Aux Samoa, il existe un troisième genre

Proposé par
le

Tous les commentaires (166)

Oui enfin pour le coup c'est un délire de mauvaise perdante le coup de la femme qui a plus de testostérone puisque les différences hormonales (et ethniques ou autres) existent chez les hommes et qu'on fait avec.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : J'ai toujours trouvé ce débat inutile.
Chacun est libre de se considérer comme il l'entend. Si je me considère comme une femme alors que je sui XY et que j'ai une b***, libre à moi. Par contre si je ressemble à un homme, ce ne sera pas la faute des autres si ils me disent monsieur. Dans ce cas là,
je les corrige avec politesse, bienveillance et pédagogie.
Et pour l'état civile on affiche le sexe biologique et dans le cas des transsexuels biologique, on affiche neutre.
Et pour les crétins qui n'acceptent pas que d'autres vivent différemment d'eux on les ignores (dans nos sociétés occidentales, je parle pas des pays ou être différent vous vaut la persécution.)
On ne devrait pas chercher la satisfaction dans l'approbation ou le regard des autres et de la société, suivons Montaigne et les Stoïciens, vivons en tant qu'homme, femme, neutre, trans, queer, non-binaire, bref en tant qu'individu libre des interférences négatives extérieures.
Afficher tout
Après on pourrait enlever complètement le genre de l’état civil qui ne sert à rien :)

a écrit : Je doute que les scientifiques soient d'accord sur ça. On enseigne encore à l'école et à la fac qu'il y a physiologiquement des hommes et des femmes. Ce qui n'est pas très étonnant étant donné que l'école n'hésite pas à présenter des choses fausses quitte à devoir les "corriger" ensuite.
Rien qu'en mathématiques par exemple, où il est pourtant difficile de trouver des divergences d'opinions, on apprend d'abord aux enfants qu'il n'existe pas de nombres négatifs, puis en fait si mais il n'existe pas de nombres à virgules, puis en fait si mais il n'existe que les nombres rationnels, puis en fait non mais il n'existe que les nombres réels, puis on voit les nombres complexes en terminale... Il n'est d'autant plus pas très étonnant que les programmes n'aient pas "évolués" sur un sujet aussi complexe et surtout aussi sujet à débat et opinions que celui-ci.
Je vous invite cependant à vous renseigner vous-même sur le sujet dans les publications scientifiques, ou dans la vulgarisation sur le sujet, par exemple dans cet article du CNRS lejournal.cnrs.fr/articles/combien-y-a-t-il-de-sexes ou dans cet autre article www.discovermagazine.com/health/skeletal-studies-show-sex-like-gender-exists-along-a-spectrum

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Vous croyez que non... et c'est ça le problème. Ce n'est qu'une croyance. Chez les animaux les femelles et les mâles ont des rôles et des comportements bien distincts. Ce sont les lionnes qui chassent, pas les lions. Ce sont les femelles qui se font courtiser par les mâles (poissons perroquets, canards et j'en passe), ce sont généralement les mâles qui sont les plus beaux avec de jolies couleurs pour attirer les femelles (le paon, le poisson perroquet, le lion avec sa crinière, et j'en passe). Il n'y a que chez les humains que cela s'est inversé et que les femmes se sentent obligées de se peinturlurer la figure pour plaire aux hommes etc.
Les femelles mammifères ont ancré dans leur gènes le fait qu'elles doivent s'occuper des petits (y compris les bébés mammifères d'autres espèces...), les mâles ont plutôt tendance à vouloir les manger (proies sans défense et tendres sous les dents).

Bref, il faut arrêter de penser que X et Y ne déterminent que les attributs sexuels et pas le comportement. La société peut tenter de modifier certains comportement mais certains resteront ancrés profondément dans nos gènes...et ce pour la survie de l'espèce !
Afficher tout
Tu ne comprends clairement pas mon propos. Je ne nie pas les différences physiques due à la différence sexuée, ce serait idiot de le faire. La taille, la force, la longévité, la survenue de certains handicaps mentaux sont liés au sexe, et j'en passe des tonnes, soit.

