Paint it black des Rolling Stones fit polémique

Proposé par
le
dans

Les Rolling Stones furent accusés de racisme par des militants noirs américains, à la sortie du titre "Paint it, Black" en 1966. C'est pourquoi la virgule fut retirée sur les pochettes vendues aux États-Unis. Le sens du titre en est totalement changé: "Peins ça, Noir" devient "Peins ça en noir". Les membres du groupe affirmèrent que le titre d'origine était bien celui sans la virgule, reflétant la vision d'un homme dépressif qui colore tout en noir.

C'est leur maison de disque qui ajouta la virgule, sans qu'on en sache la raison.


Tous les commentaires (197)

a écrit : Si vous ne voyez pas quel est le problème dans le fait que les peaux claires ou blanches aient toujours été présentées comme un idéal de beauté, contrairement aux peaux noires, alors vraiment je ne peux rien pour vous...

En tout cas, je suis toujours surprise de voir qu'il y a toujours des personnes p
our déterminer ce qui est du vrai racisme, ou du faux racisme !
Vous trouverez peut être un début de réponse à votre question dans les nombreux messages déjà postés. Désolée, mais j'ai pas le courage de recommencer le débat.
Afficher tout
Ben, pour vous, demander à quelqu'un la signification de son prénom ou d'où il vient, c'est raciste...et je ne vois pas en quoi vous pouvez vous permettre de le dire.

Franchement, si quand on te demande d'où vient ton nom ou ton prénom tu prends ça pour une attaque, il faut que tu te poses des questions. Qu'on arrive à ce stade est très grave... on devrait pouvoir demander à quelqu'un d'où il vient sans que la personne le prenne mal. Surtout que dans mon éducation, poser des questions sur l'origine de la personne est uniquement de la politesse.

Vous voyez, il y a peu, je prenais très mal qu'on me demande constamment si j'avais des enfants. J'avais 30 ans, pas d'enfant... et dès qu'on me le demandait j'en étais malade. J'ai dû en parler à la bonne personne pour comprendre qu'en fait les gens n'étaient pas méchants, juste peut-être un peu trop curieux tout au plus, mais que si je prenais ça pour une attaque c'est parce que je souffrais moi-même de ne pas avoir de gamin. Il ne faut pas partir du principe que tout le monde est désagréable volontairement.

Vous, vous dites en gros que tout le monde est raciste sans trop le vouloir, de façon inconsciente, maladroite. Il faut peut-être que les personnes racisées se mettent en tête que la plupart des gens qu'ils croisent ne leur veut aucun mal, ne sont pas méchants... peut-être juste trop curieux... mais qu'ils ne doivent pas prendre ça pour des attaques.

C'est en posant des questions aux personnes qu'on ne connait pas, qui nous interpèlent par leurs différences qu'on apprend à les connaître et ne pas avoir peur d'eux.
Un enfant qui rencontre un noir pour la première fois va certainement lui poser plein de questions... et on ne prendra pas ça pour du racisme... pourquoi moi quand je pose des questions à un gars qui a un accent d'ailleurs et qui est noir, on me traite de raciste ?
Dans certains villages, il n'y a pas un noir ou pas un maghrébin. Si jamais un gars venant de ce villange en rencontre un, je trouve ça normal et sain qu'il pose plein de questions à cette personne.

Quand j'avais 7 ans je suis allée au Maroc avec mes parents. Dans un village reculé, tous les enfants me tournaient autour bizarrement et voulaient me caresser les cheveux car j'étais blonde. J'avais un peu peur, mais mes parents m'ont expliqué qu'ils étaient juste curieux parce qu'ils n'avaient vu que très rarement (voire jamais) de personnes blondes.

