L'île Runit est une poubelle nucléaire

Proposé par
le

L'île Runit, une des Îles Marshall dans l'océan Pacifique, abrite un site controversé d'enfouissement de déchets radioactifs. Sous un dôme de béton situé au niveau de la mer reposent 73 000 m3 de débris radioactifs provenant des essais nucléaires américains effectués entre 1946 et 1958.

Le dôme, qui était censé être provisoire, est fissuré, et les déchets ne sont pas isolés du sol où ils reposent, ce qui peut engendrer des fuites radioactives. Qui plus est, l'ensemble de la structure est menacé par la montée du niveau des eaux. À ce jour, le site n'est pas sécurisé.


Tous les commentaires (62)

Pas la peine d’aller si loin : en France en Normandie ou dans la vallée du Rhône certains containers fuient !!!

a écrit : Ça fait une belle plage pour prendre le soleil !!! Quitte à s'irradier, autant le faire en bronzant...^^ Je vois déjà les publicités d’agence de tourisme… « Venez vous balader sur un dôme de bronzage » ;-)

Moi je me demande juste si la soucoupe volante va redécoller un jour…

a écrit : Et à aucun moment tu n'as pensé que ce ton condescendant n'a aucune place dans un échange?

J'ai émis des réserves quand à l'absence de dangerosité de ces sites, comme c'est le cas pour tous les sites des déchets nucléaires dans le monde. Les scientifiques eux-même se posent des qu
estions vu qu'ils surveillent ce site (et d'autres) de près avec toute sorte de prélevements dans le sol et dans les alentours. Ce n'est pas pour rien qu'ils vont les stocker loin de tout. Certains m'ont répondu avec des explications simples et efficaces et je m'en réjouis.

Quand au fait que c'est un atoll et non pas une foret amazonienne... je te laisse faire tes recherches sur à quoi ressemble les îles de cet atoll, notamment cette île dont parle l'anecdote et à quoi elle ressemblait il y a quelques années (peut-être avant ces fissures dont parle l'anecdote), puis de comparer avec la photo de l'anecdote, ça n'a pas l'air si "décoloré" que ça et la vie y a l'air bien développée..

Merci pour tes explications en tour cas, j'apprend grand chose.
Afficher tout
Prendre les couleurs de cette photo pour la réalité et en tirer des conclusions erronées, ce n'est pas ce que j'appelle émettre des réserves. Non seulement tu crois que les couleurs sont réelles parce qu'elles apparaissent sur cette photo mais tu crois aussi que cette photo est plus récente que les autres parce qu'elle a été publiée aujourd'hui dans cette anecdote ! J'aurais pris le même ton ironique avec quelqu'un qui aurait pris une vieille photo jaunie et aurait dit qu'il émet des réserves sur l'état de santé des gens sur la photo et qu'ils ont sûrement mal digéré leur repas d'hier !

Et puisque tu as eu l'idée de me conseiller de faire des recherches, c'est dommage que tu n'aies pas pensé que tu pouvais en faire aussi, tu aurais pu constater facilement sur la vue par satellite de Google Maps (a priori récente) par exemple que cette île est maintenant bien plus verte, il n'y a pas ces routes ou pistes d'atterrissage qu'on voit sur la photo de l'anecdote. On peut donc en déduire que la végétation avait été endommagée par les travaux de terrassement à l'époque où la photo de l'anecdote a été prise et qu'elle a repoussé depuis, sans pour autant être "florissante" parce que le sable n'est pas très fertile de toute façon sans que ce soit dû à la radioactivité.

Pour ce qui est de la dangerosité supposée du site et le fait que les scientifiques font des analyses et des prélèvements, c'est justement parce qu'on ne peut pas juger par un changement de couleur sur une photo.

Quant au sable, il a exactement la même couleur que sur tous les récifs coralliens, et c'est même ce qui permet de voir immédiatement que les couleurs sont dénaturées sur cette photo.

