Un train à grande vitesse japonais a 6 secondes de retard en moyenne

Proposé par
le

Le Shinkansen, train à grande vitesse japonais, accusait un retard moyen de 6 secondes en 2012, tous trajets et causes de retard confondus. Cette performance est en partie due au fait qu'il circule sur des voies qui lui sont réservées, ce qui permet d'éviter une perturbation venant du retard ou de la défaillance d'autres trains.

Depuis sa création en 1964, il a transporté 4,2 milliards de voyageurs sans aucun accident mortel. Le seul déraillement (non mortel) eut lieu lors du séisme de 2004, malgré la présence à bord de sismographes dont la mise en alerte n’a pas suffi à arrêter le train qui passait trop prés de l’épicentre à ce moment là.


Tous les commentaires (102)

a écrit : Le souci vient pas vraiment du TGV, qui est d'ailleurs un excellent train que nous exportons vers pas mal de pays a l'étranger, mais plutôt de la réputation de la SNCF. Mais comme on dit, y a pas de fumée sans feu, elle la mérite sûrement un peu :p Le TGV est un train NUL. Il ne s'est vendu qu'au Maroc (certains ont appelé cet achat le "caprice du roi"). La plupart des lignes TGV sont déficitaires (lyon Paris fait exception) à cause de coût d'exploitation immenses.
Lire "TGV : Faillite Grande Vitesse" pour plus d'informations.
Nous sommes très forts nous les français pour être convaincus d'être les meilleurs, sans aucune réalité. Cette arrogance énerve la plupart des autres pays.

a écrit : Pour tous les détracteurs du service public, en Angleterre il y a quelques années, les trains ont été privatisés.
Résultat : explosion des prix (+300%), retard plus conséquents, bazar monstre, trains qui ne se présentent même pas en gare ou encore l'abandon des lignes non rentables.
Sachez donc que mal
gré les problèmes de retards récurrents en France on est pas si mal que ça ! Pas de privatisation svp Afficher tout
Décidément la propagande communiste est toujours aussi forte en France !
La privatisation est toujours positive, il n'y a jamais d'exception. Il n'y en a jamais eu. Il n'y en aura jamais.

Les fonctionnaires sont mieux payés de 22% (source cours des comptes) avec une productivité plus faible de 47% en moyenne (observatoire des PME). Comment expliquer que c'est mieux quand c'est public ?? Ce n'est jamais le cas.

Quant aux chiffres des trains anglais ils sont faux, lisez autre chose que l'humanité. Ils ont un taux de défaillance bien inférieur aux trains français, avec un service bien meilleur.

a écrit : Le TGV est un train NUL. Il ne s'est vendu qu'au Maroc (certains ont appelé cet achat le "caprice du roi"). La plupart des lignes TGV sont déficitaires (lyon Paris fait exception) à cause de coût d'exploitation immenses.
Lire "TGV : Faillite Grande Vitesse" pour plus d'inf
ormations.
Nous sommes très forts nous les français pour être convaincus d'être les meilleurs, sans aucune réalité. Cette arrogance énerve la plupart des autres pays.
Afficher tout
Je t'invite à mieux te renseigner, ne serais-ce que pour les ventes à l'étranger. Le Maroc n'as pas acheté de TGV (ils ont achetés les Prima II, des locomotives électriques du même constructeur et qui n'ont rien à voir avec la TGV) mais plusieurs entreprises en ont achetés, j'ai détaillé tout ça dans mon précédent post. Et de là à parler de propagande communiste, c'est un tantinet exagéré. Comment tu veux comparer une productivité entre des métiers totalement différents ? Cette haine du service public n'a aucun sens, à part peut être une certaine jalousie par rapport à leurs avantages. Et si c'est le cas, je t'invite à te renseigner sur le métier de conducteur de train pour te rendre compte que ce n'est pas le club med.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ils sont en avance dans certains domaines, mais nous n'avons rien a leur envier dans d'autres, en particulier le domaine social où la pression est telle que les japonais sont nombreux à être ivres morts tous les soirs, leur seule façon de décompresser de l'énorme pression de la journée. À tel point que cela est socialement accepté, un japonais ivre mort est ramené chez lui par des passants, comme une banalité... Et le taux de suicides y est très élevé... Il y a pleins de choses critiquables dans le domaine social et humain au Japon... Perso je préfère notre mode de vie au leur, et de loin... Afficher tout Qu'est ce qui faut pas entendre... Être ivre mort socialement acceptable ? Le Japon a certes plusieurs défauts dont une pression professionnelle et sociale importante, mais faut pas inventer n'importe quoi.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ça change de la SNCF... J'ai eu droit a des "Mesdames et messieurs, veuillez nous excuser mais notre train accusera un retard de 30 minutes, du au fait que la locomotive a percuté un sanglier" ou encore "Veuillez nous excuser pour ce départ en retard mais le train n'avait pas de locomotive" Et t'imagines même pas la SNCB alors... au cours des années, elle a su faire preuve d'une imagination sans limite quant aux excuses à inventer... Alors de la simple panne ou avarie à la "réorganisation du personnel"... Avec la SNCB, vous arrivez déjà en retard avant même d'être parti.