Pour lutter contre l'ignorance et le racisme, il faut que les gens qui viennent d'ailleurs acceptent qu'on s'intéressent à eux... sinon ils se renferment sur eux-mêmes...et ça crée de l'incompréhension et de la peur...et donc parfois de la haine.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu dis beaucoup de choses sensées mais tu as raté un truc sur les crèmes blanchissantes ou éclaircissantes : non seulement quand il s'agit de crèmes type fond de teint, le but recherché par les femmes noires est bien de mettre une nuance plus claire pour paraitre avoir une peau plus claire mais il existe effectivement des crèmes blanchissantes qui changent vraiment la couleur de la peau durablement avec un effet qui ne part pas avec du savon. Concernant ces dernières je ne sais pas si l'Oréal en fabrique car elles utilisent souvent des principes actifs interdits car dangereux donc ce sont plutôt des crèmes qui se vendent sous le manteau, à moins que l'Oréal ait mis au point un crème qui prétend avoir le même effet sans ingrédients interdits. Et toutes ces crèmes font partie du même problème : la société a mis dans la tête de beaucoup de femmes noires que plus la peau se rapproche de la peau blanche et plus c'est beau, et elles sont prêtes à mettre sur leur peau des produits dangereux (dont certains connus pour être concérigènes) pour tendre vers cet objectif. Il y a même eu un dessin animé qui a fait polémique récemment (sur un site grand public contenant toutes sortes d'histoires pour jeunes enfants, pas sur un site de propagande raciste !) : il raconte l'histoire d'une princesse à laquelle une méchante sorcière a jeté un sort pour la rendre laide et le résultat est que la princesse blonde est transformée en une femme noire avec les cheveux crépus ! (toujours avec le même visage et le même corps très beaux mais le commentaire explique bien aux enfants qui voient cette belle femme noire que c'est la version laide de la princesse !). Et quand le sort est levé, elle redevient blanche et blonde et le commentaire explique bien qu'elle a retrouvé sa beauté ! Et le pire c'est que ça n'a pas forcément été fait dans un but de propagande, c'est ce que certaines personnes pensent naturellement et mettent dans la tête des jeunes enfants dès le plus jeune age ! Et quand l'Oréal prétend qu'il s'agit d'"uniformiser le teint" et pas de le blanchir, il ne faut pas tomber dans le panneau ! C'est de l'hypocrisie marketing. Tout le monde devrait savoir que ces crèmes sont utilisées pour blanchir la peau, quel que soit le nom qu'on leur donne, politiquement correct ou non ! Eh oui, ce phénomène est partout alors il ne faut donc pas le sous-estimer ! Afficher tout Tout à fait, tu as entièrement raison !
Je me suis d'ailleurs aussi posée la question concernant L'Oréal. Est-ce que le mot blanc est juste utilisé comme argument marketing, où est-ce que ces crèmes sont destinées aux peaux foncées et ont vraiment des effets blanchissant. Effectivement c'est vraiment un problème de société, et vraiment à remettre en cause.
Je n'ai pas entendu parlé de ce dessin animé. Je ne suis même plus surprise... mais quelle horreur, comment peut on avoir l'idée de faire ça ! C'est tellement dur pour les petites filles aux peaux foncées qui doivent grandir avec ce genre de modèle. Y a beaucoup de choses à changer encore.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ben, pour vous, demander à quelqu'un la signification de son prénom ou d'où il vient, c'est raciste...et je ne vois pas en quoi vous pouvez vous permettre de le dire.

Franchement, si quand on te demande d'où vient ton nom ou ton prénom tu prends ça pour une attaque, il faut que tu te p
oses des questions. Qu'on arrive à ce stade est très grave... on devrait pouvoir demander à quelqu'un d'où il vient sans que la personne le prenne mal. Surtout que dans mon éducation, poser des questions sur l'origine de la personne est uniquement de la politesse.

Vous voyez, il y a peu, je prenais très mal qu'on me demande constamment si j'avais des enfants. J'avais 30 ans, pas d'enfant... et dès qu'on me le demandait j'en étais malade. J'ai dû en parler à la bonne personne pour comprendre qu'en fait les gens n'étaient pas méchants, juste peut-être un peu trop curieux tout au plus, mais que si je prenais ça pour une attaque c'est parce que je souffrais moi-même de ne pas avoir de gamin. Il ne faut pas partir du principe que tout le monde est désagréable volontairement.

Vous, vous dites en gros que tout le monde est raciste sans trop le vouloir, de façon inconsciente, maladroite. Il faut peut-être que les personnes racisées se mettent en tête que la plupart des gens qu'ils croisent ne leur veut aucun mal, ne sont pas méchants... peut-être juste trop curieux... mais qu'ils ne doivent pas prendre ça pour des attaques.

C'est en posant des questions aux personnes qu'on ne connait pas, qui nous interpèlent par leurs différences qu'on apprend à les connaître et ne pas avoir peur d'eux.
Un enfant qui rencontre un noir pour la première fois va certainement lui poser plein de questions... et on ne prendra pas ça pour du racisme... pourquoi moi quand je pose des questions à un gars qui a un accent d'ailleurs et qui est noir, on me traite de raciste ?
Dans certains villages, il n'y a pas un noir ou pas un maghrébin. Si jamais un gars venant de ce villange en rencontre un, je trouve ça normal et sain qu'il pose plein de questions à cette personne.

Quand j'avais 7 ans je suis allée au Maroc avec mes parents. Dans un village reculé, tous les enfants me tournaient autour bizarrement et voulaient me caresser les cheveux car j'étais blonde. J'avais un peu peur, mais mes parents m'ont expliqué qu'ils étaient juste curieux parce qu'ils n'avaient vu que très rarement (voire jamais) de personnes blondes.