Alors non seulement on ne peut pas juger sur une photo, mais en croyant analyser cette photo et en ne suivant pas ton propre conseil de faire des recherches pour comparer, tu aboutis à une conclusion exactement opposée à la réalité : tu crois que la végatation se dégrade à cause de la radioactivité, alors qu'elle s'améliore et ça n'a rien à voir avec la radioactivité. Excuse moi de me moquer d'une analyse aussi ratée que possible.

a écrit : Prendre les couleurs de cette photo pour la réalité et en tirer des conclusions erronées, ce n'est pas ce que j'appelle émettre des réserves. Non seulement tu crois que les couleurs sont réelles parce qu'elles apparaissent sur cette photo mais tu crois aussi que cette photo est plus récente que les autres parce qu'elle a été publiée aujourd'hui dans cette anecdote ! J'aurais pris le même ton ironique avec quelqu'un qui aurait pris une vieille photo jaunie et aurait dit qu'il émet des réserves sur l'état de santé des gens sur la photo et qu'ils ont sûrement mal digéré leur repas d'hier !

Et puisque tu as eu l'idée de me conseiller de faire des recherches, c'est dommage que tu n'aies pas pensé que tu pouvais en faire aussi, tu aurais pu constater facilement sur la vue par satellite de Google Maps (a priori récente) par exemple que cette île est maintenant bien plus verte, il n'y a pas ces routes ou pistes d'atterrissage qu'on voit sur la photo de l'anecdote. On peut donc en déduire que la végétation avait été endommagée par les travaux de terrassement à l'époque où la photo de l'anecdote a été prise et qu'elle a repoussé depuis, sans pour autant être "florissante" parce que le sable n'est pas très fertile de toute façon sans que ce soit dû à la radioactivité.

Pour ce qui est de la dangerosité supposée du site et le fait que les scientifiques font des analyses et des prélèvements, c'est justement parce qu'on ne peut pas juger par un changement de couleur sur une photo.

Quant au sable, il a exactement la même couleur que sur tous les récifs coralliens, et c'est même ce qui permet de voir immédiatement que les couleurs sont dénaturées sur cette photo.

Alors non seulement on ne peut pas juger sur une photo, mais en croyant analyser cette photo et en ne suivant pas ton propre conseil de faire des recherches pour comparer, tu aboutis à une conclusion exactement opposée à la réalité : tu crois que la végatation se dégrade à cause de la radioactivité, alors qu'elle s'améliore et ça n'a rien à voir avec la radioactivité. Excuse moi de me moquer d'une analyse aussi ratée que possible.
Afficher tout
Il faut lire ce qui est écrit et ne pas interpréter à sa sauce pour éviter de penser à la place des autres. Celui qui émet des doutes n'est sûr de rien et je n'ai pas affirmé que cette photo a été prise avant ou après vu que je n'en sais rien (et visiblement toi non plus). Il me semble quand même convenu dans le milieu scientifique que ces déchets sont d'une grande dangerosité pour tout ce qui est vivant (ce n'est pas pour rien qu'on les enferme dans une épaisse couche de béton). Par contre, toi tu as l'air sûr de tout ce que tu racontes (jusqu'à peut-être affirmer que cela n'a aucune incidence sur les écosystèmes locaux, voire que cela les aide à se développer). Quant aux recherches, tu semblais dire que vu que c'est un atoll, c'est que c'est mort, ce qui est loin d'être le cas.

Peut-être que tu perçois mes remarques comme une vision "anti nucléaire" primaire et que cela te touche dans tes convictions (j'ai bien dit peut-être) mais je te rassure, vu que je ne m'y connais pas plus que ça, j'évite de faire partie de cette tendance qui veut qu'on est obligé d'avoir un avis sur tout.

