Aux Samoa, il existe un troisième genre

Proposé par
le

Tous les commentaires (166)

a écrit : Oui mais alors on pourrait dire qu'on comprend qu'un homme n'ait pas envie de coucher avec une femme pourvue d'un pénis ? Sans être taxé d'homophobe ?

Et pourquoi ce cas (un homme qui refuserait ça) est toujours plus grave qu'une femme qui "refuserait de coucher avec un
homme aux attributs féminins". J'ai souvent vu des discussions autour de ce sujet, et jamais la femme n'a été taxée d'homophobes, de transphobes ou même d'étroitesse d'esprit ?
En fait, comme d'habitude, a chaque fois qu'on donne son avis en tant qu'homme blanc etc, on nous colle une étiquette désagréable.

Je ne pense pas abuser en disant qu'une femme, lesbienne, affirmant que la simple vue d'un pénis la dégoute (on peut la comprendre) n'est pas taxée d'hétérophobe, ce sont juste "ses gouts" alors pourquoi faire un procès d'intention aux autres ?

J'ai une fois été cloué au piloris pour avoir dit que si mes filles était homosexuelles cela ne m'importait pas, tant qu'elles y trouvaient du bonheur, mais que personnellement, je n'aurais jamais pu coucher avec un homme (et je n'ai pas parlé de couché avec une femme aux attributs masculins) je ne vous raconte pas le flot d'insultes que j'ai recu, alors que je ne faisais qu'exprimer mes gouts.
Afficher tout
Ce n est pas une question d homophobie, c est une question de respect. lorsqu un homme refuse une relation avec une femme transgenre, parce qu elle a un penis, c est generalement perçu comme " tu as un pénis, tu es donc un homme", ce qui est un refus de notre genre, de ce que nous sommes reellement. Dans le cas inverse c est tout aussi grave. Quoi que tu en penses, cela reste de la transphobie. c est ce qu on appelle de la transphobie ordinaire. Je fais partie des rares personnes qui ont la chançe de peu la subir au quotidien parce que j'ai su m'entourer des bonnes personnes, mais ce n est pas le cas pour tout le monde. Je suis loin d etre militantiste, je t'avourai meme que je me sens trés peu concernée par la cause lgbtiq+toutcequetuveux. Mais lorsqu il s'agit de respect, j'ouvre ma bouche. Et oui, c est un fait, les personnes "hétéronormées, cis et "européennes" de surcroit" sont privilegiée. Parce qu elles sont la "norme". Je ne remets pas ca en cause, ca me parait meme logique. Je souhaite simplement que les mentalités changent, que les gens se rendent compte que oui, il existe des personnes differentes, mais qu elles sont tout aussi "normales".
"Liberté, Egalité, Fraternité". Pour beaucoup, notre device, ce n'est que des mots. Pour moi, c est un Ideal. Je pense fermement que les gens sont prets, dans la majorité, a accepter les differences. La seule raison qui empeche cela, c est le manque d'information. ( j espere avoir été assez logique et claire dans mon commentaire, je n'ai dormi que deux heures)

a écrit : Ce n est pas une question d homophobie, c est une question de respect. lorsqu un homme refuse une relation avec une femme transgenre, parce qu elle a un penis, c est generalement perçu comme " tu as un pénis, tu es donc un homme", ce qui est un refus de notre genre, de ce que nous sommes reellement. Dans le cas inverse c est tout aussi grave. Quoi que tu en penses, cela reste de la transphobie. c est ce qu on appelle de la transphobie ordinaire. Je fais partie des rares personnes qui ont la chançe de peu la subir au quotidien parce que j'ai su m'entourer des bonnes personnes, mais ce n est pas le cas pour tout le monde. Je suis loin d etre militantiste, je t'avourai meme que je me sens trés peu concernée par la cause lgbtiq+toutcequetuveux. Mais lorsqu il s'agit de respect, j'ouvre ma bouche. Et oui, c est un fait, les personnes "hétéronormées, cis et "européennes" de surcroit" sont privilegiée. Parce qu elles sont la "norme". Je ne remets pas ca en cause, ca me parait meme logique. Je souhaite simplement que les mentalités changent, que les gens se rendent compte que oui, il existe des personnes differentes, mais qu elles sont tout aussi "normales".
"Liberté, Egalité, Fraternité". Pour beaucoup, notre device, ce n'est que des mots. Pour moi, c est un Ideal. Je pense fermement que les gens sont prets, dans la majorité, a accepter les differences. La seule raison qui empeche cela, c est le manque d'information. ( j espere avoir été assez logique et claire dans mon commentaire, je n'ai dormi que deux heures)
Afficher tout
Pourquoi associer les goûts avec le respect ? Ce sont deux éléments bien distincts.