Seulement, chez l'être humain, l'essentiel n'est pas naturel, tout est appris: je parle du genre, pas du sexe. Un Belge a beaucoup plus de points communs avec une Belge (parce qu'ils partagent la même culture) qu'avec un Saoudien ou avec un Togolais, au seul motif qu'ils sont tous les 3 des hommes. La culture est bien plus forte que le genre (et pas le sexe) dans l'espèce humaine.

Dans certaines cultures, les femmes peuvent occuper des rôles prépondérants: de chefs, de décideurs. Dans d'autres, beaucoup moins.
Certaines cultures autorisent la polygamie ou la polyandrie (plusieurs maris pour une seule femme) d'autres non.
Dans certaines cultures c'est la mère qui transmet l'appartenance au groupe, au clan et dans d'autres c'est le père.
Dans certains cultures ce sont les familles et pas les premiers concernés (les époux) qui décident d'un mariage.
Certaines cultures érotisent les poitrines féminines alors que dans d'autres ce sont juste des mamelles nues qui pendent.

Bref, je n'ai pas envie que les hommes tombent enceintes et que les femmes sortent les poubelles (on dirait que c'est ce genre de choses qui te fait peur).

Je constate seulement que dans l'espèce humaine la culture dans laquelle on naît a éminemment plus d'influence que le sexe avec lequel on naît sur la vie, l’existence qu'on aura.

a écrit : Arrêtons de considérer que les choses sont "évidentes". Si il y a une incompréhension, il y a deux possibilités : soit votre interlocuteur est moins cultivé, plus limité et ne comprends pas ce que vous prenez pour des évidences. Soit vous vous exprimez mal et n'utilisez pas le langage à bon escient, c�39;est à dire de manière à être compris de tous.
La troisième possibilité, malheureuse, serait que les phrases soient tellement obscures et complexes qu'elles soient juste un moyen, pour celui qui les formule, d'écraser les autres d'incompréhension, ce qui lui donnerait la satisfaction d'imaginer que l'autre ne peut comprendre l'étendue de son savoir et de son intelligence. Cela s'appelle de la pédanterie.
Afficher tout
La 4eme serait que vous n'ayez simplement pas compris.

"Descendant" dans le sens "issu de" pour parler d'une culture, d'un mode de vie etc je pense qu'il n'y a pas matiere à tergiverser. Sauf quand on a envie de, 5ème possibilité, polémiquer.

a écrit : Ce qui n'est pas très étonnant étant donné que l'école n'hésite pas à présenter des choses fausses quitte à devoir les "corriger" ensuite.
Rien qu'en mathématiques par exemple, où il est pourtant difficile de trouver des divergences d'opinions, on apprend d'abord aux enfant
s qu'il n'existe pas de nombres négatifs, puis en fait si mais il n'existe pas de nombres à virgules, puis en fait si mais il n'existe que les nombres rationnels, puis en fait non mais il n'existe que les nombres réels, puis on voit les nombres complexes en terminale... Il n'est d'autant plus pas très étonnant que les programmes n'aient pas "évolués" sur un sujet aussi complexe et surtout aussi sujet à débat et opinions que celui-ci.
Je vous invite cependant à vous renseigner vous-même sur le sujet dans les publications scientifiques, ou dans la vulgarisation sur le sujet, par exemple dans cet article du CNRS lejournal.cnrs.fr/articles/combien-y-a-t-il-de-sexes ou dans cet autre article www.discovermagazine.com/health/skeletal-studies-show-sex-like-gender-exists-along-a-spectrum
Afficher tout
Étant prof de maths je peux vous dire que je ne supporte pas ces raccourcis que font les instituteurs et certains autres profs de maths au collège. Cela engendre une incompréhension de la part des élèves qui pensent qu'on leur ment, et retire pas mal de crédit à ce que peuvent vouloir enseigner les vrais profs.

Bref, dans les programmes on ne dit pas qu'il faut expliquer que certains nombres n'existent pas ou d'autres choses fausses. Ce sont certains (beaucoup) d'instits très mal formés (souvent pas forts en maths mais c'est un concours, ils équilibrent avec le Français ou autre) qui apprennent des bêtises aux enfants.
Les programmes sont plus ou moins bien faits, mais il est naturel en tout cas qu'on apprenne d'abord aux enfants à compter avec les entiers naturels (qui viennent naturellement en tête), puis les relatifs (qui viennent quand on fait des soustractions et qu'on veut faire des relations entre des nombres), puis les décimaux (quand on fait des divisions qui tombent "juste"), les rationnels (quand on fait des rations, quand on coupe, mais que la division ne tombe pas "juste"), et qu'on enchaîne avec les réels (apparition de pi dans le calcul des aires de disques par exemple), et enfin les complexes (créés pour les physiciens, pour avoir des carrés négatifs).

