Paint it black des Rolling Stones fit polémique

Proposé par
le
dans

Les Rolling Stones furent accusés de racisme par des militants noirs américains, à la sortie du titre "Paint it, Black" en 1966. C'est pourquoi la virgule fut retirée sur les pochettes vendues aux États-Unis. Le sens du titre en est totalement changé: "Peins ça, Noir" devient "Peins ça en noir". Les membres du groupe affirmèrent que le titre d'origine était bien celui sans la virgule, reflétant la vision d'un homme dépressif qui colore tout en noir.

C'est leur maison de disque qui ajouta la virgule, sans qu'on en sache la raison.


Commentaires préférés (3)

Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !

Rien qu'en lisant le titre je l'ai dans la tête pour au moins 24h. :)

Bon, je pense qu'il ne faut pas s'emballer...

Il y a le titre de la chanson et son contenu...

Certes la virgule est clairement maladroite mais (après des recherches personnelles succinctes, elle n'est pas renforcée non plus par une majuscule à "black" puisque tant sur la pochette que sur la rosace du disque toutes les lettres sont en majuscules) il n'y a rien dans les paroles qui puisse être pris pour du racisme.

Même en me persuadant que ce texte est raciste, je ne vois pas (il y a bien "It's not easy facing up, when your whole world is black" Mais bon... Faut aller la chercher, là).

Il faut, à mon avis, être bien bas du front pour crier au racisme, même aux E-U dans les années 60... Alors OK, je ne suis pas noir, je suis blanc ; je ne suis pas étasunien, je suis français ; je ne suis pas né dans les années 60 mais à la fin des années 70... m'enfin... quand même..

Posté le

android

(67)

Répondre


Tous les commentaires (197)

Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
Il faut ce souvenir, qu'à l'époque la musique était sur vinyle de deux titres , un par face et que sur la pochette il y avait de marqué en grosses lettres le nom du groupe et les deux titres , c'est la première chose que voient les clients . Donc si vous voyez "Peins ça, Noir " de marqué au lieu de "Peins ça en noir" il serait normal que vous trouviez ce titre raciste ?

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
Ça va, on le connait le coup du "on peut plus rien dire", c'est du même acabit que "je suis pas raciste mais ..."

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
Black c'est un adjectif mais aussi un nom commun désignant une population.

c'est comme si le titre avait été "Paint it, woman" au lieu de "Paint it woman", la différence est énorme

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
"Il y en a tellement qui ne semblent qu'avoir ça [aller manifester/ se battre pour leurs droits] à foutre", et puis y a nous, membres de SCMB, qui n'avons qu'à foutre que de connaitre/publier de petites anecdotes, je ne sais pas ce qui est le plus utile ;)

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Black c'est un adjectif mais aussi un nom commun désignant une population.

c'est comme si le titre avait été "Paint it, woman" au lieu de "Paint it woman", la différence est énorme
Sur la pochette le mot Black est écrit avec une majuscule, ce qui laisse le doute sur le sens du mot...

Etait-ce une volonté de provocation de la part de la maison de disque ou juste pour donner au titre un aspect littéraire en mettant à la fois une virgule et des majuscules (les chansons à texte étaient à la mode à cette époque depuis Bob Dylan)

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
"il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre"... Lutter contre le racisme et les inégalités et discriminations qui en découlent, c'est pas juste un passe temps hein ! Le problème n'est pas ici le mot "black", ou "noir". Le problème c'est le sens du mot, qui selon l'utilisation ou pas de la virgule ne désigne pas juste une couleur, mais peut désigner un groupe de personnes.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Il faut ce souvenir, qu'à l'époque la musique était sur vinyle de deux titres , un par face et que sur la pochette il y avait de marqué en grosses lettres le nom du groupe et les deux titres , c'est la première chose que voient les clients . Donc si vous voyez "Peins ça, Noir " de marqué au lieu de "Peins ça en noir" il serait normal que vous trouviez ce titre raciste ? Afficher tout C'est p'têt ça, mais c'est p'têt plus simple que ça.

"Peins ça, vert". L'éditeur a peut être cru que ça sonnait mieux, puis ils se sont rendu compte que le racisme, c'est pas très vendeur. ;)

Rien qu'en lisant le titre je l'ai dans la tête pour au moins 24h. :)

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
Si tu t'en fous complétement, pourquoi ne pas laisser faire ceux que, de toute évidence, ça préoccupe ?
Effectivement la virgule peut tout changer, comme dans le célèbre :
- "On va manger, les enfants."
- "On va manger les enfants."

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
Tu réponds toi-même à la question : Dans les années 1960 aux usa la ségrégation raciale est encore bien présente, y'a encore des lois qui interdisent les mariages entre noirs et blanc, les écoles ne sont pas "mixtes", sans parler de la violence et de l'intimidation par des groupes type kkk...
Bref dans ce contexte normal que la virgule choque et on peut se demander pourquoi la maison de disque l'a rajoutée (sauf s'ils n'étaient pas Civil rights movements "friendly").

Ça te parait absurde de s'indigner pour une virgule, mais c'est peut-être parce que ton histoire n'est pas celle d'un afro-américain ou tout simplement d'un noir dans un pays comme la France... Le code noir, les colonies, bah c'est pas des détails.