a écrit : Je t'invite à mieux te renseigner, ne serais-ce que pour les ventes à l'étranger. Le Maroc n'as pas acheté de TGV (ils ont achetés les Prima II, des locomotives électriques du même constructeur et qui n'ont rien à voir avec la TGV) mais plusieurs entreprises en ont achetés, j'ai détaillé tout ça dans mon précédent post. Et de là à parler de propagande communiste, c'est un tantinet exagéré. Comment tu veux comparer une productivité entre des métiers totalement différents ? Cette haine du service public n'a aucun sens, à part peut être une certaine jalousie par rapport à leurs avantages. Et si c'est le cas, je t'invite à te renseigner sur le métier de conducteur de train pour te rendre compte que ce n'est pas le club med. Afficher tout Honnêtement, ce n'est pas le service publique qui est honteux parce qu'il est publique, non, c'est le monopole le problème. Tous les, monopoles apportent des tas de problèmes (corruption entre-autre), publics comme privés :)
Ce n'est pas pour rien que les lois anti-trust existent... malheureusement, elles ne s'appliquent pas à ceux qui font les lois :/

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pas en intégralité pour le moment
C'est d'ailleurs actuellement le plus gros chantier d'Europe la création de la lgv Tours/bordeaux ouverture 2017
Exactement, et les 302 kms supplémentaires de LGV devraient faire gagner 50 mn mais coûtent tout de même 8 milliards d'euros et foutent bien le bordel (notamment près de Poitiers). Mais c'est bien pour l'économie à ce qu'il paraît.

a écrit : Il est difficile de comparer le TGV et le Shinkansen, car comme il est écrit dans l'anecdote, le Shinkansen circule exclusivement sur le réseau à grade vitesse (il n'est pas compatible avec le réseau classique à cause de l'écartement plus faible). Notre TGV en revanche, à la capacité de quitter les lignes à grandes vitesses pour circuler sur tout le réseau électrifié. C'est grâce à ça qu'il est possible d'aller à Bordeaux ou à Brest par exemple. Cette souplesse est un avantage non négligeable, près de la moitié du kilométrage des TGV est réalisé sur lignes conventionnelles. En revanche, il y est soumis aux mêmes aléas que les autres trains, c'est à dire animaux, passages à niveaux etc... aléas sur lesquels il n'est pas soumis sur ligne à grande vitesse. Le TGV à déraille 3 fois à grande vitesse (à plus exactement 250, 300 er 270). Tout ces déraillement n'ont fait aucun mort, et les voitures sont même restés debout grâce à la conception du train qui fait que sur les liaisons entre deux voitures, chaque voiture repose sur même bogie (l'espèce de chariot regroupant les roues, les suspensions etc...). Personne n'as été tué à grande vitesse depuis 30 ans. Donc évitons de cracher sur notre TGV qui s'en sort bien finalement. Afficher tout Dit ce que tu veux 6 sec de retard pour le Shinkansen c'est plutot qui s'en sort bien :D

a écrit : Décidément la propagande communiste est toujours aussi forte en France !
La privatisation est toujours positive, il n'y a jamais d'exception. Il n'y en a jamais eu. Il n'y en aura jamais.

Les fonctionnaires sont mieux payés de 22% (source cours des comptes) avec une productivité
plus faible de 47% en moyenne (observatoire des PME). Comment expliquer que c'est mieux quand c'est public ?? Ce n'est jamais le cas.

Quant aux chiffres des trains anglais ils sont faux, lisez autre chose que l'humanité. Ils ont un taux de défaillance bien inférieur aux trains français, avec un service bien meilleur.
Afficher tout
Rien de communiste juste réaliste.
Merci pour les chiffres de l'huma mais je m'en passe fortement car étant anglais je connais la situation la bas ! A méditer

a écrit : Décidément la propagande communiste est toujours aussi forte en France !
La privatisation est toujours positive, il n'y a jamais d'exception. Il n'y en a jamais eu. Il n'y en aura jamais.

Les fonctionnaires sont mieux payés de 22% (source cours des comptes) avec une productivité
plus faible de 47% en moyenne (observatoire des PME). Comment expliquer que c'est mieux quand c'est public ?? Ce n'est jamais le cas.

