Opalka a peint ses toiles en ne faisant qu'une suite de nombres

Proposé par
le
dans

Le 6 août 2011, jour de sa mort, Roman Opalka acheva l'oeuvre de sa vie : "le fini défini par le non fini". Peintre français d'origine polonaise, Opalka décida en 1965 d'écrire sur des toiles tous les nombres en ordre croissant de 1 à l'infini sans s'arrêter jusqu'à sa mort. Il réussit à inscrire plus de 5 millions de nombres, dans le but de définir le temps qui nous échappe, un temps insaisissable, irréversible.

Il réalisa en 46 ans 231 tableaux "Détails" et le dernier nombre qu'il a écrit est 5 569 249.


Tous les commentaires (167)

a écrit : Le fils devrait continuer je pense.
Ensuite le fils du fils.
Puis le fils du fils du fils.
Etc.
Je veux dire comment on va faire maintenant pour savoir ce qui vient après le dernier chiffre?
Tu regardes le dernier chiffre :D

a écrit : Je trouve ça... Stupide et inutile xD Moi je trouve surtout que ton commentaire est stupide.

Mais il écrivait combien de temps ou de nombre par jour ?

Je trouve son travail et ses réflexions sur le temps très intéressants.
Cela aurait pu se limiter a un jeu de l'esprit, décrivant le but et calculant le temps nécessaire et le nombre atteignable en fin de vie, intégrant aussi la notion de vitesse, ramenant a une échelle de vitesse humaine le vertige que donne les GHz informatiques . Ça ne lui aurait pris que quelques minutes a quelques heures pour d'écrire tout ça.
Mais, et c'est là qu'est l'art, je trouve que la matérialisation graphique de ce travail par la réalisation de ces toiles a une dimension esthétique et émotionnel incontestable, qui justifient tout ce temps passé, même si cela peut paraître inutile de prime abord.
"C'est encore plus beau lorsque c'est inutile !" Dixit Cyrano de Bergerac...
En revanche, de quoi vivait il ? Je suis jaloux de son abnégation, moi qui comme tout un chacun travail tous les jours, et même mon travail a du sens, je ne trouve pas le temps de réaliser mes ambitions conceptuelles. FM

a écrit : L'esprit humain n'a pas son pareil pour effectuer des choses incongrues mais quand le savant montre la lune, l'idiot regarde le doigt!
Je suis désolé, cela ne m'inspire pas à part du dépit face à tout ce temps gâché qu'il aurait pu utiliser à aider son prochain!
L'art est inuti
le vous dites? Mais alors depuis quand il est utile de faire des choses inutiles??
Perso, je vais aux toilettes tous les jours depuis ma naissance (j'ai peut-être sauté un jour ou 2 comme ce peintre un nombre), et pourtant je n'ai pas la prétention que cela puisse intéresser qui que ce soit.. Alors arrêtez vos discours moralisateurs sur le respect de l'art..
Afficher tout
Elle est bien bonne celle là : critiquer les discours moralisateurs alors qu'il n'y a pas plus moralisateur que ton commentaire...
Tu es qui pour décider de comment les humains doivent mener leur vie ? Tant qu'il respecte son prochain, il a le droit et même le devoir de faire ce qu'il veut ! Et qui te dit qu'il n'aidait pas son prochain ? Tu le connaissais personnellement ? Il l'aidait peut être, voire sûrement, bien plus que toi...

a écrit : 5 569 249... POURQUOI ?! Il n'aurait pas pu s' arrêter au nombre d'après !!? Ou au moins s' arrêter avant, au nombre 5 569 245... Finir sur un nombre impair stresse, comme pour le volume de ta téloche :-D En même temps, il a inscrit le dernier nombre le jour de sa mort, donc dur a prévoir pour tomber sur un nombre rond.

Posté le

android

(0)

Répondre

On devait ce faire vachement chier en 1965 pour faire des truck comme ça !

Interprétation très personnelle de l'œuvre de ce grand monsieur.

Posté le

android

(0)

Répondre

y en à qui ont que ça à foutre de leur vie.....impressionnant

Posté le

android

(1)

Répondre

Ce monsieur écrivait les chiffres à la suite indéfiniment, à presque tous les moments de sa vie ! Il avait meme des calepins quand il partait en vacances ou autre , quand il se déplaçait, pour pouvoir continuer à écrire ses nombres :p

Il s'est quand même un peu trompé : 1ere source 4e image en partant de la fin., il revient à 27523 après 27527 si bien qu'il ecrit deux fois 27523 et comme ensuite il écrit un 3 à la place du 5 il ecrit 27324, 27325 et 27326 au milieu des 27500. Donc soit il écrit deux fois ces nombres aussi soit il s'est aperçu qu'il les avait oubliés et il s'est rattrapé plus tard. Il devait être fatigué ce jour là. C'est quand même pas très fiable comme référence pour la suite des entiers naturels !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il s'est quand même un peu trompé : 1ere source 4e image en partant de la fin., il revient à 27523 après 27527 si bien qu'il ecrit deux fois 27523 et comme ensuite il écrit un 3 à la place du 5 il ecrit 27324, 27325 et 27326 au milieu des 27500. Donc soit il écrit deux fois ces nombres aussi soit il s'est aperçu qu'il les avait oubliés et il s'est rattrapé plus tard. Il devait être fatigué ce jour là. C'est quand même pas très fiable comme référence pour la suite des entiers naturels ! Afficher tout Ouf je ne suis pas le seul a avoir checker les photos pour trouver un loupé. Bravo a toi. Toute facon le mec est fou. Rien que le fait de s enregistrer en comptant pour ne pas se tromper... alors qu il suffit de jeter un coup d oeil au nombre d avant...

Posté le

android

(1)

Répondre

Soit à peut près 14 nombres par heures pendant 46 ans pour les curieux comme moi qui se posait la question ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Plus autiste qu'artiste... Quel jugement intolérable. Renseigne toi sur ce grand homme avant! Il a fait tellement de séries d'oeuvres et de recherches sur la temporalité! Lui au moins, il a vu le temps passé contrairement à nous, qui nous plaignons de ne pas en avoir!

Posté le

android

(3)

Répondre

Dites-vous que grâce à lui vous avez une réponse plus ou moins précise à la question que vous vous posiez étant petit: jusqu'où peut-on aller en écrivant les nombres dans l'ordre croissant pendant toute sa vie? (À bon, vous ne vous l'êtes jamais demandé? ^^)

Posté le

android

(1)

Répondre

Il se prenait aussi en photo devant chaque tableau achevé, toujours pour marquer la fuite du temps. Il peignait le fond de ses tableau avec une peinture de plus en plus banche jusqu'à ce que son œuvre soit "invisible", cependant les pigments du fond et des chiffres étaient différents afin qu'il ne soit pas accusé de tricherie.

Et quelqu un sait combien coute ces tableaux?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une vie passionnante et réussie en soit... Tu as lu quelque part qu'il ne faisait QUE ça de sa vie, du réveil au coucher chaque jour de chaque année ?... Moi non.

Posté le

android

(2)

Répondre