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
Je viens de tomber sur ce tweet de l’AFP datant d’aujourd’hui:


"Le groupe L'Oréal a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant (white/whitening), clair (fair/fairness, light/lightening) de tous ses produits destinés à uniformiser la peau", indique le géant français

Lance toi dans la voyance, tu tiens peut être un truc

a écrit : Bon, ça se passait en 1966, période sûrement, et légitimement, un peu plus "tendu" aux USA sur le sujet du racisme... Mais je me demande si ça changerait quelque chose aujourd'hui. N'y aurait-il pas des gens qui "s'élèveraient" aussi ? Il y en a tellement qui semblent n'avoir que ça à foutre :) Je comprendrais si la chanson avait quelque chose de raciste dans son contenu ; mais là ?
C'est à se demander s'il ne faudrait pas supprimer le mot "noir" du dico... On dirait "j'ai acheté une voiture "sombre" ; ou encore "pas le moral, je broie du "foncé" ; ou pourquoi pas "j'aime les radis "pas clairs"...
Pour ma part, je me fous tellement de la couleur des gens que ça ne me serait même venu à l'idée qu'il aurait pu y avoir une corrélation !
Afficher tout
« Il y en a tellement qui semblent n’avoir que ça à foutre », franchement vous vous êtes relu s’il vous plait ? Ce sont grâce à des gens qui n’avaient que ça à foutre que vous vous sentez libre d’écrire ces lignes, mais vous leur manquez de respect. Si pour vous, la couleur de peau des gens n’a pas d’importance parce que vous respectez l’être humain, c’est grâce à des valeurs transmises, des gens qui se sont battus pour elles, pour qu’elles tiennent dans le temps, et ça passe par se battre pour des droits, une reconnaissance, et pointer du doigts les choses qui blessent. Peut-être que ça vous blesse pas vous, mais si vous êtes afro-américain, que vous subissez le racisme tous les jours de votre vie, que la ségrégation est encore bien présente et que vous lisez « peins-ça Noir» au lieu de « peins-ça en noir », crois-moi que ça vous dérangerait un peu oui.
Le problème des gens, qui aiment bien dire « c’est bon, ça choque pas » ou relativiser à outrance, est que c’est rarement les concernés en général...

a écrit : Ça va, on le connait le coup du "on peut plus rien dire", c'est du même acabit que "je suis pas raciste mais ..." Le coup du "ouai je critique" aussi c'est pénible

Posté le

android

(3)

Répondre

Bon, je pense qu'il ne faut pas s'emballer...

Il y a le titre de la chanson et son contenu...

Certes la virgule est clairement maladroite mais (après des recherches personnelles succinctes, elle n'est pas renforcée non plus par une majuscule à "black" puisque tant sur la pochette que sur la rosace du disque toutes les lettres sont en majuscules) il n'y a rien dans les paroles qui puisse être pris pour du racisme.

Même en me persuadant que ce texte est raciste, je ne vois pas (il y a bien "It's not easy facing up, when your whole world is black" Mais bon... Faut aller la chercher, là).

Il faut, à mon avis, être bien bas du front pour crier au racisme, même aux E-U dans les années 60... Alors OK, je ne suis pas noir, je suis blanc ; je ne suis pas étasunien, je suis français ; je ne suis pas né dans les années 60 mais à la fin des années 70... m'enfin... quand même..

Posté le

android

(67)

Répondre

Il y’a un excellent documentaire (20 feet from stardom) qui parle de la carrière des choristes. Une grande choriste des années 60 explique que les premiers à lui avoir demandé de se lâcher et de ne pas atténuer sa voix étaient les Stones. Je ne pense pas qu’ils aient été racistes. Les chanteuses notamment noires ont été clairement écartées de la « gloire » et cantonnées à une carrière de choristes. Super documentaire que je conseille vivement.
Idem pour les Beatles qui bataillaient pour que leurs concerts soient « mixtes » dans les états américains qui appliquaient la ségrégation.

a écrit : Il y’a un excellent documentaire (20 feet from stardom) qui parle de la carrière des choristes. Une grande choriste des années 60 explique que les premiers à lui avoir demandé de se lâcher et de ne pas atténuer sa voix étaient les Stones. Je ne pense pas qu’ils aient été racistes. Les chanteuses notamment noires ont été clairement écartées de la « gloire » et cantonnées à une carrière de choristes. Super documentaire que je conseille vivement.
Idem pour les Beatles qui bataillaient pour que leurs concerts soient « mixtes » dans les états américains qui appliquaient la ségrégation.
Afficher tout
Ça ne serait pas Merry Clayton sur "gimme Shelter" ? Où pour le coup on serait plus sûr un duo à mon sens ?
Vu la façon dont elle se lâche sur un refrain avec le petit cri d'approbation de Jagger ca ne m'étonnerait pas.
A noter qu'il existe un remix reggae de cette chanson de toute beauté.

a écrit : Black c'est un adjectif mais aussi un nom commun désignant une population.

c'est comme si le titre avait été "Paint it, woman" au lieu de "Paint it woman", la différence est énorme
Je ne voit pas bien l'intérêt de remplacer black par woman parce que, avec woman, ça ne marche pas : il y a une des deux phrases qui ne veut rien dire. Mais si le but est de montrer que ça change le sens, en effet entre une phrase qui ne veut rien dire et une phrase qui a du sens, la différence est énorme !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ça va, on le connait le coup du "on peut plus rien dire", c'est du même acabit que "je suis pas raciste mais ..." C'est petit ça, comme commentaire... Ah non même ça on ne peut plus le dire si on suit ton raisonnement

Posté le

android

(0)

Répondre