a écrit : Pourquoi associer les goûts avec le respect ? Ce sont deux éléments bien distincts. Peut etre parce que 99% des personnes trans en ont assez d'etre associées à leurs parties génitales biologiques? Croyez moi, il n'y a rien de plus blessant que d'entendre, je cite "tu as un penis, t'est un homme, alors je ne sortirai pas avec toi". Je le repete, ce n est pas ce qu on a, ou pas, entre les jambes, qui font qu'on est homme ou femme.En 2020, je trouve proprement aberrant que notre societé, de maniere generale, s'abaisse encore a de tels jugements. une femme avec un penis est une femme, un homme avec un vagin est un homme. c'est tout, c'est comme ca.Pas la peine de debattre 107 ans

a écrit : Peut etre parce que 99% des personnes trans en ont assez d'etre associées à leurs parties génitales biologiques? Croyez moi, il n'y a rien de plus blessant que d'entendre, je cite "tu as un penis, t'est un homme, alors je ne sortirai pas avec toi". Je le repete, ce n est pas ce qu on a, ou pas, entre les jambes, qui font qu'on est homme ou femme.En 2020, je trouve proprement aberrant que notre societé, de maniere generale, s'abaisse encore a de tels jugements. une femme avec un penis est une femme, un homme avec un vagin est un homme. c'est tout, c'est comme ca.Pas la peine de debattre 107 ans Afficher tout Je ne nie pas le côté blessant des propos ni leur maladresse.

Il faut tout de même prendre en compte le fait que la grande majorité des relations amoureuses entre deux humains connaitra un rapprochement d'ordre sexuel à un moment donné sauf évidemment si l'un des deux ne veut pas. Que tu sois une femme est une chose et je ne le nie pas. Que l'autre ait envie à un moment donné que la relation se concrétise par un acte sexuel avec une personne ayant des organes génitaux féminins en est une autre car ce sont ces goûts. Il exprime ses goûts et non forcément le rejet de celui ou celle qui ne correspond pas à ses goûts.

a écrit : Peut etre parce que 99% des personnes trans en ont assez d'etre associées à leurs parties génitales biologiques? Croyez moi, il n'y a rien de plus blessant que d'entendre, je cite "tu as un penis, t'est un homme, alors je ne sortirai pas avec toi". Je le repete, ce n est pas ce qu on a, ou pas, entre les jambes, qui font qu'on est homme ou femme.En 2020, je trouve proprement aberrant que notre societé, de maniere generale, s'abaisse encore a de tels jugements. une femme avec un penis est une femme, un homme avec un vagin est un homme. c'est tout, c'est comme ca.Pas la peine de debattre 107 ans Afficher tout C'est beaucoup plus terre à terre que ce que tu semble penser : un homme est en général peu ou pas attiré par un/une partenaire ayant les même organes génitaux (on sait cependant que les femmes sont un peu (même si c'est sur médiatisé pour faire croire que c'est courant) attirées par d'autres femmes physiquement), ce n'est absolument pas de l'irrespect de signaler la raison du refus, je dirais même que c'est du respect de base, parce que quoi que tu en dises, être recalé sans recevoir aucune explication fait beaucoup plus mal à celui ou celle qui se trouve dans cette situation.
En définitive ce que tu essaies de dire c'est que donner comme raison du refus ses goûts en matière de partenaire n'est pas une raison valable pour ne pas se faire qqn qui n'y correspond pas.
C'est de la bien pensance et c'est très très dangereux, même si j'ose penser que tu n'a pas visé jusque là...
Le tout est de se montrer poli et décent dans l'expression du refus, pas de trouver une meilleure raison.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ce n est pas une question d homophobie, c est une question de respect. lorsqu un homme refuse une relation avec une femme transgenre, parce qu elle a un penis, c est generalement perçu comme " tu as un pénis, tu es donc un homme", ce qui est un refus de notre genre, de ce que nous sommes reellement. Dans le cas inverse c est tout aussi grave. Quoi que tu en penses, cela reste de la transphobie. c est ce qu on appelle de la transphobie ordinaire. Je fais partie des rares personnes qui ont la chançe de peu la subir au quotidien parce que j'ai su m'entourer des bonnes personnes, mais ce n est pas le cas pour tout le monde. Je suis loin d etre militantiste, je t'avourai meme que je me sens trés peu concernée par la cause lgbtiq+toutcequetuveux. Mais lorsqu il s'agit de respect, j'ouvre ma bouche. Et oui, c est un fait, les personnes "hétéronormées, cis et "européennes" de surcroit" sont privilegiée. Parce qu elles sont la "norme". Je ne remets pas ca en cause, ca me parait meme logique. Je souhaite simplement que les mentalités changent, que les gens se rendent compte que oui, il existe des personnes differentes, mais qu elles sont tout aussi "normales".
"Liberté, Egalité, Fraternité". Pour beaucoup, notre device, ce n'est que des mots. Pour moi, c est un Ideal. Je pense fermement que les gens sont prets, dans la majorité, a accepter les differences. La seule raison qui empeche cela, c est le manque d'information. ( j espere avoir été assez logique et claire dans mon commentaire, je n'ai dormi que deux heures)
Afficher tout
Désolé mais je ne comprends toujours pas, excuse moi, en quoi un homme refusant une relation avec une femme aux attributs masculins devrait etre taxé d'homophobe ou transphobe. Alors qu'une femme refusant la meme chose dans le cas opposé n'est taxée de rien du tout?
C'est une réelle question, je ne suis pas entrain de t'asticoter.

