La maladie qui donne aux hommes l'apparence de femmes

Proposé par
Chad
le
dans

En France, environ 1000 personnes d'apparence féminine sont en réalité des hommes atteints de la maladie héréditaire du testicule féminisant. Cette maladie les rend insensibles aux androgènes (hormones de la masculinité), et ils n'ont pas ou peu d'organes génitaux externes masculins ou bien ont des organes génitaux ressemblant à ceux des femmes.

Leur caryotype est bien masculin (XY), mais ils sont le plus souvent déclarés filles à la naissance et sont stériles. Cette maladie touche environ 1 homme sur 65000.


Tous les commentaires (106)

a écrit : Je trouve ce titre racoleur, inexact et presque offensant.

Je suis moi-même atteinte d'une variante du syndrome de Swyer (Je suis porteuse d'un caryotype de type 46XY+un morceau du bras manquant sur mon second X, si ça parle à qq'un). Cela dit, je ne suis pas "en réalité un homme"
;. Je suis née femme, j'ai une apparence et une identité entièrement féminine à tout point de vue (J'ai un utérus tout à fait normal, un clitoris et un vagin tout aussi normaux et qui fonctionnent très bien, merci). @azukiley je fais pipi assise, comme la fille que je suis, quoi.

Je suis en effet stérile puisque mes ovaires sont atrophiés, et ont dus être enlevés dans mon enfance car cancéreux. Rien ne m'empêche cependant de porter un enfant grâce à un don d'ovocyte, et de le mettre au monde tout à fait normalement (C'est déjà arrivé à de nombreuses reprises chez des personnes dans la même situation que moi).

Bref, je suis bien une femme, et non un homme avec un soi-disant "testicule féminisant".

Vous pouvez mieux faire, SCMB.
Afficher tout
Bonjour Manureva,

comment puis je te contacter en privé?

Merci de ta réponse!

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Je ne pense pas que l'orientation sexuelle soit un choix (sauf pour les bis peut être qui peuvent choisir l un ou l autre) ... Sinon il y aurait sans doute moins de suicides liés à la découverte de sa sexualité ... et comme on ne choisit pas d'aimer tel ou tel plat ou les 2, on ne choisit pas l attirance pour tel ou tel sexe. Afficher tout Je pense que le choix de l'orientation sexuelle se fait naturellement, le nombre de suicides à se sujet correspond plutôt aux réactions parfois négatives des familles, des critiques, des rejets...je ne suis pas psychologue, j'exprime seulement mon point de vue.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ceci me semble hors propos du post...
Mais Ne pas confondre genre et sexualité. un exemple : un homme qui devient femme peut aimer les femmes.
Il y a ensuite la notion de pratique sexuelle, comme le travestissement, qui n a lui non plus rien a voir avec le genre ou la sexualité : un mec hetero peut aimer
se travestir et aimer les femmes ...
Bref, toutes les combinaisons sont possibles !
Afficher tout
je suis tout à fait d'accord avec nic0shine ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

Un jour ma mère m'a assis devant elle et m'a dit; " Luc... Je suis ton père!!".. Dur sur le moment, mais maintenant ça va.. :)

Posté le

iphone

(8)

Répondre

apres l avoir vaguement étudié en s.v.t , j'ai retenu que la region sry, qui est responsable des organes sexuels masculins,se situant sur le chromosome x, n'existaient pas chez ses hommes là.

Posté le

android

(0)

Répondre

Le locus (ou gene) SRY responsable de la mise en place des attributs masculin quelques semaines apres la fecondation est situer sur le.chromosome Y ( et non X). donc si on a un Y on a une phenotype (apparence) masculine. Le syndrome de swyer correspond a la presence anormal de ce gene ou d'une partie sur un chromosome X. Si le gene sry est abs (pour une femme XX normal), le phenotype femelle se met en place par defaut quelques semaines apres. donc avec le syndrome swyer ou on a une femme avec XX qui porte quand meme le gene sry donc ca peut donner quelqu'un de plus masculin etc, cependant on aura pas un vrai garcon normalment. et pour un homme XY avec le.locus SRY defectueux ou abs on a la mise en place du sexe "par defaut" par manque de l'expression de SRY et donc une femme! homme et femme au niveau genetique cest XY ou XX et niveau biologique cest les attributs physique. apres pour la psycho beaucoup d'autre chose entre en jeu!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Franchement j'ai été choqué par des commentaires, une personne homosexuelle n'est absolument pas née avec un cerveau homme-femme. On nait tous avec un cerveau et l'attirance sexuelle n'est pas présente avant de naître.
De plus toutes les personnes homosexuelle n'ont pas eu le complexe d&
#039;Œdipe, il ne faut pas associé les deux, je suis lesbienne et j'en connais plusieurs qui n'ont absolument pas eu ce complexe là. L'Homosexualité est un choix de vie, beaucoup de personne ont deja eu une attirance sexuelle envers quelqu'un du même sexe, mais elles ne l'assument pas ou c'etait juste que passager. Ce que je veux dire par là c'est que l'homosexualité est quelque chose d'anodin, ce n'est ni une maladie, ni un problème mentale et ce n'ai pas toujours le resultat d'une enfance un peu spéciale Afficher tout
J'aime bien "choix de vie". On me dit toujours que c'est mon choix d'etre homosexuelle. Non. C'est mon choix de vivre ma sexualite. Mais je ne choisi pas par qui je suis attiree.