Bref, dire que tous les profs de maths mentent aux éléves, c'est totalement faux et insultant. Si vos instits et profs vous ont menti, je suis désolée pour vous que vous soyez tombé sur de mauvais profs. Mais ne nous insultez pas tous s'il vous plait.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ce qui n'est pas très étonnant étant donné que l'école n'hésite pas à présenter des choses fausses quitte à devoir les "corriger" ensuite.
Rien qu'en mathématiques par exemple, où il est pourtant difficile de trouver des divergences d'opinions, on apprend d'abord aux enfant
s qu'il n'existe pas de nombres négatifs, puis en fait si mais il n'existe pas de nombres à virgules, puis en fait si mais il n'existe que les nombres rationnels, puis en fait non mais il n'existe que les nombres réels, puis on voit les nombres complexes en terminale... Il n'est d'autant plus pas très étonnant que les programmes n'aient pas "évolués" sur un sujet aussi complexe et surtout aussi sujet à débat et opinions que celui-ci.
Je vous invite cependant à vous renseigner vous-même sur le sujet dans les publications scientifiques, ou dans la vulgarisation sur le sujet, par exemple dans cet article du CNRS lejournal.cnrs.fr/articles/combien-y-a-t-il-de-sexes ou dans cet autre article www.discovermagazine.com/health/skeletal-studies-show-sex-like-gender-exists-along-a-spectrum
Afficher tout
Dans votre première source, il est écrit : "L’intersexuation semble concerner de 1 à 2 % des naissances dans l’espèce humaine."
Et "Autant d’« anomalies », toutes causes confondues, qui montrent que l’intersexuation recouvre un vaste ensemble de réalités biomédicales plus ou moins fréquentes et plus ou moins graves, et amènent à s’interroger sur le nombre précis de sexes biologiques dans l’espèce humaine."
Ce sont donc des anomalies dont on parle : il y a 2 sexes, et le reste ce sont des anomalies.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu ne comprends clairement pas mon propos. Je ne nie pas les différences physiques due à la différence sexuée, ce serait idiot de le faire. La taille, la force, la longévité, la survenue de certains handicaps mentaux sont liés au sexe, et j'en passe des tonnes, soit.

Seulement, chez l'être humain
, l'essentiel n'est pas naturel, tout est appris: je parle du genre, pas du sexe. Un Belge a beaucoup plus de points communs avec une Belge (parce qu'ils partagent la même culture) qu'avec un Saoudien ou avec un Togolais, au seul motif qu'ils sont tous les 3 des hommes. La culture est bien plus forte que le genre (et pas le sexe) dans l'espèce humaine.

Dans certaines cultures, les femmes peuvent occuper des rôles prépondérants: de chefs, de décideurs. Dans d'autres, beaucoup moins.
Certaines cultures autorisent la polygamie ou la polyandrie (plusieurs maris pour une seule femme) d'autres non.
Dans certaines cultures c'est la mère qui transmet l'appartenance au groupe, au clan et dans d'autres c'est le père.
Dans certains cultures ce sont les familles et pas les premiers concernés (les époux) qui décident d'un mariage.
Certaines cultures érotisent les poitrines féminines alors que dans d'autres ce sont juste des mamelles nues qui pendent.

Bref, je n'ai pas envie que les hommes tombent enceintes et que les femmes sortent les poubelles (on dirait que c'est ce genre de choses qui te fait peur).

Je constate seulement que dans l'espèce humaine la culture dans laquelle on naît a éminemment plus d'influence que le sexe avec lequel on naît sur la vie, l’existence qu'on aura.
Afficher tout
Ah non non, la culture à énormément d'importance mais sûrement pas plus que les hormones sexuelles. C'est vrai que les garçons aiment autant le rose que les filles mais ce n'est pas une raison pour supposer que l'envie de se bastonner n'a rien à voir avec la testostérone.. nous sommes des mammifères ne crois-tu pas ?

a écrit : Ah non non, la culture à énormément d'importance mais sûrement pas plus que les hormones sexuelles. C'est vrai que les garçons aiment autant le rose que les filles mais ce n'est pas une raison pour supposer que l'envie de se bastonner n'a rien à voir avec la testostérone.. nous sommes des mammifères ne crois-tu pas ? Mais justement, tout le jeu de la culture est de donner un cadre à nos pulsions et à canaliser l'expression de nos hormones.