Quant aux chiffres des trains anglais ils sont faux, lisez autre chose que l'humanité. Ils ont un taux de défaillance bien inférieur aux trains français, avec un service bien meilleur.
Afficher tout
Ça n'est pas tout noir ou tout blanc...

Va demander aux habitants de Californie si la privatisation de leur fournisseur d'énergie ne leur a apporter que du positif.

Ça leur a apporté plusieurs black-out assez monumentaux.

a écrit : Honnêtement, ce n'est pas le service publique qui est honteux parce qu'il est publique, non, c'est le monopole le problème. Tous les, monopoles apportent des tas de problèmes (corruption entre-autre), publics comme privés :)
Ce n'est pas pour rien que les lois anti-trust existent... malheureu
sement, elles ne s'appliquent pas à ceux qui font les lois :/ Afficher tout
Le problème en France, c'est que pour rendre la concurrence, tour à été fait un peu n'importe comment juste parce que c'est l'UE qui voulait. On a déjà la création de RFF avec une dette énorme, et qui n'a même pas les moyens d'entretenir correctement son propre réseau. Et ensuite, il y a eu l'éclatement de la SNCF en plusieurs filiales spécialisé dans une activité donné. Tout ça ne fait que compliquer inutilement les choses.

Quand à la privatisation, ce n'est absolument pas une solution contrairement à ce que pensent certain, parce qu'une entreprise privée ne cherche qu'à faire du chiffre. Ce qui signifierait la fermeture de toute les lignes non rentables.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il est difficile de comparer le TGV et le Shinkansen, car comme il est écrit dans l'anecdote, le Shinkansen circule exclusivement sur le réseau à grade vitesse (il n'est pas compatible avec le réseau classique à cause de l'écartement plus faible). Notre TGV en revanche, à la capacité de quitter les lignes à grandes vitesses pour circuler sur tout le réseau électrifié. C'est grâce à ça qu'il est possible d'aller à Bordeaux ou à Brest par exemple. Cette souplesse est un avantage non négligeable, près de la moitié du kilométrage des TGV est réalisé sur lignes conventionnelles. En revanche, il y est soumis aux mêmes aléas que les autres trains, c'est à dire animaux, passages à niveaux etc... aléas sur lesquels il n'est pas soumis sur ligne à grande vitesse. Le TGV à déraille 3 fois à grande vitesse (à plus exactement 250, 300 er 270). Tout ces déraillement n'ont fait aucun mort, et les voitures sont même restés debout grâce à la conception du train qui fait que sur les liaisons entre deux voitures, chaque voiture repose sur même bogie (l'espèce de chariot regroupant les roues, les suspensions etc...). Personne n'as été tué à grande vitesse depuis 30 ans. Donc évitons de cracher sur notre TGV qui s'en sort bien finalement. Afficher tout Merci de ces éclaircissements, je me coucherai deux fois moins bête grâce à vous ! ;)

a écrit : Le problème en France, c'est que pour rendre la concurrence, tour à été fait un peu n'importe comment juste parce que c'est l'UE qui voulait. On a déjà la création de RFF avec une dette énorme, et qui n'a même pas les moyens d'entretenir correctement son propre réseau. Et ensuite, il y a eu l'éclatement de la SNCF en plusieurs filiales spécialisé dans une activité donné. Tout ça ne fait que compliquer inutilement les choses.

