La Lune pourrait être une solution énergétique

Proposé par
Invité
le
dans

L'hélium 3 est un gaz (isotope de l'hélium) très rare sur Terre, mais en quantité assez importante sur la Lune. Il peut être utilisé en fusion nucléaire et permettrait d'alimenter en électricité un pays comme les États-Unis avec environ 25 tonnes par an, sans aucun déchet ni radioactivité. On estime qu'il y a au moins 100 000 tonnes de ce gaz sur la Lune, et il existe déjà des projets pour l'extraire et le ramener sur Terre.


Tous les commentaires (187)

Si les usa en extraient, il n'y a pas de raison que les autres ne le fassent pas, 25 tonnes/ an avec une réserve de 100 000 t, ne vaut il pas mieux se concentrer sur des énergies renouvelables ?

Commentaire supprimé Oui, mais aussi à toutes les causes :

On parle d'enlever 100 000t d'hélium à l'atmosphère lunaire (qui en reçoit, rappelons-le, depuis le Soleil, à un rythme non spécifié).

Bien. Wiki-je-raconte-c'que-j'veux nous dit que la lune pèse à la grosse 7,3477*10^19 tonnes. Ce qui veut dire que si demain on claquait des doigts et qu'on pillait sauvagement tout l'hélium de la lune instantanément (sans aller y rajouter aucune masse, pas de machine ni rien, by the way), on la dépouillerait sauvagement de 1,36*10^-13% de sa masse. Sauvage, l'exploitation.

Maintenant, conséquences sur la Terre, et en particulier sur la mer. La force d'attraction causée par un corps sur un autre est proportionnelle à sa masse. Ne parlons pas de la distance, qui ici ne change pas. La force imposée par la lune dépouillée, dévastée, écumée, aura donc diminué de 1,36*10^-13%. Donc, la force gravitationnelle exercée également. Maintenant, simplifions absolument la mécanique des fluides pour supposer que la montée des eaux lors de la marée soit proportionnelle à cette force. Wiki-c'que-j'veux nous indique une amplitude usuelle poru les marées de "0,5 à 16m". Prenons 20m, pour faire large. 20m dont on va donc retrancher la proportion qui n'est plus attirée par la lune, soit 2,72*10^-14m... Soit, à la très grosse, mille fois moins... que le rayon atomique de l'hélium.

Sans la lune, plus de marées (les saisons et courants marins ont d'autres origines, merci de vous soucier d'eux) ; mais sans lecture, pas de compréhension de l'anecdote... Tournure à laquelle j'aurais préféré personnellement : "sans lecture, pas de commentaire".

D'ailleurs, la Chine a envoyé un rover sur la Lune récemment ( le Lapin de Jade si mes souvenirs sont bons) qui a, entre autres, pour objectif de localiser l'Helium 3 présent dans la Lune.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

L'exploitation des ressources sur la Lune est envisagée pour la colonisation ou l'exploration. Le but c'est pas vraiment de ramener tout ça sur terre, ça coûterai bien trop cher et rien que le fait de faire décoller une fusée consommerait beaucoup plus de carburant qu'elle n'en rapporterait.

Par contre on peut imaginer un vaisseau se posant sur la Lune puis fabriquant son propre carburant pour pouvoir repartir, ça c'est intéressant.

J'ai l'impression qu'on va parler d'exporter la démocratie sur la lune :)

Je me méfie beaucoup d'énergie en si "peu" de quantité qui apporte autant de puissance. Espérons qu'ils étudieront bien le sujet et pas seulement financièrement.
La lune a bien plus d'importance sur la terre qu'on le croit. D'ailleurs sans la lune il aurait été presque sinon totalement impossible d'avoir des humains sur terre.

Le rouleau compresseur conquistador humain. Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fooooort !!!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Belle façon de réfléchir ça... On est dans la merde alors autant taper un plongeon dedans ? Parce qu'on fais parti de ce système alors on ne peux pas le critiquer?
Haha et s'il vous plait, gardez vos airs hautains, entre l'autre qui parle de noix et toi qui nous traite d'écolo à 2 balles vous
êtes bien tendu pour un mardi matin. Afficher tout
Je ne suis pas tendu, c'est juste que c'est tellement facile de critiquer sans se poser de question, il faut se renseigner un peu sur la fusion nucléaire et sur l'exploitation de matières premières avant de dire que c'est mal, et encore mieux que ça va systématiquement conduire à notre perte et celle de la Lune. Et si ce projet était la solution à nos problèmes energétiques ? Moi j'ai foi en l'humanité, certes les humains ont un coté pourri, mais si on encourageait ceux qui ont des idées novatrices, plutôt que de tailler bêtement et de se contenter de notre système tel qu'il est, en râlant bien-sûr, et bien ça irait peut-être mieux ; après j'estime que si tout le monde y mettait du sien, et bien on pourrait arriver à faire changer les choses en mieux. Et je trouve que c'est une très bonne idée, si c'est possible, d'exploiter les ressources d'un astre stérile et de produire de l'énergie non polluante sur Terre. Voila.