Le probleme vient peut etre de moi qui ai une vision peut etre préhistorique de la chose, mais franchement, parler de manque de respect pour quelqu'un qui évoque simplement ses gouts ? C'est un peu fort de café.

Par exemple j'ai toujours eu un faible pour les asiatiques et les brunes en général. Mais jamais je n'ai été taxé d'irrespectueux si je n'allais pas vers une blonde. C'est mes gouts.
De même que j'aime les femmes légèrement enveloppée, ma femme en est ravie, et meme en le chantant sous les toits cela n'a jamais fait bouger une oreille car ce sont mes gouts.
Maintenant, si je faisais pareil en disant que j'aime les femmes sans rondeurs et au corps sveltes et athlétiques, on va me taxer d'intolérant, de chien à la botte des standards publicitaires et parfois comme on a vu ici de "con" car j'aurais simplement des gout qui correspondent à quoi ? La majorité de ce qu'aimeraient les gens ? Le fantasme collectif quoi


Ensuite, pour une femme ou un homme transgenre, j'imagine, que se retrouver au lit avec la personne ayant une surprise dans la culotte, ne doit pas être agréable, pardon, mais cela reste du domaine du gout et non du respect. D'ailleurs le respect commence peut etre en disant que tu étais né homme/femme et que tu as changé de sexe, c'est quand meme pas une information anodine non ?
Je sais pas, j'ai l'impression d'etre largué...

Et tu as fait un parallèle en parlant de l'inverse (coucher avec un trans pour le frisson du fantasme) je n'en suis pas fier mais j'ai deja couché avec une personne pour les exactes mêmes raisons : le fantasme de l'infirmière ou de l'uniforme (une surveillante de prison etc) où est le manque de respect ?
Est ce que tu ne confonds pas cette intention de coucher avec toi "pour ta situation" avec cette intention "pour le fantasme" ?
Dois je moi aussi être offensé si une femme a dans le passé céder à mes charmes... par gout ?
J'ai déja repoussé les avances d'un ami gay, est ce que je lui ai brisé le coeur plus qu'à d'autres (femmes) à qui j'ai refusé mes faveurs aussi ? Est ce que j'aurais du coucher avec lui par charité ?

Nous sommes aujourd'hui dans une société où tout ce que nous disons ou faisons est pesé, sous-pesé, jauger, critiquer et renvoyer à notre visage. Franchement pour moi entendre une personne dire qu'on lui a manqué de respect car elle n'avait pas le bon sexe dans la culotte, c'est comme si je me plaignais des rateaux que j'ai pris en me disant que j'avais un gros nez ou que j'étais pas à son gout.

Je me suis pas relu, mais je repete, c'est des vraies questions, n'y voit pas de provocation ou d'intolérance, comme dit plus haut, c'est peut etre moi le probleme !

a écrit : Ce n est pas une question d homophobie, c est une question de respect. lorsqu un homme refuse une relation avec une femme transgenre, parce qu elle a un penis, c est generalement perçu comme " tu as un pénis, tu es donc un homme", ce qui est un refus de notre genre, de ce que nous sommes reellement. Dans le cas inverse c est tout aussi grave. Quoi que tu en penses, cela reste de la transphobie. c est ce qu on appelle de la transphobie ordinaire. Je fais partie des rares personnes qui ont la chançe de peu la subir au quotidien parce que j'ai su m'entourer des bonnes personnes, mais ce n est pas le cas pour tout le monde. Je suis loin d etre militantiste, je t'avourai meme que je me sens trés peu concernée par la cause lgbtiq+toutcequetuveux. Mais lorsqu il s'agit de respect, j'ouvre ma bouche. Et oui, c est un fait, les personnes "hétéronormées, cis et "européennes" de surcroit" sont privilegiée. Parce qu elles sont la "norme". Je ne remets pas ca en cause, ca me parait meme logique. Je souhaite simplement que les mentalités changent, que les gens se rendent compte que oui, il existe des personnes differentes, mais qu elles sont tout aussi "normales".
"Liberté, Egalité, Fraternité". Pour beaucoup, notre device, ce n'est que des mots. Pour moi, c est un Ideal. Je pense fermement que les gens sont prets, dans la majorité, a accepter les differences. La seule raison qui empeche cela, c est le manque d'information. ( j espere avoir été assez logique et claire dans mon commentaire, je n'ai dormi que deux heures)
Afficher tout
Je reprends ton passage aussi sur la norme. La norme aura toujours le dessus car c'est la norme.

