Aux Samoa, il existe un troisième genre

Proposé par
le

Tous les commentaires (166)

a écrit : Voilà ! Tout est dit! Merci. Pour repondedre à Leolio84: je le prends mal cquand on avance mon sexe car je ne supporte pas ce dernier. Et si je réagis de manière si véhémente aux propos de meegosh c est que je suis fatiguée de lire’ en permanence les mêmes choses. Meegosh, d’aillers Que veux tu savoir exactement ? Quant à « les gens comme toi » et « mauvaise foi »... comme tu ne me connais pas je trouves cela un peu fort de café. Et ton opinion devrait être celle de tout le monde Afficher tout LP86, je profite de ton intervention pour te poser une question, qui relève un peu de la curiosité mal placé mais bon... libre à toi de ne pas y répondre, je ne m'en offusquerais pas.

Si j'ai bien compris au fil de tes interventions, tu es transgenre, et tu es donc une femme avec un sexe biologique masculin.

En faite ma question concerne ta "préférence sexuelle" : comment te considère tu? Je veux dire par la que, si tu aime les hommes, tu te considère comme homosexuel ou hétérosexuel (Ou si tu aime les femmes, idem).

C'est une question très sérieuse et je ne cherche pas du tout à juger ou quoi que ce soit, juste à comprendre. Dans ya situation, comme tu te considères de genre feminin, j'aurais tendance a penser que si tu aime les hommes tu es hétéro et si les femmes, homo, mais je peux me tromper.

Du coup j'aimerais sincèrement savoir comment un/une transsexuelle se positionne sur ce sujet, parce que ça m'intrigue, et que je n'en connais pas personnellement et que je n'ai donc jamais pu poser cette question, un peu déplacée je l'admets.

Libre à toi de me répondre que c'est un sujet intime et personnel, je comprendrais très bien.
Merci d'avance :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : LP86, je profite de ton intervention pour te poser une question, qui relève un peu de la curiosité mal placé mais bon... libre à toi de ne pas y répondre, je ne m'en offusquerais pas.

Si j'ai bien compris au fil de tes interventions, tu es transgenre, et tu es donc une femme avec un sexe biologiq
ue masculin.

En faite ma question concerne ta "préférence sexuelle" : comment te considère tu? Je veux dire par la que, si tu aime les hommes, tu te considère comme homosexuel ou hétérosexuel (Ou si tu aime les femmes, idem).

C'est une question très sérieuse et je ne cherche pas du tout à juger ou quoi que ce soit, juste à comprendre. Dans ya situation, comme tu te considères de genre feminin, j'aurais tendance a penser que si tu aime les hommes tu es hétéro et si les femmes, homo, mais je peux me tromper.

Du coup j'aimerais sincèrement savoir comment un/une transsexuelle se positionne sur ce sujet, parce que ça m'intrigue, et que je n'en connais pas personnellement et que je n'ai donc jamais pu poser cette question, un peu déplacée je l'admets.

Libre à toi de me répondre que c'est un sujet intime et personnel, je comprendrais très bien.
Merci d'avance :)
Afficher tout
Je comprends tout à fait’la question. Pour les personnes transgenre scanner fonctionne comme pour les personnes cis genre je suis attirée par les hommes et mon concidere donc comme hétérosexuelle. Cependant, il existe des personnes transgenres qui sont attirées par le même genre qu elles. En d’autres termes, il existe des femmes transgenres lesbiennes et des hommes transgenres homosexuels. Comme il existe des personnes trans bisexuelles. En espérant avoir répondu à ta question, qui je te rassure n’est pas malsaine.

a écrit : Pour en revenir à l’anecdote. Il y a la même chose en Inde, ce sont les Hijra. C’est un 3ème genre, ne sont ni homme ni femme. Leur histoire remontent à des siècles et elles descendent des eunuques qui gardaient les harem. Ils ont une vraie place dans la société indienne, il y a d’ailleurs la caste des Hijra. Les gens les respectent et les craignent à la fois.
Il y a un très bon livre à ce sujet, un roman de 2017 « Le ministère du bonheur suprême » par Arundhati Roy qui décrit la vie d’une Hijra du vieux Delhi à notre époque.
Afficher tout
En effet ils ont une vraie "place" dans la société.

