La Lune pourrait être une solution énergétique

Proposé par
Invité
le
dans

L'hélium 3 est un gaz (isotope de l'hélium) très rare sur Terre, mais en quantité assez importante sur la Lune. Il peut être utilisé en fusion nucléaire et permettrait d'alimenter en électricité un pays comme les États-Unis avec environ 25 tonnes par an, sans aucun déchet ni radioactivité. On estime qu'il y a au moins 100 000 tonnes de ce gaz sur la Lune, et il existe déjà des projets pour l'extraire et le ramener sur Terre.


Tous les commentaires (187)

a écrit : Sauf s'ils sont électriques... Et alimentés par ce biais... Une fusée électrique, c'est popossib, mais un ascenseur spatial pourquoi pas.
Science fiction? Uep, mais un jour peut être...

a écrit : Je me demande comment c'est possible juridiquement parlant ?
J'imagine que la Lune n'appartient à personne et par conséquent, qu'elle est à tout le monde. Vouloir y envoyer des appareils qui vont la déglinguer sans un accord international me semble impossible et donc pas près d'arriver. J'espère.
Pourquoi tu dis "j'espere"? Fournir de l'energie propre à toute la planete ça te parrait pas bien? Moi je trouve ça plutot stimulant et rassurant pour l'avenir d'avoir de tels projets.

a écrit : Comme si on faisait pas assez morfler la Terre, maintenant on puise la Lune aussi? Sérieux dans 100 ans (optimisme) si y a des survivants, respect. Après, certes c'est "écologique" mais les conséquences pour notre satellite ? Si quelqu'un a des réponses... Bah la lun s'ecartant déjà de la Terre, on s'en fout un peu non? Autant en profiter tant qu'elle est à porté, si ça peut sauver la Terre en diminuant drastiquement la polution.

C est pour sa que les astronautes americains sont revenu fou....tt s explique

a écrit : Ça reste une énergie non renouvelable et donc une quantité limitée qui sera épuisée... source de conflits. Ca n'existe pas les énergies renouvelables. Jusqu'à preuve du contraire, les éoliennes, les usines de méthanisation, les batteries et les panneaux solaires, ca se fabrique avec des métaux , du béton et autre matières non renouvelables et en plus ça s'use et ça doit se remplacer. Ici on parle d'une source d'énergie qui pourrait alimenter l'humanité pendant 1000 ans tout en propulsant notre civilisation dans l'espace, c'est quand même plus grand que le charbon!

a écrit : Sans aucun déchet ?
À part tirer un tuyau entre la Terre et la Lune, je ne vois pas car les véhicules qui rapporteront le gaz ne polluerons pas peut-être ?
Ils poluront mais beaucoup moins que la production d'electrité actuelle. Si un allez-retour te permet de fournir assez de gaz pour tous les USA (donc plus de centrales à charbon, de dechets nuclaires etc…) c'est ecologiquement très rentable

a écrit : Le tritium (isotope 3 de l'hélium) est radioactif, alors voix de canard ou pas le vérifier c'est a tes risques et périls ^^ ! Le tritium est l'isotope 3 de l'hydrogène (3H), rien à voir avec l'isotope 3 de l'hélium dont il est question dans cette anecdote (3He) qui n'est pas radioactif (et c'est d'ailleurs l'intérêt de le faire fusionner pour produire de l'énergie : le combustible n'est pas radioactif et le résultat de la réaction de fusion non plus : la fusion de 2 atomes 3He donne un atome 4He et un atome d'hydrogène, tout ceci est parfaitement propre !).

a écrit : Ils vont exploiter les ressources de la lune après ils se rendront compte que c'est néfaste pour la terre. Mais comme cela rapportera trop ils n'arrêteront pas jusqu'à destruction complet du satellite. Et donc plus de lune plus de marée et autres donc destruction de tout les écosystèmes qui dépendent de l'effet de la lune sur la terre. Ils devraient essayer de voir plus loin que le bout de leur nez et pensaient a réfléchir à des énergies renouvelables au lieu de mettre de l'argent et de l'énergie dans des idées débiles ! Afficher tout Pourquoi le senario catastrophe? On peut puisser le gaz sur ma Lune sans la detruire. Et les marée viennent de la masse de la Lune. C'est pas l'hélium (qui pese rien) qui changera quoique ce soit à ce phénomène.

a écrit : D'après Wikipedia la fusion d'hélium 3 ne produit que de l'hélium 4 et pas de neutrons. Il me semble par contre que la fusion de tritium elle est radioactive. D'après Wikipédia, source qui parle d'une technologie qui n'existe pas encore.
Une réaction nucléaire émmet forcément de la radioactivité (plus où moins), c'est un fait.

C'est fou le nombre de personnes irrationnelles "on a detruit le terre, on va detruire le satellite", "la lune est internationale, j'espere qu'on y touchera pas"...
On propose une solution pour l'energie de demain, non polluante et pouvant alimenter des pays grand comme les etats unis et les gens y trouvent des inconvenients qui ne sont memes pas reels. Premierement je pense que l'helium 3 ne compose qu'une partie minuscule du poids et du volume de la lune, donc l'extraire ne changerait en rien notre satellite. La Lune est un astre! A l'echelle humaine c'est immense donc non elle ne sera pas consommée comme du fromage (cf). De plus qu'elle soit internationale ne devrait pas etre un obstacle au progrès, c'est au politique d'en discuter mais chaque pays a sa consommation d'energie plus ou moins grande et sachant qu'il y a plus de petits pays que de gros le partage ne devrait pas etre un probleme avec toutes les organisations mondiales. Enfin notre avenir se trouve dans les étoiles, pessimistes comme sont certains, vous vous regardez dans la boue, c'est vous qui empechez le progrès, j'en vois qui ecrivent "j'espere qu'on ne touchera pas la lune blablabla...". S'il n'y a plus de solutions sur Terre il faut chercher ailleurs. Et le systeme solaire est une mine d'or et il faut l'exploiter justement en laissant notre planete se reconstruire. Il faut que vous sachiez que l'homme a toujours cherché dans les etoiles et qu'un jour si la science nous le permet, nous irons coloniser une autre planète pour eviter la mort inevitable de notre espece. Je ne sais plus comment il s'appelle mais il a dit cette phrase "la Terre est le berceau de l'l'humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans le berceau".