Posté le

android

(5)

Répondre

Je regarderai 1 homme sur 65000 différemment maintenant!

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Si je peux me permettre, je ne suis pas d'accord quand tu fais l'amalgame entre "porteuses d'un caryotype XY" et "génétiquement des hommes" ....Etre une homme ou une femme est infiniment plus complexe qu'être porteur/porteuse de tels ou tels chromosomes...
Shmackos parle au sens strict du terme lorsqu'il dit : " genetiquement des hommes".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Comparer une maladie avec un mal être, et s'en moquer... Les trav' ne sont pas atteint d'un "mal-être" :/

Posté le

iphone

(0)

Répondre

En tant qu'étudiant en biologie humaine je me dois de préciser qu'il y a quand meme quelques trucs pas clair. "peu d'appareils génital masculin" veut dire que les testicules sont bien présentes mais non différenciées, ce ne sont pas réellement des testicules a part entière, elles sont restées au stade foetal

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un jour ma mère m'a assis devant elle et m'a dit; " Luc... Je suis ton père!!".. Dur sur le moment, mais maintenant ça va.. :) excellent!!!

Posté le

android

(0)

Répondre

Étudier en 1er scientifique
La causse étant l'absence d'une gêne SRY ou sont déplacement
Plusieur personne peuvent avoir des caryotipes xy ou encore xx est avoir des gonades différente de celui connu habituellement

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Je pense que ça doit être par FIVE si encore ils produisent des spermatozoïde! Puis c'est peut être une maladie qui saute des générations, et qui arrivent que chez certains individus ;) c'est FIV pour Fécondation In Vitro

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Au bois de boulogne, y'a beaucoup plus que 1000 individus ressemblant a des femmes et qui n'en sont pas... Oui Mr l'illumination

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Si cette maladie est héréditaire cela veut dire qu'ils peuvent quand même avoir des enfants? Héréditaire veut dire qu'elle se transmet par l'ADN (plus particulièrement au niveau des chromosomes, comme expliqué dans l'anecdote). Mais ne se transmet (heureusement) pas à sa descendance.
C'est donc à la fabrication qu'il y a une petite faille

a écrit : Si cette maladie est héréditaire cela veut dire qu'ils peuvent quand même avoir des enfants? C bizzare il est ecrit que ca rend stérile et que c est hereditaire

a écrit : Il me semble que j'ai entendu en cours de psychologie que l'homosexualité résultait d'une histoire de figure d'amour non transposée au sexe opposé lors du complexe d'oedipe ou de castration.
Quelqu'un en sait plus que moi sur ce sujet ?!
Écoute je n'ai pas la science infuse et peut être que pour certaines personnes homosexuelles c'est vrai ce que tu dis, néanmoins il me semble que ta théorie à été réfutée par des psychologues.
Cela dit, je connais pas mal de personnes autour de moi qui sont homo, dont mon frère et je peux t'assurer qu'il ne souffre absolument pas d'un complexe d'oedipe (qu'il a développer à l'enfance comme presque tout le monde), ni d'un sentiment de castration ni d'une surprotection maternelle comme j'ai pu le lire sur certains magazines pourris ...
Il est né ainsi, il à tenter une relation avec une femme et s'est même demandé pendant des années ce qui n'allait pas chez lui !! Aujourd'hui c'est un homme heureux et épanoui qui ne souffre pas de troubles liés à son enfance ou au manque d'une figure paternelle ;-) et toute la famille l'a très bien accueilli avec son chéri :-D

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si cette maladie est héréditaire cela veut dire qu'ils peuvent quand même avoir des enfants? Je ne sais pas si il y a déjà eu de réponse , mais le gênes peut probablement se transmettre via un porteur sain, c.a.d. quelqu'un qui porte la maladie en lui mais ne l'a pas développé. En tout c'est une des possibilités, étant donné que cette maladie provoque la stérilité.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il me semble que j'ai entendu en cours de psychologie que l'homosexualité résultait d'une histoire de figure d'amour non transposée au sexe opposé lors du complexe d'oedipe ou de castration.
Quelqu'un en sait plus que moi sur ce sujet ?!
Vrai!Même une éducatrice spécialisé auprès de jeunes enfants m'en a parlé!