Des ours se sont déjà éjectés de bombardiers américains

Proposé par
le

Pour tester les sièges éjectables du bombardier supersonique B-58 Hustler, l'US Air Force engagea... des ours ! Anesthésiés et sanglés dans leur siège, ils furent éjectés à différentes altitudes et vitesses pour vérifier que le système d'éjection ne présentait pas de danger pour l'Homme.

Le système d'éjection, original pour l'époque, consistait en une capsule qui se refermait après éjection pour protéger le pilote des températures glaciales et des vents violents présents à haute altitude.
Les ours, ainsi que des singes impliqués aussi dans les tests, furent cependant euthanasiés peu après leur vol pour vérifier l'impact de l'éjection sur leurs organes internes. Les résultats conclurent que le système d'éjection était parfaitement fiable.


Tous les commentaires (173)

Va expliquer ça aux doudoux des petits !!!!

Posté le

android

(5)

Répondre

Petit ours brun teste un nouveau manège...

Posté le

android

(18)

Répondre

En France on les testait avec de vrai pilote au sol, et il arrivait bien sur que des pilotes soient mort à cause de cela. Je l'au vu dans un ancien reportage des années 80 sur l'histoire de l'aéronautique que je vous conseille vivement pour en apprendre ;)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pas de repas familial prévu ce WE donc je me lance:
Le saviez vous ?
j'ai appris récemment que le maximun d'éjection de ce type était de 2 suite au tassement des vertèbres qu'il engendrait aux pilotes!

"JMCMB je crois"
Effectivement au bout d'un certain nombre d'éjections via le siège ejectable les pilotes peuvent être déclaré "inapte" à voler. Mais il n'y à pas de maximum précis. Certain pilotes peuvent être déclaré inapte au bout du troisième, et d'autre dès le premier. Tout dépend dépend de l'état physique du pilote.

Il me semble d'ailleurs que ce sujet est déjà apparue dans une anecdote ou dans un commentaire :)

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Sauf que là, c'est pour sauver de vies humaines, pas pour essayer de rendre les gens "beaux" Ça ne rend pas la cause plus louable pour autant, je trouve...

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Des mannequins n'auraient pas fait l'affaire...? Et tu vérifie comment l'impact de l'éjection sur les organes avec un mannequin ?

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Sauf que là, c'est pour sauver de vies humaines, pas pour essayer de rendre les gens "beaux" D'accord dans un sens pour sauver les 3 passagers, mais un bombardier a la vocation de "bombarder" des cibles...

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Sauver des vies humaine en testant sur les animaux toutes sorte de procédé je suis pas pour, mais c est parfois c est scientifiquement utile , mais la ça frise le ridicule , pourquoi ne pas l avoir fait avec des cadavres humain ? Ça ce faisait de la sorte fut un temps .. Et le dépecé pour constaté qu il a eu du bol de s en sortir vivant , ça me rappel une blague du même acabit :
" dans un labo de test on prend une grenouille, l un des scientifique tape dans ses mains il constate que la grenouille réagit et saute normalement, après lui avoir sectionner une patte il tape des mains elle galère mais saute quand même, il lui sectionne la derniere patte il tape des mains , elle ne saute plus. le scientifique en déduit qu après avoir sectionner les deux pattes a une grenouille elle devient sourde "
Afficher tout
Comment connaître les effets sur les organes (fonctionnels) sur un cadavre ? D'où l'autopsie qui s'en ai suivi...

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est triste à dire mais l'expérimentation animale reste nécessaire dans les avancées scientifiques. Ceux qui veulent que les tests prennent fin, c'est soit ça, soit faire des test sur des prisonniers.
Donc oui certaine fois c'est triste ou cruel mais nécessaire.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Pas de repas familial prévu ce WE donc je me lance:
Le saviez vous ?
j'ai appris récemment que le maximun d'éjection de ce type était de 2 suite au tassement des vertèbres qu'il engendrait aux pilotes!

"JMCMB je crois"
Exact,ça faisait partie d'une anecdote publier récemment (ou un commentaire de cette anecdote ) ;)

Je comprends qu'on utilise des animaux pour faire des expériences. Mais le terme "euthanasiés" ne correspond pas. Ces ours ont été "tués" ou "mis à mort" pour les besoins de l'expérience.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Des mannequins n'auraient pas fait l'affaire...? Plus delicat de vérifier par la suite les organes internes. ..

Posté le

android

(3)

Répondre

Et pour tester les sièges éjectables sur les hélicoptères, on fait comment ???

a écrit : C'est triste à dire mais l'expérimentation animale reste nécessaire dans les avancées scientifiques. Ceux qui veulent que les tests prennent fin, c'est soit ça, soit faire des test sur des prisonniers.
Donc oui certaine fois c'est triste ou cruel mais nécessaire.
Si les prisonniers en question sont des pédophiles et des assassins d'enfants ,cela ne me pose aucun problème de conscience .D'ailleurs ils ne seront jamais en voie de disparition EUX hélas.

Posté le

android

(42)

Répondre

Statistique: 0 buveurs d'orangina ont été écraser par un ours américain

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Des mannequins n'auraient pas fait l'affaire...? Elles sont anorexiques, elles n'auraient pas tenu le choc

Posté le

android

(63)

Répondre

Ça me choque. Je sais que ça a du sauver des vies humaines. Que ça a fait avancer la science. Mais ça me choque tout de même.

Et les associations de la protection animale approuvent? On se plaint que les animaux disparaissent les uns après les autres... à causes de nous!

Posté le

android

(4)

Répondre

Le developpement de l avion s est deroule dans les annee 50, 1er prototype 1956, en service de 1960 a 1969.
Cf les sources
Pas de crash manequin, pas de matiere capable de reproduire differents elements du corps humain, l informatique est encore faible. D ou l utilisation d animaux pour les tests.

Posté le

android

(4)

Répondre