L'hélium n'est pas plutôt le produit du phénomène de fusion nucléaire?

a écrit : Comme si on faisait pas assez morfler la Terre, maintenant on puise la Lune aussi? Sérieux dans 100 ans (optimisme) si y a des survivants, respect. Après, certes c'est "écologique" mais les conséquences pour notre satellite ? Si quelqu'un a des réponses... Pour le moment on estime que la lune est une coquille vide (enfin sauf d'helium 3) alors niveau environement...

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Comme si on faisait pas assez morfler la Terre, maintenant on puise la Lune aussi? Sérieux dans 100 ans (optimisme) si y a des survivants, respect. Après, certes c'est "écologique" mais les conséquences pour notre satellite ? Si quelqu'un a des réponses... On va enlever 25 tonnes de gaz à la lune soit environ 0,0000000000000000004 % de sa masse totale. Est-ce que sa changer quelque chose?
NON, alors arrêtez tous avec vos discours d'écologistes parce que si vous voulez polluer moins il faut vivre comme avant au moyen âge et la je suis sur qu'il y aurait tout de suite moins de volontaires...

a écrit : Je me demande comment c'est possible juridiquement parlant ?
J'imagine que la Lune n'appartient à personne et par conséquent, qu'elle est à tout le monde. Vouloir y envoyer des appareils qui vont la déglinguer sans un accord international me semble impossible et donc pas près d'arriver. J'espère.
A mon avis il y a un vide juridique important sur la question puise que ce serait un bouleversement important pour le droit : un droit qui s'applique à un objet céleste qui n'est propriété de personne et dont il reste à déterminer tout les codes. En attendant, il ne serait pas étonnant que profitant de ce "vide", ces projets voient le jour.

a écrit : Sans aucun déchet ?
À part tirer un tuyau entre la Terre et la Lune, je ne vois pas car les véhicules qui rapporteront le gaz ne polluerons pas peut-être ?
Ce genre de commentaire est inutile... Si on raisonne comme sa le vaisseau a déjà polluer puisque les ingénieurs qui réfléchissent au sujet respirent et donc polluent... Si on part comme ça on s'en sort plus...

a écrit : Personne ne comprends ou quoi? On parle d'extraire plusieurs milliers de tonne pas de détruire la Lune... Pas personne, quelques personnes qui commentent sans lire les sources ou comprendre.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Ils vont exploiter les ressources de la lune après ils se rendront compte que c'est néfaste pour la terre. Mais comme cela rapportera trop ils n'arrêteront pas jusqu'à destruction complet du satellite. Et donc plus de lune plus de marée et autres donc destruction de tout les écosystèmes qui dépendent de l'effet de la lune sur la terre. Ils devraient essayer de voir plus loin que le bout de leur nez et pensaient a réfléchir à des énergies renouvelables au lieu de mettre de l'argent et de l'énergie dans des idées débiles ! Afficher tout WOW!!! On tient le Tarantino français les gars!!!
Non mais sérieux réfléchissez et RENSEIGNEZ VOUS avant de poster des commentaires comme ça...

a écrit : Non mais cherchez pas, il est déjà exploité par des Nazi qui ont construit une base sur la face cachée de la lune avant la fin de la seconde guerre.
Et ça on ne le découvrira que dans plusieurs décennies quand une femme présidante des USA enverra le premier homme noir sur la lune dans l'espoir d'être r
éélue.
Comment ça, vous n'avez pas vu Iron Sky ? \o/
Afficher tout
Yep, c'est un sacré navet d'ailleurs.

Arretez de traiter tout le monde de technophobe ou d'ecolo a 2 balles, on a la chance ici d'avoir une multitude de scientifique renommé tous diplômé d'un bac pro et bien meilleur que les minables doctorant qui travaillent pour les entreprises et qui seraient tous prêt a faire sauter la planete pour une poignée de billet..

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Ce genre de commentaire est inutile... Si on raisonne comme sa le vaisseau a déjà polluer puisque les ingénieurs qui réfléchissent au sujet respirent et donc polluent... Si on part comme ça on s'en sort plus... Tu as raison, ce commentaire est inutile voire même polluant car il fait réagir et par conséquent pollue par l'intermédiaire de nos claviers.
Seulement, j'ai envie de m'en sortir et de voir mes enfants sereins sur une planète en bon état et je reste persuadée que la (les) solution (s) sont sur Terre mais pas sur la Lune.
Utopiste, certainement mais optimiste aussi.

Les chinois sont tellement sur les dents pour le pétrole qu ils en sont à rêver d extraction lunaire.

Y a encore beaucoup de conditionnel dans cette affaire, notamment concernant les procédés d extraction, de stockage, transport..

En tout cas ils envisagent déjà la fin du pétrole, intéressant de voir que c est sous forme extractiviste et non pas "renouvelliste".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'hélium n'est pas plutôt le produit du phénomène de fusion nucléaire? Enfaite il y a une réaction de fusion qui fait intervenir du deutérium et de l'hélium 3 pour obtenir de l'hélium 4 et un proton.

C'est celle là dont on parle ici.

Posté le

android

(0)

Répondre

Il ne reste plus qu'à développer la fusion..

Posté le

android

(2)

Répondre