géopolitique et société.

130 ans pour les peuples c'est hier, y a 130 ans en France on était encore dans les prémices des deux guerres qui allaient changer le visage de la planète et des relations internationales, 700 ans en arrière en France on avait des guerres entre différentes régions de France qui maintenant n'en ont rien à foutre sous tous les plans possibles.
Et ben c'est pareil, 130 ans la sensation d'être occupée est encore là, encore plus, et c'est là que ta comparaison n'en devient que plus naze, quand l'occupant se comporte comme un occupant, te prend ouvertement de très haut et t'impose des lois discriminatoires. Dommage pour tes ancêtres, ils auraient du voter pour des gens un peu moins cons quoi.

Par contre à partir de quelques siècles, c'est tout à fait différent, les gens s'en foutent globalement de ce qu'il s'est passé il y a 700 ans, de la même manière que les comtois s'en foutent d'avoir été espagnols sous les Habsbourg y a 400 ans et d'avoir été "envahis" par la France ou que l'occupation romaine de la Gaule n'inspire pas grand chose à monsieur tout le monde.

La reconquista elle a tapé dans un pays bien formé, organisé, relativement homogène et stable où pour les gens l'invasion c'était quelque chose qui s'était passé loin dans le temps, rien à voir donc avec la décolonisation d'une colonie tenue à bout de bras par son envahisseur où les "indigènes" étaient sujets à ségrégation. Donc encore une fois, ta comparaison c'est poubelle.
Afficher tout
La Reconquista n'a pas tapé dans un pays bien formé. C'est même plutôt l'inverse, pour exemple : en 300 ans, entre 711 et 1009, il y a 1 renversement de dynastie et 2 guerres civile, il faut attendre 1100 pour une tentative de réunification d'Al-Andalus.
Et même les royaumes Chrétiens étaient divisés (Royaume de Castille, d'Aragon, Portugal, Navarre...). Ce qui explique que le calife de Grenade est tenu jusqu'en 1492.

C'est d'ailleurs assez faux de dire "700 ans c'est loin et oublié". Justement, non, les guerres persistantes entre les Chrétiens et les Musulmans, mais aussi les conflits au sein d'un camp, rappelaient en continu le conflit pour les terres espagnoles. En 300 ans, environ la moitié des terres était sous contrôle Chrétien. C’est beaucoup moins que 700 ans.

La meilleure illustration de ceci est la vraie histoire du Cid.

D'ailleurs beaucoup parlent de l'impôt des non-musulmans pour exercer leur culte, pour justifier une plus grande tolérance des musulmans en Espagne que les Chrétiens après. Alors personnellement, le massacre des juifs de Grenade, les persécutions envers ceux qui ne voulaient pas devenir musulmans à Cordoue entre 850 et 860, le règne de Al-Mansur... Moyen, moyen. Je ne dis pas que l'Espagne musulmane était totalement intolérante, loin de là (elle a d'ailleurs permis un âge d'or culturelle à l'Andalousie), mais ce n'est pas le petit paradis que beaucoup s'imagine. Il y avait une vraie politique de colonisation et c'est normal car les Maures étaient en infériorité démographique.

Bref dire que la Reconquista a tapé dans un pays bien formé, organisé et stable, c'est autant exagéré et faire d'omissions et de semi-vérités qu'Enzo :)

a écrit : La médecine qui étaient latines (quels pays exactement ? Et grecs???) on touche le fonds Mais mon pauvre ami vous touchez le fond! Ne pas savoir que Bagdad - le peut culturel et scientifique du monde arabe - fut pétri par la science grecque (Je rappelle que Alexandre y mourut, Alexandre dont le précepteur n’était autre que... Aristote).

De même, il faut manquer singulièrement de culture historique pour sous estimer l’influence de l’Empire romain sur tout le pourtour de la Méditerranée (Constantinople n’en est d’ailleurs qu’un lointain avatar)

Si je me suis permis un élan de gratitude envers ce commentaire c’est parce que une tendance idéologique particulièrement agaçante s’immisce dans les études historiques pour faire de l’histoire de l’Europe une histoire de l’influence islamique. Or cela est complètement faux!