Alors que dans certaines régions du monde, les conflits sont incessants à cause de circonstances économiques et politiques (qui sont des produits de la culture et non des expressions génétiques), il n'y a pas eu de conflit armé dans l'Union européenne depuis 1945.

Alors si tu crois que la signature du traité de Rome en 1957 a été eut lieu grâce à une chute soudaine de la testostérone, là, je ne sais plus quoi dire.

a écrit : Dans votre première source, il est écrit : "L’intersexuation semble concerner de 1 à 2 % des naissances dans l’espèce humaine."
Et "Autant d’« anomalies », toutes causes confondues, qui montrent que l’intersexuation recouvre un vaste ensemble de réalités biomédicales plus ou moins fréquentes et pl
us ou moins graves, et amènent à s’interroger sur le nombre précis de sexes biologiques dans l’espèce humaine."
Ce sont donc des anomalies dont on parle : il y a 2 sexes, et le reste ce sont des anomalies.
Afficher tout
Et l'espèce humaine est une anomalie puisqu'il n'y a que des insectes et des poissons sur Terre. Et, au sein de cette anomalie, il y a une anomalie encore plus rare : les humains qui sont payés pour faire du sport. Alors savoir lequel remportera la médaille et s'il concourt dans une catégorie féminine ou masculine... Tu as tout à fait raison, il n'y a rien de tel qu'une vision binaire des choses pour être sûr d'avoir les idées claires : alors tu es un insecte, un poisson ou une anomalie ?

a écrit : Et l'espèce humaine est une anomalie puisqu'il n'y a que des insectes et des poissons sur Terre. Et, au sein de cette anomalie, il y a une anomalie encore plus rare : les humains qui sont payés pour faire du sport. Alors savoir lequel remportera la médaille et s'il concourt dans une catégorie féminine ou masculine... Tu as tout à fait raison, il n'y a rien de tel qu'une vision binaire des choses pour être sûr d'avoir les idées claires : alors tu es un insecte, un poisson ou une anomalie ? Afficher tout Je n'ai jamais dit que les anomalies étaient mauvaises.
Il me semble que vous oubliez volontairement les mammifères dans votre liste, non ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je n'ai jamais dit que les anomalies étaient mauvaises.
Il me semble que vous oubliez volontairement les mammifères dans votre liste, non ?
Les mammifères !? Vous accordez une importance particulière à cette anomalie qui représente moins de 0.0001% de tous les êtres vivants ? Il y a deux sortes d'animaux sur terre : des poissons et des insectes, et le reste ce sont des anomalies, c'est pourtant facile à comprendre ! Et c'est beaucoup plus simple comme ça.

a écrit : Les mammifères !? Vous accordez une importance particulière à cette anomalie qui représente moins de 0.0001% de tous les êtres vivants ? Il y a deux sortes d'animaux sur terre : des poissons et des insectes, et le reste ce sont des anomalies, c'est pourtant facile à comprendre ! Et c'est beaucoup plus simple comme ça. Agathe33 parlait des humains, tu parles des êtres vivants.

Ce n'est pas très honnête de modifier le spectre du sujet et donc le contexte du questionnement pour que ton argumentaire tienne la route même si je perçois l'ironie de ta réponse :).

D'ailleurs ton pourcentage ne veut rien dire si tu ne précises pas ce que tu mesures (quantité, masse, nombre d'espèces, nombres de pattes, etc.). Si tu parles de biomasse, il aurait d'ailleurs fallu citer les poissons et les arthropodes pour les animaux. Et sinon les plantes et les bactéries pour les êtres vivants en général.

a écrit : Les mammifères !? Vous accordez une importance particulière à cette anomalie qui représente moins de 0.0001% de tous les êtres vivants ? Il y a deux sortes d'animaux sur terre : des poissons et des insectes, et le reste ce sont des anomalies, c'est pourtant facile à comprendre ! Et c'est beaucoup plus simple comme ça. On peut faire dire aux chiffres ce qu'on veut... www.liberation.fr/checknews/2018/12/21/l-homme-et-les-animaux-domestiques-representent-ils-97-de-la-masse-des-vertebres_1699190
"La masse des vertébrés (mammifères, poissons, oiseaux) est ainsi de 869 millions de tonnes. L’homme et les animaux domestiqués représentent donc 18 % du total. Mais si l’on s’intéresse uniquement aux mammifères, les humains et leurs bétails représentent bien 96 % du total."