Cordialement.

a écrit : Ça me fait penser au film : le conquérant avec John Wayne et Agnès Moorehead ( la mère de Samantha dans la sorcière bien aimée ) sur les 220 participants au film, 91 ont été atteint d'un cancer. Le lieu du tournage a été effectué la même année qu un essai nucléaire, dans l'état de l'Utah près de yucca flat. Le pire c'est que John Wayne avait amené un compteur Geiger mais en le voyant tellement " affolé " devant les mesures prises, il cru qu il était détraqué ... Afficher tout « It’s not 3 Roentgen. It’s 15000. »

a écrit : Il faut lire ce qui est écrit et ne pas interpréter à sa sauce pour éviter de penser à la place des autres. Celui qui émet des doutes n'est sûr de rien et je n'ai pas affirmé que cette photo a été prise avant ou après vu que je n'en sais rien (et visiblement toi non plus). Il me semble quand même convenu dans le milieu scientifique que ces déchets sont d'une grande dangerosité pour tout ce qui est vivant (ce n'est pas pour rien qu'on les enferme dans une épaisse couche de béton). Par contre, toi tu as l'air sûr de tout ce que tu racontes (jusqu'à peut-être affirmer que cela n'a aucune incidence sur les écosystèmes locaux, voire que cela les aide à se développer). Quant aux recherches, tu semblais dire que vu que c'est un atoll, c'est que c'est mort, ce qui est loin d'être le cas.

Peut-être que tu perçois mes remarques comme une vision "anti nucléaire" primaire et que cela te touche dans tes convictions (j'ai bien dit peut-être) mais je te rassure, vu que je ne m'y connais pas plus que ça, j'évite de faire partie de cette tendance qui veut qu'on est obligé d'avoir un avis sur tout.

Cordialement.
Afficher tout
Tu prétends que j'aurais écrit que la radioctivité aide les écosystèmes à se développer ou que vu que c'est un atoll c'est mort, et c'est toi qui conseille de "lire ce qui est écrit et ne pas interpréter à sa sauce" ! Tu es vraiment comique !

En revanche j'ai bien lu ce qui est écrit et je n'ai pas interprété à ma sauce quand tu as dit qui faut aller voir à quoi ressemblait cette ile il y a quelques années puis de comparer avec la photo de l'anecdote. Tu crois que la photo de l'anecdote montre une dégradation récente à cause des fissures ! C'est très comique aussi.

Pas besoin de me rassurer, j'avais déjà compris que tu n'y connais pas grand chose, c'est pourquoi j'ai pris la peine de t'expliquer que même si c'est très radioactif ça ne se verra pas sur une photo. Je ne suis pas pro-nucléaire, et c'est pourquoi je pense qu'il ne faut pas éxagérer les conséquences des radiations pour ne pas permettre aux pro-nucléaires radicaux de prétendre que les anti-nucléaires sont forcément des ignorants qui ont des peurs exagérées et irraisonnées. La pollution radioactive c'est très dangereux pour l'homme à cause des cancers (cancer de la thyroïde, leucémie, etc.) et des maformations foetales, mais ça n'est pas très visible dans la nature, et c'est bien pourquoi il faut faire des études et des mesures pour savoir si elle est à un niveau dangereux ou non. Chez les animaux évolués, comme les mammifères, c'est pareil que chez l'homme, ça va avoir des conséquences mais les animaux vont finir par s'en remettre car on considère l'espèce et pas l'indifividu et pour un individu qui meure d'une leucémie, il y en aura d'autres qui vivront normalement et assureront la pérennité de l'espèce. Moins les animaux sont évolués et mieux ils supportent les radiations d'une manière générale (les cafards résistent très bien à des niveaux de radiations qui seraient rapidement mortels pour l'homme). Et les plantes y résistent encore mieux. Le problème c'est surtout pour l'homme, puisqu'on ramène toujours tout à l'homme : non seulement il peut recevoir des radiations directement mais la radioactivité va contaminer la chaîne alimentaire et donc, l'homme qui mange les plantes qui ont absorbé des éléments radioactifs, ou qui mange les animaux herbivores qui ont mangé ces plantes, ou qui mange les prédateurs et les super-prédateurs qui ont mangé ces animaux qui ont mangé ces plantes, va se contaminer et finir par risquer des cancers ou autres problèmes de santé. Mais ça ne se verra toujours pas sur les photos aériennes.