Je tiens à rappeler que la société indienne est divisée en castes et que chacune de ces castes délimitent les libertés des individus la composant.

Il existe un documentaire produit par ARTE dans les années 2000 qui est une immersion dans une "auberge" de hiras, c'est une bonne ébauche pour aborder le sujet.
Le livre de Mme. Arundhati est principalement une critique du système de castes en Inde.
Il serait malvenu de conseiller ce livre à des occidentaux n'ayant aucune idée du fonctionnement socioculturel de cette partie du globe et voulant s'informer sur les hiras.

:)

a écrit : Je comprends tout à fait’la question. Pour les personnes transgenre scanner fonctionne comme pour les personnes cis genre je suis attirée par les hommes et mon concidere donc comme hétérosexuelle. Cependant, il existe des personnes transgenres qui sont attirées par le même genre qu elles. En d’autres termes, il existe des femmes transgenres lesbiennes et des hommes transgenres homosexuels. Comme il existe des personnes trans bisexuelles. En espérant avoir répondu à ta question, qui je te rassure n’est pas malsaine. Afficher tout Merci beaucoup pour cette réponse simple :) tu répond a une grande question existentielle que je me suis toujours posé :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans votre première source, il est écrit : "L’intersexuation semble concerner de 1 à 2 % des naissances dans l’espèce humaine."
Et "Autant d’« anomalies », toutes causes confondues, qui montrent que l’intersexuation recouvre un vaste ensemble de réalités biomédicales plus ou moins fréquentes et pl
us ou moins graves, et amènent à s’interroger sur le nombre précis de sexes biologiques dans l’espèce humaine."
Ce sont donc des anomalies dont on parle : il y a 2 sexes, et le reste ce sont des anomalies.
Afficher tout
2% de l'espèce humaine, c'est 152 millions. C'est plus que le nombre d'habitants en Russie, au Mexique ou aux Philippines, c'est 2,5 fois le nombre de français dans le monde, et ça veut dire qu'en moyenne, dans un lycée de 2000 élèves, on pourrait faire plus d'une classe d'élèves qui rentrent dans cette catégorie. Ça fait quand même beaucoup de monde à ignorer, ne trouvez-vous pas?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai toujours trouvé ce débat inutile.
Chacun est libre de se considérer comme il l'entend. Si je me considère comme une femme alors que je sui XY et que j'ai une b***, libre à moi. Par contre si je ressemble à un homme, ce ne sera pas la faute des autres si ils me disent monsieur. Dans ce cas là,
je les corrige avec politesse, bienveillance et pédagogie.
Et pour l'état civile on affiche le sexe biologique et dans le cas des transsexuels biologique, on affiche neutre.
Et pour les crétins qui n'acceptent pas que d'autres vivent différemment d'eux on les ignores (dans nos sociétés occidentales, je parle pas des pays ou être différent vous vaut la persécution.)
On ne devrait pas chercher la satisfaction dans l'approbation ou le regard des autres et de la société, suivons Montaigne et les Stoïciens, vivons en tant qu'homme, femme, neutre, trans, queer, non-binaire, bref en tant qu'individu libre des interférences négatives extérieures.
Afficher tout
Je suis d’accord sur un point, c’est que chacun doit vivre sa vie comme il l’entend, tant que cela reste la vie PRIVÉ de chacun (c’est aussi valable pour la religion ou autres croyances).

Mais par contre une apparence de monsieur ou de madame, est appelé ainsi et ça depuis la nuit des temps. On ne va pas raconter sa vie, à faire perdre 5 minutes à un commerçant, sous prétexte que l’on est non binaire, ou je ne sais quoi.
C’est une formule de politesse, respectons là, sinon l’on ne s’en sort plus.

L’appartenance mentale, et nos envies appartiennent à chacun, en société apprenons à être simple. Non pas des moutons, mais fluidifier au mieux la vie de chacun, et les interactions sociales.
On ne va ni rajouter un case binaire, non binaire, asexué, ni appeler un parent, parent 1 et parent 2.
Car moi aussi j’aimerais rajouter des cases, mais c’est ma vie et pas celle des autres.