Pour lutter contre l'ignorance et le racisme, il faut que les gens qui viennent d'ailleurs acceptent qu'on s'intéressent à eux... sinon ils se renferment sur eux-mêmes...et ça crée de l'incompréhension et de la peur...et donc parfois de la haine.
Afficher tout
Non, pour lutter contre le racisme, ce n'est pas aux personnes qui le subissent de faire un effort. C'est bel et bien à nous de nous remettre en question.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu dis beaucoup de choses sensées mais tu as raté un truc sur les crèmes blanchissantes ou éclaircissantes : non seulement quand il s'agit de crèmes type fond de teint, le but recherché par les femmes noires est bien de mettre une nuance plus claire pour paraitre avoir une peau plus claire mais il existe effectivement des crèmes blanchissantes qui changent vraiment la couleur de la peau durablement avec un effet qui ne part pas avec du savon. Concernant ces dernières je ne sais pas si l'Oréal en fabrique car elles utilisent souvent des principes actifs interdits car dangereux donc ce sont plutôt des crèmes qui se vendent sous le manteau, à moins que l'Oréal ait mis au point un crème qui prétend avoir le même effet sans ingrédients interdits. Et toutes ces crèmes font partie du même problème : la société a mis dans la tête de beaucoup de femmes noires que plus la peau se rapproche de la peau blanche et plus c'est beau, et elles sont prêtes à mettre sur leur peau des produits dangereux (dont certains connus pour être concérigènes) pour tendre vers cet objectif. Il y a même eu un dessin animé qui a fait polémique récemment (sur un site grand public contenant toutes sortes d'histoires pour jeunes enfants, pas sur un site de propagande raciste !) : il raconte l'histoire d'une princesse à laquelle une méchante sorcière a jeté un sort pour la rendre laide et le résultat est que la princesse blonde est transformée en une femme noire avec les cheveux crépus ! (toujours avec le même visage et le même corps très beaux mais le commentaire explique bien aux enfants qui voient cette belle femme noire que c'est la version laide de la princesse !). Et quand le sort est levé, elle redevient blanche et blonde et le commentaire explique bien qu'elle a retrouvé sa beauté ! Et le pire c'est que ça n'a pas forcément été fait dans un but de propagande, c'est ce que certaines personnes pensent naturellement et mettent dans la tête des jeunes enfants dès le plus jeune age ! Et quand l'Oréal prétend qu'il s'agit d'"uniformiser le teint" et pas de le blanchir, il ne faut pas tomber dans le panneau ! C'est de l'hypocrisie marketing. Tout le monde devrait savoir que ces crèmes sont utilisées pour blanchir la peau, quel que soit le nom qu'on leur donne, politiquement correct ou non ! Eh oui, ce phénomène est partout alors il ne faut donc pas le sous-estimer ! Afficher tout En écrivant « uniformiser » au lieu de « blanchir » dans la pub, ça règle le problème facilement car ce n’est plus raciste. ;)
D’autres soucis de société à gérer ?

a écrit : En écrivant « uniformiser » au lieu de « blanchir » dans la pub, ça règle le problème facilement car ce n’est plus raciste. ;)
D’autres soucis de société à gérer ?
C'est seulement une solution cosmétique (c'est le cas de le dire !) à un problème plus profond : ça ne règle pas le problème des petites filles noires qui se sentent dévalorisées ou des femmes qui sont prêtes à s’abîmer la peau pour l'éclaircir. Sinon, en effet, j'ai un autre souci à gérer : les femmes noires, toujours avec en tête que l'idéal de beauté c'est la femme blanche, veulent aussi se défriser les cheveux avec des produits dangereux ou ont recours à des tissages qui tirent sur les cheveux et finissent par créer des calvities, pour pouvoir adopter des styles de coiffures européens. Est-ce que tu crois que dire "lisser" au lieu de "défriser" résoudrait ce problème à propos de ces produits destinés aux cheveux crépus (d'ailleurs je crois qu'il ne faut plus dire "crépus" non plus mais j'ai oublié le mot politiquement correct correspondant, si tu pouvais m'aider pour ça aussi...) ?

a écrit : J'abandonne... Libre à vous de rester encrer dans vos certitudes, c'est certainement plus confortable. Peut être un jour vous déciderez-vous à les remettre en question. Bonne continuation Vous écrivez ça comme si vous, vous n'aviez pas de certitudes. Vous n'avez pas plus bougez de positon qu'Agathe.
Vous parlez comme si vous aviez vu la lumière de la vérité et que vous deviez porter la bonne parole auprès des gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir votre révélation.

