Pour devenir vietnamien, il faut un nom vietnamien

Proposé par
le

Tous les commentaires (120)

a écrit : Comme les pieds noirs en Algérie avant l’indépendance. Ils ne faisait aucun effort pour vivre à l’algérienne et restaient comme en France et surtout que entre eux. Ça n'a pas tellement changé. Beaucoup de Français vivant à l'étranger, et notamment ceux qui partent s'installer à l'étranger pour leur retraite, et notamment dans les anciennes colonies, restent entre eux et ont gardé quelques bonnes vielles habitudes de colons...

a écrit : Le but c'est l'intégration.
Aller dans un pays, c'est vouloir s'y intégrer, et prendre ses codes.

Ça peut commencer par le prénom mais en réalité c'est un détail, le plus important est évidemment la culture, et refuser la culture du pays d'accueil entraîne des problèmes
d'intégration dans ce dernier.

Pour plus d'informations, visitez certaines villes en France et ailleurs.
Afficher tout
Va dire sa au français colonisateur qui ont volé des terres, exploité les peuples, tué les résistants et violé leur femmes.

a écrit : En lisant les commentaires je comprend mieux pourquoi Zemmour est en tête des ventes et pourquoi le RN en tête des sondages ...

Certains oublient que l’intégration n’est pas « façonner les individus à l’image d’une société » mais plutôt « façonner la société à l’image des individus qu’elle contient »
Merci. Je pensais qu'ici on était entre personnes ouvertes, visiblement c'est pas le cas vu les "top commentaires" :(

a écrit : Comme les pieds noirs en Algérie avant l’indépendance. Ils ne faisait aucun effort pour vivre à l’algérienne et restaient comme en France et surtout que entre eux. C'est pas vrai ! Étant d'origine pied noire, je te le dis : en famille, on mange le couscous ! On l'accompagne même d'un bon vin !

a écrit : C'est pas faux mais le prénom est quand même source de discrimination (et ça partout), je me demande même si ça en est pas la première cause. Honnêtement, je ne trouve pas que cette loi vietnamienne est surprenante, je trouve même bizarre que la plupart des pays ne l'applique pas. Heureusement, il y a le métissage qui est de plus en plus présent, ce qui fait qu’il y a de plus en plus de prénoms originaires d’autre pays! Et c’est comme ça dans beaucoup de pays! Il y aura peut-être de moins en moins de discrimination avec le temps!

a écrit : Comme bcp de gens avec une cervelle Zemmour qui a de la cervelle, je ne suis pas capable d'un pareil effort d'imagination.

a écrit : Mon amie Juliette est d'origine laosienne, nee la bas
En prenant la nationalité française,elle a choisit Juliette pour prenom
Elle c'est dit:" je suis française mon prenom doit etre français " et ses enfants ont tous des prenoms francais
Quand tu veux devenir " invisible&quo
t;, tu fais comme tous les poissons tu nages ds le courant Afficher tout
Encore faut-il qu'il y ait un intérêt à être invisible.

a écrit : Et donc plutôt que de s'efforcer à diminuer les discriminations, à s'ouvrir un peu à d'autres cultures, on préfère réduire les libertés de chacun...
D'une part, même si ce n'est "qu'un prénom", sur le principe c'est exactement la même chose que d'imposer des wago
ns séparés pour que les femmes ne se fasses pas agresser : c'est détourner le problème en cloisonnant encore un peu plus les gens (là je parle de votre commentaire surtout, pas de l'anecdote qui ne fait pas mention de ces raisons).
D'autre part un prénom fait partie de l'identité d'une personne, en changer n'est jamais anodin. On peut se sentir dépossédé de son identité par exemple. Bref, je vois pas l'intérêt d'une telle loi...
Afficher tout
Discriminer ca veut dire choisir, il serait peut être enfin temps d'arrêter cette amalgame discrimination-racisme.
Il est évident que le prénom est le premier critère vu par les recruteurs et est un marqueur de l'origine sociale , qui done une indication de l'éducation,culture été. C'est tout à fait normal de penser comme ça tout le monde le fait. Penser le contraire relève d'une propagande gauchiste hors des réalités.