Nous sommes tous différents, mais tous égaux en droit. Gardon se principe là, il ne faut pas lire simplement « tous égaux en droit » mais surtout « tous différents ».

a écrit : Je suis d’accord sur un point, c’est que chacun doit vivre sa vie comme il l’entend, tant que cela reste la vie PRIVÉ de chacun (c’est aussi valable pour la religion ou autres croyances).

Mais par contre une apparence de monsieur ou de madame, est appelé ainsi et ça depuis la nuit des temps. On ne va pas r
aconter sa vie, à faire perdre 5 minutes à un commerçant, sous prétexte que l’on est non binaire, ou je ne sais quoi.
C’est une formule de politesse, respectons là, sinon l’on ne s’en sort plus.

L’appartenance mentale, et nos envies appartiennent à chacun, en société apprenons à être simple. Non pas des moutons, mais fluidifier au mieux la vie de chacun, et les interactions sociales.
On ne va ni rajouter un case binaire, non binaire, asexué, ni appeler un parent, parent 1 et parent 2.
Car moi aussi j’aimerais rajouter des cases, mais c’est ma vie et pas celle des autres.

Nous sommes tous différents, mais tous égaux en droit. Gardon se principe là, il ne faut pas lire simplement « tous égaux en droit » mais surtout « tous différents ».
Afficher tout
Exactement. Merci pour ce commentaire

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Libre à vous oui.

Mais libre à moi de dire que j’aime pas ça.

Libre à moi de dire qu’être hétérosexuel et vouloir fonder une famille aujourd’hui signifie qu’on est catalogué : pour le patriarcat,homophobe, misogyne et un peu raciste.

Libre à moi de dire que lgbt veulent imposer
la dictature des minorités.

Libre à moi de dire qu’il y a deux sexes.

Et pour finir libre à moi/ nous d’apprendre à nos enfants que malgré nos différences il faut respecter l’autre et se montrer bienveillant tout en ayant ses opinions lesquelles ne doivent pas être imposées aux autres.
Afficher tout
Sauf que vous parlez des lgbt en les mettant tous dans le même sac, alors qu’il y a une différence entre l’individu et le groupe. Tous ne partagent pas les mêmes avis ni les mêmes opinions et tous ne se sentent pas représentés par le « mouvement lgbt » si celui-ci existe vraiment. Ce n’est pas parce qu’une personne est homosexuelle qu’elle veut imposer votre dictature de la minorité. D’ailleurs votre expression semble erronée, essayez de vous rappeler ce qu’est une dictature dans le monde réel... ce concept est un concept de sciences politiques à ne pas utiliser lorsqu’il n’est pas maîtrisé...
Aussi votre utilisation du mot minorité ne fait pas vraiment sens car finalement presque chacun appartient à une « minorité » qu’il l’accepte ou non; on peut tout aussi bien affirmer qu’il n’y a pas de minorités comme on peut affirmer qu’il y en a une...
c’est tellement facile de croire qu’il y a une grande majorité homogène et une seule et unique petite minorité, elle aussi homogène.
Sauf que c’est un consensus sociologique, il n’existe aucun groupe social homogène. Et c’est terriblement logique. Tous les individus composant un groupe social ne sont ni similaires, ni en accord les uns avec les autres. Les avis divergent, et leur identité diverge elle aussi. Tout le monde ne se reconnaît pas dans un groupe, n’appartient pas à une case, ou appartient à plusieurs groupes sociaux en même temps, chacun partage des avis divergents.

D’ailleurs vous qui parlez de dictature des minorités, relisez l’influence minoritaire de Moscovici; l’influence des minorités dans la société est à double sens; elle est symétrique bilatérale. Les minorités ainsi que la « norme » s’influencent l’un l’autre. N’est-ce pas justement démocratique ? Surtout si vous gardez en tête le paragraphe précédent

a écrit : 2% de l'espèce humaine, c'est 152 millions. C'est plus que le nombre d'habitants en Russie, au Mexique ou aux Philippines, c'est 2,5 fois le nombre de français dans le monde, et ça veut dire qu'en moyenne, dans un lycée de 2000 élèves, on pourrait faire plus d'une classe d'élèves qui rentrent dans cette catégorie. Ça fait quand même beaucoup de monde à ignorer, ne trouvez-vous pas? Afficher tout Vos calculs seraient corrects si la répartition était totalement homogène et si nous étions dans un mon "parfait". Mais en fait, dans un établissement lambda de 2000 élèves il est très probable qu'il n'y ait aucun élève concerné par ce "problème", ou alors une petite poignée.

