Les "grammar nazis" souffrent peut-être d'un TOC

Proposé par
le
dans

Il existe un trouble obsessionnel compulsif qui pousse ceux qui en souffrent à corriger les erreurs grammaticales et orthographiques des autres. En effet, les personnes ayant le syndrome de pédanterie grammaticale ont une variante du gène FOXP2 (ayant un rôle important dans le langage) qui leur donne un irrésistible besoin de corriger les fautes.


Tous les commentaires (229)

Il est dis dans les sources que plusieurs d'entre eux seraient mort d'une crise cardiaque en entendant le fameux : "Si j'aurais su, j'aurais pas venu" de la guerre des boutons.

Posté le

android

(63)

Répondre

"Il y aurait une écriture du non-écrit. Un jour ça arrivera. Une écriture brève, sans grammaire, une écriture de mots seuls. Des mots sans grammaire de soutien. Égarés. Là, écrits. Et quittés aussitôt."

Marguerite Duras

"C'est à l'audace de leurs fautes de grammaire que l'on reconnaît les grands écrivains."

Henry de Montherlant

a écrit : C'était de l'ironie ! Il ne faut pas tout prendre au premier degré... Cherche pas il a sans doute une variante d'un autre gène qui l'oblige à corriger toutes les blagues :p

Bernard pivot, un mutant... Tout s'explique

Peut-on être nul en orthographe et avoir ce TOC? J'imagine le foutoir dans le cerveau du type qui serait dans ce cas... Autre cas: quel est le rapport des personnes qui ont ce trouble avec les langues étrangères?

Aïe!! Je comprends maintenant pourquoi je hurle après mon mari et mes gamins quand je dois corriger leurs devoirs/rapports/mémoire.
Par contre, c'est une vraie souffrance, car quand je lis un texte et que je vois une faute d'orthographe, je ne vois plus qu'elle. Au point de ne plus faire attention au contenu du texte lui-même.

Posté le

android

(32)

Répondre

Sans mentir, j'en suis atteint et quand je vois certains commentaires ça m'énerve ! Mais c'est en même temps un avantage.

a écrit : Peut-on être nul en orthographe et avoir ce TOC? J'imagine le foutoir dans le cerveau du type qui serait dans ce cas... Autre cas: quel est le rapport des personnes qui ont ce trouble avec les langues étrangères? Disons que oui on n est pas parfait c est stressant dans la vie:-(

Posté le

android

(2)

Répondre

Ma mère doit en être atteint mais elle a aussi une obsession le ménage... est ce que ça va par paire ?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : J'en sui sattint. y faut avoué que s' est tres dûr aux quotidiens. Tu en es peut être atteint mais tu corriges celles des autres pas les tiennes.

a écrit : C'est souvent les personnes qui t'énèrve un peu. Sûrtout quand t'es en train de lui crier dessus et il te corrige :O ... qui t'énervent un peu.

Posté le

android

(34)

Répondre

Je conseillerais à la personne atteinte de ce syndrome de ne surtout naviguer sur Internet... Car avec l'impossibilité de corriger les messages des autres, il deviendrait fou

Posté le

android

(4)

Répondre

D’ailleurs dans le titre, il serait préférable d’utiliser les guillemets français « et » ainsi que l’apostrophe typographique « ’ » et non l’apostrophe droite « ' ».

Ben quoi ?

a écrit : "Il y aurait une écriture du non-écrit. Un jour ça arrivera. Une écriture brève, sans grammaire, une écriture de mots seuls. Des mots sans grammaire de soutien. Égarés. Là, écrits. Et quittés aussitôt."

Marguerite Duras

"C'est à l'audace de leurs fautes de grammaire qu
e l'on reconnaît les grands écrivains."

Henry de Montherlant
Afficher tout
Alors je suis un grand écrivain !

Posté le

android

(2)

Répondre

J'en suis atteinte et c'est très gênant ... Je ne peux pas m'empêcher de corriger les fautes des autres, mais je ne vois pas les miennes ! Il faut savoir que je corrige aussi , les fautes à 《l'oral》. Rien ne m' énerve plus que les " c'est beaucoup meilleur" !

Posté le

android

(6)

Répondre

Voilà une pathologie à ajouter sur mon carnet de médecine.

Plus sérieusement, je pense que la sévérité qu'exercent certaines personnes vis-à-vis de l'écriture et du langage est due davantage à l'éducation qu'à un problème génétique. Les gens soigneux ont juste reçu une bonne éducation ou ont toujours travaillé au bon développement de soi. Cela explique d'ailleurs assez simplement la raison de troubles éducatifs chez de plus en plus d'enfants : Ils ont été dans un milieu trop laxiste et, surtout, ils ont tendance à se reposer sur leurs lauriers. Des coups du règle et du travail sur soi, voilà ce qui leur faut !

a écrit : Je m'insurge ! Une variante génique sur un brin d'ADN ne rime pas avec maladie !

Exempli gratia : la couleur des cheveux, peut-on affirmer ou infirmer qu'un blond est plus sain qu'un brun ? (4heures, calculatrice interdite)
Prendre l'exemple du roux aurait été vraiment plus approprié. Puisque pour certains c'est vraiment une tarre de l'être...

Posté le

android

(8)

Répondre

Faut croire que j'en suis atteint ...

Posté le

android

(0)

Répondre

Vulgarisé sur internet par le terme "grammar nazi". Même si ça ne parle pas toujours de la maladie !

Posté le

android

(9)

Répondre