J'ai eu un handicap visible de mes 9 ans jusqu'à mes 26 ans, j'ai raté une bonne partie de mon enfance (premiers amours, les sorties entre potes et autres trucs collectifs "normés") à cause de cela, et n'ai pu commencer à vivre normalement qu'apres mes 20 ans, quand j'ai simplement commencé à m'accepter (dis comme ca, ca a l'air facile, non ce n'est pas le cas)

Je n'ai par contre jamais joué des violons là dessus et même si dans beaucoup de cas extremes j'ai parfois été blessé (insultes, remarques méchants volontaires) j'ai toujours été conscient que j'étais DIFFERENT, et que par conséquence je ne pouvais prétendre à une norme dont j'étais l'extreme minorité.

Désolé je vais etre dur :
mais c'est exactement votre cas. Vous représentez une frange minime de la population mais souhaitez que tout le monde vive au diapason de vos choix et de vos gouts.
Et je ne pense pas que ce soit possible. La majorité des gens se fichent royalement de votre mode de vie et vous laissent faire ce que vous voulez, et pourtant vous reprochez à l'entièreté les quelques remarques et insultes que la minorité vous assene. Ce que je n'ai jamais fait et qui m'a aidé, je le redis.

a écrit : C'est beaucoup plus terre à terre que ce que tu semble penser : un homme est en général peu ou pas attiré par un/une partenaire ayant les même organes génitaux (on sait cependant que les femmes sont un peu (même si c'est sur médiatisé pour faire croire que c'est courant) attirées par d'autres femmes physiquement), ce n'est absolument pas de l'irrespect de signaler la raison du refus, je dirais même que c'est du respect de base, parce que quoi que tu en dises, être recalé sans recevoir aucune explication fait beaucoup plus mal à celui ou celle qui se trouve dans cette situation.
En définitive ce que tu essaies de dire c'est que donner comme raison du refus ses goûts en matière de partenaire n'est pas une raison valable pour ne pas se faire qqn qui n'y correspond pas.
C'est de la bien pensance et c'est très très dangereux, même si j'ose penser que tu n'a pas visé jusque là...
Le tout est de se montrer poli et décent dans l'expression du refus, pas de trouver une meilleure raison.
Afficher tout
Je ne t'ai pas visé, d'ailleurs je ne vise personne, je ne fais qu exprimer mon ressenti. Apres peut etre que je m'exprime mal. quand on me signifie un refus, je peux comprendre, je respecte meme, MAIS, quand on insiste lourdement sur mes parties genitales, je le prends comme un manque de respect dans le sens ou c est un deni de mon genre. Pour ma part, cet etat n est que transitoire, car je vais aller au bout du processus, et faire une vaginoplastie, raison pour laquelle je me sens assez peu concernée par le blabla lgbt

a écrit : Désolé mais je ne comprends toujours pas, excuse moi, en quoi un homme refusant une relation avec une femme aux attributs masculins devrait etre taxé d'homophobe ou transphobe. Alors qu'une femme refusant la meme chose dans le cas opposé n'est taxée de rien du tout?
C'est une réelle question,
je ne suis pas entrain de t'asticoter.

Le probleme vient peut etre de moi qui ai une vision peut etre préhistorique de la chose, mais franchement, parler de manque de respect pour quelqu'un qui évoque simplement ses gouts ? C'est un peu fort de café.

Par exemple j'ai toujours eu un faible pour les asiatiques et les brunes en général. Mais jamais je n'ai été taxé d'irrespectueux si je n'allais pas vers une blonde. C'est mes gouts.
De même que j'aime les femmes légèrement enveloppée, ma femme en est ravie, et meme en le chantant sous les toits cela n'a jamais fait bouger une oreille car ce sont mes gouts.
Maintenant, si je faisais pareil en disant que j'aime les femmes sans rondeurs et au corps sveltes et athlétiques, on va me taxer d'intolérant, de chien à la botte des standards publicitaires et parfois comme on a vu ici de "con" car j'aurais simplement des gout qui correspondent à quoi ? La majorité de ce qu'aimeraient les gens ? Le fantasme collectif quoi


Ensuite, pour une femme ou un homme transgenre, j'imagine, que se retrouver au lit avec la personne ayant une surprise dans la culotte, ne doit pas être agréable, pardon, mais cela reste du domaine du gout et non du respect. D'ailleurs le respect commence peut etre en disant que tu étais né homme/femme et que tu as changé de sexe, c'est quand meme pas une information anodine non ?
Je sais pas, j'ai l'impression d'etre largué...

Et tu as fait un parallèle en parlant de l'inverse (coucher avec un trans pour le frisson du fantasme) je n'en suis pas fier mais j'ai deja couché avec une personne pour les exactes mêmes raisons : le fantasme de l'infirmière ou de l'uniforme (une surveillante de prison etc) où est le manque de respect ?
Est ce que tu ne confonds pas cette intention de coucher avec toi "pour ta situation" avec cette intention "pour le fantasme" ?
Dois je moi aussi être offensé si une femme a dans le passé céder à mes charmes... par gout ?
J'ai déja repoussé les avances d'un ami gay, est ce que je lui ai brisé le coeur plus qu'à d'autres (femmes) à qui j'ai refusé mes faveurs aussi ? Est ce que j'aurais du coucher avec lui par charité ?