Si on voulait faire des toilettes qui prennent en compte tous les genres revendiqués par les lgbtq(un jour ils auront fait toutes les lettres de l'alphabet, ;) ), il faudrait mettre combien de catégories différentes ?
Il faut rester binaire car la norme est binaire. Si on a l'apparence d'une femme, on va dans les toilettes réservées au femmes. Si on a l'apparence d'un homme, dans ceux des hommes. Quoi qu'il se passe dans nos têtes.
Vous voudriez une 3 ème catégorie, "sexe indéterminé" ? Je trouve que ce serait ça qui serait choquant et vexant.

Au bout d'un moment, c'est mignon de revendiquer plein de droits etc, mais il faut rester réaliste et accepter le fait qu'être transgenre n'est pas normal, et ne devrait pas être la norme. Donc oui pour que les minorités demandent le respect et l'égalité des droits, mais non pour les abus.

PS : et je n'ai jamais dit qu'il fallait les ignorer ces gens, je dis que 1 à 2% d'une population ne peut pas imposer une façon de vivre ou de penser. Ce serait sinon une dictature...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Vos calculs seraient corrects si la répartition était totalement homogène et si nous étions dans un mon "parfait". Mais en fait, dans un établissement lambda de 2000 élèves il est très probable qu'il n'y ait aucun élève concerné par ce "problème", ou alors une petite poignée.

Si on voulait faire des toilettes qui prennent en compte tous les genres revendiqués par les lgbtq(un jour ils auront fait toutes les lettres de l'alphabet, ;) ), il faudrait mettre combien de catégories différentes ?
Il faut rester binaire car la norme est binaire. Si on a l'apparence d'une femme, on va dans les toilettes réservées au femmes. Si on a l'apparence d'un homme, dans ceux des hommes. Quoi qu'il se passe dans nos têtes.
Vous voudriez une 3 ème catégorie, "sexe indéterminé" ? Je trouve que ce serait ça qui serait choquant et vexant.

Au bout d'un moment, c'est mignon de revendiquer plein de droits etc, mais il faut rester réaliste et accepter le fait qu'être transgenre n'est pas normal, et ne devrait pas être la norme. Donc oui pour que les minorités demandent le respect et l'égalité des droits, mais non pour les abus.

PS : et je n'ai jamais dit qu'il fallait les ignorer ces gens, je dis que 1 à 2% d'une population ne peut pas imposer une façon de vivre ou de penser. Ce serait sinon une dictature...
Afficher tout
Et sinon, on construit des toilettes pour tout le monde (hommes, femmes, alien, apache hélicoptère) avec des cabines pour les handicapés.

Cela permet de contenter tout le monde sans faire de frais inutiles. Et pour les femmes qui râleraient sur les éventuels problèmes de propreté des lieux, allez donc demander à une femme de ménage si les toilettes des femmes sont réellement plus propres que ceux des hommes...

a écrit : Et sinon, on construit des toilettes pour tout le monde (hommes, femmes, alien, apache hélicoptère) avec des cabines pour les handicapés.

Cela permet de contenter tout le monde sans faire de frais inutiles. Et pour les femmes qui râleraient sur les éventuels problèmes de propreté des lieux, allez donc d
emander à une femme de ménage si les toilettes des femmes sont réellement plus propres que ceux des hommes... Afficher tout
Je ne vous contredirai pas pour les toilettes... je ne supporte pas les toilettes publiques pour femmes car c'est toujours insupportablement dégueulasse. D'ailleurs certains hommes s'amusent à me croiser dans leurs toilettes parfois.

Cela ne me dérangerait pas qu'on fasse des toilettes communes à tous, mais je pense faire partie ici d'une minorité...

Et pour les douches dans les vestiaires ? Et pour les vestiaires d'ailleurs ? Là je pense que ça dérangerait beaucoup plus de monde. Là encore, pas moi, car j'ai une notion très personnelle de la pudeur donc je m'en tape de me déshabiller devant un homme ou une femme si de toute façon tout le monde aussi est à poils devant moi. Mais je pense que dans les établissements scolaires ce serait impossible à faire... déjà que les jeunes ont du mal à se doucher dans des vestiaires réservés H/F, alors dans des vestiaires pour tous...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne vous contredirai pas pour les toilettes... je ne supporte pas les toilettes publiques pour femmes car c'est toujours insupportablement dégueulasse. D'ailleurs certains hommes s'amusent à me croiser dans leurs toilettes parfois.

