L'eau pourrait aider à traiter les déchets

Proposé par
le
dans

Il est possible de traiter les déchets avec de l'eau. En effet, à une certaine pression (220 bars) et une certaine température (375°C), l'eau passe à l'état supercritique c'est-à-dire qu'elle n'est ni solide, ni liquide, ni gazeuse. Ce nouvel état permettrait de détruire par combustion de manière écologique les ordures ménagères et les déchets toxiques en rejetant des produits propres comme de l'oxygène dans l'atmosphère plutôt que des polluants comme c'est le cas actuellement avec les incinérateurs.


Commentaires préférés (3)

Difficile d'imaginer l'eau dans aucun état de la matière...

Posté le

android

(462)

Répondre

Seulement l’observation de ce changement d’état sur Terre est loin d’être simple à cause des variations thermiques et de la gravité, c'est pourquoi ce système n'est pas encore mis en place.

Posté le

android

(191)

Répondre

a écrit : Ça fait donc un état de plus.
On a donc (au moins) liquide, solide, gazeux, plasma et supercritique.
Y'en a d'autres ?
Il y a l'état d'ébriété bien sur!

Posté le

android

(680)

Répondre


Tous les commentaires (138)

Difficile d'imaginer l'eau dans aucun état de la matière...

Posté le

android

(462)

Répondre

Seulement l’observation de ce changement d’état sur Terre est loin d’être simple à cause des variations thermiques et de la gravité, c'est pourquoi ce système n'est pas encore mis en place.

Posté le

android

(191)

Répondre

Ça fait donc un état de plus.
On a donc (au moins) liquide, solide, gazeux, plasma et supercritique.
Y'en a d'autres ?

Posté le

android

(26)

Répondre

C'est tellement fascinant de voir les nouvelles inventions, jour après jour l'humanité avance !

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Ça fait donc un état de plus.
On a donc (au moins) liquide, solide, gazeux, plasma et supercritique.
Y'en a d'autres ?
Il y a l'état d'ébriété bien sur!

Posté le

android

(680)

Répondre

Lorsque l'eau atteint cet état, coule t-elle ? Vole t-elle ? Car comme déjà dit, c'est difficile d'imaginer de l'eau ni solide, ni liquide, ni gazeux .. :)

Posté le

android

(15)

Répondre

En effet l'eau supercritique permet une dégradation plus complète des composés. Il a ainsi une moins grande libération de réactif partiellement dégradé qui pour la plupart peuvent être toxique.
De plus l'eau dans cet état est soluble avec casimment tous les composés organiques et insolubles avec les inorganique (formation de précipités) ce qui facilitent les réactions de dégradation.
Soumis à des rayonnement ionisants elle est également très efficace pour attaquer les métaux. Elle est ainsi envisager pour "recycler" le matériel de l'industrie nucléaire.

Posté le

android

(35)

Répondre

Pourquoi *une certaine pression [...] une certaine température* ? écrivez juste les quantités. Autant éviter les longues phrases quand les courtes font le taf.

Posté le

windowsphone

(27)

Répondre

Des gens s'efforcent pour garantir un avenir propre à nos enfants tandis que d'autres en ont rien à faire ! Courage pour ces nouvelles découvertes. En espérant que le budget le permette et qu'il n'y ai pas d'influence de personnes puissantes qui voient que les chutes de leurs actions !

Posté le

android

(24)

Répondre

Un peu d'écologie n'est pas un luxe surtout en ce moment... Bonne trouvaille!!

a écrit : Un peu d'écologie n'est pas un luxe surtout en ce moment... Bonne trouvaille!! Il faut aussi prendre en compte l'énergie nécessaire à atteindre cet état... Elle doit être non négligeable.

Posté le

android

(38)

Répondre

a écrit : Il y a l'état d'ébriété bien sur! Il existe aussi un autre état quand la matière atteint le zéro absolu

Déstruction de manière écologique sauf que le bilan énergétique pourrait ne pas être écologique si on considère l'énergie nécessaire au maintien de conditions de température et de pression.

Posté le

android

(27)

Répondre

a écrit : Ça fait donc un état de plus.
On a donc (au moins) liquide, solide, gazeux, plasma et supercritique.
Y'en a d'autres ?
(Que je sache) il n'y en a pas d'autres mais l'état supercritique est un état un peu spécial qui varie selon les températures et pressions.
De même qu'en réalité pour certains éléments il existe différents type de solides (la configuration géométrique d'un cristal peut varier avec la pression par exemple pour donner d'autres caractéristiques au solide considéré)

C'est intéressant, mais une pression de 220 bars on y arrive pas en claquant des doigts aussi...

Posté le

android

(3)

Répondre

Nouvel état ? Déjà il existait avant qu'on ne le découvre, ensuite il a été découvert en 1822, un an après la mort de Napoléon quoi. De mon point de vue ça fait un bail. À la rigueur c'est la méthode d'incinération qui est nouvelle.

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : Il existe aussi un autre état quand la matière atteint le zéro absolu Le BEC : Bose-Einstein Condensate

Posté le

android

(12)

Répondre

D'ailleurs, même indépendamment de la température ne vous y baignez pas. Si vous y mettez un orteil il sera dissous quasi immédiatement. C'est pire que de l'acide sulfurique (et c'est cette propriété, pas le fait que ça "brûle" qu'on veut utiliser pour nettoyer).

Posté le

android

(15)

Répondre

Ce n’est pas de l’eau qui brûle :O.

Les molécules d’eau restent intactes dans la phase super-critique.
Seulement, elles sont si énergétiques qu’elles peuvent détruire (par des chocs, ou par chimie) les molécules des déchets et les réduire en molécules plus simples, moins polluantes voire exploitables.

Pour voir ce qu’est le fluide supercritique (ou super-fluide), faisons l’expérience suivante : plaçons de l’eau liquide dans un récipient sous vide. En la chauffant, le vide sera comblé par de la vapeur (Il n’y a pas d’air, juste de la vapeur d’eau).

En chauffant encore plus, l’eau se détend et prend du volume : les molécules s’écartent : sa densité diminue. Dans le même temps, la vapeur est comprimée et les molécules se rapprochent : sa densité augmente.

En comprimant encore plus fortement, il arrivera que la densité de l’eau liquide (qui baisse) et la densité de l’eau vapeur (qui monte) s’égalisent. Vu que c’est la différence de densité qui permet à l’eau liquide de rester en bas et à l’eau vapeur de rester en haut, les deux phases se mélangent instantanément. (c’est spectaculaire à voir) et ne forment qu’une sorte de « gaz très dense » : c’est ça la phase supercritique.

==
Les applications sont nombreuses : le CO2 supercritique, par exemple, a une application dont tout le monde se sert : il permet de décaféiner le café de façon très propre (le CO2 est inoffensif et disparaît complètement du café après). La caféine pure est ensuite revendue à RedBull ou CocaCola qui les mettent dans leur boisson.
C’est bien plus propre que d’utiliser du dichlorométhane ou du chloroforme (toxiques et aux effets peu agréables).

a écrit : C'est intéressant, mais une pression de 220 bars on y arrive pas en claquant des doigts aussi... Un simple Kärcher peut atteindre 2500 bar. 220 bar c'est une blague.

Posté le

android

(6)

Répondre