Nous sommes aujourd'hui dans une société où tout ce que nous disons ou faisons est pesé, sous-pesé, jauger, critiquer et renvoyer à notre visage. Franchement pour moi entendre une personne dire qu'on lui a manqué de respect car elle n'avait pas le bon sexe dans la culotte, c'est comme si je me plaignais des rateaux que j'ai pris en me disant que j'avais un gros nez ou que j'étais pas à son gout.

Je me suis pas relu, mais je repete, c'est des vraies questions, n'y voit pas de provocation ou d'intolérance, comme dit plus haut, c'est peut etre moi le probleme !
Afficher tout
Je redis ce que j ai dit tout a l ehure, c est egalement aussi "grave" pour un homme pourvu d'un vagin, pour les memes raisons que j'ai invoqué en repondant à un autre commentaire. En ce qui me concerne, lorsque je rencontre une personne, il n'y a aucune ambiguité. je fais part rapidement de ce que je suis, par honneteté, et par respect pour la personne en face.

a écrit : Je reprends ton passage aussi sur la norme. La norme aura toujours le dessus car c'est la norme.

J'ai eu un handicap visible de mes 9 ans jusqu'à mes 26 ans, j'ai raté une bonne partie de mon enfance (premiers amours, les sorties entre potes et autres trucs collectifs "normés"
) à cause de cela, et n'ai pu commencer à vivre normalement qu'apres mes 20 ans, quand j'ai simplement commencé à m'accepter (dis comme ca, ca a l'air facile, non ce n'est pas le cas)

Je n'ai par contre jamais joué des violons là dessus et même si dans beaucoup de cas extremes j'ai parfois été blessé (insultes, remarques méchants volontaires) j'ai toujours été conscient que j'étais DIFFERENT, et que par conséquence je ne pouvais prétendre à une norme dont j'étais l'extreme minorité.

Désolé je vais etre dur :
mais c'est exactement votre cas. Vous représentez une frange minime de la population mais souhaitez que tout le monde vive au diapason de vos choix et de vos gouts.
Et je ne pense pas que ce soit possible. La majorité des gens se fichent royalement de votre mode de vie et vous laissent faire ce que vous voulez, et pourtant vous reprochez à l'entièreté les quelques remarques et insultes que la minorité vous assene. Ce que je n'ai jamais fait et qui m'a aidé, je le redis.
Afficher tout
Je ne dis pas le contraire. Oui, les personnes transgenres sont minoritaires, c'est un fait. Non je ne me victimise pas, car j'ai la chance d'avoir une transition qui se passe extremement bien tant sur le plan social que sur le plan medical. "Nous'", ne souhaitons pas que tout le monde vive au "diapason de nos choix et nos gouts", nous ne reprochons pas à la majorité les remarques et isultes dites par une minorité. La seule chose que nous souhaitons,( enfin la je parle pour moi, je ne suis pas la porte parole d un quelquonque groupe militantiste lgbt je le repete), c est que la majorité fasse taire la minorité qui nous insulte et nous rabaisse. Je crois fermement cela possible.

a écrit : Je ne dis pas le contraire. Oui, les personnes transgenres sont minoritaires, c'est un fait. Non je ne me victimise pas, car j'ai la chance d'avoir une transition qui se passe extremement bien tant sur le plan social que sur le plan medical. "Nous'", ne souhaitons pas que tout le monde vive au "diapason de nos choix et nos gouts", nous ne reprochons pas à la majorité les remarques et isultes dites par une minorité. La seule chose que nous souhaitons,( enfin la je parle pour moi, je ne suis pas la porte parole d un quelquonque groupe militantiste lgbt je le repete), c est que la majorité fasse taire la minorité qui nous insulte et nous rabaisse. Je crois fermement cela possible. Afficher tout faut arreter la mauvaise foi :
Tu dis ne pas te victimiser mais dans ton premier com tu te plains de te prendre des râteaux car tu as une teub
Tu dis ne rien vouloir imposer, mais que vous etes dans un combat : Tu accuses les gens de vous isoler alors que tu prones un combat qui vous appartient à vous seul : "le sujet du transgenderisme nous appartient a nous, et non aux personnes cis genre, qu elles soient heterosexuelles ou homosexuelles"
Pour ce qui est de faire taire la minorité qui vous insulte, faudra prendre un ticket et attendre que les gens arretent de se moquer ; des belges, des gros, des pauvres, des politiques, des arabes, des riches, des femmes, des homos, des animaux, des aliens etc etc etc etc
On s'en fout de ce que vous faites dans votre vie, leolio te l'as dit, vous etes une minorité qui ralent sur les actions d'une minorité et en plus vous utilisez les memes arguments. On dirait une discution sur la religion ou la politique, on s'en fiche completement, vis ta vie et les remarques des autres qu'est ce que ca peut te faire ? On s'en prend tous plein la tronche, on fait pas de "cause" pour ca.
Le simple fait que tu viennes réagir ici en arguant que tu es le seul trans, pour t'offusquer de quelqu'un qui a simplement donné son opinion sans violence c'est déjà bien révélateur de ta promptitude a faire un drama pour rien du tout.
et d'ailleurs t'as répondu a tybsmachinchouette pour la confusion entre les gouts et le respect