Bon, ben je suis allé me renseigner un ptit peu et:

1) effectivement, la végétation a bien repris ses droits sauf sur le dôme, ce qui montre que la photo est ancienne

2) ce n'est pas qu'un dôme, mais un sarcophage sensé être étanche dessous comme dessus

3) les débris enfouis sont principalement de la terre/sable/rochers et gravats contaminés l'ors des essais (comme le décapage des terres autour de Fukushima), donc relativement peu dangereux par rapport à ce qu'on peut trouver sous le sarcophage de Tchernobyl

4) le but de cette opération a été de rendre la zone viable, ca peut s'expliquer pour l'époque où l'impact radioactif était loin d'être ce qu'il est de nos jours (cela n'excuse rien à Vapalaba! ^^)

Que peut on dire d'autre? Peut être que c'est toujours mieux que d'avoir laissé tout ce bazar à ciel ouvert? Et comme le soulignent certains commentaires plus hauts, les USA sont loin d'avoir le monopole de dégueulaserie nucléaire sur Terre, hein ;)

a écrit : Bon, ben je suis allé me renseigner un ptit peu et:

1) effectivement, la végétation a bien repris ses droits sauf sur le dôme, ce qui montre que la photo est ancienne

2) ce n'est pas qu'un dôme, mais un sarcophage sensé être étanche dessous comme dessus

3) les débris enf
ouis sont principalement de la terre/sable/rochers et gravats contaminés l'ors des essais (comme le décapage des terres autour de Fukushima), donc relativement peu dangereux par rapport à ce qu'on peut trouver sous le sarcophage de Tchernobyl

4) le but de cette opération a été de rendre la zone viable, ca peut s'expliquer pour l'époque où l'impact radioactif était loin d'être ce qu'il est de nos jours (cela n'excuse rien à Vapalaba! ^^)

Que peut on dire d'autre? Peut être que c'est toujours mieux que d'avoir laissé tout ce bazar à ciel ouvert? Et comme le soulignent certains commentaires plus hauts, les USA sont loin d'avoir le monopole de dégueulaserie nucléaire sur Terre, hein ;)
Afficher tout
Merci pour ce résumé, ca correspond aux recherches que je comptais faire sur ce cas.

Globalement le problème du nucléaire est qu'il peut a juste titre être très axiogène mais que pour faire du sensationnel, certains articles mettent en avant des gros chiffres (en l'occurrence les volumes de déchets) alors que ce qui compte est l'activité totale de ces déchets, par exemple.

a écrit : Merci pour ce résumé, ca correspond aux recherches que je comptais faire sur ce cas.

Globalement le problème du nucléaire est qu'il peut a juste titre être très axiogène mais que pour faire du sensationnel, certains articles mettent en avant des gros chiffres (en l'occurrence les volumes de déche
ts) alors que ce qui compte est l'activité totale de ces déchets, par exemple. Afficher tout
Tout a fait. Actuellement, le plus gros des déchets nucléaires de nos centrales (françaises, je sais pas comment ils gèrent ailleurs) est constitué d'équipements de travail (combis, outils, et tout ce qui a un taux de radioactivité supérieur aux normes acceptées), ce sont le plus souvent des objets à usage unique, que l'on ne peut pas incinérer (narmol), donc on les enterre pour 50 ans je temps qu'ils se calment.