On va reprendre (désolé, ça fait un peu condescendant) : c'est un débat de société. les gens victimes de racismes, et leurs proches, doivent témoigner de leur souffrance, on doit les écouter et ne pas sous estimer ce qu'ils vivent.
La dessus on est d'accord. Il s'agit de la première partie dans un débat de société, l'information. Comment se manifeste le racisme, quelles sont les injustices, les souffrances du point de vue des victimes. Il faut également connaître un minimum leur histoire, et celui du pays dans lequel ils vivent (la France en l'occurrence).
Après, chacun en tire les conclusions et une réaction selon son histoire, sa personnalité.
Vous, dans ce débat, vous imposez la façon de réagir. Si on n'est pas d'accord, votre réponse est au final : j'espère qu'un jour tu auras la chance de vraiment comprendre le problème et de finalement penser comme moi. Ben oui, parce que nous on se trompe, on n'est pas assez bien câblé pour tirer les bonnes conclusions...
C'est ce que j'appelle la dictature de la pensée unique. Ben oui, on me dit qu'elle est la bonne façon de penser, et que si je n'y adhère pas, je suis dans l'erreur.
Alors peut être je me trompe, je ne prétends pas détenir la vérité. J'adopte la positon qui me semble la plus juste. Et selon moi, même à une victime, il y a une limite où il faut lui dire stop, là tu as tort. Ce n'est pas votre position, et c'est respectable, mais la notre est également respectable.
Aller, bonne nuit !

a écrit : Vous écrivez ça comme si vous, vous n'aviez pas de certitudes. Vous n'avez pas plus bougez de positon qu'Agathe.
Vous parlez comme si vous aviez vu la lumière de la vérité et que vous deviez porter la bonne parole auprès des gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir votre révélation.
>
On va reprendre (désolé, ça fait un peu condescendant) : c'est un débat de société. les gens victimes de racismes, et leurs proches, doivent témoigner de leur souffrance, on doit les écouter et ne pas sous estimer ce qu'ils vivent.
La dessus on est d'accord. Il s'agit de la première partie dans un débat de société, l'information. Comment se manifeste le racisme, quelles sont les injustices, les souffrances du point de vue des victimes. Il faut également connaître un minimum leur histoire, et celui du pays dans lequel ils vivent (la France en l'occurrence).
Après, chacun en tire les conclusions et une réaction selon son histoire, sa personnalité.
Vous, dans ce débat, vous imposez la façon de réagir. Si on n'est pas d'accord, votre réponse est au final : j'espère qu'un jour tu auras la chance de vraiment comprendre le problème et de finalement penser comme moi. Ben oui, parce que nous on se trompe, on n'est pas assez bien câblé pour tirer les bonnes conclusions...
C'est ce que j'appelle la dictature de la pensée unique. Ben oui, on me dit qu'elle est la bonne façon de penser, et que si je n'y adhère pas, je suis dans l'erreur.
Alors peut être je me trompe, je ne prétends pas détenir la vérité. J'adopte la positon qui me semble la plus juste. Et selon moi, même à une victime, il y a une limite où il faut lui dire stop, là tu as tort. Ce n'est pas votre position, et c'est respectable, mais la notre est également respectable.
Aller, bonne nuit !
Afficher tout
Très bon résumé, merci.
Bonne nuit !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout à fait, tu as entièrement raison !
Je me suis d'ailleurs aussi posée la question concernant L'Oréal. Est-ce que le mot blanc est juste utilisé comme argument marketing, où est-ce que ces crèmes sont destinées aux peaux foncées et ont vraiment des effets blanchissant. Effectivement c'est vraime
nt un problème de société, et vraiment à remettre en cause.
Je n'ai pas entendu parlé de ce dessin animé. Je ne suis même plus surprise... mais quelle horreur, comment peut on avoir l'idée de faire ça ! C'est tellement dur pour les petites filles aux peaux foncées qui doivent grandir avec ce genre de modèle. Y a beaucoup de choses à changer encore.
Afficher tout
Si tu veux revoir cette info, tu peux chercher par exemple "dessin animé princesse noire laide" comme je viens d'essayer sur Google et tu trouveras tous les articles de presse de l'époque (c'était l'été dernier), comme par exemple : www.leparisien.fr/societe/youtube-un-dessin-anime-raciste-retire-de-la-plateforme-24-07-2019-8122932.php

C'est édifiant ! C'est remonté jusqu'au gouvernement, après que ça a été signalé sur les réseaux sociaux, mais lors de la conception et la mise en ligne de ce dessin animé, personne au sein de l'équipe n'y avait vu de problème !

