Opalka a peint ses toiles en ne faisant qu'une suite de nombres

Proposé par
le
dans

Le 6 août 2011, jour de sa mort, Roman Opalka acheva l'oeuvre de sa vie : "le fini défini par le non fini". Peintre français d'origine polonaise, Opalka décida en 1965 d'écrire sur des toiles tous les nombres en ordre croissant de 1 à l'infini sans s'arrêter jusqu'à sa mort. Il réussit à inscrire plus de 5 millions de nombres, dans le but de définir le temps qui nous échappe, un temps insaisissable, irréversible.

Il réalisa en 46 ans 231 tableaux "Détails" et le dernier nombre qu'il a écrit est 5 569 249.


Tous les commentaires (167)

a écrit : Quelle perte de temps... Une perte de temps scientifiquement parlant, certes.
Mais si tu réfléchis quelques minutes à ce projet, d'un point de vue artistique, c'est loin d'être une perte de temps. Au contraire, il a créé l'Art que personne n'aurait le courage d'affronter. Et cela, c'est magnifique.
Cette différence... cette originalité... font de ce projet une oeuvre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça fait peur. Qu'est ce qui te fait peur? L'infini, l'inconnu, ou bien l'oubli? Ou est-ce peut être l'obscurité de cette oeuvre?
Personnellement, je trouve cela rassurant. Vois dans ce projet une sorte "d'affrontement, de lutte, contre l'infini". Perçois la beauté de cet engagement.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Faut vraiment rien avoir d'autre à faire que de compter jusqu'à ce qu'on passe à trépas.
Un doux fêlé celui là !
C'est de l'Art, Mambanoir, de l'Art. Cessez de percevoir cette oeuvre comme une perte de temps, et voyez-y comme une sorte d'engagement. Là, vous décelerez la vraie beauté.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Quelqu'un a déjà vérifié si il ne manquait pas un nombre ? Ou s'il n'a pas dupliquer un nombre ?

a écrit : Chiffres *
Le nombre de nombres est de x+1, où x est le nombre auquel il s'est arrêté.
Suite arithmétique ?
Et pour la somme on a la fameuse formule
S n=nombre de termes /2 (premier terme +dernier terme)

a écrit : Je trouve ça géant qu'on puisse être aussi passionné pour travailler sur la même oeuvre toute sa vie Sa femme doit être contente

a écrit : 5 569 249... POURQUOI ?! Il n'aurait pas pu s' arrêter au nombre d'après !!? Ou au moins s' arrêter avant, au nombre 5 569 245... Finir sur un nombre impair stresse, comme pour le volume de ta téloche :-D Ou il est arrivé au bout de la toile

Posté le

android

(0)

Répondre