En Islande, jusqu’à il n’y a pas si longtemps, c’était le prénom ET le nom de famille qu’il fallait modifier (le registre des prénoms islandais est limité)

a écrit : Zemmour qui a de la cervelle, je ne suis pas capable d'un pareil effort d'imagination. Fais attention, pour certains, tu es en train de blasphémer. ;)

a écrit : C'est pas faux mais le prénom est quand même source de discrimination (et ça partout), je me demande même si ça en est pas la première cause. Honnêtement, je ne trouve pas que cette loi vietnamienne est surprenante, je trouve même bizarre que la plupart des pays ne l'applique pas. Tu veux dire Kevin,Dylan,djayson auront plus de mal que Paul,Louis où François a trouver du travail ?

a écrit : Tu veux dire Kevin,Dylan,djayson auront plus de mal que Paul,Louis où François a trouver du travail ? Oui, clairement. Les prénoms anglo-saxons sont perçu comme issu des milieux peu "favorisés", pauvres et sont très marginalisant sur le marché du travail.

a écrit : Va dire sa au français colonisateur qui ont volé des terres, exploité les peuples, tué les résistants et violé leur femmes. "Bien vrai, bou les vilin francé!"
Pauvre petite nature qui vit dans un monde de brutalité ~~

D'ailleurs tu devrais faire attention, parce que tu sous-entends que seulement les hommes sont résistants, et si une féministe passe par là, tu risques de la froisser.
Quoique, considérons qu'il y ait (ou qu'il y a ?) des femmes homosexuelles résistantes et ta remarque fonctionne de nouveau (vu que tu peux quand même, théoriquement, violer leurs femmes (Je ne cautionne pas hein !)

Et encore il reste les handicapés,
Il n'y a pas à dire, c'est compliqué de ne choquer ( et je pèse mes mots !) personne aujourd'hui. "Monde de merde."

Vous m'excuserez ma petite digression.

a écrit : Encore faut-il qu'il y ait un intérêt à être invisible. Va dire cela au CORSE, BRETONS,BASQUE. etc....
tu aura une réponse digne d'intérêt.

a écrit : Encore toi, encore obligé d'expliquer quelque chose en étant mesquin et méchant, lis les autres commentaires, ils disent pareille que toi mais sans méchanceté. Ce n'est que quand on a plus d'argument qu'on attaque les autres et qu'on se réduit à un débat d'incivilités et de moquerie perpétuel.
Ça fait des années que je suis sur ce site et je trouve très désagréable les commentaires dans ton genre qui annihile tout débat intelligent et constructif.
On a aussi rappeller à l'ordre plusieurs fois mais rien n'y fait apparemment...
Afficher tout
Tu as l'air d'être énervé. Alors je vais te raconter une histoire. Ça marche bien pour calmer les enfants qui ont du mal à s'endormir quand il sont trop énervés. Voilà mon histoire : j'ai participé plusieurs fois à des grands rassemblements professionnels aux États-Unis (ce que les américains appellent des conventions) et nous portions tous des badges indiquant nom et prénom. Les Allemands se prénomaient Markus ou Günter ou Hannelore, les Espagnols et Sud-Américains se prénomaient Jésus ou Maria ou Pedro, les Français se prénomaient Françoise, Vincent ou Jean, les États-Uniens se prénomaient Kim ou Lucy ou John, et les Asiatiques se prénomaient Kim ou Lucy ou John... Je discute avec un groupe d'Indonésiens et je leur demande comment se fait-il que leurs parents leur ont choisi des prénoms anglais (car j'étais loin d'imaginer qu'on pouvait s'inscrire sur des papiers officiels sous un autre nom que celui de son état civil) et ils me répondent que c'est seulement un prénom qu'ils utilisent en déplacement, et dans leur pays ils utilisent leur vrai prénom. Quand ils ont commencé à apprendre l'anglais, ils se sont choisi un prénom anglais pour pouvoir discuter en anglais pendant les cours et ensuite ils ont gardé ce prénom pour leurs interlocuteurs étrangers. Moi aussi j'avais un prénom anglais en cours d'anglais au collège (en France) mais il ne me viendrait pas à l'idée de l'utiliser pour me présenter à des relations professionnelles. C'est une autre culture... Sinon j'ai aussi une histoire qui parle de voir la paille dans l'oeil de l'autre et pas la poutre qui est dans le tien, c'est une parabole de l'évangile, tu la connais ?

a écrit : Le but c'est l'intégration.
Aller dans un pays, c'est vouloir s'y intégrer, et prendre ses codes.