Malgré tout je ne nie pas les progrès techniques et scientifiques du monde arabe, là n’est pas la question. Il s’agit seulement d’apporter la nuance nécessaire (par exemple parler de chiffres hindous-arabes ou rétablir la vérité sur les mathématiques qui sont en grande partie des traductions des œuvres grecs de Thalès à Ptolémér)

Des mots d'origines étrangères dans la langue francaises ?
La bonne blague.
Il y en a plein, et pas que de l'arabe, il y a même du noroi et des mots inuit.
Vu les mouvements de populations en Europe depuis les romains et le fait que la plupart des langues européennes se sont abatardies au fil du temps (on préfère dire évoluées vu que se sont des langues vivantes) elles forcément des racines diverses et pas seulement du latin ou du grec.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Des mots d'origines étrangères dans la langue francaises ?
La bonne blague.
Il y en a plein, et pas que de l'arabe, il y a même du noroi et des mots inuit.
Vu les mouvements de populations en Europe depuis les romains et le fait que la plupart des langues européennes se sont abatardies au f
il du temps (on préfère dire évoluées vu que se sont des langues vivantes) elles forcément des racines diverses et pas seulement du latin ou du grec. Afficher tout
Les "langues européennes se sont abâtardies" ? Mais qu'est-ce que vous dîtes là ??

Les langues se transforment tout simplement comme vous l'avez dit, ce ne sont pas des papillons naturalisés à mettre sous verre. Pour faire vivre une langue il faut la parler, et quand on utilise une chose, on la transforme et on l'adapte à son usage.
C'est tout à fait naturel.

En vérité les langues européennes sont bien plutôt des ogres qui avalent tout sur leur passage, et qui détruisent les "petites" langues. Les Inuits dont vous parlez parlent presque tous anglais, et uniquement anglais. Une petite moitié des documents officiels africains sont rédigés en français, l'autre est en anglais.
Quant aux langues précolombiennes d'Amérique du Sud, elles ont été laminées par l'espagnol et le portugais.
Mêmes les langues jouissant d'un certain prestige sont imbibées de langues européennes: l'arabe est truffé de mots ou d'expressions françaises qu'on attend à chaque phrase, le japonais regorge de mots anglais pour lesquels il n'existe même pas d'équivalents locaux.

Ne vous en faîtes pas pour les langues européennes, ça devrait aller...

a écrit : De "4000 mots" sur un total qui dépasse allègrement les 100 000, un 4% ne peut être considéré comme une " forte influence", ou alors, l' auteur et moi, n' avons pas les mêmes échelles de calcul.

Et maintenant, parlons de ces "4000 mots".
Une partie impor
tante d'entre-eux se réfèrent a des toponymes ( noms de lieux).
Mis à part le fait antérieur, ils sont principalement présents dans le secteur de l'agriculture, l'alimentation, de l'artisanat, de la construction, du commerce, l'équitation et le vocabulaire militaire. Ils se réfèrent habituellement à du vocabulaire technique. Certains de ces mots sont actuellement caducs.
De tous les verbes présents dans la langue espagnole - et Dieu sait combien il y en a ! - seuls ....sept sont d'origine Arabe. Ils sont tous en voie de disparition d'usage.
Les adjectifs et adverbes sont peu nombreux, et il n'existe qu'une seule préposition issue de l'arabe. C'est "hasta".
Bien plus d'un mot issu de l'arabe, conserve son équivalent dans le vocabulaire issu du Latin. Exemples: le scorpion (alacrán et escorpión). La migraine (jaqueca et migraña), l'olive (aceituna et oliva), etc...
Le mot "alboroto" (brouhaha produit par des gens qui se manifestent de forme festive ou colérique), est le seul exprimant une notion de sentiment. Ceci est significatif, car les linguistes en tirent la conclusion que les deux populations vivaient dans les mêmes lieux, partageaient les activités professionnelles, mais ne se relationnaient que très peu en amitié ou convivialité.
Quant à la construction grammaticale des phrases, l'influence de l'arabe a été nul, et il en est de même dans la prononciation des lettres. Celle du "j" (la jota) en espagnol, autrefois avancé comme étant un son d'origine arabe, ne peut pas l'être. Il n'apparait qu'au 16eme siècle.

Depuis l'Espagne, passez une bonne journée.
Afficher tout
Tu as raison, très peu d'influence après 7 siècles à se côtoyer... Cs s'entend dans le langage de tous les jours !
aceite huile
aceituna olive
alacena placard
albahaca basilic
albañil maçon
albaricoque
alcachofa artichaut
alcalde maire
alhucema lavande
almohada oreiller
alquiler loyer
arroz riz

Marre du politiquement correct qui n'a rien à faire sur SCMB "Des échanges culturels économiques etc.." quelle blague quand il s'agit d'une invasion et annexion d'un pays pdt 700 ans...
Pourquoi ne pas dire les choses simplement au lieu de nous sortir ce baratin digne de libé? Après tout c'est de l'histoire (très) ancienne et je pense que l'Espagne et le pourtour méditérranéen sont passés à autre chose (enfin j'espère!)
Attention à ne pas déformer l'histoire avec du Novlangue de bisounours car c'est le nid de l'extrémisme (agacement, sur-réaction, sentiment que l'on maquille une vérité etc..)
Merci à ceux qui ont déjà réagi

Posté le

android

(0)

Répondre