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Déglinguer la lune ? C'est vrai qu'il faut faire attention à sa faune et sa flore luxuriantes !
Blague à part je ne sais pas si l'hélium est utile à la lune. Si ce n'est pas le cas cela offrirait de l'énergie non polluante pensant 2000 ans a l'humanité (Même l'extraction et l'acheminement risquerait de l'être !)
MOINS polluante svp ^^

a écrit : Tu as raison, ce commentaire est inutile voire même polluant car il fait réagir et par conséquent pollue par l'intermédiaire de nos claviers.
Seulement, j'ai envie de m'en sortir et de voir mes enfants sereins sur une planète en bon état et je reste persuadée que la (les) solution (s) sont sur Terr
e mais pas sur la Lune.
Utopiste, certainement mais optimiste aussi.
Afficher tout
Le gros problème c'est que pour l'instant aucune solution sur terre ne convient. Je pense qu'il ne faut négliger aucune piste pour, par la suite, garder les meilleurs. Si ces solutions sont sur terre tant mieux, mais à l'heure actuelle on n'en sait rien.

Et pour info certaines fusées, peut être même la majorité des lanceurs actuels ne rejettent que de la vapeur d'eau.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le tritium est l'isotope 3 de l'hydrogène (3H), rien à voir avec l'isotope 3 de l'hélium dont il est question dans cette anecdote (3He) qui n'est pas radioactif (et c'est d'ailleurs l'intérêt de le faire fusionner pour produire de l'énergie : le combustible n'est pas radioactif et le résultat de la réaction de fusion non plus : la fusion de 2 atomes 3He donne un atome 4He et un atome d'hydrogène, tout ceci est parfaitement propre !). Afficher tout La fusion de l'hélium 3 émmet des rayonnements ionisants qui contaminent les matières proches de la réaction et la rende radioactive.

a écrit : C'est fou le nombre de personnes irrationnelles "on a detruit le terre, on va detruire le satellite", "la lune est internationale, j'espere qu'on y touchera pas"...
On propose une solution pour l'energie de demain, non polluante et pouvant alimenter des pays grand comme les
etats unis et les gens y trouvent des inconvenients qui ne sont memes pas reels. Premierement je pense que l'helium 3 ne compose qu'une partie minuscule du poids et du volume de la lune, donc l'extraire ne changerait en rien notre satellite. La Lune est un astre! A l'echelle humaine c'est immense donc non elle ne sera pas consommée comme du fromage (cf). De plus qu'elle soit internationale ne devrait pas etre un obstacle au progrès, c'est au politique d'en discuter mais chaque pays a sa consommation d'energie plus ou moins grande et sachant qu'il y a plus de petits pays que de gros le partage ne devrait pas etre un probleme avec toutes les organisations mondiales. Enfin notre avenir se trouve dans les étoiles, pessimistes comme sont certains, vous vous regardez dans la boue, c'est vous qui empechez le progrès, j'en vois qui ecrivent "j'espere qu'on ne touchera pas la lune blablabla...". S'il n'y a plus de solutions sur Terre il faut chercher ailleurs. Et le systeme solaire est une mine d'or et il faut l'exploiter justement en laissant notre planete se reconstruire. Il faut que vous sachiez que l'homme a toujours cherché dans les etoiles et qu'un jour si la science nous le permet, nous irons coloniser une autre planète pour eviter la mort inevitable de notre espece. Je ne sais plus comment il s'appelle mais il a dit cette phrase "la Terre est le berceau de l'l'humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans le berceau". Afficher tout
C'est Constantin Tsiolkovski, le "père" des technologies spatiales :)

a écrit : Belle façon de réfléchir ça... On est dans la merde alors autant taper un plongeon dedans ? Parce qu'on fais parti de ce système alors on ne peux pas le critiquer?
Haha et s'il vous plait, gardez vos airs hautains, entre l'autre qui parle de noix et toi qui nous traite d'écolo à 2 balles vous
êtes bien tendu pour un mardi matin. Afficher tout
C'est pas une citation du livre sa?

Posté le

android

(0)

Répondre

Comme dans le film Moon, sortien 2009.
Très bon film à regarder!

Posté le

android

(0)

Répondre

Le projet semble positif en soi. Le problème fondamental, de l'environnement en l'occurence, c'est le capitalisme ; money, money ! Ya k'ça d'vrai. Même rapatrié ce gaz sevira à faire encore plus de blé.
Nous voulons éradiquer la polution, la misère..., un monde meilleur pour nous et notre progéniture ? Éliminons le capitalisme et l'état d'esprit qui le génère et l'entretient.

Posté le

android

(0)

Répondre

D'ici à ce que la fusion nucléaire soit installée comme source d'énergie principale, je pense qu'on pourra attendre une ou deux générations minimum ! Une autre alternative à cet isotope se trouve plus simplement dans l'océan puisqu'il s'agit directement de l'hydrogène. Plus précisément du deutérium et du tritium (deux isotopes aussi).

Fusion de l'atome? Sont en avance ces terriens....

Posté le

android

(0)

Répondre

La question serait plutôt de savoir si la lune pourrait survivre sans ce gaz ? Et, si la réponse est non, est ce que la terre pourrait survivre sans la lune ?