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Agathe33 parlait des humains, tu parles des êtres vivants.

Ce n'est pas très honnête de modifier le spectre du sujet et donc le contexte du questionnement pour que ton argumentaire tienne la route même si je perçois l'ironie de ta réponse :).

D'ailleurs ton pourcentage ne veut
rien dire si tu ne précises pas ce que tu mesures (quantité, masse, nombre d'espèces, nombres de pattes, etc.). Si tu parles de biomasse, il aurait d'ailleurs fallu citer les poissons et les arthropodes pour les animaux. Et sinon les plantes et les bactéries pour les êtres vivants en général. Afficher tout
C'est tout à fait honnête car je ne change pas de sujet, je donne tout simplement un autre exemple. Je dis tout simplement qui si on peut dire "parmi les humains il n'y a que des hommes et des femmes, le reste ce sont des anomalies", comme le disait d'ailleurs le premier le commentaire (sans même prendre la peine de préciser qu'il peut y avoir des anomalies, ce premier commentaire disait qu'il n'y a que deux sexes, point à la ligne) qui a eu un certain succès avec ça puisqu'il est maintenant en top commentaire (à moins que ce soit le concept de "dictature de la minorité LGBT" qui a plu à ceux qui ont voté pour ce commentaire), on peut, en appliquant exactement la même logique, dire qu'il n'y a parmi les animaux que des poissons et des insectes et le reste ce sont des exceptions. Je me demande bien pourquoi vous venez mélanger la notion de vertébrés, ou de mammifères qui sont des exceptions insignifiantes. Et pourquoi vouloir parler en tonnes ? Quand le commentaire auquel je répondais disait que l'intersexuation représentait 1 à 2% des naissances, est-ce qu'on comptait en tonnes ? Alors moi aussi je parle en nombre d'individus si c'était évident dans l'autre commentaire, tu devrais trouver ça évident dans le mien aussi. Tant qu'à simplifier, simplifions ! Vous trouvez ça ridicule ? Moi aussi. Au moins autant que de dire qu'il n'y a que deux sexes. Ou même qu'il n'y a que deux sexes et des anomalies. Et de constater que les lecteurs votent massivement pour élire en top commentaire des idées aussi rudimentaires.

a écrit : C'est tout à fait honnête car je ne change pas de sujet, je donne tout simplement un autre exemple. Je dis tout simplement qui si on peut dire "parmi les humains il n'y a que des hommes et des femmes, le reste ce sont des anomalies", comme le disait d'ailleurs le premier le commentaire (sans même prendre la peine de préciser qu'il peut y avoir des anomalies, ce premier commentaire disait qu'il n'y a que deux sexes, point à la ligne) qui a eu un certain succès avec ça puisqu'il est maintenant en top commentaire (à moins que ce soit le concept de "dictature de la minorité LGBT" qui a plu à ceux qui ont voté pour ce commentaire), on peut, en appliquant exactement la même logique, dire qu'il n'y a parmi les animaux que des poissons et des insectes et le reste ce sont des exceptions. Je me demande bien pourquoi vous venez mélanger la notion de vertébrés, ou de mammifères qui sont des exceptions insignifiantes. Et pourquoi vouloir parler en tonnes ? Quand le commentaire auquel je répondais disait que l'intersexuation représentait 1 à 2% des naissances, est-ce qu'on comptait en tonnes ? Alors moi aussi je parle en nombre d'individus si c'était évident dans l'autre commentaire, tu devrais trouver ça évident dans le mien aussi. Tant qu'à simplifier, simplifions ! Vous trouvez ça ridicule ? Moi aussi. Au moins autant que de dire qu'il n'y a que deux sexes. Ou même qu'il n'y a que deux sexes et des anomalies. Et de constater que les lecteurs votent massivement pour élire en top commentaire des idées aussi rudimentaires. Afficher tout Je n'en sais rien, je n'utilise jamais les votes.