a écrit : Je trouve qu'il y ait quand même polémique pour rien car comme vous l'avez dit c'est pour enlever les tâches et ce, en éclaircissant la peau pour faire disparaître les tâches qui elles sont colorées. "Uniformiser" est moins précis car ça peut être pour avoir une peau lisse par exemple.
Le
terme est approprié. Certes c'est certainement plus fait pour les peaux claires mais et alors? Il faut des crèmes pour tout le monde au même titre que les crèmes pour peau sèche, grasse, sensible...
Il faut arrêter de se rebeller pour n'importe quoi c'est devenu vraiment ridicule. Ces gens là ne font que décrédibiliser le vrai racisme et c'est vraiment dommage.
Afficher tout
Pas du tout. Les crèmes blanchissantes sont fait pour blanchir la peau, plus vous avez la peau blanche (en dehors de l'Occident), et plus vous serez considéré comme beau ou belle.
Plusieurs peuples (les Brésiliens, les Indiens...) ont même des noms pour les nuances de peau et les hiérarchisent entre eux. Et devinez quelle est la moins bien considérée ? La plus sombre.
C'est normal ? Bah l'Oréal pense que non et essaie de faire quelque chose à son niveau pour changer les mentalités, et cela les honore.

a écrit : OK, donc tu me demandes d'avoir un comportement différent avec une personne noire que celui que j'aurais pu avoir avec une autre ?
Je pense en effet qu'on touche le problème. Pour moi être non raciste c'est de ne pas sortir de blague raciste, que ce soit avec un blanc ou un noir, mais c'e
st également avoir le même comportement, quel que soit mon interlocuteur. Je pense qu'on touche une question de principe, et que vos belles leçons de morales vont avoir du mal à les changer.
Vous me compterez dans les réac irrécupérables, et moi je vous mettrai dans les progressistes autoproclamés.
Afficher tout
Au contraire, je te demande d'avoir la même attitude avec tout le monde.
Tu rencontres quelqu'un qui a un accent ou des vêtements exotiques: tu lui demandes d'où elle vient: Ok
Tu rencontres un Noir, une personne d'apparence asiatique, ou un individu de type nord-africain (c'est vrai qu'utiliser tous cs mots est bien plus pratique que le terme "racisé"). Ce type n'a aucun accent, est habillé comme toi, et a les mêmes manières que toi et tu lui demandes: "D'où viens-tu ?" Simplement parce qu'il est physiquement différent de toi.
Tu ne vois pas une différence de traitement, là ?
Et quand quelqu'un me dit que l'un de mes propos, ou l'un de mes gestes, l'a heurté, je ne lui demande pas de s'adapter à moi, ou de prendre sur lui, j'arrête c'est tout. Qu'il soit noir ou blanc, et quel que soit le motif. Et si ça ne me plaît pas, j'arrête de le fréquenter. On n'oblige pas quelqu'un à réagir comme on le voudrait.
Y'a rien de politique là dedans.

a écrit : Vous écrivez ça comme si vous, vous n'aviez pas de certitudes. Vous n'avez pas plus bougez de positon qu'Agathe.
Vous parlez comme si vous aviez vu la lumière de la vérité et que vous deviez porter la bonne parole auprès des gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir votre révélation.
>
On va reprendre (désolé, ça fait un peu condescendant) : c'est un débat de société. les gens victimes de racismes, et leurs proches, doivent témoigner de leur souffrance, on doit les écouter et ne pas sous estimer ce qu'ils vivent.
La dessus on est d'accord. Il s'agit de la première partie dans un débat de société, l'information. Comment se manifeste le racisme, quelles sont les injustices, les souffrances du point de vue des victimes. Il faut également connaître un minimum leur histoire, et celui du pays dans lequel ils vivent (la France en l'occurrence).
Après, chacun en tire les conclusions et une réaction selon son histoire, sa personnalité.
Vous, dans ce débat, vous imposez la façon de réagir. Si on n'est pas d'accord, votre réponse est au final : j'espère qu'un jour tu auras la chance de vraiment comprendre le problème et de finalement penser comme moi. Ben oui, parce que nous on se trompe, on n'est pas assez bien câblé pour tirer les bonnes conclusions...
C'est ce que j'appelle la dictature de la pensée unique. Ben oui, on me dit qu'elle est la bonne façon de penser, et que si je n'y adhère pas, je suis dans l'erreur.
Alors peut être je me trompe, je ne prétends pas détenir la vérité. J'adopte la positon qui me semble la plus juste. Et selon moi, même à une victime, il y a une limite où il faut lui dire stop, là tu as tort. Ce n'est pas votre position, et c'est respectable, mais la notre est également respectable.
Aller, bonne nuit !
Afficher tout
Je ne pense pas détenir la vérité absolue, au contraire, je pense à avoir encore beaucoup de choses à apprendre, et beaucoup de choses à déconstruire. Je ne me permettrais jamais de juger votre intelligence, ou de dire que "vous n'êtes pas assez bien câblés pour comprendre". Je ne vous juge pas, et je reconnais d'ailleurs que moi même, j'ai pu voir certaines choses comme vous, et qu'après beaucoup de remises en question, et après m'être informé sur le sujet, mon point de vue a évolué.
Et ce n'est pas fini, on a toujours à apprendre. Mais pour cela, je choisis d'écouter et de m'informer auprès des principaux concernés.
J'espère juste avoir amené quelques pistes de réflexion.
Bonne nuit à vous aussi

