Des ours se sont déjà éjectés de bombardiers américains

Proposé par
le

Pour tester les sièges éjectables du bombardier supersonique B-58 Hustler, l'US Air Force engagea... des ours ! Anesthésiés et sanglés dans leur siège, ils furent éjectés à différentes altitudes et vitesses pour vérifier que le système d'éjection ne présentait pas de danger pour l'Homme.

Le système d'éjection, original pour l'époque, consistait en une capsule qui se refermait après éjection pour protéger le pilote des températures glaciales et des vents violents présents à haute altitude.
Les ours, ainsi que des singes impliqués aussi dans les tests, furent cependant euthanasiés peu après leur vol pour vérifier l'impact de l'éjection sur leurs organes internes. Les résultats conclurent que le système d'éjection était parfaitement fiable.


Tous les commentaires (173)

a écrit : Je comprends qu'on utilise des animaux pour faire des expériences. Mais le terme "euthanasiés" ne correspond pas. Ces ours ont été "tués" ou "mis à mort" pour les besoins de l'expérience. Euthanasier = avoir une mort douce, naturelle ou provoquee, donc l emploi est bon.
Je pense que leur euthanasie etait une injection letal, l electrocution ou la balle aurait cause des degats sur l organisme qu ils voulaient justement observer.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Sauf que là, c'est pour sauver de vies humaines, pas pour essayer de rendre les gens "beaux" Tu sauves pas des vies humaines en testant des bombardiers qui sont faits pour tuer eux même de toute façon ^^

a écrit : Et les associations de la protection animale approuvent? On se plaint que les animaux disparaissent les uns après les autres... à causes de nous! je pense que dans les années 50, les association de protection animale avaient mieux à faire que d'emmerder l'US Air Force pour le sacrifice d'une douzaine d'ours qui ont sauvé indirectement plusieurs dizaines de vies humaines.

Je rappelle que le port de la fourrure était encore très bien accepté à l'époque...

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Et pour tester les sièges éjectables sur les hélicoptères, on fait comment ??? Au passage, ça existe: les pales se détachent une fraction de seconde avant l'éjection, sont expulsées par la force centrifuge avant le "passage" du siège éjecté... mais c'est relativement récent, je ne suis donc pas sûr que les industriels aient pu utiliser des animaux pour tester ça... ^^

a écrit : Sauver des vies humaine en testant sur les animaux toutes sorte de procédé je suis pas pour, mais c est parfois c est scientifiquement utile , mais la ça frise le ridicule , pourquoi ne pas l avoir fait avec des cadavres humain ? Ça ce faisait de la sorte fut un temps .. Et le dépecé pour constaté qu il a eu du bol de s en sortir vivant , ça me rappel une blague du même acabit :
" dans un labo de test on prend une grenouille, l un des scientifique tape dans ses mains il constate que la grenouille réagit et saute normalement, après lui avoir sectionner une patte il tape des mains elle galère mais saute quand même, il lui sectionne la derniere patte il tape des mains , elle ne saute plus. le scientifique en déduit qu après avoir sectionner les deux pattes a une grenouille elle devient sourde "
Afficher tout
La façon dont un corps vivant répond à une augmentation brusque de l'accélération n'est pas la même que pour un corps mort.

Là où l'ironie réside vraiment c'est quand on parle d'"expérimenter pour sauver des vies" en améliorant un appareil qui sert à en détruire.

a écrit : Sauf que là, c'est pour sauver de vies humaines, pas pour essayer de rendre les gens "beaux" L'utilisation d'animaux reste lamentable . On joue pas avec la vie . Ou la vie jouera avec toi

a écrit : L'utilisation d'animaux reste lamentable . On joue pas avec la vie . Ou la vie jouera avec toi Pfff... Je suis presque certain que la majorité des braves gens qui s'indignent que des animaux aient été utilisé pour des crash-tests, (dont ils s'en sont sortis avec au maximum quelques côtes cassées) puis aient été autopsié, n'ont aucun problème pour manger leur steak de boeuf, porter des chaussures en cuir, manger des oeufs de poules élevées en batteries...

Quelle hypocrisie.

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Une ours éjectée un peu trop fort donna naissance a la grande ours. Tu crois pas si bien dire... Selon la legende (aztec je crois) c'est un arbre qui envoye l'ours en question la haut, dans les etoiles

Posté le

android

(6)

Répondre

Les ours sont devenus membres du Ejection tie club par la suite ??

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Pfff... Je suis presque certain que la majorité des braves gens qui s'indignent que des animaux aient été utilisé pour des crash-tests, (dont ils s'en sont sortis avec au maximum quelques côtes cassées) puis aient été autopsié, n'ont aucun problème pour manger leur steak de boeuf, porter des chaussures en cuir, manger des oeufs de poules élevées en batteries...