Cela ne me dérangerait pas qu'on fasse des toilettes
communes à tous, mais je pense faire partie ici d'une minorité...

Et pour les douches dans les vestiaires ? Et pour les vestiaires d'ailleurs ? Là je pense que ça dérangerait beaucoup plus de monde. Là encore, pas moi, car j'ai une notion très personnelle de la pudeur donc je m'en tape de me déshabiller devant un homme ou une femme si de toute façon tout le monde aussi est à poils devant moi. Mais je pense que dans les établissements scolaires ce serait impossible à faire... déjà que les jeunes ont du mal à se doucher dans des vestiaires réservés H/F, alors dans des vestiaires pour tous...
Afficher tout
Je suis d’accord avec toi et me déshabiller dans les vestiaires de la salle de sport ne m’a jamais dérangé même quand la femme de ménage est là (je ne suis pas DSK).

Dans les piscines où les stades et pour avoir une efficacité maximale, il est possible d’installer quelques cabines de douche individuelles et des zones de douches sans cabine. Cela permet aux pudiques et aux autres de se doucher rapidement.
Mais il est certain que cela risque d’en rebuter certains et certaines d’avoir des zones de douche mixtes. Après je n’ai jamais trop compris pourquoi. Si c’est à cause du regard possiblement « sexuel » de l’autre, il suffit de quelqu’un homosexuel pour que le (« faux ») problème se rencontre dans des vestiaires mixtes également. Si c’est simplement de la pudeur alors il existe plein de solutions comme tenir sa serviette ;)

a écrit : Vos calculs seraient corrects si la répartition était totalement homogène et si nous étions dans un mon "parfait". Mais en fait, dans un établissement lambda de 2000 élèves il est très probable qu'il n'y ait aucun élève concerné par ce "problème", ou alors une petite poignée.

Si on voulait faire des toilettes qui prennent en compte tous les genres revendiqués par les lgbtq(un jour ils auront fait toutes les lettres de l'alphabet, ;) ), il faudrait mettre combien de catégories différentes ?
Il faut rester binaire car la norme est binaire. Si on a l'apparence d'une femme, on va dans les toilettes réservées au femmes. Si on a l'apparence d'un homme, dans ceux des hommes. Quoi qu'il se passe dans nos têtes.
Vous voudriez une 3 ème catégorie, "sexe indéterminé" ? Je trouve que ce serait ça qui serait choquant et vexant.

Au bout d'un moment, c'est mignon de revendiquer plein de droits etc, mais il faut rester réaliste et accepter le fait qu'être transgenre n'est pas normal, et ne devrait pas être la norme. Donc oui pour que les minorités demandent le respect et l'égalité des droits, mais non pour les abus.

PS : et je n'ai jamais dit qu'il fallait les ignorer ces gens, je dis que 1 à 2% d'une population ne peut pas imposer une façon de vivre ou de penser. Ce serait sinon une dictature...
Afficher tout
Sinon on fait juste une salle avec 2 fois plus de toilettes, ça permet d'économiser une porte, un mur et un petit panneau

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Vos calculs seraient corrects si la répartition était totalement homogène et si nous étions dans un mon "parfait". Mais en fait, dans un établissement lambda de 2000 élèves il est très probable qu'il n'y ait aucun élève concerné par ce "problème", ou alors une petite poignée.

Si on voulait faire des toilettes qui prennent en compte tous les genres revendiqués par les lgbtq(un jour ils auront fait toutes les lettres de l'alphabet, ;) ), il faudrait mettre combien de catégories différentes ?
Il faut rester binaire car la norme est binaire. Si on a l'apparence d'une femme, on va dans les toilettes réservées au femmes. Si on a l'apparence d'un homme, dans ceux des hommes. Quoi qu'il se passe dans nos têtes.
Vous voudriez une 3 ème catégorie, "sexe indéterminé" ? Je trouve que ce serait ça qui serait choquant et vexant.