a écrit : faut arreter la mauvaise foi :
Tu dis ne pas te victimiser mais dans ton premier com tu te plains de te prendre des râteaux car tu as une teub
Tu dis ne rien vouloir imposer, mais que vous etes dans un combat : Tu accuses les gens de vous isoler alors que tu prones un combat qui vous appartient à vous seul
: "le sujet du transgenderisme nous appartient a nous, et non aux personnes cis genre, qu elles soient heterosexuelles ou homosexuelles"
Pour ce qui est de faire taire la minorité qui vous insulte, faudra prendre un ticket et attendre que les gens arretent de se moquer ; des belges, des gros, des pauvres, des politiques, des arabes, des riches, des femmes, des homos, des animaux, des aliens etc etc etc etc
On s'en fout de ce que vous faites dans votre vie, leolio te l'as dit, vous etes une minorité qui ralent sur les actions d'une minorité et en plus vous utilisez les memes arguments. On dirait une discution sur la religion ou la politique, on s'en fiche completement, vis ta vie et les remarques des autres qu'est ce que ca peut te faire ? On s'en prend tous plein la tronche, on fait pas de "cause" pour ca.
Le simple fait que tu viennes réagir ici en arguant que tu es le seul trans, pour t'offusquer de quelqu'un qui a simplement donné son opinion sans violence c'est déjà bien révélateur de ta promptitude a faire un drama pour rien du tout.
et d'ailleurs t'as répondu a tybsmachinchouette pour la confusion entre les gouts et le respect
Afficher tout
et patati et patata.... je vois meme pas pourquoi je devrais me justifier. depuis ma premiere intervention, j essaye d etre constructive. ton commentaire degouline de condescendance...j'ai comme l impression que tu me prends pour une idiote. Je ne me plains pas, j'ennonce simplement des faits. pour le reste, penses ce que tu veux. j'ai plus envie de repondre. en fait, vous ne supportez pas, pour la plus grande majorité, qu on soit differents de vous, on dirait, je sais pas, que ca vous fait peur. mais YOUHOU on est la! vous devez faire avec, c est tout c est comme ca. je vais clore le debat en disant simplement que vous n'avez pas voix au chapitre, vous ne maitrisez pas le sujet, mais allez y, restez dans votre confort, dans quelques années vous risqueriez d'etre surpris de voir comment le monde evoluera

a écrit : faut arreter la mauvaise foi :
Tu dis ne pas te victimiser mais dans ton premier com tu te plains de te prendre des râteaux car tu as une teub
Tu dis ne rien vouloir imposer, mais que vous etes dans un combat : Tu accuses les gens de vous isoler alors que tu prones un combat qui vous appartient à vous seul
: "le sujet du transgenderisme nous appartient a nous, et non aux personnes cis genre, qu elles soient heterosexuelles ou homosexuelles"
Pour ce qui est de faire taire la minorité qui vous insulte, faudra prendre un ticket et attendre que les gens arretent de se moquer ; des belges, des gros, des pauvres, des politiques, des arabes, des riches, des femmes, des homos, des animaux, des aliens etc etc etc etc
On s'en fout de ce que vous faites dans votre vie, leolio te l'as dit, vous etes une minorité qui ralent sur les actions d'une minorité et en plus vous utilisez les memes arguments. On dirait une discution sur la religion ou la politique, on s'en fiche completement, vis ta vie et les remarques des autres qu'est ce que ca peut te faire ? On s'en prend tous plein la tronche, on fait pas de "cause" pour ca.
Le simple fait que tu viennes réagir ici en arguant que tu es le seul trans, pour t'offusquer de quelqu'un qui a simplement donné son opinion sans violence c'est déjà bien révélateur de ta promptitude a faire un drama pour rien du tout.
et d'ailleurs t'as répondu a tybsmachinchouette pour la confusion entre les gouts et le respect
Afficher tout
Notre discussion était courtoise avant ton intervention.

a écrit : Notre discussion était courtoise avant ton intervention. Désolé ca m'a enervé car une nouvelle fois les méchants sont ceux qui donnent leurs avis et pas ceux qui font preuve de mauvaise foi.