Quelle hypocrisie.
Afficher tout
Qu'on soir bien d'accord : manger de la viande c'est tout à fait normal, c'est comme ça que la Nature nous a fait. Tout comme il est normal que le chat mange la souris. Il n'y a rien de choquant là dedans. Par contre, éjecter des ours dans l'espace, pour ensuite les euthanasier et étudier leurs organes ça ce n'est pas naturel. Si les scientifiques sont si adeptes de ce genre d'expérience, libre à eux de les faire eux-mêmes. Pour ma part je trouve ça choquant que des gens trouvent que cette expérience est normal.
L'animal est un être vivant et qu'il se voit sacrifier pour les caprices d'une espèce qui le décime, c'est franchement dégueulasse.

a écrit : Je comprends qu'on utilise des animaux pour faire des expériences. Mais le terme "euthanasiés" ne correspond pas. Ces ours ont été "tués" ou "mis à mort" pour les besoins de l'expérience. on pourrait dire aussi abattus ou sacrifiés...

a écrit : Qu'on soir bien d'accord : manger de la viande c'est tout à fait normal, c'est comme ça que la Nature nous a fait. Tout comme il est normal que le chat mange la souris. Il n'y a rien de choquant là dedans. Par contre, éjecter des ours dans l'espace, pour ensuite les euthanasier et étudier leurs organes ça ce n'est pas naturel. Si les scientifiques sont si adeptes de ce genre d'expérience, libre à eux de les faire eux-mêmes. Pour ma part je trouve ça choquant que des gens trouvent que cette expérience est normal.
L'animal est un être vivant et qu'il se voit sacrifier pour les caprices d'une espèce qui le décime, c'est franchement dégueulasse.
Afficher tout
Eh bien pour moi, sachant que le sacrifice de ces ours a permis de protéger des humain, des pilotes dont le métier est déjà extrêmement dangereux, cela ne me pose aucun soucis.
Entre risquer la vie d'un homme et celle d'un animal, mon choix est vite fait.

Posté le

android

(5)

Répondre

Le verbe "engager" a-t-il sa place ici? Comme si les ours étaient consentants lol!

Posté le

android

(10)

Répondre

Beaucoup d'intervenants s'écharpent : "c'est bien... C'est pas bien"... Ce qu'il faut retenir, à mon sens, Castlbravo l'a dit, c'est que l'anecdote se déroule dans les années 50 ! Les mentalités étaient bien différentes ; l'approche des animaux, de la nature, était différente... Bon, OK, c'était pas bien ; on le sait tous, nos grands-pères n'avaient pas la même vision du monde que nous, ni du rôle de l'Homme sur cette planète... Aujourd'hui, rassurez-moi, plus un ours n'est éjecté d'un avion pour être tué après ! Alors positivons... Les choses évoluent.

a écrit : Sauf que là, c'est pour sauver de vies humaines, pas pour essayer de rendre les gens "beaux" Oui enfin sauver des vie humaine qui pilote un bombardier servant donc très souvent à tuer...
Ne pas inventer se bombardier aurait pu sauver des ours, singes et humains, c'est pas mieux?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Beaucoup d'intervenants s'écharpent : "c'est bien... C'est pas bien"... Ce qu'il faut retenir, à mon sens, Castlbravo l'a dit, c'est que l'anecdote se déroule dans les années 50 ! Les mentalités étaient bien différentes ; l'approche des animaux, de la nature, était différente... Bon, OK, c'était pas bien ; on le sait tous, nos grands-pères n'avaient pas la même vision du monde que nous, ni du rôle de l'Homme sur cette planète... Aujourd'hui, rassurez-moi, plus un ours n'est éjecté d'un avion pour être tué après ! Alors positivons... Les choses évoluent. Afficher tout Oui, mais aujourd'hui on catapulte des volailles bien vivantes (mais anesthésiées) à 600 km/h sur les différentes parties d'un avion comme son pare-brise, son réacteur, les pales de son hélice si il en possède une... pour vérifier qu'elles résisterons bien à un impact avec un oiseau.
Il n'y a pas tellement de différence entre ces volailles et les ours des 50's de l'anecdote : ce sont des animaux que l'on sacrifie pour la sécurité des humains.
Et ça, ça ne devrait poser de soucis à personne.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Oui enfin sauver des vie humaine qui pilote un bombardier servant donc très souvent à tuer...
Ne pas inventer se bombardier aurait pu sauver des ours, singes et humains, c'est pas mieux?
oui, d'ailleurs je propose que l'on interdise la guerre, parce que la guerre c'est pas chouette ! Même que ça tue des gens !
Décidément, en parlant du pays bisounours, il faudrais que certains en redescendent, parceque là c'est juste ridicule.

Posté le

android

(9)

Répondre

Commentaire supprimé Ça l'est. Ça a tout de même permis de sauver bon nombre de vies humaines.

Posté le

android

(0)

Répondre