Si tu parles en nombre d'individus chez les êtres vivants alors j'imagine que les bactéries gagnent haut la main ou haute la membrane plasmique... mais on s'éloigne beaucoup du sujet de départ.

Pourquoi supprimer les commentaires de Luern sur la génétique ? Ils étaient faux ?

a écrit : Pourquoi supprimer les commentaires de Luern sur la génétique ? Ils étaient faux ? Parce que ca envenimait le débat, des commentaires a moi ont été supprimés aussi, je n'en tiendrais pas rigueur. C'est allé un peu dans tout les sens, faut l'admettre, et j'ai pas aidé au contraire.

a écrit : C'est tout à fait honnête car je ne change pas de sujet, je donne tout simplement un autre exemple. Je dis tout simplement qui si on peut dire "parmi les humains il n'y a que des hommes et des femmes, le reste ce sont des anomalies", comme le disait d'ailleurs le premier le commentaire (sans même prendre la peine de préciser qu'il peut y avoir des anomalies, ce premier commentaire disait qu'il n'y a que deux sexes, point à la ligne) qui a eu un certain succès avec ça puisqu'il est maintenant en top commentaire (à moins que ce soit le concept de "dictature de la minorité LGBT" qui a plu à ceux qui ont voté pour ce commentaire), on peut, en appliquant exactement la même logique, dire qu'il n'y a parmi les animaux que des poissons et des insectes et le reste ce sont des exceptions. Je me demande bien pourquoi vous venez mélanger la notion de vertébrés, ou de mammifères qui sont des exceptions insignifiantes. Et pourquoi vouloir parler en tonnes ? Quand le commentaire auquel je répondais disait que l'intersexuation représentait 1 à 2% des naissances, est-ce qu'on comptait en tonnes ? Alors moi aussi je parle en nombre d'individus si c'était évident dans l'autre commentaire, tu devrais trouver ça évident dans le mien aussi. Tant qu'à simplifier, simplifions ! Vous trouvez ça ridicule ? Moi aussi. Au moins autant que de dire qu'il n'y a que deux sexes. Ou même qu'il n'y a que deux sexes et des anomalies. Et de constater que les lecteurs votent massivement pour élire en top commentaire des idées aussi rudimentaires. Afficher tout Ce sont des anomalies dans le sens génétique et évolutif du terme. La plupart des intersexués sont stérile et donc incapable de transmettre cette particularité génétique. Donc oui, ce sont des anomalies génétiques. Ça n'a rien de grave hein, c'est des Humains aussi à ce que je sache.

A ce que je sache, l'humain, où même les mammifères, s'ils sont une "anomalie" statistiques, peuvent reproduire cette anomalie et potentiellement inverser la tendance pour devenir la norme au détriment des insectes ou des poissons. Dans 30 000 ans. Ce seront peut être eux les "anomalies"

Donc non, ton autre exemple change clairement de sujet.

Et au fond, je comprend parfaitement la position de tes opposants dans ce débat. Je suis moi aussi un homme blanc cisgenre, hétérosexuel, blablabla... Et j'ai beau m'en tamponner l'oreille du genre ou de l'orientation sexuelle des autres, je ressens aussi ce que certains ont appelé "dictature LGBT". Je suis tolérant (enfin, j'espère l'etre), mais apparemment, pour certaines de ces personnes, ça ne semble pas être possible puisque je suis un homme blanc cisgenre et donc forcément macho, sexiste, un peu raciste et qui opprime minorités.
La tolérance, elle va dans les deux sens hein.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tu crois que nous sommes soit hétéro soit homo ?! C'est triste d'être toujours aussi bête alors qu'il y a tout ce qu'il faut sur ce site pour l'être moins : secouchermoinsbete.fr/79254-l-echelle-de-kinsey-fit-grand-bruit-a-sa-sortie L'échelle mentionnée va de 0-100% hetero à 6-100% homo, en aucun cas ça mentionne les nouveaux genres à la mode... Donc oui cette échelle le prouve, nous sommes soit hetero ou homo (avec quelques nuances entre les deux) merci de confirmer ce que j'ai dis ;)

Posté le

android

(0)

Répondre