Au bout d'un moment, c'est mignon de revendiquer plein de droits etc, mais il faut rester réaliste et accepter le fait qu'être transgenre n'est pas normal, et ne devrait pas être la norme. Donc oui pour que les minorités demandent le respect et l'égalité des droits, mais non pour les abus.

PS : et je n'ai jamais dit qu'il fallait les ignorer ces gens, je dis que 1 à 2% d'une population ne peut pas imposer une façon de vivre ou de penser. Ce serait sinon une dictature...
Afficher tout
Je suis d’accord avec vous sur l’ensemble fait qu il n y ai que deux genres. Effectivement être une personne transgenre n est pas dans la norme, mais ce n est pas une raison pour être mis au ban de la société comme dans certains pays. Concernant les wc « mixtes », je pense que cela serait un « risque » pour les personnes de genre féminin. J entends par la l exposition a d éventuelles agressions. Des toilettes genrés sont donc encore la meilleure solution

a écrit : Je suis d’accord avec vous sur l’ensemble fait qu il n y ai que deux genres. Effectivement être une personne transgenre n est pas dans la norme, mais ce n est pas une raison pour être mis au ban de la société comme dans certains pays. Concernant les wc « mixtes », je pense que cela serait un « risque » pour les personnes de genre féminin. J entends par la l exposition a d éventuelles agressions. Des toilettes genrés sont donc encore la meilleure solution Afficher tout Je ne suis absolument pas d'accord avec votre dernière phrase. On ne peut pas régler le problème des violences sexistes et sexuelles en séparant les hommes et les femmes. Au contraire, cela favorise les inégalités que vous dénonciez auparavant. Par contre, on peut éduquer les gens à ne pas agresser autrui et mettre des caméras dans la zone commune des lavabos...

A moindre échelle par exemple et pour illustrer les inégalités de ces toilettes séparées, je peste contre les toilettes non mixtes quand je dois me rendre dans les toilettes féminins pour changer mon nourrisson car la société a décidé de mettre la table à langer dans les toilettes féminins (encore un bel exemple de "charge mentale inconsciente").

Au Canada, dans les nouveaux établissements scolaires, les toilettes sont ouvertes à toutes et tous justement pour éviter les discriminations envers les personnes transgenres. On parle même de toilettes non-genrés.
www.lesoleil.com/actualite/les-toilettes-non-genrees-en-hausse-bd94c4a45e595b4e8c1b56bcd961b8f9

a écrit : Je ne suis absolument pas d'accord avec votre dernière phrase. On ne peut pas régler le problème des violences sexistes et sexuelles en séparant les hommes et les femmes. Au contraire, cela favorise les inégalités que vous dénonciez auparavant. Par contre, on peut éduquer les gens à ne pas agresser autrui et mettre des caméras dans la zone commune des lavabos...

A moindre échelle par exemple et pour illustrer les inégalités de ces toilettes séparées, je peste contre les toilettes non mixtes quand je dois me rendre dans les toilettes féminins pour changer mon nourrisson car la société a décidé de mettre la table à langer dans les toilettes féminins (encore un bel exemple de "charge mentale inconsciente").

Au Canada, dans les nouveaux établissements scolaires, les toilettes sont ouvertes à toutes et tous justement pour éviter les discriminations envers les personnes transgenres. On parle même de toilettes non-genrés.
www.lesoleil.com/actualite/les-toilettes-non-genrees-en-hausse-bd94c4a45e595b4e8c1b56bcd961b8f9
Afficher tout
Je crains que malheureusement l'education ne suffise pas pour eviter les agressions, pas pour notre generation en tout cas. Je suis bien plus optimiste en ce qui concerne nos enfants. Concernant la mixité des toilettes, personnellement, je serai mal a l'aise. Pour ce qui est de la fameuse table a langer, effectivement, trop peu sont instalées dans les wc hommes, ce qui est a mon sens un frein a l'egalité dans la parentalité. et je salue l'initiative canadienne, mais je m interroge sur l importation de celle ci en France, car même si les mentalités tendent a évoluer, j'ai pu constater que selon les villes, la tolerance est plus ou moins élevée. A voir dans quelques années

a écrit : Je ne vous contredirai pas pour les toilettes... je ne supporte pas les toilettes publiques pour femmes car c'est toujours insupportablement dégueulasse. D'ailleurs certains hommes s'amusent à me croiser dans leurs toilettes parfois.