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si tu veux revoir cette info, tu peux chercher par exemple "dessin animé princesse noire laide" comme je viens d'essayer sur Google et tu trouveras tous les articles de presse de l'époque (c'était l'été dernier), comme par exemple : www.leparisien.fr/societe/youtube-un-dessin-anime-raciste-retire-de-la-plateforme-24-07-2019-8122932.php

C'est édifiant ! C'est remonté jusqu'au gouvernement, après que ça a été signalé sur les réseaux sociaux, mais lors de la conception et la mise en ligne de ce dessin animé, personne au sein de l'équipe n'y avait vu de problème !
Afficher tout
Merci pour le lien, je vais regarder !
Je me souviens également d'une polémique y a quelques années concernant un livre pour enfant. Un peu la même histoire en fait. Il me semble que c'était 2 soeur : la moche et méchante (à la peau foncée et aux cheveux bouclés/crépus et noirs), et la belle et gentille (à la peau claire et aux longs cheveux raides et blonds). Tout aussi horrible !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Au contraire, je te demande d'avoir la même attitude avec tout le monde.
Tu rencontres quelqu'un qui a un accent ou des vêtements exotiques: tu lui demandes d'où elle vient: Ok
Tu rencontres un Noir, une personne d'apparence asiatique, ou un individu de type nord-africain (c'est vra
i qu'utiliser tous cs mots est bien plus pratique que le terme "racisé"). Ce type n'a aucun accent, est habillé comme toi, et a les mêmes manières que toi et tu lui demandes: "D'où viens-tu ?" Simplement parce qu'il est physiquement différent de toi.
Tu ne vois pas une différence de traitement, là ?
Et quand quelqu'un me dit que l'un de mes propos, ou l'un de mes gestes, l'a heurté, je ne lui demande pas de s'adapter à moi, ou de prendre sur lui, j'arrête c'est tout. Qu'il soit noir ou blanc, et quel que soit le motif. Et si ça ne me plaît pas, j'arrête de le fréquenter. On n'oblige pas quelqu'un à réagir comme on le voudrait.
Y'a rien de politique là dedans.
Afficher tout
Mais je crois que nous sommes tous d'accord avec ce que vous dites là !
La chose qui m'interpèle et que je défends est que de nos jours quoi qu'on dise on a l'impression d'être raciste ou sexiste et que c'est fatiguant. On a aussi l'impression que ces personnes racisées ont tendance à tout prendre mal, même un "tu viens d'où?" innocent. Et franchement à un moment on a de quoi péter un câble parce qu'on nous demande, et on aimerait traiter tout le monde de la même façon, sauf qu'en fait on ne peut pas car on doit constamment prendre des pincettes avec certaines personnes...sous peine d'être traité de raciste ou sexiste ou je ne sais quoi encore.

Non, je n'ai aucune once de racisme en moi, aucune haine envers aucune personne, aucune peur d'aucun peuple en particulier... et quand je parle avec un noir je ne l'atttaque pas en lui demandant d'où il vient. Je demande à tout le monde d'où il vient...et si ça dérange quelqu'un il suffit qu'il me le dise mais je ne comprendrais pas que cette personne prenne ça pour du racisme.

Bref. Bonne nuit (cette fois c'est la bonne)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Au contraire, je te demande d'avoir la même attitude avec tout le monde.
Tu rencontres quelqu'un qui a un accent ou des vêtements exotiques: tu lui demandes d'où elle vient: Ok
Tu rencontres un Noir, une personne d'apparence asiatique, ou un individu de type nord-africain (c'est vra
i qu'utiliser tous cs mots est bien plus pratique que le terme "racisé"). Ce type n'a aucun accent, est habillé comme toi, et a les mêmes manières que toi et tu lui demandes: "D'où viens-tu ?" Simplement parce qu'il est physiquement différent de toi.
Tu ne vois pas une différence de traitement, là ?
Et quand quelqu'un me dit que l'un de mes propos, ou l'un de mes gestes, l'a heurté, je ne lui demande pas de s'adapter à moi, ou de prendre sur lui, j'arrête c'est tout. Qu'il soit noir ou blanc, et quel que soit le motif. Et si ça ne me plaît pas, j'arrête de le fréquenter. On n'oblige pas quelqu'un à réagir comme on le voudrait.
Y'a rien de politique là dedans.
Afficher tout
Donc si je comprends bien, si une personne est noire mais a quand même un accent, là j'ai le droit de demander son origine ?
Vous vous rendez compte que ça devient ridicule ?

a écrit : Mais je crois que nous sommes tous d'accord avec ce que vous dites là !
La chose qui m'interpèle et que je défends est que de nos jours quoi qu'on dise on a l'impression d'être raciste ou sexiste et que c'est fatiguant. On a aussi l'impression que ces personnes racisées ont ten
dance à tout prendre mal, même un "tu viens d'où?" innocent. Et franchement à un moment on a de quoi péter un câble parce qu'on nous demande, et on aimerait traiter tout le monde de la même façon, sauf qu'en fait on ne peut pas car on doit constamment prendre des pincettes avec certaines personnes...sous peine d'être traité de raciste ou sexiste ou je ne sais quoi encore.

