Une langue risque de mourir car ses locuteurs sont fâchés

Proposé par
le
dans

L'ayapaneco est une langue indigène du Mexique menacée d'extinction : il n'y a en effet plus que deux personnes capables de la parler couramment, et bien qu'ils habitent à quelques centaines de mètres, ils refusent de s'adresser la parole, au grand dam des linguistes.


Commentaires préférés (3)

Si ils ne se parlent plus ils ont qu'à s'insulter en ayapaneco

Posté le

android

(318)

Répondre

Ils ne sont pas obligés de se parler pour qu on etudie leur langue... ils pourraient écrire et décrire leur langue...

Posté le

android

(207)

Répondre

Si il n'y a que deux personnes capables de la parler, ils parlent aux autres personnes en espagnols pour etre compris probablement. Et si ils ne se parlent plus entre eux, ils n'utilisent plus du tout cette langue. Donc techniquement, cette langue n'est plus du tout parlé ^^


Tous les commentaires (52)

Si ils ne se parlent plus ils ont qu'à s'insulter en ayapaneco

Posté le

android

(318)

Répondre

Ils ne sont pas obligés de se parler pour qu on etudie leur langue... ils pourraient écrire et décrire leur langue...

Posté le

android

(207)

Répondre

Encore une culture qui va s'éteindre à cause de la bêtise de l'homme ...

Posté le

android

(0)

Répondre

Si il n'y a que deux personnes capables de la parler, ils parlent aux autres personnes en espagnols pour etre compris probablement. Et si ils ne se parlent plus entre eux, ils n'utilisent plus du tout cette langue. Donc techniquement, cette langue n'est plus du tout parlé ^^

D'ici quelques années ce devriendra une langue morte ...

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce sont des anciens j'imagine, donc d'ici quelque années ils ne seront plus, et la, extinction. Bien que ça doit pas intéressé beaucoup de gens d'apprendre l'ayapaneco (mon correcteur automatique ne connais pas ce mot) il faut préservé cette langue. Alors bougez les mexicains !

C'est fort quand même. Dans ce monde peuplé de quelques milliards d'habitants, avec des centaines de langues et de dialectes différents ; quelques unes sont menacées de disparaitre, dont une que seulement 2 personnes connaissent. Et bien pas de bol....... ils se font la gueule !!!!

Posté le

android

(66)

Répondre

a écrit : Ils ne sont pas obligés de se parler pour qu on etudie leur langue... ils pourraient écrire et décrire leur langue... L'écrasante majorité des langues du monde n'a pas de système écrit. De plus, l'étude d'une langue se fait sur un temps long, dans des situations naturelles la plupart du temps... Ça serait trop simple de faire comme tu le proposes ;) et surtout, ça fausserait l'étude

Et personne ne cherche a savoir pourquoi ils ne se parlent pas ? .. J'ai essayé de lire la source du site LeTemps mais il faut etre abonné pour ca ..

Cette situation est un faux drame...
En effet, si ces personne se parlaient encore, serait-ce moins triste ?
Non.
Cette langue n'est parlée que par deux personnes, et qu'elles échangent ou non, son existence est liée à leur existence, qui ne sera pas éternelle.
Cette langue ne "risque" donc pas de mourir, elle est déjà condamnée, ce n'est qu'une question de temps...

Ils ne se parlent pas mais ils communiquent quand même ce qu'ils éprouvent grâce à ce non dialogue. Il faut savoir que le langage ne constitue que 20% de nos moyens de communication. Le reste est réparti entre la gestuelle, le regard, le timbre de la voix, la posture, les mimiques du visage et autres signaux que fait passer l'interlocuteur malgré lui. Et parfois le silence est bien plus bruyant et efficace que la parole.

Il ne sont pas obligé non plus de se parler pour que les linguiste étudie leur langue ...? Ont-il besoin de se parler l'un l'autre pour savoir si il parle bien la même langue ou ???

En même temps y'a t-il un grand intérêt à vouloir conserver cette langue parlée que par deux individus qui ne se parlent même pas? Je ne cherche pas à offenser les défenseurs de tout ces trucs historiques mais j'aimerai bien comprendre.

surement un des deux qui a du traiter l'autre dans cette langue et depuis ils ne se parlent plus :p

a écrit : Ils ne sont pas obligés de se parler pour qu on etudie leur langue... ils pourraient écrire et décrire leur langue... Si un peu, car il faut étudier les interactions, les faits de langues, les séquences, l'organisation des tours de paroles etc tout autant de composants de l'analyse linguistique, car la langue est VIVANTE :-)) Ne pas prendre en compte la parole revient à la vieille école dite "saussurienne" (de Saussure) qui est dépassée depuis des décennies.

a écrit : En même temps y'a t-il un grand intérêt à vouloir conserver cette langue parlée que par deux individus qui ne se parlent même pas? Je ne cherche pas à offenser les défenseurs de tout ces trucs historiques mais j'aimerai bien comprendre. Ça reste un élément culturel voir historique du pays. La France a bien mis des politiques éducatives en place pour préserver les langues régionales bien qu'elles ne soient pas reconnues comme des langues officielles.

Posté le

android

(4)

Répondre

Ca doit les blesser de savoir que leur langue mourra avec eux. Ca cest une tempete qui emporte tout sur son passage.. moi aussi je parle une langue menacee ( kirmanci ) et jaimerai pas etre le dernier a parler et savoir qu'elle mourra avec moi.. cest toute la culture depuis des siecles

Posté le

android

(10)

Répondre

Cette langue est alors bien parti pour Mourir

Qui peut vérifier si ils parlent couramment cette langue , alors qu'ils ne sont plus que deux à la connaitre , et qu'ils ne s'adressent pas la parole ? Qui est la pour le vérifier ?

Posté le

android

(12)

Répondre

L'objet de leur mystérieuse dispute est presque aussi intéressant que l'étude de cette langue sur le point de s'éteindre.

Posté le

android

(11)

Répondre