Cela ne me dérangerait pas qu'on fasse des toilettes
communes à tous, mais je pense faire partie ici d'une minorité...

Et pour les douches dans les vestiaires ? Et pour les vestiaires d'ailleurs ? Là je pense que ça dérangerait beaucoup plus de monde. Là encore, pas moi, car j'ai une notion très personnelle de la pudeur donc je m'en tape de me déshabiller devant un homme ou une femme si de toute façon tout le monde aussi est à poils devant moi. Mais je pense que dans les établissements scolaires ce serait impossible à faire... déjà que les jeunes ont du mal à se doucher dans des vestiaires réservés H/F, alors dans des vestiaires pour tous...
Afficher tout
Je ne partage pas ta notion de la pudeur mais elle aurait donné une saveur toute particulière à mes années lycée donc je vais quand même te soutenir à une distance raisonnable.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne suis absolument pas d'accord avec votre dernière phrase. On ne peut pas régler le problème des violences sexistes et sexuelles en séparant les hommes et les femmes. Au contraire, cela favorise les inégalités que vous dénonciez auparavant. Par contre, on peut éduquer les gens à ne pas agresser autrui et mettre des caméras dans la zone commune des lavabos...

A moindre échelle par exemple et pour illustrer les inégalités de ces toilettes séparées, je peste contre les toilettes non mixtes quand je dois me rendre dans les toilettes féminins pour changer mon nourrisson car la société a décidé de mettre la table à langer dans les toilettes féminins (encore un bel exemple de "charge mentale inconsciente").

Au Canada, dans les nouveaux établissements scolaires, les toilettes sont ouvertes à toutes et tous justement pour éviter les discriminations envers les personnes transgenres. On parle même de toilettes non-genrés.
www.lesoleil.com/actualite/les-toilettes-non-genrees-en-hausse-bd94c4a45e595b4e8c1b56bcd961b8f9
Afficher tout
Oui enfin après, pour ce que vaut mon expérience et les discussions que j'ai pu avoir sur le sujet, y a d'une part l'idée que c'est la tâche des femmes mais y a aussi une idée qu'un mec qui s'isole avec un enfant pour le déshabiller c'est forcément douteux. Y a une charge mentale pour les femmes et une culpabilité par défaut pour les hommes.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Oui enfin après, pour ce que vaut mon expérience et les discussions que j'ai pu avoir sur le sujet, y a d'une part l'idée que c'est la tâche des femmes mais y a aussi une idée qu'un mec qui s'isole avec un enfant pour le déshabiller c'est forcément douteux. Y a une charge mentale pour les femmes et une culpabilité par défaut pour les hommes. Afficher tout euh ... je ne sais pas où tu as pu ressentir cela mais il me semble normal pour un père de changer son fils ou sa fille encore bébé... et c'est plutôt celui qui pense que c'est malsain qui a un gros problème de perception des situations.

a écrit : euh ... je ne sais pas où tu as pu ressentir cela mais il me semble normal pour un père de changer son fils ou sa fille encore bébé... et c'est plutôt celui qui pense que c'est malsain qui a un gros problème de perception des situations. Pas mon ressenti personnel, mais ce que j'ai pu voir et entendre sur la question. Au contraire ça m'a surpris.

Ça m'est aussi personnellement arrivé qu'on demande à un gosse que j'accompagnais et dont j'étais responsable où étaient ses parents alors que c'était evident qu'il était avec moi.
Et j'ai pourtant pas une dégaine repoussante, les gens m'approchent sans problème au besoin, avant que tu me dises que c'est moi qui ai juste l'air louche.

Je peux me tromper, je n'ai pas fait d'étude sur la question mais, et ça ne serait pas absurde à cause des affaires des dernières décennies, entre ce qu'on m'a dit et ce que j'ai vu, il me semble qu'on ne fait pas confiance à un homme qui s'occupe d'un gosse.

Et je te parle pas de la gueule qu'on tire quand je dis en tant que mec que j'adore les enfants versus celle que j'ai pu voir être faite à une femme qui disait ça.

Posté le

android

(1)

Répondre