a écrit : et patati et patata.... je vois meme pas pourquoi je devrais me justifier. depuis ma premiere intervention, j essaye d etre constructive. ton commentaire degouline de condescendance...j'ai comme l impression que tu me prends pour une idiote. Je ne me plains pas, j'ennonce simplement des faits. pour le reste, penses ce que tu veux. j'ai plus envie de repondre. en fait, vous ne supportez pas, pour la plus grande majorité, qu on soit differents de vous, on dirait, je sais pas, que ca vous fait peur. mais YOUHOU on est la! vous devez faire avec, c est tout c est comme ca. je vais clore le debat en disant simplement que vous n'avez pas voix au chapitre, vous ne maitrisez pas le sujet, mais allez y, restez dans votre confort, dans quelques années vous risqueriez d'etre surpris de voir comment le monde evoluera Afficher tout Et voila c'est exactement ce qu'on disait: se victimiser et penser qu'une minorité fait un tout. Tu dis dénoncer des faits mais pour l'instant à part l'histoire de tes râteaux et le fait qu'on ai pas le droit de parler car pas dans ta situation, on en sait pas plus. Heureusement que tous les gens comme toi ne font pas pareil, ils ne verraient pas que la communauté LGBT a au final une aura positive et des retours plus que positif ainsi que comme tu le dis : un véritable avenir, mais bon, ce n'est possible qu'en partagent les avis des autres et quand elle ne fait pas preuve de mauvaise foi comme tu le fais et quand tu ne restes pas dans ton coin à t'autoflageller en accusant la majorité.
A bon entendeur, tu n'auras convaincu personne ici de votre pseudosegregation je reste sur mon opinion : on s'en fiche completement, vis ta vie...

a écrit : Je ne dis pas le contraire. Oui, les personnes transgenres sont minoritaires, c'est un fait. Non je ne me victimise pas, car j'ai la chance d'avoir une transition qui se passe extremement bien tant sur le plan social que sur le plan medical. "Nous'", ne souhaitons pas que tout le monde vive au "diapason de nos choix et nos gouts", nous ne reprochons pas à la majorité les remarques et isultes dites par une minorité. La seule chose que nous souhaitons,( enfin la je parle pour moi, je ne suis pas la porte parole d un quelquonque groupe militantiste lgbt je le repete), c est que la majorité fasse taire la minorité qui nous insulte et nous rabaisse. Je crois fermement cela possible. Afficher tout bah franchement, tes derniers coms me font encore moins comprendre tout ça.

J'avoue que ca doit etre moi le probleme et j'ai peut etre des idées arriérés, mais je ne vois pas en quoi, et je reprends ma situation décrite plus tot, des remarques ou des insultes peuvent etre un frein à quoi que ce soit.
On a chacun notre fardeau a porter et pendant 15 ans j'aurais bien troqué le mien contre du rien, mais c'était comme ca et d'une certaine facon cela m'a rendu plus fort peut etre, mais je ne suis jamais venu pleurnicher que les gens dans mon cas n'avaient pas de respect car on avait été insulté une fois ou deux, et encore moins si la personne a qui je déclarais ma flamme avait mis mon handicap en avant car oui : c'était une raison tout a fait valable de me dire non et a aucun moment je n'ai pris cela comme tu le fais pour ton sexe.

J'avoue aussi que le commentaire de meegosh, meme si assez brutal souleve des trucs que j'avais ressenti mais pas creuser, comme par exemple le coup de la victimisation que tu dis ne pas faire mais a part te plaindre de la réaction d'une minorité, tu ne m'as apporté aucune vraie réponse (a part le définition de transexuelle) pour le coup je suis décu.

Mon incompréhension, et là c'est personnel, je ne parle pas de communauté, c'est que des gens comme toi alimentent les gens comme meegosh, en répondant qu'il n'a pas voix au chapitre (Dieu que je hais cette expression, pour l'avoir entendu tant de fois) tu te prives peut etre d'un argumentaire intéressant, voire meme de choses enrichissantes qui pourraient faire évoluer ta facon de penser ou ton combat comme tu l'as cité si souvent.
C'est comme vouloir museler les hommes pro-féministes car ils ont un pénis, alors que ce sont les premiers à pouvoir faire avancer les choses à grands pas. Et ca je trouve très dommage.

Pareil pour moi ce sera le dernier com, manifestement, je devrais attendre encore pour mes réponses, je ne pense pas que tu étais le bon interlocuteur...

a écrit : Désolé ca m'a enervé car une nouvelle fois les méchants sont ceux qui donnent leurs avis et pas ceux qui font preuve de mauvaise foi. Je comprend ton point de vue mais je comprend aussi celui de LP86. Quand on est victime de discrimination, on se défend et on veut que les choses changent et parfois on accuse tout le monde de faire de la discrimination car il est difficile de connaitre réellement les intentions de chacun.
De la même façon je rejoins ton point de vue où il n'est pas bon de généraliser à tout le monde cette discrimination.