Il y a trois types de déchets nucléaires:
Ceux dont je viens de parler, très peu dangereux, comme la terre, on peut marcher dessus sans risque mais je vous déconseille radioactivement d'y faire pousser des cornichons.
Ceux issus du démantelage des centrales et des équipements qui ont été au plus près des réactions de fission (extrêmement dangereux, à vie longue, des milliers d'années)
et les résidus direct du feu nucléaire (le truc que, si vous l'avez vu et que vous n'étiez pas derrière une vitre blindée au plomb d' 1 mètre d'épaisseur, vous êtes mort dans l'année avec de la chance (c'est ça qu'ils veulent enterrer en France), d'une demi-vie de plusieurs millions d'année pour certains éléments.

C'est CARREMENT anxiogène!!!

a écrit : Tout a fait. Actuellement, le plus gros des déchets nucléaires de nos centrales (françaises, je sais pas comment ils gèrent ailleurs) est constitué d'équipements de travail (combis, outils, et tout ce qui a un taux de radioactivité supérieur aux normes acceptées), ce sont le plus souvent des objets à usage unique, que l'on ne peut pas incinérer (narmol), donc on les enterre pour 50 ans je temps qu'ils se calment.

Il y a trois types de déchets nucléaires:
Ceux dont je viens de parler, très peu dangereux, comme la terre, on peut marcher dessus sans risque mais je vous déconseille radioactivement d'y faire pousser des cornichons.
Ceux issus du démantelage des centrales et des équipements qui ont été au plus près des réactions de fission (extrêmement dangereux, à vie longue, des milliers d'années)
et les résidus direct du feu nucléaire (le truc que, si vous l'avez vu et que vous n'étiez pas derrière une vitre blindée au plomb d' 1 mètre d'épaisseur, vous êtes mort dans l'année avec de la chance (c'est ça qu'ils veulent enterrer en France), d'une demi-vie de plusieurs millions d'année pour certains éléments.

C'est CARREMENT anxiogène!!!
Afficher tout
C'est anxiogène que si t'y penses ^^

a écrit : Tu prétends que j'aurais écrit que la radioctivité aide les écosystèmes à se développer ou que vu que c'est un atoll c'est mort, et c'est toi qui conseille de "lire ce qui est écrit et ne pas interpréter à sa sauce" ! Tu es vraiment comique !

En revanche j'ai bien lu ce q
ui est écrit et je n'ai pas interprété à ma sauce quand tu as dit qui faut aller voir à quoi ressemblait cette ile il y a quelques années puis de comparer avec la photo de l'anecdote. Tu crois que la photo de l'anecdote montre une dégradation récente à cause des fissures ! C'est très comique aussi.

Pas besoin de me rassurer, j'avais déjà compris que tu n'y connais pas grand chose, c'est pourquoi j'ai pris la peine de t'expliquer que même si c'est très radioactif ça ne se verra pas sur une photo. Je ne suis pas pro-nucléaire, et c'est pourquoi je pense qu'il ne faut pas éxagérer les conséquences des radiations pour ne pas permettre aux pro-nucléaires radicaux de prétendre que les anti-nucléaires sont forcément des ignorants qui ont des peurs exagérées et irraisonnées. La pollution radioactive c'est très dangereux pour l'homme à cause des cancers (cancer de la thyroïde, leucémie, etc.) et des maformations foetales, mais ça n'est pas très visible dans la nature, et c'est bien pourquoi il faut faire des études et des mesures pour savoir si elle est à un niveau dangereux ou non. Chez les animaux évolués, comme les mammifères, c'est pareil que chez l'homme, ça va avoir des conséquences mais les animaux vont finir par s'en remettre car on considère l'espèce et pas l'indifividu et pour un individu qui meure d'une leucémie, il y en aura d'autres qui vivront normalement et assureront la pérennité de l'espèce. Moins les animaux sont évolués et mieux ils supportent les radiations d'une manière générale (les cafards résistent très bien à des niveaux de radiations qui seraient rapidement mortels pour l'homme). Et les plantes y résistent encore mieux. Le problème c'est surtout pour l'homme, puisqu'on ramène toujours tout à l'homme : non seulement il peut recevoir des radiations directement mais la radioactivité va contaminer la chaîne alimentaire et donc, l'homme qui mange les plantes qui ont absorbé des éléments radioactifs, ou qui mange les animaux herbivores qui ont mangé ces plantes, ou qui mange les prédateurs et les super-prédateurs qui ont mangé ces animaux qui ont mangé ces plantes, va se contaminer et finir par risquer des cancers ou autres problèmes de santé. Mais ça ne se verra toujours pas sur les photos aériennes.
Afficher tout
heureusement que tu es là pour m'expliquer tout ça..

