À Londres, un brouillard dura 4 jours et tua des milliers de personnes

Proposé par
le

En décembre 1952, la ville de Londres fut dans un épais brouillard pendant 4 jours. En ce début d'hiver rigoureux, les Londoniens brûlaient des tonnes de charbon pour se chauffer. Or, un anticyclone se fixa sur l'Angleterre et provoqua une permutation de température. Une chape d'air chaud empêcha le soufre issu de la combustion du charbon de remonter et un brouillard terriblement toxique recouvrit la ville. On dénombra au moins 4000 morts.


Tous les commentaires (61)

a écrit : C'est clair, surtout qu'un incident est plus vite maîtrisé. Impossible de retourner à Londres, alors que fukushima ou Tchernobyl sont des villes reconnues pour leur bon air. Sauf que c'est la seule energie viable pour le moment. Les autres sont trop polluantes ou bien trop peu efficace (solaire, éoliennes,...).

Posté le

windowsphone

(10)

Répondre

C'est vrai qu'en angleterre c'est plutôt rare les anticyclones. Ça fait un mois que j'ai les pieds dans l'eau youhou!

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : On retrouve ce phénomène a Clermont-Ferrand en hivers. En effet, Clermont est bâti dans une cuvette qui provoque un environnement climatique spécial.
Ainsi la pollution produite a tendance a rester, et autre phénomène intéressant, il ne neige pratiquement jamais sur Clermont même, alors que à à peine quelque cen
taines de mètres on trouve de la neige en grande quantité.
Source : 18 ans de vie et d'observation sur place. Mais je n'ai aucune preuve tangible.
Afficher tout
En fait Clermont est bordee par la chaine des Puys sur tout le coté ouest de la ville, ce qui a pour effet de retenir une grande partie des precipitations.

La neige presente autour se situe donc soit en hauteur (rien de plus normal) soit plus à l'est, car la chaine des Puys n'accroche plus les nuages.

D'ailleurs il pleut beaucoup moins à Clermont-Ferrand même qu'aux alentours.

Enfin, la cathedrale est naturellement noire, et ce n'est pas dû à la "production du pneu" comme certain aiment à le faire croire ;-)

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Ils sont mystérieux car globalement invisibles pour les yeux.
Notre culture et notre science sont basés sur des observations fondées sur notre sens le plus développé : la vue.
Si on voyait dans l'uv,on pourrait voir les mouvements

des masses d'air par effet Doppler . C'est ce qu
e font certains satellites
météo .
Si on voyait dans l'infrarouge , on pourrait distinguer les masses d'air chaud des masses d'air froid .
Comme on n'y voit rien , a part quelques gouttelettes d'eau qui forment des nuages ,c'est pas demain la veille que la science de la météo connaîtra son âge d'or.
Pour le moment ,Tout ce qu'on a à notre disposition , c'est des lois micro et mesoscopiques issues de notre connaissance des fluides .
Elles sont applicables mais , aux échelles des nuages et des masses d'air , ces lois sont inadaptées et donnent essentiellement des résultats chaotiques, autrement dit fortement imprévisibles a long terme . Et fortement entachées d'erreurs .
Afficher tout
En cours de meteo on nous a dit que l'effet papillon etait la plus grosse source de prob, plus que le prob technique pour voir en uv( apres tout tu peux si une planete contient de l'eau a 10 puissance 30 km avec les rayons qu'on dechiffre, alors a a peine 30 km .. ) maos vue que le systeme climatique, un petit parametre en plus, un chiffre trop arrondi donne l'inverse ..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Finalement, l'énergie nucléaire, ce n'est pas si mal que ça. L'energie nucleaire, rien de mieux et c'est une ecolo qui te dit ca!

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : On retrouve ce phénomène a Clermont-Ferrand en hivers. En effet, Clermont est bâti dans une cuvette qui provoque un environnement climatique spécial.
Ainsi la pollution produite a tendance a rester, et autre phénomène intéressant, il ne neige pratiquement jamais sur Clermont même, alors que à à peine quelque cen
taines de mètres on trouve de la neige en grande quantité.
Source : 18 ans de vie et d'observation sur place. Mais je n'ai aucune preuve tangible.
Afficher tout
Pour y avoir fait 4 années d’études, j’ai toujours été surpris de voir la différence de neige entre Clermont centre et un peu en dehors (Campus d’Aubière, situé également plus haut en altitude).

Sur le campus on avait 20~40cm de neige, et dans le centre beaucoup moins (5cm).

Intéressant.

Le souffre se combine à l'eau (en suspension dans l'air) pour donner de l'hydrogène sulfuré (H2S). Ce gaz est malodorant à faible dose, puis inodorant mais dangereux voire mortel quand la dose augmente. Les victimes de ce poison (contenu dans nos selles !) sont décérébrées avant de mourir ...

a écrit : On retrouve ce phénomène a Clermont-Ferrand en hivers. En effet, Clermont est bâti dans une cuvette qui provoque un environnement climatique spécial.
Ainsi la pollution produite a tendance a rester, et autre phénomène intéressant, il ne neige pratiquement jamais sur Clermont même, alors que à à peine quelque cen
taines de mètres on trouve de la neige en grande quantité.
Source : 18 ans de vie et d'observation sur place. Mais je n'ai aucune preuve tangible.
Afficher tout
Je confirmes, jamais de neige à clermont, même un micro-climat qui a tendance à faire en sorte qu'il y fasse bien plus beau qu'aux alentours.

Posté le

android

(0)

Répondre

Le phénomène en cause se nomme une inversion des températures. En effet lorsque que les conditions adéquates sont réunies (absence totale de vent, air froid et soleil) il arrive qu'une couche d'air chaud se forme en altitude au dessus d'une couche plus froide. L'air chaud bloque ainsi les particules responsables de la pollution et notamment le charbon utilisé en masse à l'époque.
Ce phénomène est d'ailleurs récurent à Grenoble qui a une configuration quasi parfaite en hiver (cuvette, rayons du soleil réfléchis par la neige des montagnes alentours qui chauffe l'air au dessus du niveau de la ville)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Brouillard , cyclone anticyclone , nuages.les phénomènes atmosphériques sont bien mystérieux et souvent incompréhensibles, personnellement il se trouve que j'ai un cumulus dans ma salle de bain . Le tiens aussi est blanc ? :o)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Brouillard , cyclone anticyclone , nuages.les phénomènes atmosphériques sont bien mystérieux et souvent incompréhensibles, personnellement il se trouve que j'ai un cumulus dans ma salle de bain . Sûrement alto cumulus pour les musiciens. ..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le tiens aussi est blanc ? :o) Le pire c'est que la marque est : Cirrus !

a écrit : Sauf que le charbon ou le pétrole ont causé et causent encore énormément plus de dégats/morts que le nucléaire. Et un des ecosystemes les plus pures par la non presence de l'homme c'est tcherno :D

Posté le

android

(0)

Répondre

Et moi qui ai peur avec mon gaz de cuisine...

a écrit : Sauf que le charbon ou le pétrole ont causé et causent encore énormément plus de dégats/morts que le nucléaire. Ça reste à prouver...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Vous auriez aussi bien pu citer l'ensemble des villes de France alimentées au nucléaire sans incidents majeurs depuis 50 ans. J'aurai pu, mais le sujet de l'anecdote est les accidents...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On dénombra près de 4000 morts directes pendant les premiers jours de ce "smog" mais on estima que 12000 personnes sont mortes quelques semaines après ce "smog". globalement les mêmes dégâts que la canicule de 2009 en France

Posté le

android

(1)

Répondre