Ça peut commencer par le prénom mais en réalité c'est un détail, le plus important est évidemment la culture, et refuser la culture du pays d'accueil entraîne des problèmes
d'intégration dans ce dernier.

Pour plus d'informations, visitez certaines villes en France et ailleurs.
Afficher tout
C'est bien vrai : j'ai visité certaines villes en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est, il y a des quartiers où il n'y a que des Français ! C'est fou comme ils ont du mal à s'intégrer dans leur pays d'accueil !

a écrit : Tu as l'air d'être énervé. Alors je vais te raconter une histoire. Ça marche bien pour calmer les enfants qui ont du mal à s'endormir quand il sont trop énervés. Voilà mon histoire : j'ai participé plusieurs fois à des grands rassemblements professionnels aux États-Unis (ce que les américains appellent des conventions) et nous portions tous des badges indiquant nom et prénom. Les Allemands se prénomaient Markus ou Günter ou Hannelore, les Espagnols et Sud-Américains se prénomaient Jésus ou Maria ou Pedro, les Français se prénomaient Françoise, Vincent ou Jean, les États-Uniens se prénomaient Kim ou Lucy ou John, et les Asiatiques se prénomaient Kim ou Lucy ou John... Je discute avec un groupe d'Indonésiens et je leur demande comment se fait-il que leurs parents leur ont choisi des prénoms anglais (car j'étais loin d'imaginer qu'on pouvait s'inscrire sur des papiers officiels sous un autre nom que celui de son état civil) et ils me répondent que c'est seulement un prénom qu'ils utilisent en déplacement, et dans leur pays ils utilisent leur vrai prénom. Quand ils ont commencé à apprendre l'anglais, ils se sont choisi un prénom anglais pour pouvoir discuter en anglais pendant les cours et ensuite ils ont gardé ce prénom pour leurs interlocuteurs étrangers. Moi aussi j'avais un prénom anglais en cours d'anglais au collège (en France) mais il ne me viendrait pas à l'idée de l'utiliser pour me présenter à des relations professionnelles. C'est une autre culture... Sinon j'ai aussi une histoire qui parle de voir la paille dans l'oeil de l'autre et pas la poutre qui est dans le tien, c'est une parabole de l'évangile, tu la connais ? Afficher tout Travaillant pour un société Taiwanaise, c'est aussi un moyen nous permettant de ne pas massacrer leurs noms d'origine.
98% de mes collègues Taïwanais et Chinois (Chine Pop) ont un prénom occidental.

Parfois ca donne des trucs marrants... Lin pour nom de famille et Dolph pour le prénom = Dolph Lin (dolphin = dauphin)

Un de nos directeurs a opté pour le prénom Alpha....

pas mal de maghrébins ont européaniser leur propres nom de familles, pour faciliter l'administratif

et surtout : limiter les efforts de traduction et de retranscription des sons à l'écrit ( parfois impossible )

alors bon, les asiatiques ( je sais plus quel pays il est question dans l'anec ) qui choisissent un prénom différent pour accélérer leur intégration au quotidien, normal, c'est culturel qu'ils demandent l'inverse , ils doivent forcément se dirent que c'est logique .

a écrit : C'est bien vrai : j'ai visité certaines villes en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est, il y a des quartiers où il n'y a que des Français ! C'est fou comme ils ont du mal à s'intégrer dans leur pays d'accueil ! Comme les compounds en Arabie Saoudite, où les immigrés occidentaux vivent entre eux, avec leurs codes et leur culture, coupés du reste de la population et des traditions locales.