Le chleuasme : quand on veut être contredit pour être complimenté

Proposé par
le

Dans une conversation, certaines personnes ont tendance à se déprécier verbalement, ou à dépeindre une image exagérément négative d'eux, dans le but inavoué de se faire contredire par leur interlocuteur, et donc recevoir des compliments. Ce procédé s'appelle un chleuasme.

Il existe aussi l'hyperchleuasme, qui consiste à dire la vérité de façon tellement surprenante qu'elle en paraisse improbable ou fausse. C'est le cas de « Oui, mon frère, je suis un méchant, un coupable » de Tartuffe.


Tous les commentaires (74)

a écrit : beauf.-->beau frère, on arrête la où on fait une analyse sigillographique de la vocation d'un trou du cul? ;) Cqdf ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais est-ce que le chleuasme s'applique à une personne ayant un manque de confiance en lui, réellement ?
Est-ce que répondre par la négative à certaines choses "je ne sais pas faire..." n'est pas de la franchise ?
Quand vous ne savez réellement pas faire oui c’est de la franchise, en revanche si vous excellez dans le domaine et que c’est une simple démarche pour vous faire mousser..

a écrit : Pour revenir au sujet : quelqu'un sait comment ca se prononce ?? Le ch se prononce k comme dans chlore (et ses dérivés : chlorure, chlordécone...), choléra, chlamydia, etc.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : blague* Sous couvert de blague on continue de répandre des clichés mysogines, tout comme les blagues homophobes ou racistes. Quand comprendrez-vous que ce n'est pas drôle en fait ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il n'était pas nécessaire d'écrire, par pudeur sans doute, "certaine personnes" et il était possible d'aller droit au but en disant clairement : "les femmes". Génial le cliché, bravo !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Punaise, j'en ai raté des débats passionnés en quelques jours d'absence !
Bon, en gros ... l'anecdote est encore passée aux oubliettes à cause d'un gros beauf qui fait des blagues bidons au sujet des femmes ? Ah ben en fait, j'ai rien manqué ;)

L'anecdote est sympa...je
crois que j'en ai un peu trop fait usage. Je m'en rends compte avec mon mari qui lui ne tombe pas dans le piège et dit TOUJOURS la vérité...même si elle blesse.

Et sinon, la blague je la trouve drôle, même si je suis une femme. Ce qui est saoulant c'est que de nos jours il faut constamment éviter de s'amuser à comparer les hommes et les femmes, à dire que oui, les femmes ont leurs menstruations...pas les hommes.

J'ai un fils de 22 mois, et je lui dis qu'il a un kiki parce que c'est un garçon. Son papa aussi car c'est un monsieur. Mais moi je suis une dame donc j'ai un pompon. Et puis quand il sera plus grand je lui dirai que sa barbe pousse parce que c'est un jeune homme...et que les jeunes femmes n'ont pas de barbe, mais des seins. Oulala, mais je suis totalement sexiste !
Afficher tout
Si vous considérez que cette blague compare les hommes et les femmes, il y a un problème oui. En effet, un homme a un penis et une femme n'en a pas. Rien de sexiste là dedans, c'est un fait. En revanche, considérer que toutes les femmes utilisent le procédé de ce dévaloriser pour attendre des compliments, c'est sexiste. Certaines femmes n'ont pas besoin de l'approbation extérieure et savent très bien se faire leur propre avis. Et certains hommes utilisent également le procédé de se dévaloriser pour avoir des compliments. C'est un procédé propre à l'humain et non à la femme. Aller dans la caricature en disant que dire qu'un homme a un penis et pas une femme est sexiste, c'est inutile et ça ne fait absolument pas avancer les choses.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu feras gaffe, traiter un homme de beauf, c'est sexiste. Non pas du tout. Dire que tous les hommes sont des beaufs oui c'est sexiste. Dire qu'un homme en particulier est un beauf, c'est la vérité. C'est la même chose pour les femmes. Merci d'arreter les caricatures pour dévaloriser le mouvement qui tend à une égalité homme-femme. Jouer au plus stupide n'a jamais fait avancer le débat.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C’est une blague... Faut y arrêter ces délires de bien pensance. Un peu de second degré bon sang ! Et faut arrêter de justifier le sexisme, homophobie et le racisme par des "blagues".

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Personnellement, c'était surtout une boutade sur ton "combat" contre les blagues sexistes. Je ne dit certainement pas qu'il n'est pas justifié et nécessaire. Je trouve simplement que le combat contre le sexisme ne doit pas se transformer en misandrie et c'est le sentiment que j'éprouve de plus en plus en écoutant autour de moi.

L'humour doit se moquer des préjugés et des comportements. Dans l'humour il y a d'ailleurs souvent une part de vérité vécue par celui qui fait la blague. Je pense que soupaloignon par exemple a peut-être une femme, une soeur voire une mère adepte du chleuasme et se permet donc ce trait d'humour. Le fait de dénoncer à tout va l'humour et le langage va à mon sens nous mener vers une uniformisation totale des genres. Il n'y aura plus de femmes, plus d'homme, plus de trans ou queer mais uniquement des humains et je trouve cela bien dommage. Les genres font partie de la diversité d'une espèce animal et je trouve important de les connaitre et de les différencier.

Un jour, à force, on coupera les barbillons des coqs pour qu'ils ressemblent aux poules dans un souci d'égalité...
Afficher tout
On peut differencier les genres physiquement, à quoi ça sert de leur attribuer des caractéristiques de caractère qui sont absolument fausses ? La société fait croire depuis longtemps que les femmes et les hommes fonctionnent différemment, surprise, ce n'est pas le cas. Et oui nous sommes tous humains, ça serait bien de s'en rappeler, ça éviterait la haine de l'autre dans bien des situations.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non pas du tout. Dire que tous les hommes sont des beaufs oui c'est sexiste. Dire qu'un homme en particulier est un beauf, c'est la vérité. C'est la même chose pour les femmes. Merci d'arreter les caricatures pour dévaloriser le mouvement qui tend à une égalité homme-femme. Jouer au plus stupide n'a jamais fait avancer le débat. Afficher tout Et dire des bêtises non plus...

On va reprendre les définitions. Sexisme : Attitude de discrimination fondée sur le sexe.

Le sexisme n'a rien a voir avec la notion de quantité ou de groupe.

Si je n'embauche pas de femmes dans mon entreprise parce que ce sont des femmes, c'est sexiste.
Si je n'embauche pas une femme en particulier parce que c'est une femme, c'est sexiste aussi.

Si j'insulte quelqu'un parce que justement c'est un homme ou une femme, c'est sexiste. "beauf" étant à mon sens une insulte typiquement dirigé vers les hommes, cela reste sexiste pour moi si on insulte quelqu'un de beauf parce que c'est un homme.

a écrit : On peut differencier les genres physiquement, à quoi ça sert de leur attribuer des caractéristiques de caractère qui sont absolument fausses ? La société fait croire depuis longtemps que les femmes et les hommes fonctionnent différemment, surprise, ce n'est pas le cas. Et oui nous sommes tous humains, ça serait bien de s'en rappeler, ça éviterait la haine de l'autre dans bien des situations. Afficher tout L'uniformisation de la société ne sera jamais la garantie de l'égalité.

a écrit : Il n'était pas nécessaire d'écrire, par pudeur sans doute, "certaine personnes" et il était possible d'aller droit au but en disant clairement : "les femmes". Bravo ! Une blague sexiste et stupide de Tonton Paul des années 80 !

Posté le

android

(0)

Répondre