Non, je n'ai aucune once de racisme en moi, aucune haine envers aucune personne, aucune peur d'aucun peuple en particulier... et quand je parle avec un noir je ne l'atttaque pas en lui demandant d'où il vient. Je demande à tout le monde d'où il vient...et si ça dérange quelqu'un il suffit qu'il me le dise mais je ne comprendrais pas que cette personne prenne ça pour du racisme.

Bref. Bonne nuit (cette fois c'est la bonne)
Afficher tout
Et pourquoi tu n'arrêtes tout simplement pas de demander aux gens d'où ils viennent et que signifie leur nom ou leur prénom depuis le temps qu'il y a des gens qui te disent que ça les saoule ? Tu crois que les gens sont à ton service pour satisfaire ta curiosité ou tu peux te dire que cette curiosité est manifestement mal perçue et que la réponse n'est finalement pas très importante. Quand j'était petit je demandais aux amies de ma maman dont la couleur de cheveux ne ma paraissait pas naturelle si elles faisaient des colorations comme maman ou si c'était une perruque, et je ne voyais vraiment pas ce qu'il y avait de mal à ça ! (j'avais 4 ou 5 ans et heureusement j'ai compris assez rapidement que ça pouvait être gênant alors j'ai fini par arrêter et finalement ça ne me manque pas tellement de ne pas le savoir. Quand on est adulte et qu'on n'a toujours pas compris ce genre de choses c'est plus embarrassant...)

a écrit : Donc si je comprends bien, si une personne est noire mais a quand même un accent, là j'ai le droit de demander son origine ?
Vous vous rendez compte que ça devient ridicule ?
Que s'il a un accent du sud, breton, ou un truc du genre...si on remarque un accent qui ne semble pas français, on n'a pas le droit de lui demander d'où ça vient ;)

On vit dans un monde bien pourri n'empêche.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et pourquoi tu n'arrêtes tout simplement pas de demander aux gens d'où ils viennent et que signifie leur nom ou leur prénom depuis le temps qu'il y a des gens qui te disent que ça les saoule ? Tu crois que les gens sont à ton service pour satisfaire ta curiosité ou tu peux te dire que cette curiosité est manifestement mal perçue et que la réponse n'est finalement pas très importante. Quand j'était petit je demandais aux amies de ma maman dont la couleur de cheveux ne ma paraissait pas naturelle si elles faisaient des colorations comme maman ou si c'était une perruque, et je ne voyais vraiment pas ce qu'il y avait de mal à ça ! (j'avais 4 ou 5 ans et heureusement j'ai compris assez rapidement que ça pouvait être gênant alors j'ai fini par arrêter et finalement ça ne me manque pas tellement de ne pas le savoir. Quand on est adulte et qu'on n'a toujours pas compris ce genre de choses c'est plus embarrassant...) Afficher tout Ben sincèrement personne ne m'a jamais dit que ça le dérangeait que je leur demande.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Vous avez raison, après relecture, mes exemples ne sont pas pertinent !
En voici d'autres du coup :
- quelqu'un qui n'a jamais vécu d'agression sexuelle est-il aussi légitime qu'une victime pour juger de son vécu ? (Pourquoi elle n'a pas parlé plus tôt, pourquoi elle ne s'
;est pas défendu, pourquoi elle n'a pas porté plainte ?)
- j'ai accouché sans péridurale, mon mari qui m'a tenu la main tout le long a t'il la même légitimité que moi pour parler de gestion de la douleur lors de l'accouchement ? (Je me suis beaucoup documentée avant, j ai suivi des cours de prépa, j en ai beaucoup parlé avec des amies, pourtant, il a fallu que je le vive pour vraiment réaliser ce que c'était).