Quand à la privatisation, ce n'est absolument pas une solution contrairement à ce que pensent certain, parce qu'une entreprise privée ne cherche qu'à faire du chiffre. Ce qui signifierait la fermeture de toute les lignes non rentables.
Afficher tout
Et la fonction publique ne cherche pas le chiffre ?
En Angleterre, c'est l'Etat qui a fermé les lignes non-rentables (lors de la nationalisation entre 1950 et 1990). Les lignes non-rentables sont condamnées, privé ou pas, malheureusement.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et la fonction publique ne cherche pas le chiffre ?
En Angleterre, c'est l'Etat qui a fermé les lignes non-rentables (lors de la nationalisation entre 1950 et 1990). Les lignes non-rentables sont condamnées, privé ou pas, malheureusement.
Non, et on a de nombreux exemples en France. Par exemple, la ligne Intercités Nantes - Bordeaux qui est déficitaire depuis un bon moment, et pourtant les trains roulent toujours, la suppression n'est pas envisagée car cette ligne est nécessaire pour beaucoup de personne. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, donc non, la fonction publique ne cherche pas le chiffre, c'est la définition même d'un service public.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Non, et on a de nombreux exemples en France. Par exemple, la ligne Intercités Nantes - Bordeaux qui est déficitaire depuis un bon moment, et pourtant les trains roulent toujours, la suppression n'est pas envisagée car cette ligne est nécessaire pour beaucoup de personne. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, donc non, la fonction publique ne cherche pas le chiffre, c'est la définition même d'un service public. Afficher tout Oui, parce qu'elle vit sous perfusion. Des lignes excédentaires payent pour elle. Rien ne dit que ça ne se passerait pas dans le privé (y'a rien de mal) ; si il y a une forte demande pour une ligne Nantes-Bordeaux, il n'y a aucune raison de la couper. Chercher le chiffre c'est aussi chercher l'optimisation des dépenses, question qui, malheureusement, ne se pose pas dans un système sous perfusion.
C'est se fourvoyer de croire que le public cherche plus à satisfaire les plus de monde que le privé (et d'ailleurs les monopoles, publics comme privés, se foutent totalement de l'avis des usagers).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui, parce qu'elle vit sous perfusion. Des lignes excédentaires payent pour elle. Rien ne dit que ça ne se passerait pas dans le privé (y'a rien de mal) ; si il y a une forte demande pour une ligne Nantes-Bordeaux, il n'y a aucune raison de la couper. Chercher le chiffre c'est aussi chercher l'optimisation des dépenses, question qui, malheureusement, ne se pose pas dans un système sous perfusion.
C'est se fourvoyer de croire que le public cherche plus à satisfaire les plus de monde que le privé (et d'ailleurs les monopoles, publics comme privés, se foutent totalement de l'avis des usagers).
Afficher tout
Et c'est aussi utopique d'imaginer que le service publique peut se permettre de depenser en ce nom. Comme tu dis il y a de la demande. On va pas garder une ligne pour 3 clients... surtout a une époque ou l'on doit faire des économies. Le privé n'a pas toujours meilleur contrairement sque j'ai lu au dessus. Le domaine bancaire et alimentaire sont 2 beaux exemples

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui, parce qu'elle vit sous perfusion. Des lignes excédentaires payent pour elle. Rien ne dit que ça ne se passerait pas dans le privé (y'a rien de mal) ; si il y a une forte demande pour une ligne Nantes-Bordeaux, il n'y a aucune raison de la couper. Chercher le chiffre c'est aussi chercher l'optimisation des dépenses, question qui, malheureusement, ne se pose pas dans un système sous perfusion.
C'est se fourvoyer de croire que le public cherche plus à satisfaire les plus de monde que le privé (et d'ailleurs les monopoles, publics comme privés, se foutent totalement de l'avis des usagers).
Afficher tout
Sauf que les lignes rentables ne suffisent pas à financer les déficitaires. Et c'est bien là le problème : les régions sont obligées de mettre la main au porte monnaie pour assurer la survie de ces liaisons. Dans le cadre d'un monopole public, ce financement ne pose pas trop de problèmes. Mais dans le cas de plusieurs entreprises privées en concurrence, il est difficile de financer une ligne sans que ça pose de problème, car l'autorité de la concurrence serait très pointilleuse là dessus. Donc si on passe à plusieurs entreprises privées concurrentes, soit on fermes les lignes déficitaires (et il y en a un paquet), soit toute les lignes sont financées sans distinction en fonction de l'entreprise. Et je ne sais pas si c'est faisable.


En ce qui concerne Nantes - Bordeaux (je cite ce cas car la ligne passe pas très loin de chez moi), des efforts ont été malgré tout entrepris pour améliorer son état, puisque plusieurs centaines de millions d'euros ont été débloqué l'année dernière dans ce but. Cet est surtout investis dans le tronçons entre La Roche sur Yon et la Rochelle, qui est de loin le plus délaissé de la ligne : à peine une dizaine de trains par jours, non électrifiée, signalisation manuelle et rare (ça ne change pas la sécurité, mais la fréquence entre les trains est réduite à 45 min, du à un canton de 60 km de long (un canton est une section de voie ferrée protégée par un signal et dans lequel ne peut se trouver qu'un train à la fois)), vitesse limite comprise entre 100 et 120 km/h seulement, et infrastructure assez dégradé. Je pense notamment au pont sur le Lay, dans un état tel qu'il est limité à 40 km/h. Donc il y a du boulot, et cet argent n'est pas de refus. ^^ Malheureusement, c'est une situation courant pour les lignes transversales (qui ne passent pas par Paris).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pas entièrement, seule la section de Paris à Monts, près de Tours, est à grande vitesse. Tout le reste jusqu'à Bordeaux est de la ligne classique. Autant pour moi ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et la SNCF essais encore de vendre ses TGV.... Lol Essaye, car ils ont fait la connerie d'en vendre à la corée du sud.
Depuis le corée à également son"tgv" qui concurence directement le fer de lance de Alstom.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : "Corps" et pour cause, c'est là qu'on les y inhumait. Merci pour la précision !! :)

Posté le

android

(0)

Répondre