La Formule 1 n'est pas un sport économique

Proposé par
le

Les chiffres qui entourent la Formule 1 donnent le vertige. Ainsi, pour acquérir un bloc moteur, une écurie débourse en moyenne 5 millions d'euros. Moteur qui consomme d'ailleurs pas moins de 75 litres aux 100 km. Enfin, en plus des 2 pilotes, c'est toute une équipe : il faut compter 450 à 1000 salariés par écurie.


Tous les commentaires (88)

a écrit : Le bloc moteur ne coûte pas 5 millions d'€ en soit. Il coûte 5 millions d'€ à développer, optimiser, régler, affiner et à construire.

Pour le troll concernant le sport automobile qui ne serait pas un sport, quelques chiffres pour te contredire.
Pendant une course, le pilote :
- perd
1000 calories par heure soit autant d'énergie qu'un marathonien
- a un rythme cardiaque entre 150 et 200 battements / min
- peut perdre entre 3 et 5 Litres d'eau par transpiration
- prend des virages à 5G durant quelques secondes pendant des dizaines de tours

Sans compter que la plupart des pilotes actuels sont des sportifs de haut niveau de manière générale en dehors de la formule 1 et ont été conditionnés à avoir une hygiène de vie irréprochable dès le plus jeune age (pas d'alcool, pas de cigarette, pas de drogue, etc...).
Afficher tout
C’est pour cela que les pilotes se battent pour un podium -> pour pouvoir ENFIN boire de l’alcool sans que leurs patrons n’y trouvent à redire !
Quoique dans certains pays où l’alcool est banni, le champagne est remplacé par de l’eau de rose...

a écrit : Un sport dans lequel il faut être très riche pour concourir (a moins d'être dans les 20 meilleurs mondiaux ) et où ton classement est plus déterminer par ton écurie qu'autre chose, j'ai du mal à le considérer comme un sport.
Donc pour moi la F1 c'est bien pour les l'innovation et l'
émulation entre les constructeurs. Mais en tant que sport j'y vois aucun intérêt. Afficher tout
Fais toi initier par un passionné et tu verras : ingénierie, stratégie, développement, risques, talents des pilotes (les bons n’ont pas besoin d’arriver les poches pleines) , jeu psychologique, compétition sur piste comme dans les stands, usines de 500 à plus de 1000 personnes...
Bref un sport aux multiples facettes.
Bon après on aime ou on aime pas.

Aujourd’hui, avec des moteurs plus petits (6 cylindres d’1,6 litre, contre 10 cylindres de 3 litres, il y a 20 ans) et plus perfectionnés, la consommation est une contrainte qui est d’abord donnée par le règlement. Il y a un débit maximum à respecter, ce qui correspond environ à 100 kg de carburant par heure.  L’autre limite, c’est la consommation de carburant par course. Aujourd’hui, les monoplaces sont limités à 110 kg par course. Sachant que toutes les courses font 305 km ( au minimum, exception faite de Monaco), on peut donc déduire une consommation maximum de 35 kg/100 km. Ce qui nous donne à peu près, 45 litres/100 km. Au regard de la puissance, c’est peu (environ 1000 chevaux). Le chiffre de 75L / 100km est donc totalement faux.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Aujourd’hui, avec des moteurs plus petits (6 cylindres d’1,6 litre, contre 10 cylindres de 3 litres, il y a 20 ans) et plus perfectionnés, la consommation est une contrainte qui est d’abord donnée par le règlement. Il y a un débit maximum à respecter, ce qui correspond environ à 100 kg de carburant par heure.  L’autre limite, c’est la consommation de carburant par course. Aujourd’hui, les monoplaces sont limités à 110 kg par course. Sachant que toutes les courses font 305 km ( au minimum, exception faite de Monaco), on peut donc déduire une consommation maximum de 35 kg/100 km. Ce qui nous donne à peu près, 45 litres/100 km. Au regard de la puissance, c’est peu (environ 1000 chevaux). Le chiffre de 75L / 100km est donc totalement faux. Afficher tout Ce chiffre ne correspond pas aux moteurs actuels en F1, c'est vrai, mais il n'est pas totalement faux, il n'est, surtout, pas à jour. Il correspond au moteur totalement atmosphérique, avant l'introduction du moteur hybride. Mais ce chiffre de 45l/100km sera, à n'en pas douter, lui aussi à oublier dans une à deux saisons.

a écrit : 1.6L turbo 150cv sa fait beaucoup quand meme C'est une blague ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Alors là t'as vraiment choisi le pire exemple. Le rallye se rapporte plus à l'endurance où le but du jeu n'est pas de développer de nouvelles technologies mais de faire endurer les pires choses à des technologies qui existent déjà.
Où est l'innovation dans le rallye?

Et je te
signale au passage qu'il existe des F1 électriques. On développe même des batteries avec ce sport mécanique. Le rallye a développé quoi comme technologie à part la ceinture de sécurité à 5 points, les renforts latéraux et le siège baquet? Afficher tout
Autant pour moi alors. J'ai parlé d'un sujet que je ne connais pas.

Posté le

android

(0)

Répondre