Je suis d'accord avec vous sur le fait que l'on peut réfléchir tous ensemble sur les méthodes de lutte contre le racisme. Ce que je dénonce, ce sont les commentaires de personnes qui minimisent le vécu ou critique les réactions des personnes concernées. On peut tous réfléchir à des actions possibles, mais clairement, n'ayant jamais été confronté au problème, on ne peut pas savoir comment on vivrait nous même des choses qui peuvent sembler anodines mais qui ne le sont plus quand on le vit depuis sa naissance. Et on ne peut pas savoir comment on réagirait face à ces microagressions quand elles sont répétées quotidiennement.
Quand une personne racisée nous dit que quelquechose est raciste, ou désagréable, de quel droit peut-on leur répondre que ce n'est pas si grave, qu'elles exagèrent, que c'est quand même abusé de s'énerver pour ça. Alors que nous on ne l'a jamais vécu ?
Non, nous n'avons clairement pas la même légitimité pour juger ce qui est raciste ou pas, ni pour juger la réaction des personnes concernées.
Afficher tout
Alors si je vous suis, être noir est comparable à être violée ?
Ce n'est pas pire que les mots d'Enzo, pour qui être noir, se compare, à avoir le cancer. La mélanine est une tumeur ? C'est quoi la prochaine étape ? Une chimio généralisée façon Himmler ?

Je plaisante, j'aurais bien dis que c'est de l'humour noir mais ce n'est pas ça l'humour noir. Plutôt du trash pour montrer que tout peut être interprété. Certains peuvent être choqués par vos propos (ou les miens), les noirs, les malades, les victimes de viol, les bien-pensants ou ceux qui lisent avec un œil ou une neurone de travers. Et alors ?
Souffrir ne donne aucun droit.
Être victime donne de la légitimité (de legitimus, fixé par la loi (lex)), de la légitimé à s'exprimer devant la police et un juge.
Si être victime donne de la légitimité à s'exprimer devant la société (ce qui est en train d'arriver) on aura une société de pleureuse (ce qui est en train d'arriver). C'est mettre à l'honneur la souffrance.
Et qui dit victime dit son antonyme (contraire), qui n'a pas de nom, enfin pas un nom unique (violeur, raciste, agresseur, tortionnaire, macho...). On est toujours victime de quelque chose ou de quelqu'un. Chaque mise en avant de victime divise un peu plus la société. Parfois c'est nécessaire, pour comprendre oui, et certains doivent être exclus de toutes façons (c'est aussi le rôle de la justice). Mais quotidiennement on oppose les hommes aux femmes aux blancs aux noirs aux antiracistes aux fachos aux gauchos aux homos aux gros aux valides aux pauvres aux bourgeois aux migrants aux politiques aux catos aux musulmans etc...
L’unicité de chaque souffrance que l'on brandit se traduit des deux côtés (parce qu'à un moment il faut bien choisir un camp, la France n'est pas la Suisse) par le développement de la haine, de la jalousie et de la xénophobie (au sens large). Petit à petit, mais à grande échelle.
Bref je crains que l'on tronque l'antiracisme lourd et paternaliste à la "tiens vas y danses je t'es mis du zouk" contre du véritable racisme de réac qui implique insultes et mollards. Mais j’espère me tromper, et les plus jeunes sont assez barrés pour révéler de bonnes surprises.

a écrit : Ben sincèrement personne ne m'a jamais dit que ça le dérangeait que je leur demande. On vient de te dire et de te le répéter, alors maintenant tu as peut-être compris... Oui ça saoule les gens qui ont un type africain ou asiatique qu'on leur demande d'où ils viennent car c'est souvent plusieurs fois par jour et ça les ramène à leur condition de personne à l'aspect différent (et ça les saoule aussi d'avoir à dire plusieurs fois par jour que c'est gênant surtout si la personne qui pose la question a du mal à comprendre comme toi et ne voit vraiment pas où est le problème, voire même commence à essayer de leur démontrer que c'est tout à fait normal d'avoir ce genre de curiosité !, alors ils préfèrent répondre avec le sourire et passer à autre chose mais ça ne veut pas dire que ce n'est pas la 5e fois de la journée et que ça ne les saoule pas à chaque fois). Pendant qu'on y est je t'informe qu'il vaut mieux aussi éviter aussi de demander aux grands s'il jouent au basket (pour la même raison) ou aux gros comment ils font pour trouver des vêtements à leur taille (j'espère que la raison est évidente là aussi).

a écrit : Ben sincèrement personne ne m'a jamais dit que ça le dérangeait que je leur demande. Honnêtement, toutes les personnes avec qui j'en ai parlé et qui m'ont toutes dit ne pas apprécier ce genre de question, y répondent quand même poliment quand ça leur arrive et ne disent pas que ça les dérange... Pour différentes raisons j'imagine : parce que c'est plus simple de répondre que de devoir expliquer encore et encore pourquoi ça les dérange, n'ont pas envie qu'on leur dise qu'elles prennent tout mal, voir qu'elles se victimisent, n'ont pas envie de rentrer dans un débat sur le racisme, etc.
Maintenant tu es informée, au toi de voir pour la suite.

Posté le

android

(1)

Répondre