a écrit : Pas pire que les 20.000t jetés dans la manche à 15km de nos côtes (fosse des Casquets) ou que les fûts qui fuient dans les mines de sel désaffectées. En effet, la fosse des casquets c’est effrayant ! 17 000 tonnes de déchets nucléaires, des milliers de tonnes de produits chimiques et cancérigènes, et des milliers de tonnes de munitions… A quelques kilomètres des côtes françaises…

a écrit : Et à aucun moment tu n'as pensé que si toutes les couleurs de la photo tirent sur le rose, même le béton et le ciel, ça pourrait venir de la coloration de cette photo ? Quant au fait que ce soit florissant... il s'agit d'un atoll pas de la forêt amazonienne. Et ça continue ! Décidément…

a écrit : Les îles Marschall sont beaucoup appelées au téléphone par les Réunionnais, bien qu'elles ne soient pas très connues, et sans qu'ils aient forcément de la famillle dans ces îles. Pour la même raison que les îles Tokelau sont beaucoup appelées par les Antillais. C'est tout simplement quand ils se trompent en composant le numéro de téléphone car les iles Marschall ont comme indicatif 692 comme le début du numéro des téléphones mobiles de la Réunion (et donc si on tape 2 fois sur le 0 devant le 6 au lieu d'une fois, l'appel aboutit dans les iles Marschall, ça arrive plus souvent qu'on ne croit, et comme ce sont des îles peu peuplées, leurs numéros de téléphones comportent peu de chiffres, et donc il y a toujours assez de chiffres et de bonnes chances de tomber sur un numéro existant quand on tape les 10 chiffres du numéro réunionnais avec un zéro en plus devant, vous pouvez essayer si vous voulez déranger un habitant des îles Marschall et payer quelques euros par minute sur votre facture téléphonique). Et pareil pour les Antillais qui appellent les îles voisines Tokelau (il y a quand même quelques milliers de km entre les Maschall et les Tokelau car les distances sont importantes entre îles voisines dans cette partie du Monde) dont l'indicatif est le 690 comme le début des numéros des mobiles de Guadeloupe.

Une des îles Maschall qui était aussi un site d'essai nuclaire, est plus connue que l'île Runit, c'est l'île Bikini ! (qui a inspiré le créateur du maillot de bain pour le choix du nom car elle faisait les gros titres des journaux suite à un essai nucléaire qui venait de s'y dérouler (à l'époque les essais nucléaires et l'énergie nucléaire en général avaient encore bonne presse, il ne viendrait pas à l'idée d'un créateur actuel d'appeler un vêtement Tchernobyl ou Fuskushima ni même Mururoa)).
Afficher tout
La tenue mururoa existe bien par exemple pour le personnel faisant de la décontamination, de l'ouverture de fût de déchets radioactif, personnel de radioprotection dans le milieu nucléaire, c'est une tenue étanche ventilée, nous l'appelons plus communément la tenue muru.

a écrit : La tenue mururoa existe bien par exemple pour le personnel faisant de la décontamination, de l'ouverture de fût de déchets radioactif, personnel de radioprotection dans le milieu nucléaire, c'est une tenue étanche ventilée, nous l'appelons plus communément la tenue muru. C'est drôle ! Ça doit quand même être moins sexy qu'un bikini...