C'est un sujet difficile à appréhender. Même en y mettant toute la volonté du monde et ma sincère compréhension, je trouve difficile de comprendre réellement la situation. Mon éducation, ma culture et tous les éléments qui m'ont construit en tant que personne m'ont inculqué des modèles génériques et les personnes transgenres viennent bousculer ces modèles de relations humaines et de personnalités. Là où LP86 a raison c'est que la majorité à défaut d'être responsable de discrimination peut entre autres être moteur dans le changement de mentalité de la société en général. Cela concerne tout le monde et pas seulement les victimes et les coupables.

a écrit : Je comprend ton point de vue mais je comprend aussi celui de LP86. Quand on est victime de discrimination, on se défend et on veut que les choses changent et parfois on accuse tout le monde de faire de la discrimination car il est difficile de connaitre réellement les intentions de chacun.
De la même façon je rej
oins ton point de vue où il n'est pas bon de généraliser à tout le monde cette discrimination.

C'est un sujet difficile à appréhender. Même en y mettant toute la volonté du monde et ma sincère compréhension, je trouve difficile de comprendre réellement la situation. Mon éducation, ma culture et tous les éléments qui m'ont construit en tant que personne m'ont inculqué des modèles génériques et les personnes transgenres viennent bousculer ces modèles de relations humaines et de personnalités. Là où LP86 a raison c'est que la majorité à défaut d'être responsable de discrimination peut entre autres être moteur dans le changement de mentalité de la société en général. Cela concerne tout le monde et pas seulement les victimes et les coupables.
Afficher tout
Voilà ! Tout est dit! Merci. Pour repondedre à Leolio84: je le prends mal cquand on avance mon sexe car je ne supporte pas ce dernier. Et si je réagis de manière si véhémente aux propos de meegosh c est que je suis fatiguée de lire’ en permanence les mêmes choses. Meegosh, d’aillers Que veux tu savoir exactement ? Quant à « les gens comme toi » et « mauvaise foi »... comme tu ne me connais pas je trouves cela un peu fort de café. Et ton opinion devrait être celle de tout le monde

a écrit : Transexuelle s utilise de moins en moins car: c est a la base un terme medico psychiatrique, et la transidentité n est plus reconnue comme maladie psy depuis 2017, Le mot est egalement devenu sexuellement connoté.
"vous parlez de respect inconditionnel mais ne supportez pas qu'un mec ne veuille pas de
vous car il est hétéro ? C'est donc un respect inconditionnel de vos choix, mais ce n'est pas mutuel alors ?" => une femme transgenre reste une femme avant tout meme si elle a des parties genitales masculines, je tenais a souligner par ce commentaire que non, avoir une relation avec une femme transgenre n est pas quelque chose d'homosexuel, mais bien heterosexuel Afficher tout
Donc il faut différencier sexe et genre, sauf pour les rapports sexuels, là le genre c'est le sexe. Et c'est ton expérience subjective qui va déterminer ce à quoi ton partenaire doit être attiré. Et ton partenaire n'a pas le droit de vouloir avoir des enfants avec toi si c'est un homme cis hétéro, attiré par les femmes, ce que tu es pourtant.

C'est complètement égocentrique de demander non seulement d'accepter votre expérience subjective mais de la partager. C'est exactement comme si un croyant demandait qu'on respecte sa croyance mais qu'on la partage aussi, et qu'en conséquence on pratique ramadan, carême ou Kippour avec lui parce que sinon c'est lui manquer de respect.

Je suis pour la tolérance mais pas pour l'imposition de ce qui est au final une croyance personnelle, ce que tu sembles revendiquer.

a écrit : Oui mais alors on pourrait dire qu'on comprend qu'un homme n'ait pas envie de coucher avec une femme pourvue d'un pénis ? Sans être taxé d'homophobe ?

Et pourquoi ce cas (un homme qui refuserait ça) est toujours plus grave qu'une femme qui "refuserait de coucher avec un
homme aux attributs féminins". J'ai souvent vu des discussions autour de ce sujet, et jamais la femme n'a été taxée d'homophobes, de transphobes ou même d'étroitesse d'esprit ?
En fait, comme d'habitude, a chaque fois qu'on donne son avis en tant qu'homme blanc etc, on nous colle une étiquette désagréable.

Je ne pense pas abuser en disant qu'une femme, lesbienne, affirmant que la simple vue d'un pénis la dégoute (on peut la comprendre) n'est pas taxée d'hétérophobe, ce sont juste "ses gouts" alors pourquoi faire un procès d'intention aux autres ?

J'ai une fois été cloué au piloris pour avoir dit que si mes filles était homosexuelles cela ne m'importait pas, tant qu'elles y trouvaient du bonheur, mais que personnellement, je n'aurais jamais pu coucher avec un homme (et je n'ai pas parlé de couché avec une femme aux attributs masculins) je ne vous raconte pas le flot d'insultes que j'ai recu, alors que je ne faisais qu'exprimer mes gouts.
Afficher tout
Une lesbienne qui affirme qu'elle ne veut pas partager ses toilettes publiques ou sa vie sexuelle avec des pénis peu importe le genre auquel ils s'identifient, c'est pas une hétérophobe, mais c'est catégorisé transphobe, et si c'est une féministe lesbienne qui ne veut pas de pénis, c'est une TERF, l'équivalent Front National des mouvements LGBTQQIP2SAA