a écrit : Il faut lire ce qui est écrit et ne pas interpréter à sa sauce pour éviter de penser à la place des autres. Celui qui émet des doutes n'est sûr de rien et je n'ai pas affirmé que cette photo a été prise avant ou après vu que je n'en sais rien (et visiblement toi non plus). Il me semble quand même convenu dans le milieu scientifique que ces déchets sont d'une grande dangerosité pour tout ce qui est vivant (ce n'est pas pour rien qu'on les enferme dans une épaisse couche de béton). Par contre, toi tu as l'air sûr de tout ce que tu racontes (jusqu'à peut-être affirmer que cela n'a aucune incidence sur les écosystèmes locaux, voire que cela les aide à se développer). Quant aux recherches, tu semblais dire que vu que c'est un atoll, c'est que c'est mort, ce qui est loin d'être le cas.

Peut-être que tu perçois mes remarques comme une vision "anti nucléaire" primaire et que cela te touche dans tes convictions (j'ai bien dit peut-être) mais je te rassure, vu que je ne m'y connais pas plus que ça, j'évite de faire partie de cette tendance qui veut qu'on est obligé d'avoir un avis sur tout.

Cordialement.
Afficher tout
Juste pour info, la photo date de 1980 d'après les sources

a écrit : Sur la photo, il y a du monde qui se balade ??!! Ou j’hallucine L majorité des déchets nucléaires sont peu dangereux. Tu peux te tenir à proximité pendant un temps de l'ordre de la journée sans danger (a qlq mètres, avec un mur en béton).

Donc ici, à un moins de fuite massive, on est proche du risque zéro pour la balade sur la plage.

a écrit : Les îles Marschall sont beaucoup appelées au téléphone par les Réunionnais, bien qu'elles ne soient pas très connues, et sans qu'ils aient forcément de la famillle dans ces îles. Pour la même raison que les îles Tokelau sont beaucoup appelées par les Antillais. C'est tout simplement quand ils se trompent en composant le numéro de téléphone car les iles Marschall ont comme indicatif 692 comme le début du numéro des téléphones mobiles de la Réunion (et donc si on tape 2 fois sur le 0 devant le 6 au lieu d'une fois, l'appel aboutit dans les iles Marschall, ça arrive plus souvent qu'on ne croit, et comme ce sont des îles peu peuplées, leurs numéros de téléphones comportent peu de chiffres, et donc il y a toujours assez de chiffres et de bonnes chances de tomber sur un numéro existant quand on tape les 10 chiffres du numéro réunionnais avec un zéro en plus devant, vous pouvez essayer si vous voulez déranger un habitant des îles Marschall et payer quelques euros par minute sur votre facture téléphonique). Et pareil pour les Antillais qui appellent les îles voisines Tokelau (il y a quand même quelques milliers de km entre les Maschall et les Tokelau car les distances sont importantes entre îles voisines dans cette partie du Monde) dont l'indicatif est le 690 comme le début des numéros des mobiles de Guadeloupe.

Une des îles Maschall qui était aussi un site d'essai nuclaire, est plus connue que l'île Runit, c'est l'île Bikini ! (qui a inspiré le créateur du maillot de bain pour le choix du nom car elle faisait les gros titres des journaux suite à un essai nucléaire qui venait de s'y dérouler (à l'époque les essais nucléaires et l'énergie nucléaire en général avaient encore bonne presse, il ne viendrait pas à l'idée d'un créateur actuel d'appeler un vêtement Tchernobyl ou Fuskushima ni même Mururoa)).
Afficher tout
« C’est Mururoa, toxique comme la mort au rat, tu murmureras ça te rend doux comme un koala »
Maintenant j’ai la référence !

a écrit : L majorité des déchets nucléaires sont peu dangereux. Tu peux te tenir à proximité pendant un temps de l'ordre de la journée sans danger (a qlq mètres, avec un mur en béton).

Donc ici, à un moins de fuite massive, on est proche du risque zéro pour la balade sur la plage.
Je pensais que seul le Plomb le pouvait
Mais merci en tout cas